Introitus
Introït
Sap.18,14-15; Ps.92
Dum médium siléntium tenérent ómnia, et nox in suo cursu médium iter habéret, omnípotens sermo tuus, Dómine, de cælis a regálibus sédibus venit. Ps. Dóminus regnávit, decórem indútus est: indútus est Dóminus fortitúdinem, et præcínxit se. ℣. Gloria Patri.
Tandis que tout reposait dans le silence, et que la nuit, dans sa course, était au milieu de son chemin, Ta parole toute-puissante, Seigneur, vint des cieux du trône royal. Ps. Le Seigneur a régné et a été revêtu de gloire ; le Seigneur a été revêtu et S’est ceint de force. ℣. Gloire au Père.
Collecta
Collecte
Deus, qui pópulo tuo, Unigéniti tui nativitáte, redemptiónis efféctum mirabíliter inchoásti, ita, quǽsumus, fídei fámulis tuis tríbue firmitátem, ut usque ad promíssum glóriæ prǽmium, ipso gubernánte, pervéniant. Qui tecum.
Lectio I
Ière lecture
1 Jn 3,7-10
Filíoli, nemo vos sedúcat. Qui facit iustítiam, iústus est, sicut ille iústus est; qui facit peccátum, ex Diábolo est, quóniam a princípio Diábolus peccat. Propter hoc appáruit Fílius Dei, ut dissólvat ópera Diáboli. Omnis, qui natus est ex Deo, peccátum non facit, quóniam semen ipsíus in eo manet; et non potest peccáre, quóniam ex Deo natus est. In hoc manifésti sunt fílii Dei et fílii Diáboli: omnis, qui non facit iustítiam, non est ex Deo, et qui non díligit fratrem suum.
Mes petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. Celui qui commet le péché est enfant du diable, car le diable pèche depuis le commencement. Voici pourquoi le Fils de Dieu a paru : c’est pour détruire les œuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pas pécher, parce qu’il est né de Dieu. A ceci on reconnaît les enfants de Dieu et les enfants du diable : Quiconque n’est pas juste, n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale
Graduel
Ps. 44, 3 et 2
℟. Speciósus forma præ fíliis hóminum: diffúsa est grátia in lábiis tuis. ℣. Eructávit cor meum verbum bonum, dico ego ópera mea Regi: lingua mea cálamus scribæ, velóciter scribéntis.
℟. Tu surpasses en beauté les enfants des hommes; la grâce est répandue sur Tes lèvres; ℣. De mon cœur a jailli une excellente parole; c'est que j'adresse mes œuvres à un Roi. Ma langue est comme le roseau du scribe qui écrit rapidement.
Allelúia
Alléluia
Ps. 92, 1
annotation: 2; %% (f3) AL(ef)le(f)lú(hhivHGh_i){ia}.(ijIH'h//fihhe/f!gwhf.1) (,) * {ij.}(hhf/hghvFE//ivHGh.f!gwhf.1) (::) V/. Dó(fi!jvIH fihi)mi(ighf)nus(f.) (,) re(feg)gná(gv.fig/h.f!gwhgh)vit,(hg..) (;) de(gh)có(ijij)rem(h_f/hjI'Gh.) (,) ín(eg/ihi/ghf.1/hiH'Gh)du(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h])it :(f.) (:) ín(f)du(f!h'i)it(ijI'Hh'h) Dó(gh!ivHF.gh'i)mi(i)nus(i) (,) for(kxji/jki)ti(h)tú(hjihhf)di(f)nem,(fh//fhhegvFE.) (;) et(e) prae(f)cín(hhi)xit(f) se(fhg) *(,) vir(hi~)tú(ivihi)te.(i./jijIG.hiH'//Ef!gwhf.1) (::)
annotation: 2; %% (f3) AL(ef)le(f)lú(hhivHGh_i){ia}.(ijIH'h//fihhe/f!gwhf.1) (,) * {ij.}(hhf/hghvFE//ivHGh.f!gwhf.1) (::) V/. Dó(fi!jvIH fihi)mi(ighf)nus(f.) (,) re(feg)gná(gv.fig/h.f!gwhgh)vit,(hg..) (;) de(gh)có(ijij)rem(h_f/hjI'Gh.) (,) ín(eg/ihi/ghf.1/hiH'Gh)du(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h])it :(f.) (:) ín(f)du(f!h'i)it(ijI'Hh'h) Dó(gh!ivHF.gh'i)mi(i)nus(i) (,) for(kxji/jki)ti(h)tú(hjihhf)di(f)nem,(fh//fhhegvFE.) (;) et(e) prae(f)cín(hhi)xit(f) se(fhg) *(,) vir(hi~)tú(ivihi)te.(i./jijIG.hiH'//Ef!gwhf.1) (::)
℟. Allelúia. ℣. Dóminus regnávit, decórem índuit: índuit Dóminus fortitúdinem, et præcínxit se virtúte.
℟. Alléluia. ℣. Le Seigneur a régné, et a été revêtu de gloire; le Seigneur a été revêtu et S'est ceint de force.
Evangelium
Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (1,35-42)
In illo tempore: Stabat Ioánnes et ex discípulis eíus duo, et respíciens Iésum ambulántem dicit: “Ecce agnus Dei.” Et audiérunt eum duo discípuli loquéntem et secúti sunt Iésum. Convérsus autem Iésus et videns eos sequéntes se dicit eis: “Quid quǽritis?” Qui dixérunt ei: “Rábbi – quod dícitur interpretátum Magíster – ubi manes?” Dicit eis: “Vénite et vidébitis.” Venérunt ergo et vidérunt, ubi manéret, et apud eum mansérunt die illo; hora erat quasi décima. Erat Andréas, frater Simónis Petri, unus ex duóbus, qui audíerant ab Ioánne et secúti fúerant eum. Invénit hic primum fratrem suum Simónem et dicit ei: “Invénimus Messíam” – quod est interpretátum Christus –; addúxit eum ad Iésum. Intúitus eum Iésus dixit: “Tu es Simon fílius Ioánnis; tu vocáberis Cephas” – quod interpretátur Petrus –.
En ce temps là : Jean était là, avec deux de ses disciples. Et regardant Jésus qui passait, il dit: Voici l'Agneau de Dieu. Les deux disciples l'entendirent parler ainsi, et ils suivirent Jésus. Jésus, S'étant retourné, et voyant qu'ils Le suivaient, leur dit: Que cherchez-vous? Ils Lui dirent: Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-Tu ? Il leur dit: Venez et voyez. Ils vinrent et virent où Il demeurait, et ils restèrent chez Lui ce jour-là. Il était environ la dixième heure. Or André, frère de Simon-Pierre, était l'un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus. Il trouva le premier son frère Simon, et lui dit: Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie le Christ). Et il l'amena à Jésus. Jésus, l'ayant regardé, dit: Tu es Simon, fils de Jona; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre).
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 102, 2 et 5
"(c3) BE(d)ne(f)dic(hh) *(,) á(hihi)ni(f)ma(fe) me(fh)a(hhi) Dó(ijI'H)mi(ih)no,(h_[oh:h]i_[oh:h]h._[oh:h]) (;) et(f) no(f!h'i)li(ih) ob(hihhg)li(fe)ví(f)sci(hh) (,) o(hf~)mnes(gxg_[oh:h]f) re(d)tri(ef)bu(fe)ti(gyf!gwh)ó(h_g)nes(hihhg) e(f!gwhgh)ius :(gf..) (:) et(g) re(e)no(f)vá(h)bi(hhh)tur,(h.) (,) sic(ivHF)ut(h.f!gwh_g) á(hf/hh//hhh)qui(fgFE'f)lae,(fe..) (;) iu(hh)vén(h_f/hhf/hhf./def!hh/ijH'FhvGEf.)(,)(f!hh//hhh.f!gwh)tus(hhh_f) tu(d_[oh:h]e_[oh:h]d_[oh:h])a.(d.) (::)"
"(c3) BE(d)ne(f)dic(hh) *(,) á(hihi)ni(f)ma(fe) me(fh)a(hhi) Dó(ijI'H)mi(ih)no,(h_[oh:h]i_[oh:h]h._[oh:h]) (;) et(f) no(f!h'i)li(ih) ob(hihhg)li(fe)ví(f)sci(hh) (,) o(hf~)mnes(gxg_[oh:h]f) re(d)tri(ef)bu(fe)ti(gyf!gwh)ó(h_g)nes(hihhg) e(f!gwhgh)ius :(gf..) (:) et(g) re(e)no(f)vá(h)bi(hhh)tur,(h.) (,) sic(ivHF)ut(h.f!gwh_g) á(hf/hh//hhh)qui(fgFE'f)lae,(fe..) (;) iu(hh)vén(h_f/hhf/hhf./def!hh/ijH'FhvGEf.)(,)(f!hh//hhh.f!gwh)tus(hhh_f) tu(d_[oh:h]e_[oh:h]d_[oh:h])a.(d.) (::)"
Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius: et renovábitur, sicut áquilæ, iuvéntus tua.
Mon âme, bénis le Seigneur, et n’oublie jamais tous Ses bienfaits ; et ta jeunesse sera renouvelée comme celle de l’aigle.
Super oblata
Sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:
Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, Dómine, múnera nostra, quibus exercéntur commércia gloriósa, ut, offeréntes quæ dedísti, teípsum mereámur accípere. Per Christum.
Dóminus vobíscum. ℟. Et cum spíritu tuo. ℣. Sursum corda. ℟. Habémus ad Dóminum. ℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro. ℟. Dignum et iustum est.
Le Seigneur soit avec vous ℟. Et avec votre esprit. ℣. Haut les cœurs. ℟. Nous les avons dans le Seigneur. ℣. Rendons grâces au Seigneur notre Dieu. ℟. Cela est juste et bon.
PRÆFATIO I DE NATIVITATE DOMINI
Ière PRÉFACE DE LA NATIVITÉ DU SEIGNEUR
De Christo luce.
De la lumière du Christ
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Quia per incarnáti Verbi mystérium nova mentis nostræ óculis lux tuæ claritátis infúlsit: ut, dum visibíliter Deum cognóscimus, per hunc in invisibílium amórem rapiámur.
Car, par le mystère du Verbe incarné, un nouveau rayon de Ta clarté a brillé aux yeux de notre âme ; en sorte que, connaissant Dieu sous une forme visible, nous sommes ravis par Lui en l’amour des choses invisibles.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, avec toute la milice de l’armée céleste, nous chantons l’hymne de Ta gloire, disant sans cesse
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth...
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio
Communion
Ioann. 1, 41 et 42
Dicit Andréas Simóni fratri suo: Invénimus Messíam, qui dícitur Christus: et addúxit eum ad Iesum.
André dit à son frère Simon : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie le Christ). Et il l'amena à Jésus.
Post communionem
Post communion
Da, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, mysteriórum virtúte sanctórum, iúgiter vita nostra firmétur. Per Christum.
Ad Missam lectam:
A la Messe lue :
Ant. ad introitum (Cf. Io 1, 1)
In princípio et ante sǽcula Deus erat Verbum, et ipse nasci dignátus est Salvátor mundi.
Ant. ad communionem (Io 3, 16)
Sic Deus diléxit mundum, ut Fílium suum Unigénitum daret, ut omnis, qui credit in eum, non péreat, sed hábeat vitam ætérnam.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut