Les textes de l'office de lecture sont encore en construction. Ils ne sont malheureusement pas encore complets pour le moment. Si vous désirez méditer ces lectures bibiliques et patristiques, veuillez utiliser le cursus monastique de l'office divin.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Ipsum nunc nobis tempus est
Maintenant retentit pour nous
quo voce evangélica
le cri dont parle l'Évangile ;
ventúrus sponsus créditur,
nous le croyons : voici l'Époux,
regni cæléstis cónditor.
le fondateur du vrai Royaume.
Occúrrunt sanctæ vírgines
En cortège, les vierges saintes
óbviam tunc advéntui,
s'en viennent au-devant de Lui,
gestántes claras lámpadas,
tenant leurs lampes allumées,
magno lætántes gáudio.
le cœur tout rempli d'allégresse.
Stultæ vero quæ rémanent
Les folles, elles, qui sont restées en arrière
exstínctas habent lámpadas,
tiennent des lampes éteintes,
frustra pulsántes iánuam,
frappant en vain à la porte,
clausa iam regni régia.
fermée, le palais du royaume.
Nunc vigilémus sóbrii
Maintenant, soyons vigilants, soyons sobres
gestántes mentes spléndidas,
maintenant notre esprit en éveil,
ut veniénti Dómino
pour que, vers le Seigneur qui vient,
digni currámus óbviam.
nous puissions courir dignement.
Dignos nos fac, rex óptime,
Rends-nous dignes, Roi très grand,
futúri regni glória,.
d'être dans la gloire du royaume,
ut mereámur láudibus
afin que nous puissions mériter les louanges
ætérnis te concínere. Amen.
éternelles à Te chanter ensemble. Amen.
Ant. 1. Inclína ad me, Dómine, aurem tuam, ut éruas me.
Ant. 1. Incline vers moi, Seigneur, Ton oreille, et délivre-moi.
Psalmus 30 (31), 2-17. 20-25
Psaume 30
Afflicti supplicatio cum fiducia
Supplicaton de l'affligé avec confiance
Pater, in manus tuas commendo spiritum meum (Lc 23, 46).
Père, entre Tes mains Je remets Mon esprit (Lc 23,46)
I
I
In te, Dómine, sperávi, non confúndar in ætérnum;* in iustítia tua líbera me.
J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi.
Inclína ad me aurem tuam,* accélera, ut éruas me.
Incline vers moi Ton oreille; hâte-Toi de me délivrer. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, * afin que Tu me sauves.
Esto mihi in rupem præsídii et in domum munítam,* ut salvum me fácias.
Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton Nom, Tu me conduiras et me nourriras.
Quóniam fortitúdo mea et refúgium meum es tu* et propter nomen tuum dedúces me et pasces me.
Tu me tireras de ce piège qu'ils ont caché contre moi, car Tu es mon protecteur.
Edúces me de láqueo, quem abscondérunt mihi,* quóniam tu es fortitúdo mea.
Je remets mon âme entre Tes mains; Tu m'as racheté, Seigneur, Dieu de vérité.
In manus tuas comméndo spíritum meum;* redemísti me, Dómine, Deus veritátis.
Tu haïs ceux qui s'attachent sans aucun fruit à des choses vaines.
Odísti observántes vanitátes supervácuas,* ego autem in Dómino sperávi.
Pour moi, j'ai mis mon espérance dans le Seigneur. Je tressaillirai de joie et d'allégresse dans Ta miséricorde.
Exsultábo et lætábor in misericórdia tua,* quóniam respexísti humilitátem meam;
Car Tu as regardé mon état humilié; Tu as sauvé mon âme des angoisses.
agnovísti necessitátes ánimæ meæ, nec conclusísti me in mánibus inimíci;* statuísti in loco spatióso pedes meos.
Et Tu ne m'as pas livré aux mains de l'ennemi; Tu as mis mes pieds au large.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Inclína ad me, Dómine, aurem tuam, ut éruas me.
Ant. Incline vers moi, Seigneur, Ton oreille, et délivre-moi.
Ant. 2. Illúmina fáciem tuam super servum tuum, Dómine.
Ant. 2. Illumine, Seigneur, Ton visage sur Ton serviteur.
II
II
Miserére mei, Dómine, quóniam tríbulor; conturbátus est in mæróre óculus meus,* ánima mea et venter meus.
Aie pitié de moi, Seigneur, car je suis très affligé; mon oeil, mon âme et mes entrailles sont troublés par la colère.
Quóniam defécit in dolóre vita mea* et anni mei in gemítibus;
Car ma vie se consume dans la douleur, et mes années dans les gémissements.
infirmáta est in paupertáte virtus mea,* et ossa mea contabuérunt.
Ma force s'est affaiblie par la pauvreté, et mes os sont ébranlés.
Apud omnes inimícos meos factus sum oppróbrium et vicínis meis valde et timor notis meis:* qui vidébant me foras, fugiébant a me.
Plus que tous mes ennemis, je suis devenu un objet d'opprobre, surtout à mes voisins, et l'effroi de ceux qui me connaissent.
Oblivióni a corde datus sum tamquam mórtuus;* factus sum tamquam vas pérditum.
Ceux qui me voyaient dehors fuyaient loin de moi. J'ai été oublié des coeurs, comme un mort.
Quóniam audívi vituperatiónem multórum:* horror in circúitu;
J'ai été comme un vase brisé; car j'ai entendu les propos injurieux de ceux qui demeurent alentour.
in eo dum convenírent simul advérsum me,* auférre ánimam meam consiliáti sunt.
Quand ils se réunissaient ensemble contre moi, ils ont tenu conseil pour m'ôter la vie.
Ego autem in te sperávi, Dómine; dixi: «Deus meus es tu,* in mánibus tuis sortes meæ».
Mais j'ai espéré en Toi, Seigneur. J'ai dit: Tu es mon Dieu;
Eripe me de manu inimicórum meórum* et a persequéntibus me;
mes destinées sont entre Tes mains. Arrache-moi de la main de mes ennemis et de mes persécuteurs.
illústra fáciem tuam super servum tuum,* salvum me fac in misericórdia tua.
Fais luire Ton visage sur Ton serviteur; sauve-moi par Ta miséricorde.
[Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te; * erubéscant ímpii et obmutéscant in inférno.
[Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je T'ai invoqué. Que les impies rougissent, et qu'ils soient conduits dans l'enfer; que les lèvres trompeuses deviennent muettes,
Muta fiant lábia dolósa, quæ loquúntur advérsus iústum protérva * in supérbia et in abusióne.]
elles qui profèrent l'iniquité contre le juste, avec orgueil et insolence.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Illúmina fáciem tuam super servum tuum, Dómine.
Ant. Illumine, Seigneur, Ton visage sur Ton serviteur.
Ant. 3. Benedíctus Dóminus, quóniam mirificávit misericórdiam suam mihi.
Ant. 3. Béni soit le Seigneur, car Il a signalé envers moi Sa miséricorde.
III
III
Quam magna multitúdo dulcédinis tuæ, Dómine,* quam abscondísti timéntibus te.
Qu'elle est grande, Seigneur, l'abondance de Ta douceur, que Tu as mise en réserve pour ceux qui Te craignent!
Perfecísti eis, qui sperant in te,* in conspéctu filiórum hóminum.
Tu l'exerces envers ceux qui espèrent en Toi, à la vue des enfants des hommes.
Abscóndes eos in abscóndito faciéi tuæ* a conturbatióne hóminum;
Tu les cacheras dans le secret de Ta face, à l'abri du tumulte des hommes.
próteges eos in tabernáculo* a contradictióne linguárum.
Tu les protégeras dans Ton tabernacle * contre les langues qui les attaquent.
Benedíctus Dóminus,* quóniam mirificávit misericórdiam suam mihi in civitáte muníta.
Béni soit le Seigneur, car Il a signalé envers moi Sa miséricorde dans une ville fortifiée.
Ego autem dixi in trepidatióne mea:* «Præcísus sum a conspéctu oculórum tuórum».
Pour moi j'ai dit dans le transport de mon esprit: J'ai été rejeté de devant Tes yeux.
Verúmtamen exaudísti vocem oratiónis meæ,* dum clamárem ad te.
C'est pour cela que Tu as exaucé la voix de ma prière, lorsque je criais vers Toi.
Dilígite Dóminum, omnes sancti eius: fidéles consérvat Dóminus* et retríbuit abundánter faciéntibus supérbiam.
Aimez le Seigneur, vous tous Ses saints; car le Seigneur recherchera la vérité, et Il châtiera largement ceux qui se livrent à l'orgueil.
Viríliter ágite, et confortétur cor vestrum,* omnes, qui sperátis in Dómino.
Agissez avec courage, et que votre coeur s'affermisse, vous tous qui espérez au Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedíctus Dóminus, quóniam mirificávit misericórdiam suam mihi.
Ant. Béni soit le Seigneur, car Il a signalé envers moi Sa miséricorde.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut