Introitus
Introït
GAUDEÁMUS omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre beátæ Agathæ Vírginis et Mártyris: de cuius passióne gaudent Angeli, et colláudant Fílium Dei. Ps. 44, 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. ℣. Glória Patri.
Réjouissons-nous tous dans le Seigneur, le jour où nous célébrons la fête en l'honneur de la bienheureuse Agathe, Vierge et martyre : la passion dont se réjouissent les Anges, ensemble, ils louent le Fils de Dieu. Ps. Mon coeur s'est répandu en bonnes paroles : voici que je dédis mes oeuvres au Roi. ℣. Gloire au Père.
(c4) KY(g')ri(h)e(igkvJI'HG.) *(,) e(hg)lé(hih')i(h)son.(g.) bis.(::) Chri(g)ste(gegvFED.) e(f)lé(e')i(f)son.(g.) bis.(::) Ký(g')ri(h)e(igkvJI'HG.) (,) e(hg)lé(hih')i(h)son.(g.) (::) Ký(g')ri(h)e(igkvJI'HG'gegvFED.) ~~~~~~~~~~~~~~~~~~*() e(f)lé(e')i(f)son.(g.) (::)
(c4) KY(g')ri(h)e(igkvJI'HG.) *(,) e(hg)lé(hih')i(h)son.(g.) bis.(::) Chri(g)ste(gegvFED.) e(f)lé(e')i(f)son.(g.) bis.(::) Ký(g')ri(h)e(igkvJI'HG.) (,) e(hg)lé(hih')i(h)son.(g.) (::) Ký(g')ri(h)e(igkvJI'HG'gegvFED.) ~~~~~~~~~~~~~~~~~~*() e(f)lé(e')i(f)son.(g.) (::)
Collecta
Collecte
Indulgéntiam nobis, quǽsumus, Dómine, beáta Agatha virgo et martyr implóret, quæ tibi grata semper éxstitit et virtúte martyrii et mérito castitátis et tuæ professione virtutis. Per Dóminum.
Accorde-nous, Seigneur, que l'imploration de la bienheureuse Agathe, Vierge et Martyre qui trouvait toujours grâce auprès de toi par les mérites de sa chasteté et le courage de son martyre, nous obtienne le pardon.
Lectio I
Ière lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Pauli apóstoli ad Corínthios
(1,26-31)
Vidéte vocatiónem vestram, fratres; quia non multi sapiéntes secúndum carnem, non multi poténtes, non multi nóbiles; sed, quæ stulta sunt mundi, elégit Deus, ut confúndat sapiéntes, et infírma mundi elégit Deus, ut confúndat fórtia, et ignobília mundi et contemptibília elégit Deus, quæ non sunt, ut ea, quæ sunt, destrúeret, ut non gloriétur omnis caro in conspéctu Dei. Ex ipso autem vos estis in Christo Iésu, qui factus est sapiéntia nobis a Deo et iustítia et sanctificátio et redémptio, ut quemádmodum scriptum est: “Qui gloriátur, in Dómino gloriétur.”
Voyez, mes frères, quels sont parmi vous ceux qui ont été appelés : il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde, pour confondre les sages ; et Dieu a choisi les choses faibles du monde, pour confondre les forts ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et les choses méprisables, et celles qui ne sont rien, pour détruire celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Lui. C'est par Lui que vous êtes dans le Christ Jésus, qui est devenu pour nous, de la part de Dieu, sagesse, justice, sanctification et rédemption ; afin que, selon qu'il est écrit, celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Vel, de tempore:
Ou, du temps :
Lectio I
Ière lecture
 Léctio libri primi Regum (8,1-13)
 
In diébus illis: Congregáti sunt omnes maióres natu Israel cum princípibus tríbuum et duces familiárum filiórum Israel ad regem Salomónem in Ierúsalem, ut deférrent arcam fœ́deris Dómini de civitáte David, id est de Sion. Convenítque ad regem Salomónem univérsus Israel in mense Ethimim in sollémni die (ipse est mensis séptimus). Venerúntque cuncti senes de Israel, et tulérunt arcam sacerdótes, et portavérunt arcam Dómini et tabernáculum fœ́deris et ómnia vasa sanctuárii, quæ erant in tabernáculo; et ferébant ea sacerdótes et levítæ. Rex autem Sálomon et omnis multitúdo Israel, quæ convénerat ad eum, gradiebátur cum illo ante arcam; et immolábant oves et boves absque æstimatióne et número. Et intulérunt sacerdótes arcam fœ́deris Dómini in locum suum, in oráculum templi, in Sanctum Sanctórum, subter alas Chérubim; síquidem Chérubim expandébant alas super locum arcæ, et protegébant arcam et vectes eius désuper. In arca autem non erat áliud nisi duæ tábulæ lapídeæ, quas posúerat in ea Móyses in Horeb, quando pépigit Dóminus fœdus cum fíliis Israel cum egrederéntur de terra Ægýpti. Factum est autem, cum exíssent sacerdótes de sanctuário, nébula implévit domum Dómini, et non póterant sacerdótes stare et ministráre propter nébulam; impléverat enim glória Dómini domum Dómini. Tunc ait Sálomon: «Dóminus dixit ut habitáret in nébula. Ædíficans ædificávi domum in habitáculum tuum, firmíssimum sólium tuum in sempitérnum».
En ces jours là : Tous les anciens d'Israël avec les princes des tribus, et tous les chefs des familles des enfants d'Israël, s'assemblèrent, et vinrent trouver le roi Salomon à Jérusalem, pour transporter l'arche de l'alliance du Seigneur de la ville de David, c'est-à-dire de Sion. Tout Israël s'assembla aussi auprès du roi Salomon en un jour solennel du mois d'éthanim, qui est le septième mois. Tous les anciens d'Israël étant venus, les prêtres prirent l'arche du Seigneur, et la portèrent avec la tabernacle de l'alliance, et tous les ustensiles du sanctuaire qui étaient dans le tabernacle; et les prêtres et les lévites les portèrent. Le roi Salomon, et tout le peuple qui s'était assemblé auprès de lui, marchaient devant l'arche, et ils immolaient une multitude de brebis et de boeufs, sans prix et sans nombre. Les prêtres portèrent l'arche de l'alliance du Seigneur au lieu qui lui était destiné, dans l'oracle du temple, dans le Saint des saints, sous les ailes des chérubins. Car les chérubins étendaient leurs ailes au-dessus du lieu où était l'arche, et ils couvraient l'arche et ses barres. Et ils retirèrent les barres en avant, de sorte qu'on en voyait les extrémités dès l'entrée du sanctuaire devant l'oracle, mais elles ne paraissaient point au-dehors; et elles sont demeurées là jusqu'à ce jour. Or il n'y avait dans l'arche que les deux tables de pierre que Moïse y avait mises sur l'Horeb, lorsque le Seigneur fit alliance avec les enfants d'Israël, aussitôt après leur sortie d'Egypte. Lorsque les prêtres furent sortis du sanctuaire, une nuée remplit la maison du Seigneur; et les prêtres ne pouvaient plus s'y tenir, ni y accomplir leurs fonctions à cause de la nuée, car la gloire du Seigneur avait rempli la maison du Seigneur. Alors Salomon dit : Le Seigneur a dit qu'Il habiterait dans une nuée. J'ai bâti une maison qui sera Ta demeure, et Ton trône très solide à tout jamais.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale
Graduel
Ps. 45, 6
℟. Adiuvábit eam Deus vultu suo: Deus in médio eius, non commovébitur. ℣. Ibid., 5 Flúminis ímpetus lætíficat civitátem Dei: sanctificávit tabernáculum suum Altíssimus.
℟. Dieu la protégera de Son regard. Dieu est au milieu d’elle, elle ne sera pas ébranlée. ℣. Un fleuve réjouit la cité de Dieu par ses flots abondants ; le Très-Haut a sanctifié Son tabernacle.
Allelúia
Alléluia
Ps. 118, 46
Ps. 118,46
annotation: 2; %% (f3) AL(fe)le(c)lú(ef//e!hhhvGF'gwhf~){ia}.(f.) (;) * (fg!hi/hijjh//jijIH'GF.) (,) (e!hhhvGF'gwhf.1) (::) V/. Lo(f)qué(fvEC)bar,(ef) Dó(e.f!gwh)mi(hhhvGF)ne,(f.) (;) de(f) te(g)sti(h)mó(i)ni(hij)is(j_h//jijIH'GF.) tu(e.f!gwhf)is(f.) (;) in(f) con(g)spé(h)ctu(i) re(iv.hihh//fhGF'Ef.)(,)(fgh!iv.hihh//fhGF'Ef.)(,)(e!hhhvGF'gwhf)gum,(f.) (:) * et(f) non(f) con(fe)fun(c)dé(ef//e!hhhvGF'gwhf)bar.(f.) (;) (fg!hi/hijjh//jijIH'GF.) (,) (e!hhhvGF'gwhf.1) (::)
annotation: 2; %% (f3) AL(fe)le(c)lú(ef//e!hhhvGF'gwhf~){ia}.(f.) (;) * (fg!hi/hijjh//jijIH'GF.) (,) (e!hhhvGF'gwhf.1) (::) V/. Lo(f)qué(fvEC)bar,(ef) Dó(e.f!gwh)mi(hhhvGF)ne,(f.) (;) de(f) te(g)sti(h)mó(i)ni(hij)is(j_h//jijIH'GF.) tu(e.f!gwhf)is(f.) (;) in(f) con(g)spé(h)ctu(i) re(iv.hihh//fhGF'Ef.)(,)(fgh!iv.hihh//fhGF'Ef.)(,)(e!hhhvGF'gwhf)gum,(f.) (:) * et(f) non(f) con(fe)fun(c)dé(ef//e!hhhvGF'gwhf)bar.(f.) (;) (fg!hi/hijjh//jijIH'GF.) (,) (e!hhhvGF'gwhf.1) (::)
℟. Allelúia. ℣. Loquébar de testimóniis tuis in conspéctu regum, et non confundébar.
℟. Alléluia. ℣. Je parlais de Tes préceptes devant les rois, et je n'en avais pas de confusion.
Evangelium
Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Lucam (9,23-26)
In illo tempore: Dicebat Iesus ad omnes: “Si quis vult post me veníre, ábneget semetípsum et tollat crucem suam cotídie et sequátur me. Qui enim volúerit ánimam suam salvam fácere, perdet illam; qui autem perdíderit ánimam suam propter me, hic salvam fáciet illam. Quid enim próficit homo, si lucrétur univérsum mundum, se autem ipsum perdat vel detriméntum sui fáciat? Nam qui me erubúerit et meos sermónes, hunc Fílius hóminis erubéscet, cum vénerit in glória sua et Patris et sanctórum angelórum.
En ce temps là : Jésus disait à tous : Si quelqu’un veut venir après Moi, qu’il renonce à lui-même, et qu’il porte sa croix tous les jours, et qu’il Me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie (son âme) la perdra, et celui qui perdra sa vie (son âme) à cause de moi la sauvera. Et quel avantage aurait un homme à gagner le monde entier, s’il se perd lui-même et cause sa ruine ? Car si quelqu’un rougit de Moi et de Mes paroles, le Fils de l’homme rougira de lui lorsqu’Il viendra dans Sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Vel, de tempore:
Ou, du temps :
Evangelium
Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Marcum (6,53-56)
In illo tempore: Cum transfretássent lesus et discípuli sui in terram, pervenérunt Gennesáret et applicuérunt. Cumque egréssi essent de navi, contínuo cognovérunt eum et percurréntes univérsam regiónem illam cœpérunt in grabátis eos, qui se male habébant, circumférre, ubi audiébant eum esse. Et quocúmque introíbat in vicos aut in civitátes vel in villas, in platéis ponébant infírmos; et deprecabántur eum, ut vel fímbriam vestiménti eíus tángerent; et, quotquot tangébant eum, salvi fiébant.
En ce temps là : Après avoir traversé la mer, Jésus et Ses disciples vinrent au territoire de Génésareth, et y abordèrent. Et lorsqu'ils furent sortis de la barque, les gens du pays reconnurent aussitôt Jésus;
et parcourant toute cette contrée, ils se mirent à apporter de tous côtés les malades sur des lits, partout où ils entendaient dire qu'Il était.
Et en quelque lieu qu'Il entrât, dans les bourgs, dans les villages ou dans les villes, on mettait les malades sur les places publiques, et on Le priait de leur laisser seulement toucher la frange de Son vêtement; et tous ceux qui Le touchaient étaient guéris.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 44, 15
Afferéntur Regi vírgines post eam: próximae eius afferéntur tibi.
Des vierges seront amenées au Roi après elle ; ses compagnes vous seront présentées.
Super oblata
Sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:
Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Múnera, quǽsumus, Dómine, quæ in celebritáte beátæ N. deférimus, ita grátiæ tuæ efficiántur accépta, sicut eius tibi plácitum éxstitit passiónis certámen. Per Christum.
Seigneur, nous Te prions de faire en sorte que les offrandes que nous apportons en la fête de la bienheureuse N. soient agréées par Ta grâce, comme son combat dans la passion T'a été agréable.
Dóminus vobíscum. ℟. Et cum spíritu tuo. ℣. Sursum corda. ℟. Habémus ad Dóminum. ℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro. ℟. Dignum et iustum est.
Le Seigneur soit avec vous ℟. Et avec votre esprit. ℣. Haut les cœurs. ℟. Nous les avons dans le Seigneur. ℣. Rendons grâces au Seigneur notre Dieu. ℟. Cela est juste et bon.
PRÆFATIO DE SANCTIS VIRGINIBUS ET RELIGIOSIS
PRÉFACE DES SAINTES VIERGES ET RELIGIEUSES
De signo vitæ Deo consecratæ
Le signe de la vie consacrée à Dieu
Sequens præfatio dicitur in sollemnitatibus et festis Sanctarum Virginum et Sanctorum Religiosorum. Dici potest in memoriis ipsorum.
La préface suivante est dite lors des solennités et des fêtes des saintes Vierges et des saintes religieuses. On peut la dire lorsqu'on célèbre les mémoires.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Il est vraiment juste et nécessaire, c’est notre devoir et c’est notre salut, de Te rendre grâces toujours et partout, Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant :
In Sanctis enim, qui Christo se dedicavérunt propter regnum cælórum, tuam decet providéntiam celebráre mirábilem, qua humánam substántiam et ad primæ oríginis révocas sanctitátem, et perdúcis ad experiénda dona, quæ in novo sǽculo sunt habénda.
En effet, il convient de célébrer Ta providence admirable dans les Saints, qui se sont consacrés au Christ pour le royaume des cieux, par laquelle Tu ramènes la nature humaine à la sainteté originelle et la conduis à expérimenter les dons qui seront donnés dans le monde à venir.
Et ídeo, cum Sanctis et Angelis univérsis, te collaudámus, sine fine dicéntes:
C'est pourquoi, avec les Saints et tous les anges, nous Te louons ensemble, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth...
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
(f3) SAn(fhGF'Ef)ctus,(f.) *(,) San(kxfh!jjk)ctus,(j.) (,) San(jh/i_[oh:h]fhvGF'Ef)ctus(f.) (;) Dó(c)mi(ef)nus(f) De(hg)us(f') Sá(e)ba(ef)oth.(f.) (:) Ple(f)ni(hj) sunt(j.) cae(j)li(i') et(g) ter(hg)ra(f.) (,) gló(e)ri(gf)a(ghg) tu(f.)a.(f.) (:) Ho(c)sán(ef~)na(f.) in(j) ex(ih)cél(i_[oh:h]fhvGF'Ef)sis.(f.) (:) Be(f)ne(hj)dí(j)ctus(i') qui(g) ve(hg)nit(f.) (,) in(e) nó(gf)mi(g)ne(hg) Dó(f)mi(ef)ni.(f.) (:) Ho(c)sán(ef~)na(f.) in(j) ex(ih)cél(i_[oh:h]fhvGF'Ef)sis.(f.) (::)
(f3) SAn(fhGF'Ef)ctus,(f.) *(,) San(kxfh!jjk)ctus,(j.) (,) San(jh/i_[oh:h]fhvGF'Ef)ctus(f.) (;) Dó(c)mi(ef)nus(f) De(hg)us(f') Sá(e)ba(ef)oth.(f.) (:) Ple(f)ni(hj) sunt(j.) cae(j)li(i') et(g) ter(hg)ra(f.) (,) gló(e)ri(gf)a(ghg) tu(f.)a.(f.) (:) Ho(c)sán(ef~)na(f.) in(j) ex(ih)cél(i_[oh:h]fhvGF'Ef)sis.(f.) (:) Be(f)ne(hj)dí(j)ctus(i') qui(g) ve(hg)nit(f.) (,) in(e) nó(gf)mi(g)ne(hg) Dó(f)mi(ef)ni.(f.) (:) Ho(c)sán(ef~)na(f.) in(j) ex(ih)cél(i_[oh:h]fhvGF'Ef)sis.(f.) (::)
(f3) A(ce)gnus(fh) De(ghG'F)i,(f.) *(,) qui(g) tol(ihi)lis(hg) pec(fj)cá(jji)ta(hg) mun(fg~)di :(g.) (;) mi(g)se(gfh)ré(hg)re(ef) no(f.)bis.(f.) (::) A(c')gnus(e) De(fe)i,(f.) *(,) qui(f) tol(fg)lis(f) pec(fe)cá(eg)ta(g) mun(ff)di :(e.) (;) mi(f)se(fe)ré(fg)re(g) no(f.)bis.(f.) (::) A(ce)gnus(fh) De(ghG'F)i,(f.) *(,) qui(g) tol(ihi)lis(hg) pec(fj)cá(jji)ta(hg) mun(fg~)di :(g.) (;) do(g)na(gfh) no(hg)bis(ef) pa(f.)cem.(f.) (::)
(f3) A(ce)gnus(fh) De(ghG'F)i,(f.) *(,) qui(g) tol(ihi)lis(hg) pec(fj)cá(jji)ta(hg) mun(fg~)di :(g.) (;) mi(g)se(gfh)ré(hg)re(ef) no(f.)bis.(f.) (::) A(c')gnus(e) De(fe)i,(f.) *(,) qui(f) tol(fg)lis(f) pec(fe)cá(eg)ta(g) mun(ff)di :(e.) (;) mi(f)se(fe)ré(fg)re(g) no(f.)bis.(f.) (::) A(ce)gnus(fh) De(ghG'F)i,(f.) *(,) qui(g) tol(ihi)lis(hg) pec(fj)cá(jji)ta(hg) mun(fg~)di :(g.) (;) do(g)na(gfh) no(hg)bis(ef) pa(f.)cem.(f.) (::)
Communio
Ps. 118, 121, 122 et 128
Feci iudícium et iustítiam, Dómine, non calumniéntur mihi supérbi: ad ómnia mandáta tua dirigébar, omnem viam iniquitátis ódio hábui. (T. P. Allelúia.)
J’ai accompli le droit et la justice, Seigneur ; que les superbes cessent de me calomnier. Je me suis conformé à Tes commandements ; j’ai haï toute voie d’injustice. (T.P. Alléluia.)
Post communionem
Post communion
Deus, qui beátam N. pro gémina virginitátis et martýrii victória inter Sanctos coronásti, da, quǽsumus, per huius virtútem sacraménti, ut, omne malum fórtiter superántes, cæléstem glóriam consequámur. Per Christum.
Dieu, qui as couronné la bienheureuse N. parmi les saints pour sa double victoire de la virginité et du martyre, donne-nous, nous Te prions, par la vertu de ce saint mystère, la grâce de vaincre courageusement tout mal et de parvenir à la gloire céleste.
Ad Missam lectam:
A la Messe lue :
 Vel:
 Ou :
Ant. ad communionem (Ap 7, 17)
Agnus, qui in médio throni est, dedúcet eos ad vitæ fontes aquárum (T.P. allelúia).
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut