Feria VI 1 Martii 2024
Kalendis Martii, luna vigesima.
Die 1 martii
1. Romæ apud Sanctum Paulum via Ostiénsi, sancti Felícis papæ Tértii, qui sancti Gregórii papæ Magni átavus fuit.
1. À Rome, près de saint Paul sur la voie d’Ostie, en 492, la mise au tombeau du pape saint Félix III, qui fut l’aïeul du pape saint Grégoire le Grand.
2. Andégavi in Gállia Lugdunénsi, sancti Albíni, epíscopi, qui supérbos poténtium mores veheménter reprehéndit atque ad Ecclésiam renovándam Concílium Aurelianénse Tértium strénue promóvit.
2. À Angers, vers 550, saint Aubin, évêque. D’une grande austérité, il stigmatisa avec énergie les mariages incestueux, fréquents chez les nobles, et promut le troisième concile d’Orléans pour la rénovation d’ l’Église en Gaule.
3. Menéviæ in Cámbria, sancti Dávidis, epíscopi, qui, exémpla et mores Patrum orientálium ímitans, monastérium cóndidit, unde permúlti profécti sunt mónachi, qui Cámbriam, Hibérniam, Cornúbiam et Arrrióricam evangelizárunt.
3. À Ménévie au pays de Galles, vers 601, saint David, évêque. À l’imitation des exemples et des coutumes des Pères orientaux, il fonda un monastère, d’où sortirent un grand nombre de moines, qui évangélisèrent le pays de Galles, l’Irlande, les Cornouailles et l’Armorique.
4. Apud Cenómanum in Néustria, sancti Siviárdi, abbátis Anninsulénsis.
4. Dans le Maine, vers 680, saint Siviard, abbé d’Anisole.
5. In Werda Rheni insula in Saxónia, sancti Suitbérti, epíscopi, qui, primum mónachus in Northúmbria, sancti Willibrórdi sócius efféctus et a sancto Wilfrído epíscopus ordinátus, apud Bátavos, Frisios aliósque Germániæ pópulos Evangélium prædicávit et in cœnóbio, quod iam senex fundáverat, pie decéssit.
5. Dans une île du Rhin en Saxe, l’an 713, saint Switbert, évêque. D’abord moine en Northumbrie d’Angleterre, il devint le compagnon de mission de saint Willibrord, puis, ordonné évêque par saint Wilfrid, il revint sur le continent prêcher l’Évangile aux Bataves, aux Frisons et à d’autres peuples germains et mourut pieusement dans le monastère qu’il avait fondé dans sa vieillesse.
6. In Vascónia, sancti Leónis, epíscopi et mártyris.
6. Au Pays basque, au IXe siècle, saint Léon, évêque et martyr.
7 . In monastério Venæ in abrúptis montis Mercúrii in Calábria, sancti Leónis Lucæ, abbátis Mulênsis, qui, iuxta orientálium monachórum institúta, eremítica ac cœnobítica conversatióne cláruit.
7*. En Sicile, vers 900, saint Léon Luc, abbé de Corléon, qui suivit la Règle de saint Basile et brilla par sa vie érémitique et cénobitique.
8*. Cellæ Novæ in Gallæcia Hispániæ, sancti Rudesíndi, ántea epíscopi Dumiénsis, qui vitam monásticam in eádem província promovéndam ve1 instaurándam curávit et, múnere episcopáli depósito, monásticum hábitum in monastério Cellæ Novæ índuit, cui dein abbas præfuit.
8*. À la Celle Neuve en Galice, l’an 977, saint Rudesinde, évêque et abbé. À la tête de l’Église de Dume, il eut soin de promouvoir ou de restaurer la vie monastique dans la province, puis, s’étant démis de sa charge épiscopale, il prit l’habit monastique dans le monastère de la Celle Neuve, dont il devint ensuite l’abbé.
9*. Tábiæ in Ligúria, commemorátio beáti Christóphori de Medioláno, presbyteri ex Ordine Prædicatórum, ìn Dei cultum et in sacram doctrínam inténti.
9*. À Taggia en Ligurie, l’an 1484, commémoraison du bienheureux Christophe de Milan, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, appliqué au culte divin et à la sainte théologie.
10*. Passáni in Venétia, beátæ Ioánnæ Maríæ Bonomo, abbatíssæ ex Ordine Sancti Benedícti, quæ, donis mysticis prædita, dolóres domínicæ Passiónis in córpore et ánima cornmunicávit.
10*. À l’abbaye de Bassano en Vénétie, l’an 1670, la bienheureuse Jeanne-Marie Bonomo, abbesse de l’Ordre de saint Benoît, remplie de dons mystiques, qui participa dans son âme et dans son corps aux douleurs de la passion du Seigneur.
11. In urbe WiJinxinn in Guangxi Sinárum província, sanctæ Agnétis Cao Kuiying, mártyris, quæ, violénto viro iam nupta, post eius mortem ad christiánam doctrínam docéndam de epíscopi mandáto se cóntulit, quaprópter in cárcerem cóndita et crudelíssimos cruciátus passa, semper Deo confídens ad dapes ætérnas migrávit.
11. À Xilinxian dans la province chinoise de Guangxi, en 1856, sainte Agnès Cao Kuiying, veuve et martyre. Mariée d’abord à un paysan violent, à la mort de celui-ci, elle se consacra, sur mandat de l’évêque, à enseigner la doctrine chrétienne, ce qui lui valut d’être arrêtée, condamnée au supplice de la cage et finalement fusillée.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (Is 55, 6-7)
Lecture brève (Is 55, 6-7)
Quærite Dóminum, dum inveníri potest; invocáte eum, dum prope est. Derelínquat ímpius viam suam, et vir iníquus cogitatiónes suas; et revertátur ad Dóminum, et miserébitur eius, et ad Deum nostrum, quóniam multus est ad ignoscéndum.
Cherchez le Seigneur, pendant qu'on peut Le trouver ; Invoquez-Le, tandis qu'Il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et le criminel ses pensées; qu'il revienne au Seigneur, et Il lui fera grâce ; à notre Dieu, car Il pardonne largement.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut