Dominica 12 Maii 2024
Quarto Idus Maii, luna quinta.
Die 12 maii
1. Sanctórum Nérei et Achíllei, mártyrum, qui, ut sanctus Dámasus papa refert, milítiæ nomen déderant et, pulsánte metu, ímpiis magistrátus præcéptis servíre paráti erant, sed, ad Deum verum convérsi, clípeos, pháleras et tela proiciéntes castra reliquérunt et, Christum conféssi, eius triúmpho gavísi sunt. Hac vero die Romæ in cœmetério Domitíllæ via Ardeatína eórum córpora depósita sunt.
1. Mémoire des saints Nérée et Achille, martyrs à Rome, vers 304. Comme le rapporte le pape saint Damase, ils servaient dans l’armée au temps de Dioclétien et, poussés par la crainte, étaient prêts à exécuter les ordres impies du magistrat, mais, conquis à la foi du Christ par le courage des chrétiens, ils se convertirent au vrai Dieu, jetèrent leurs boucliers, leurs colliers, leurs javelots, quittèrent le camp et, ayant confessé le Christ, furent décapités, heureux de partager son triomphe. Leurs corps furent déposés au cimetière de Domitille, sur la voie Ardéatine.
2. Sancti Pancrátii, mártyris, qui aduléscens pro Christi fide item Romæ via Aurélia miliário secúndo occubuísse fertur; ad cuius sepúlcrum sanctus Symmachus papa basílicam célebrem excitávit et Gregórius papa Magnus crébrius efugiu convocándum curávit, ut veræ dilectiónis christiánæ exínde testimónium excíperent. Eius deposítio hac die commemorátur.
2. Mémoire de saint Pancrace, martyr à Rome, vers 304. La tradition voit en lui un adolescent mis à mort pour la foi du Christ. Le pape saint Symmaque éleva une célèbre basilique sur sa tombe et le pape saint Grégoire le Grand veilla assez souvent à y convoquer le peuple pour en retirer le témoignage du véritable amour chrétien.
3. Axiópoli in Mœsia, sancti Cyrílli, qui una cum sex sóciis martyrium consummávit.
3. À Axiopolis en Mésie, saint Cyrille, qui acheva son martyre avec six compagnons.
4. Salamínæ in Cypro, sancti Epiphánii, epíscopi, qui, multíplici eruditióne et sacrárum sciéntia litterárum excéllens, vitæ quoque sanctitáte, zelo cathólicæ fídei, munificéntia erga páuperes et miraculórum virtùte éxstitit mirábilis.
4. À Salamine dans l’île de Chypre, en 403, saint Épiphane, évêque. D’une grande érudition en tout genre et connaissant admirablement les saintes Écritures, il ne fut pas moins admirable par la sainteté de sa vie, son zèle pour la foi catholique, sa libéralité envers les pauvres et le don de faire des miracles.
5. Agyrii in Sicília, sancti Philíppi, presbyteri, e Thrácia oriúndi.
5. À Argire en Sicile, au Ve siècle, saint Philippe, prêtre, originaire de Thrace.
6. Tréviris in Rhenánia Austrásiæ, sancti Modoáldi, epíscopi, qui ecclésias et monastéria eréxit ve1 locupletávit, plures vírginum cœtus instítuit et iuxta sorórem Sevéram sepúltus est.
6. À Trèves en Rhénanie, vers 647, saint Modoald, évêque, qui fit construire ou enrichit des églises et des monastères, établit plusieurs communautés de vierges et fut enseveli auprès de sa sœur Sévéra.
7*. In monastério Marcianénsi pagi Cameracénsis Austrásiæ, sanctæ Rictrúdis, abbatíssæ, quæ, post violéntam viri sui Adalbáldi mortem, sancti Amándi consílio sacrum velum accépit et sanctimoniálibus rectíssime prǽfuit.
7*. Au monastère de Marchiennes dans le Cambrésis, vers 688, sainte Rictrude, abbesse. Après la mort violente de son mari, Adalband, sur le conseil de saint Amand, elle reçut le voile sacré et entra au monastère où ses trois filles l’avaient précédée. Elle en devint l’abbesse et dirigea les moniales avec la plus grande rectitude.
8. Constantinópoli, sancti Germáni, epíscopi, doctrína et virtútibus insígnis, qui Leónem Isáuricum imperatórem edíctum advérsus sacras Imágines promulgántem magna fidúcia redárguit.
8. À Constantinople, en 733, saint Germain, évêque, célèbre par sa science et ses vertus, qui reprit avec grande fermeté l’empereur Léon l’Isaurien de ce qu’il promulguait un édit contre les saintes images.
9. In Castélla Hispániæ, in loco póstea eius nómine insigníto, sancti Domínici, Calceaténsis nuncupáti, presbyteri, qui ad usum peregrinórum Sancti lacóbi ad Compostéllam pontes viásque stratas comparávit atque in cellis et xenodochío ibi quoque exstrúctis eórum necessitátibus piíssime opitulátus est.
9. À La Calzada en Navarre, peut-être en 1109, saint Dominique, surnommé de la Chaussée, prêtre, qui construisit une route, un pont et un hospice à l’intention des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, pour faciliter leur voyage et veilla avec beaucoup de piété à leurs besoins.
10*. Bonóniæ in Æmília, beátæ Iméldæ Lambertini, vírginis, quæ, a prima ætáte ut moniális in Ordine Prædicatórum recépta, adhuc iuvéncula, post mirándam Eucharístiæ receptiónem, súbito emísit spíritum.
10*. À Bologne en Émilie, l’an 1333, la bienheureuse Imelda Lambertini, vierge. Accueillie dès son plus jeune âge comme moniale dans l’Ordre des Prêcheurs, elle rendit l’âme soudain, à l’âge de seize ans, dès qu’elle eût reçu l’Eucharistie d’une façon merveilleuse.
11*. Avéiri in Lusitánia, beátæ loánnæ, vírginis, quæ, Alphónsi regis Quinti fília, núptiis plúries recusátis, in Ordine Prædicatórum famulári máluit, páuperum, orphanórum et viduárum efugium.
11*. À Averio au Portugal, en 1490, la bienheureuse Jeanne, vierge. Fille du roi Alphonse V, elle repoussa plusieurs projets de mariage et préféra servir Dieu dans l’Ordre des Prêcheurs, où elle fut le refuge des pauvres, des orphelins et de veuves.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (Act 1,9-11)
Lecture brève (Act 1,9-11)
Vidéntibus illis, elevátus est, et nubes suscépit eum ab óculis eórum. Cumque intueréntur in cælum, eúnte illo, ecce duo viri astitérunt iuxta illos in véstibus albis, qui et dixérunt: “ Viri Galilǽi, quid statis aspiciéntes in cælum? Hic Iesus, qui assúmptus est a vobis in cælum, sic véniet quemádmodum vidístis eum eúntem in cælum ”.
Après qu'Il eut dit ces paroles, sous leurs regards Il fut élevé, et une nuée Le déroba à leurs yeux. Et comme ils contemplaient attentivement le ciel pendant qu'Il S'en allait, voici que deux hommes se présentèrent à eux en vêtements blancs, et dirent : Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui du milieu de vous a été élevé dans le ciel, viendra de la même manière que vous L'avez vu aller au ciel.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut