Decimo septimo Kalendas Iunii, luna octava.
1. Alexandríæ in Ægýpto, sancti Adriónis, mártyris.
1. À Alexandrie, saint Adrion, martyr.
2. Romæ via Salária Vétere in cœmetério Basíllæ, sancti Victóris, mártyris.
2. À Rome, au cimetière de Basilla, sur la voie Salarienne ancienne, saint Victor, martyr.
3. Nivedúni ad Danúbium in Scythia, sanctórum Heraclíi et Pauli, mártyrum.
3. À Noviodunum en Mésie, les saints martyrs Héraclius et Paul.
4. In Africa Proconsulári, commemorátio sanctæ Restitútæ, vírginis et mártyris.
4. Commémoraison de sainte Restitute, vierge et martyre en Afrique proconsulaire, dont le culte s’est étendu sur les côtes de la Méditerranée.
5. Vercéllis in Ligúria, translátio sancti Æmiliáni, epíscopi.
5. A Vercelli en Ligurie, translation de Saint Emilianin, évêque
6. In Villa Regáli apud Valéntiam in Hispánia, sancti Paschális Baylón, religiósi ex Ordine Fratrum Minórum, qui, ómnibus semper sédulum et benévolum se præbens, mystérium Sanctíssimæ Eucharístiæ ardénti amóre constánter cóluit.
6. À Villa Réal, près de Valence en Espagne, l’an 1592, saint Pascal Baylon, religieux de l’Ordre des Mineurs, qui se montra toujours empressé et bienveillant envers tous et ne cessa de vénérer avec un ardent amour le mystère de la Sainte Eucharistie.
7. In urbe Cœiiaménsi provínciæ Guizhou Sinárum, sancti Petri Liu Wenyuan, mártyris, qui, catechísta, pro Christi nómine strangulátus est.
7. À Kweyang, dans la province chinoise de Guizhou, en 1834, saint Pierre Liu Wenuyan, martyr. Ayant reçu la foi et le baptême quand il était jeune homme, il se fit à son tour catéchiste. Arrêté une première fois, il fut exilé en Tartarie. Au bout de dix-huit ans, il revint dans sa patrie où, arrêté une seconde fois, il fut condamné à être étranglé, à cause du nom du Christ.
8*. Casáureæ prope Neápolim in Campánia Itáliæ, beátæ Iúliæ Salzano, vírginis, quæ pro doctrína christiána docénda ac devotióne erga Eucharístiam diffundénda Congregatiónem Sorórum Catechistárum a Sacratíssimo Corde Iesu excitávit.
8*. À Casoria près de Naples, en 1929, sainte Julie Salzano, vierge, qui fonda la Congrégation des Sœurs Catéchistes du Sacré-Cœur de Jésus pour enseigner la doctrine chrétienne et répandre la dévotion à l’Eucharistie. (canonisée le 17 octobre 2010 par Benoît XVI)
9*. In óppido Orgosolo in Sardínia ínsula Itáliæ, beátæ Antóniæ Mesina, vírginis et mártyris, quæ decem et sex annos nata, ECClesiæ opéribus dédita, usque ad mortem castitátem suam deféndit.
9*. À Orgasolo en Sardaigne, l’an 1935, la bienheureuse Antonie Mesina, vierge et martyre. Dévouée aux œuvres de l’Église, elle défendit sa chasteté jusqu’à la mort, à l’âge de seize ans.
10*. In campo detentiónis civitátis Oserlag prope I rcúscam in Rússia, beáti I oánnis Ziatyk, presbyteri e Congregatióne Sanctíssimi Redemptóris et mártyris, qui, témpore persecutiónis erga fidem, in cælésti iustórum convívio discúmbere méruit.
10*. Au camp de travaux forcés d’Oserlag, près d’Irkoutsk en Sibérie, l’an 1952, le bienheureux Ivan Ziatyk, prêtre de la Congrégation du Très Saint Rédempteur et martyr. Supérieur du couvent de Ternopol, il fut arrêté par la police secrète soviétique et déporté en Sibérie, où il succomba à d’horribles tortures.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut