Quartodecimo Kalendas Iunii, luna undecima.
1. Sancti Bernardíni Senénsis, presbyteri ex Ordine Minórum, qui verbo et exémplo per óppida et civitátes Itáliæ plebem evangelizávit et devotiónem erga sanctíssimum nomen Iesu diffúdit, indefésse prædicatiónis offícium magno cum animárum fructu usque ad extrémum diem Aquilæ in Aprútio Itáliæ prósequens.
1. Mémoire de saint Bernardin de Sienne, prêtre de l’Ordre des Mineurs. Par sa parole et son exemple, à travers bourgs et villes d’Italie, il annonça l’Évangile au peuple, diffusa la dévotion au saint nom de Jésus et poursuivit inlassablement sa mission de prédicateur avec de grands résultats jusqu’à son dernier jour à L’Aquila dans les Abruzzes, en 1444.
2. Commemorátio sanctæ Lydiæ Thyatirénsis purpuráriæ, quæ, Philíppis in Macedónia, prædicánte sancto Paulo Apóstolo, ómnium prima crédidit Evangélio.
2. Commémoraison de sainte Lydie, la marchande de pourpre de Thyatire, qui, à Philippes de Macédoine, fut la première dans cette ville à croire à l’Évangile, après la prédication de l’Apôtre saint Paul.
3. Apud Ostia Tiberína, sanctæ Aureæ, mártyris.
3. À Ostie, aux bouches du Tibre, saint Aurée, martyre.
4. Nemáusi in Gállia Narbonénsi, sancti Baudélii, mártyris.
4. À Nîmes, saint Baudile, martyr.
5. Ægéis in Cilícia, sancti Thalalæi, mártyris.
5. À Égée en Cilicie, saint Thalalée, martyr.
6*. Cálari in Sardinia, sancti Lucíferi, epíscopi, qui fídei nicænæ defénsor intrépidus a Constántio imperatóre multa perpéssus est et in exsílium relegátus, unde, ad sedem suam revérsus, óbiit conféssor Christi.
6*. À Cagliari en Sardaigne, l’an 370, saint Lucifer, évêque. Défenseur intrépide de la foi de Nicée, il eut beaucoup à souffrir et fut envoyé en exil par l’empereur Constant. Revenu enfin à son Église, il mourut confesseur de la foi.
7*. Tolósæ in Gállia Narbonénsi, sancti Hilárii, epíscopi, qui super sancti Saturníni, sui decessóris, sepúlcrum parvam basílicam lígneam exstrúxit.
7*. À Toulouse, vers 400, saint Hilaire, évêque, qui construisit une petite basilique de bois sur le tombeau de son prédécesseur, saint Saturnin.
8. Apud Biturígas in Aquitánia, sancti Austregisílii, epíscopi, qui præsértim apud páuperes, órphanos, infírmos et cápite damnátos minístrum caritátis se præbuit.
8. À Bourges, vers 624, saint Outrille (Austrégisile), évêque, qui se montra ministre de la charité, surtout pour les pauvres, les orphelins, les malades et les condamnés à mort.
9. Bríxiæ in Langobárdia, sancti Anastásii, epíscopi.
9. À Brescia en Lombardie, au VIIe siècle, saint Anastase, évêque.
10. Pápiæ item in Langobárdia, sancti Theodóri, epíscopi, qui, bello inter Francos et Langobárdos sæviénte, exsílium passus est.
10. À Pavie, également en Lombardie, vers 744, saint Théodore, évêque, qui, durant la guerre entre les Francs et les Lombards, dut s’exiler.
11*. Castanéti in Etrúria, beáti Guidónis de Gherardesca, eremítæ.
11*. À Castaneto en Toscane, au XIIe siècle, le bienheureux Guy de Gherardesca, ermite.
12*. Perúsiæ in Umbria, beátæ Colúmbæ (Angelæ), vírginis de Pæniténtia Sancti Domínici, quæ in civitáte a factiónibus divísa ad pacem promovéndam ínstitit.
12*. À Pérouse en Ombrie, l’an 1501, la bienheureuse Colombe ou Angèle, vierge, sœur de la Pénitence de Saint-Dominique, qui s’appliqua à promouvoir la paix dans la cité divisée par les factions.
13. Seuli in Coréa, sancti Protásii Chong Kuk-bo, mártyris, qui fidem christiánam, quam ántea deserúerat, íterum repétiit et inter torménta in cárcere usque ad mortem proféssus est.
13. À Séoul en Corée, l’an 1839, saint Protais Chong Kuk-bo, martyr. Quand se déchaîna la persécution, il abandonna la foi, mais se reprit, se déclara chrétien et, en prison, dans les tortures, il professa sa foi jusqu’à la mort.
14*. In vico Botticino Sera prope Bríxiam in Itália, beáti Archángeli Tadini, presbyteri, qui pro iúribus et dignitáte operariórum curam impéndit et Congregatiónem Sorórum Operariárum Sanctæ Domus a Názareth fundávit de iustítia sociáli præcípue sollícitam.
14*. À Botticino Sera, près de Brescia en Lombardie, l’an 1912, saint Archange Tadini, prêtre, qui eut à cœur de défendre les droits et la dignité des ouvriers et fonda la Congrégation des Sœurs ouvrières de la sainte maison de Nazareth, avec le souci premier de la justice sociale. (canonisé le 26 avril 2009 par Benoît XVI))
15*. Medioláni in Langobárdia Itáliæ, beáti Aloysii Talamoni, presbyteri, qui, vocatiónem suam educatóris iuventútis colens, ministérium exércuit summa cum cura et efficáci participatióne difficultátum societátis témporis sui ac Congregatiónem Sorórum Misericordinárum a Sancto Gerárdo suscitávit.
15*. A Milan en Lombardie, Bienheureux Louis Talamoni, prêtre, Italie
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (Iudt 13, 18-19)
Lecture brève (Iudt 13, 18-19)
Benedícta tu es, fília, a Deo excélso præ ómnibus muliéribus, quæ sunt super terram. Et benedíctus Dóminus, Deus noster, qui creávit cælum et terram, qui diréxit te in vulnus cápitis príncipis inimicórum nostrórum. Quóniam non discédet laus tua a corde hóminum memorántium virtútis Dei usque in sempitérnum.
Ma fille, tu es bénie par le Seigneur, le Dieu très haut, plus que toutes les femmes qui sont sur la terre. Béni soit le Seigneur, créateur du ciel et de la terre, qui a conduit ta main pour trancher la tête au plus grand de nos ennemis. Il a rendu aujourd'hui ton nom si glorieux, que ta louange ne disparaîtra pas de la bouche des hommes, qui se souviendront éternellement de la puissance du Seigneur.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut