Decimo Kalendas Iulii, luna quintodecima.
1. Commemorátio plurimórum sanctórum mártyrum Nicomedíæ, qui, témpore Diocletiáni imperatóris in móntibus et spelúncis laténtes, pro Christi nómine martyrium æquo ánimo tulérunt.
1. Commémoraison de nombreux saints martyrs de Nicomédie en 303, au temps de l’empereur Dioclétien. Après s’être cachés dans les montagnes et les cavernes, ils souffrirent le martyre avec joie pour le nom du Christ.
2. In monastério Eliénsi in Anglia orientáli, sanctæ Ediltrúdis, abbatíssæ, quæ, fília regis et ipsa regína Northúmbriæ, bis núptiis posthábitis, a sancto antístite Wilfrído sanctimoniálium velum accépit in monastério ab ipsa cóndito, cui exémplis et mónitis vírginum perplúrium mater prǽfuit.
2. Au monastère d’Ely, en Grande Bretagne, l’an 679, sainte Éthelrède (Audrey), abbesse. Fille de roi, et reine de Northumbrie, mariée deux fois, elle reçut des mains de l’évêque saint Wilfrid le voile des moniales dans le monastère qu’elle avait elle-même fondé, et où elle dirigea avec l’autorité d’une mère, par ses exemples et ses avertissements, un grand nombre de vierges.
3*. Dariórigi in Británnia Minóre, sancti Bílii, epíscopi et mártyris, qui a Normánnis civitátem vastántibus interféctus esse tráditur.
3*. À Vannes en Bretagne, vers 914, saint Bili , évêque et martyr, qui aurait été tué quand les Normands dévastaient la cité.
4*. Pápiæ in Langobárdia, beáti Lanfránci, epíscopi, qui, vir pacíficus, pro pace et concórdia in civitáte fovéndis multa passus est.
4*. À Pavie en Lombardie, l’an 1194, le bienheureux Lanfranc, évêque, homme pacifique, qui souffrit beaucoup en faveur de la paix et de la concorde dans la cité.
5*. Onháyæ in Hannónia, sancti Walhéri, presbyteri, qui, dum Mosam traiciébat, a nepóte suo presbytero, cuius mores redarguébat, remígii tonsa mactátus esse tráditur.
5*. À Onhaye en Hannonie, au XIIIe siècle, saint Walter, prêtre. Alors qu’il traversait la Meuse, rapporte-t-on, un prêtre du voisinage, à qui il reprochait ses vices, l’assassina à coups de rame.
6*. Oignáci item in Hannónia, beátæ Maríæ, quæ, mysticis donis prædita, sponso consentiénte, in celia vixit reclúsa et institútum « beghinárum ›) creávit atque ordinávit.
6*. À Oignies, également en Hannonie, l’an 1213, la bienheureuse Marie. Dotée de dons mystiques, elle vécut, avec le consentement de son époux, en recluse dans une cellule, et fut ainsi à l’origine et à l’organisation du mouvement des béguines.
7*. In erémo Vallismanénsi in Picéno Itáliæ, beáti Petri lacóbi de Pisáuro, presbyteri ex Ordine Eremitárum Sancti Augustíni.
7*. Dans l’ermitage de Valmanente dans les Marches, vers 1496, le bienheureux Pierre-Jacques de Pesaro, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin.
8. Londínii in Anglia, sancti Thomæ Garnet, presbyteri e Societáte Iesu et mártyris, qui in Collégio Anglórum Vallisoletáno ordinátus et in Angliam revérsus, bis in cárcerem trusus, sub lacóbo rege Primo Tybúrni patíbulum passus est.
8. À Londres, en 1608, saint Thomas Garnet, prêtre de la Compagnie de Jésus et martyr. Après son ordination au Collège anglais de Valladolid, en Espagne, il retourna en Angleterre, fut emprisonné deux fois, condamné à mort sous le roi Jacques Ier, parce que prêtre, et mené à la potence.
9. Augústæ Taurinórum in Itália, sancti Ioséphi Cafasso, presbyteri, qui levítis pietáte et sciéntia augéndis atque míseris in carcéribus deténtis ve1 étiam cápite damnátis Deo conciliándis se trádidit.
9. À Turin, en 1860, saint Joseph Cafasso, prêtre, qui se consacra à accroître la piété et la science du clergé piémontais et à réconcilier avec Dieu les malheureux emprisonnés et même les condamnés à mort.
10*. Alátrii in Látio Itáliæ, beátæ Maríæ Raphǽlæ (Sanctínæ) Cimatti, vírginis, e Soróribus a Misericórdia pro infírmis, quæ vitam egit occúltam et húmilem, urbána caritáte constantíque cura óperam suam in ægrótos præsértim et páuperes cónferens.
10*. À Alatri dans le Latium, en 1945, la bienheureuse Marie-Raphaëlle (Saintine Cimatti), vierge, des Sœurs de la Miséricorde pour les malades, qui mena une vie humble et cachée, en donnant tous ses soins continuellement, avec une exquise charité, en particulier aux malades et aux pauvres.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (2 Thess 2, 15-17; 3,5)
Lecture brève (2 Thess 2, 15-17; 3,5)
Itaque, fratres, state et tenéte traditiónes, quas didicístis sive per sermónem sive per epístulam nostram. Ipse autem Dóminus noster Iesus Christus et Deus Pater noster, qui diléxit nos et dedit consolatiónem ætérnam et spem bonam in grátia, consolétur corda vestra et confírmet in omni ópere et sermóne bono.
Que Notre-Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, consolent vos cœurs, et vous affermissent en toute bonne œuvre, et en toute bonne parole.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut