Les textes de l'office de lecture sont encore en construction. Ils ne sont malheureusement pas encore complets pour le moment. Si vous désirez méditer ces lectures bibiliques et patristiques, veuillez utiliser le cursus monastique de l'office divin.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Nocte surgéntes vigilémus omnes,
Levons-nous et veillons aux heures de la nuit,
semper in psalmis meditémur atque
Toujours nous méditons sur les psaumes,
víribus totis Dómino canámus
Unissons doucement nos voix pour offrir au Seigneur
dúlciter hymnos,
le tribut de nos hymnes.
Ut, pio regi páriter canéntes,
Pour que, chantant comme eux le Roi de bonté,
cum suis sanctis mereámur aulam
Avec ses saints nous méritions d’entrer
íngredi cæli, simul et beátam
Dans le palais du ciel, et d’y mener ensemble
dúcere vitam.
La vie éternelle.
Præstet hoc nobis Déitas beáta
Que nous l’accorde la bienheureuse Déité
Patris ac Nati, paritérque Sancti
Du Père, du Fils et du Saint-Esprit
Spíritus, cuius résonat per omnem
Dont la gloire résonne
glória mundum. Amen.
Dans le monde entier. Amen.
Ant. 1. Clamor meus, Dómine, ad te pervéniat; non abscóndas fáciem tuam a me.
Ant. 1.
Psalmus 101
Psaume 101
Exsulis vota et preces
Vœux et supplications des exilés
Consolatur nos Deus in omni tribulatione nostra (2 Cor I,4).
Dieu nous consolera dans nos tribulations
I
I
Dómine, exáudi oratiónem meam, * et clamor meus ad te véniat.
Seigneur, exauce ma prière, et que mon cri aille jusqu’à Toi.
Non abscóndas fáciem tuam a me; in quacúmque die tríbulor, * inclína ad me aurem tuam.
Ne détourne pas de moi ton visage ; en quelque jour que je sois dans la tribulation, incline vers moi votre oreille.
In quacúmque die invocávero te, * velóciter exáudi me.
En quelque jour que je T’invoque, exauce-moi promptement.
Quia defecérunt sicut fumus dies mei, * et ossa mea sicut crémium aruérunt.
Car mes jours se sont évanouis comme la fumée, et mes os se sont desséchés comme une broutille.
Percússum est ut fenum et áruit cor meum, * étenim oblítus sum comédere panem meum.
J’ai été frappé comme l’herbe, et mon cœur s’est flétri, parce que j’ai oublié de manger mon pain.
A voce gémitus mei * adhǽsit os meum carni meæ.
A force de pousser la voix de mes gémissements, mes os se sont attachés à ma peau.
Símilis factus sum pellicáno solitúdinis, * factus sum sicut nyctícorax in ruínis. Vigilávi * et factus sum sicut passer solitárius in tecto.
Je suis devenu semblable au pélican du désert ; je suis devenu comme le hibou des reines. J’ai veillé, et je suis devenu comme le passereau qui se tient seul sur le toit.
Tota die exprobrábant mihi inimíci mei, * exardescéntes in me per me iurábant.
Tout le jour mes ennemis m’outrageaient, et ceux qui me louaient conspiraient contre moi.
Quia cínerem tamquam panem manducábam * et potum meum cum fletu miscébam,
Parce que je mangeais de la cendre comme du pain, et que je mêlais mon breuvage avec mes larmes ;
a fácie iræ et increpatiónis tuæ, * quia élevans allisísti me.
l’aspect)de Ta colère et de Ton indignation, car après m’avoir élevé Tu m’as écrasé.
Dies mei sicut umbra declinavérunt, * et ego sicut fenum árui.
Mes jours se sont évanouis comme l’ombre, et je me suis desséché comme l’herbe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Clamor meus, Dómine, ad te pervéniat; non abscóndas fáciem tuam a me.
Ant.
Ant. 2. Réspice, Dómine, in oratiónem humílium.
Ant. 2.
II
II
Tu autem, Dómine, in ætérnum pérmanes, * et memoriále tuum in generatiónem et generatiónem.
Mais Toi, Seigneur, Tu subsistes éternellement, et la mémoire de Ton nom s’étend de race en race.
Tu exsúrgens miseréberis Sion, quia tempus miseréndi eíus, * quia venit tempus,
Tu Te lèveras, et Tu auras pitié de Sion, car le temps est venu, le temps d’avoir pitié d’elle, et le temps est venu.
quóniam placuérunt servis tuis lápides eíus, * et púlveris eíus miseréntur.
Car ses pierres sont aimées de Tes serviteurs, et sa poussière les attendrit.
Et timébunt gentes nomen tuum, Dómine, * et omnes reges terræ glóriam tuam,
Et les nations craindront Ton nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire,
quia ædificávit Dóminus Sion * et appáruit in glória sua.
parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu’Il sera vu dans Sa gloire.
Respéxit in oratiónem ínopum * et non sprevit precem eórum.
Il a regardé la prière des humbles, et Il n’a point méprisé leur prière.
Scribántur hæc pro generatióne áltera, * et pópulus, qui creábitur, laudábit Dóminum.
Que ces choses soient écrites pour la génération future, et le peuple qui sera créé louera le Seigneur
Quia prospéxit de excélso sanctuário suo, * Dóminus de cælo in terram aspéxit,
parce qu’Il a regardé du haut de son lieu saint. Le Seigneur a regardé du ciel sur la terre,
ut audíret gémitus compeditórum, * ut sólveret fílios mortis;
pour entendre les gémissements des captifs détenus dans les fers, pour délivrer les fils de ceux qui avaient été tués,
ut annúntient in Sion nomen Dómini * et laudem eíus in Ierusálem,
afin qu’ils annoncent dans Sion le Nom du Seigneur, et Sa louange dans Jérusalem,
cum congregáti fúerint pópuli in unum * et regna, ut sérviant Dómino.
lorsque les peuples et les rois s’assembleront pour servir le Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Réspice, Dómine, in oratiónem humílium.
Ant.
Ant. 3. Tu, Dómine, terram fundásti, et ópera mánuum tuárum sunt cæli.
Ant. 3.
III
III
Humiliávit in via virtútem meam, * abbreviávit dies meos.
Il lui dit dans Sa force : Fais-moi connaître le petit nombre de mes jours.
Dicam: “Deus meus,  ne áuferas me in dimídio diérum meórum; * in generatiónem et generatiónem sunt anni tui.
J'ai dit : mon Dieu, ne me rappelle pas au milieu de mes jours ; Tes années durent d’âge en âge.
Inítio terram fundásti; * et ópera mánuum tuárum sunt cæli.
Dès le (Au) commencement, Seigneur, Tu as fondé la terre, et les cieux sont l’œuvre de Tes mains.
Ipsi períbunt, tu autem pérmanes; et omnes sicut vestiméntum veteráscent, et sicut opertórium mutábis eos, et mutabúntur.
Ils périront, mais Toi, Tu demeuras ; et ils vieilliront tous comme un vêtement. Tu les changeras comme un habit dont on se couvre, et ils seront changés ;
Tu autem idem ipse es, * et anni tui non defícient.
mais Toi, Tu es toujours le même, et Tes années ne passeront point.
Fílii servórum tuórum habitábunt, * et semen eórum in conspéctu tuo firmábitur.”
Les fils de Tes serviteurs auront une demeure permanente, et leur postérité sera ferme à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine, terram fundásti, et ópera mánuum tuárum sunt cæli.
Ant.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut