Les textes de l'office de lecture sont encore en construction. Ils ne sont malheureusement pas encore complets pour le moment. Si vous désirez méditer ces lectures bibiliques et patristiques, veuillez utiliser le cursus monastique de l'office divin.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Somno reféctis ártubus,
Le sommeil a refait nos forces ;
spreto cubíli, súrgimus:
hors du lit, nous voici debout ;
nobis, Pater, canéntibus
lorsque nous Te chantons, ô Père,
adésse te depóscimus.
nous T'en prions, assiste-nous.
Te lingua primum cóncinat,
Soit le premier que nos voix chantent
te mentis ardor ámbiat,
et Celui que le cœur désirent ;
ut áctuum sequéntium
sois à l'origine, ô Dieu saint,
tu, sancte, sis exórdium.
de tous nos actes à venir.
Cedant tenébræ lúmini
Que la ténèbre cède à l'aube,
et nox diúrno síderi,
et la nuit, à l'astre du jour,
ut culpa, quam nox íntulit,
pour que les péchés de la nuit
lucis labáscat múnere.
disparaissent dans la lumière.
Precámur ídem súpplices
Nous Te prions et supplions
noxas ut omnes ámputes,
de nous à nos fautes:
et ore te canéntium
que la louange de nos lèvres
laudéris in perpétuum.
se poursuive en l'éternité.
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le fils égal au père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sǽculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles. Amen.
Ant. 1. Salvum me fac, Dómine, propter misericórdiam tuam.
Ant. 1. Sauve-moi, Seigneur, selon Ta miséricorde.
Psalmus 6
Psaume 6
Homo afflictus Domini clementiam implorat
L'homme affligé implore la clémence du Seigneur
Nunc anima mea turbata est ... Pater, salvifica me ex hora hac? (Io 12, 27).
Maintenant mon âme est troublée … Père, délivre-moi de cette heure.
Dómine, ne in furóre tuo árguas me, * neque in ira tua corrípias me.
Seigneur, ne me reprends pas dans Ta fureur, et ne me châtie pas dans Ta colère.
Miserére mei, Dómine, quóniam infírmus sum; * sana me, Dómine, quóniam conturbáta sunt ossa mea.
Aie pitié de moi, Seigneur, car je suis sans force; guéris-moi, Seigneur, car mes os sont ébranlés.
Et ánima mea turbáta est valde, * sed tu, Dómine, úsquequo?
Et mon âme est toute troublée ; mais Toi, Seigneur, jusques à quand...?
Convértere, Dómine, éripe ánimam meam; * salvum me fac propter misericórdiam tuam.
Reviens, Seigneur, et délivre mon âme: sauve-moi à cause de Ta miséricorde.
Quóniam non est in morte, qui memor sit tui, * in inférno autem quis confitébitur tibi?
Car il n'y a personne qui se souvienne de Toi dans la mort; et qui donc Te louera dans le séjour des morts?
Laborávi in gémitu meo, lavábam per síngulas noctes lectum meum; * lácrimis meis stratum meum rigábam.
Je suis épuisé à force de gémir; je laverai toutes les nuits mon lit de mes pleurs; j'arroserai ma couche de mes larmes.
Turbátus est a mæróre óculus meus, * inveterávi inter omnes inimícos meos.
Mon oeil a été troublé par la fureur ; j'ai vieilli au milieu de tous mes ennemis.
Discédite a me omnes, qui operámini iniquitátem, * quóniam exaudívit Dóminus vocem fletus mei.
Eloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l'iniquité, car le Seigneur a exaucé la voix de mes larmes.
Exaudívit Dóminus deprecatiónem meam, * Dóminus oratiónem meam suscépit.
Le Seigneur a exaucé ma supplication; le Seigneur a agréé ma prière.
Erubéscant et conturbéntur veheménter omnes inimíci mei; * convertántur et erubéscant valde velóciter.
Que tous mes ennemis rougissent et soient saisis d'une vive épouvante ; qu'ils reculent promptement, et qu'ils soient bientôt confondus.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salvum me fac, Dómine, propter misericórdiam tuam.
Ant. Sauve-moi, Seigneur, selon Ta miséricorde.
Ant. 2. Factus est Dóminus refúgium páuperi in tribulatióne.
Ant. 2. Le Seigneur S'est fait le refuge des pauvres dans la tribulation.
Psalmus 9 A (9)
Psaume 9 A (9)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâces pour la victoire
Iterum venturus est iudicare vivos et mortuos.
Il viendra de nouveua pour juger les vivants et les morts
I
I
Confitébor tibi, Dómine, in toto corde meo, * narrábo ómnia mirabília tua.
Je Te louerai, Seigneur, de tout mon coeur; je raconterai toutes Tes merveilles.
Lætábor et exsultábo in te, * psallam nómini tuo, Altíssime.
En Toi je me réjouirai, et me livrerai à l'allégresse; je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut ;
Cum convertúntur inimíci mei retrórsum, * infirmántur et péreunt a fácie tua.
parce que Tu as fait retourner mon ennemi en arrière. Ils vont être épuisés, et ils périront devant Ta face.
Quóniam fecísti iudícium meum et causam meam, * sedísti super thronum, qui iúdicas iustítiam.
Car Tu m'as rendu justice, et Tu as soutenu ma cause; Tu T'es assis sur Ton trône, Toi qui juges selon le droit.
Increpásti gentes, perdidísti ímpium; * nomen eórum deléstiin ætérnum et in sǽculum sǽculi.
Tu as châtié les nations, et l'impie a péri; Tu as effacé leur Nom à jamais, et pour les siècles des siècles.
Inimíci defecérunt, * solitúdines sempitérnæ factæ sunt;
Les glaives de l'ennemi ont perdu leur force pour toujours,
et civitátes destruxísti: * périit memória eórum cum ipsis.
et Tu as détruit leurs villes. Leur mémoire a péri avec fracas ;
Dóminus autem in ætérnum sedébit, * parávit in iudícium thronum suum
mais le Seigneur demeure éternellement. Il a préparé Son trône pour le jugement ;
et ipse iudicábit orbem terræ in iustítia, * iudicábit pópulos in æquitáte.
et Il jugera Lui-même l'univers avec équité ; Il jugera les peuples avec justice.
Et erit Dóminus refúgium opprésso, * refúgium in opportunitátibus, in tribulatióne.
Le Seigneur est devenu le refuge du pauvre, et Son secours au temps du besoin et de l'affliction.
Et sperent in te, qui novérunt nomen tuum, * quóniam non dereliquísti quæréntes te, Dómine.
Qu'ils espèrent en Toi, ceux qui connaissent Ton Nom ; car Tu n'as pas abandonné ceux qui Te cherchent, Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Factus est Dóminus refúgium páuperi in tribulatióne.
Ant. Le Seigneur S'est fait le refuge des pauvres dans la tribulation.
Ant. 3. Annuntiábo laudatiónes tuas in portis fíliæ Sion.
Ant. 3. J'annoncerai Tes louanges aux portes des filles de Sion.
II
II
Psállite Dómino, qui hábitat in Sion; * annuntiáte inter gentes stúdia eius.
Chantez au Seigneur qui habite dans Sion: annoncez parmi les nations Ses desseins;
Quóniam requírens sánguinem recordátus est eórum, * non est oblítus clamórem páuperum.
car Celui qui recherche le sang versé S'est souvenu de Ses serviteurs; Il n'a pas oublié le cri des pauvres.
Miserére mei, Dómine; vide afflictiónem meam de inimícis meis, * qui exáltas me de portis mortis,
Aie pitié de moi, Seigneur; vois l'humiliation où mes ennemis m'ont réduit,
ut annúntiem omnes laudatiónes tuas in portis fíliæ Sion, * exsúltem in salutári tuo.
Toi qui me retires des portes de la mort, pour que j'annonce toutes Tes louanges aux portes de la fille de Sion.
Infíxae sunt gentes in fóvea, quam fecérunt; in láqueo isto, quem abscondérunt, * comprehénsus est pes eórum.
Je serai transporté de joie à cause du salut que Tu m'auras procuré. Les nations se sont enfoncées dans la fosse qu'elles avaient faite. Leur pied a été pris dans le piège qu'elles avaient caché.
Manifestávit se Dóminus iudícium fáciens; * in opéribus mánuum suárum comprehénsus est peccátor.
On reconnaîtra le Seigneur qui rend justice; le pécheur a été pris dans les oeuvres de ses mains.
Converténtur peccatóres in inférnum, * omnes gentes, quæ obliviscúntur Deum.
Que les pécheurs soient précipités dans l'enfer, et toutes les nations qui oublient Dieu.
Quóniam non in finem oblívio erit páuperis; * exspectátio páuperum non períbit in ætérnum.
Car le pauvre ne sera pas en oubli pour toujours ; la patience des pauvres ne périra pas à jamais.
Exsúrge, Dómine, non confortétur homo; * iudicéntur gentes in conspéctu tuo.
Lève-Toi, Seigneur ; que l'homme ne triomphe pas ; que les nations soient jugées devant Ta face.
Constítue, Dómine, terrórem super eos; * sciant gentes quóniam hómines sunt.
Seigneur, impose-leur une crainte, afin que les peuples sachent qu'ils sont hommes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Annuntiábo laudatiónes tuas in portis fíliæ Sion.
Ant. J'annoncerai Tes louanges aux portes des filles de Sion.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut