Introitus
Introït
Sedulius
annotation: 2; %% (f3) SAl(ce!fg)ve(f.) *(,) san(f)cta(fe) Pa(f!gwh_f)rens,(f.) (;) e(ef)ní(hhi)xa(h) pu(h)ér(h)pe(h)ra(hiHG') Re(hggfg)gem,(gf..) (:) qui(eh) cae(h)lum(hhh) ter(fe~)rám(f!hhf/gf)que(ef) re(fhhfgv_[oh:h]F~E~)git(fe..) (;) in(ef) saé(hh)cu(hi)la(f.) (,) sae(f!h'i)cu(hiHG')ló(hggfg)rum.(gf..) (::) T. P. Al(ef'h~)le(h_g)lú(hih){ia},(hhhffe.) (,) al(fh~)le(hghf)lú(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h]){ia}.(f.) (::) Ps. E(e)ru(fe)ctá(eh)vit(h) cor(h) me(h)um(hg) ver(hi)bum(i) bo(hi)num :(h.) *(:) di(hf)co(fh) e(h)go(h) ó(h)pe(h')ra(i) me(hf)a(h) re(ge)gi.(fgf.) (::) Gló(e)ri(fe)a(eh) Pa(h)tri.(h) (::) E(h') u(i) o(hf) u(h) a(ge) e.(fgf.) (::)
annotation: 2; %% (f3) SAl(ce!fg)ve(f.) *(,) san(f)cta(fe) Pa(f!gwh_f)rens,(f.) (;) e(ef)ní(hhi)xa(h) pu(h)ér(h)pe(h)ra(hiHG') Re(hggfg)gem,(gf..) (:) qui(eh) cae(h)lum(hhh) ter(fe~)rám(f!hhf/gf)que(ef) re(fhhfgv_[oh:h]F~E~)git(fe..) (;) in(ef) saé(hh)cu(hi)la(f.) (,) sae(f!h'i)cu(hiHG')ló(hggfg)rum.(gf..) (::) T. P. Al(ef'h~)le(h_g)lú(hih){ia},(hhhffe.) (,) al(fh~)le(hghf)lú(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h]){ia}.(f.) (::) Ps. E(e)ru(fe)ctá(eh)vit(h) cor(h) me(h)um(hg) ver(hi)bum(i) bo(hi)num :(h.) *(:) di(hf)co(fh) e(h)go(h) ó(h)pe(h')ra(i) me(hf)a(h) re(ge)gi.(fgf.) (::) Gló(e)ri(fe)a(eh) Pa(h)tri.(h) (::) E(h') u(i) o(hf) u(h) a(ge) e.(fgf.) (::)
SALVE, sancta parens, eníxa puérpera Regem: qui cælum terrámque regit in sǽcula sæculórum. (T. P. Allelúia, allelúia.) Ps. 44, 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. ℣. Glória Patri.
Salut, ô Mère sainte ; mère qui avez enfanté le Roi qui régit le ciel et la terre dans les siècles des siècles. (T.P. Alléluia, alléluia). Ps. 44,2 De mon coeur a jailli une heureuse parole : je dédis mes oeuvres au Roi. ℣. Gloire au Père.
(c4) KY(df/hg)ri(fe)e(d.) *() e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Ký(a)ri(cb)e(cd) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Ký(df/hg)ri(fe)e(d.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Chri(h)ste(hg) e(hvGF)lé(g_[oh:h])i(h)son.(h.) (::) Chri(hhg)ste(fvED.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Chri(h)ste(hg) e(hvGF)lé(g_[oh:h])i(h)son.(h.) (::) Ký(j')ri(k)e(jkhhg) e(hvGF)lé(g_[oh:h])i(h)son.(h.) (::) Ký(hhg)ri(fe)e(d.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Ký(j')ri(k)e(jkhhg//hvGFghh) *(,) (jk/jkhhg//hvGFghh) **(,) (hvGF'ED.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d) (::)
(c4) KY(df/hg)ri(fe)e(d.) *() e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Ký(a)ri(cb)e(cd) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Ký(df/hg)ri(fe)e(d.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Chri(h)ste(hg) e(hvGF)lé(g_[oh:h])i(h)son.(h.) (::) Chri(hhg)ste(fvED.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Chri(h)ste(hg) e(hvGF)lé(g_[oh:h])i(h)son.(h.) (::) Ký(j')ri(k)e(jkhhg) e(hvGF)lé(g_[oh:h])i(h)son.(h.) (::) Ký(hhg)ri(fe)e(d.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d.) (::) Ký(j')ri(k)e(jkhhg//hvGFghh) *(,) (jk/jkhhg//hvGFghh) **(,) (hvGF'ED.) e(evDC'd)lé(f_)i(d)son.(d) (::)
Dicitur Glória in excélsis.
On dit le Gloria.
annotation: 3; %% (c4) GLó(jj)ri(h)a(h') in(g) ex(h)cél(ij)sis(h) De(hg)o.(gh..) (::) Et(g') in(h) ter(i!jwk)ra(j_i) pax(i) ho(ih)mí(j')ni(h)bus(g.) (,) bo(j)nae(hg) vo(h')lun(h)tá(gg)tis.(e.) (::) Lau(gh~)dá(hj)mus(hg) te.(gh..) (::) Be(g')ne(h)dí(ji)ci(jk)mus(j_i) te.(i.) (::) Ad(g')o(h)rá(hj)mus(hg) te.(gh..) (::) Glo(g')ri(h)fi(ji)cá(jk)mus(j_i) te.(i.) (::) Grá(i')ti(i)as(i_[oh:h]h) á(j)gi(h')mus(g) ti(hjh)bi(i.) (,) pro(e)pter(e[ll:1]d~) ma(g')gnam(h) gló(j')ri(h)am(g') tu(h)am.(g.) (::) Dó(j)mi(h')ne(g) De(hjh)us,(i.) (,) Rex(ei) cae(ivHG)lé(hjh)stis,(i.) (,) De(ik)us(i') Pa(i)ter(hi) o(ji)mní(hg)pot(h)ens.(g.) (::) Dó(e)mi(e[ll:1]d)ne(g) Fi(hi)li(i.) u(ik)ni(i')gé(i)ni(ih)te(h_i) (,) Ie(gh)su(hj) Chri(hh)ste.(g.) (::) Dó(j)mi(h')ne(g) De(hjh)us,(i.) (,) A(ei)gnus(ivHG) De(hjh)i,(i.) (,) Fí(ei)li(i)us(ivHG) Pa(hjh)tris.(i.) (::) Qui(hih') tol(h)lis(h') pec(g)cá(hi)ta(i) mun(hh)di,(g.) (,) mi(i)se(ivHG)ré(i_[oh:h]h)re(jghvGF) no(de)bis.(e.) (::) Qui(hih') tol(h)lis(h') pec(g)cá(hi)ta(i) mun(hh)di,(g.) (,) sús(jj)ci(h)pe(h.) de(g')pre(h)ca(j')ti(h)ó(h')nem(g) no(hjh)stram.(i.) (::) Qui(i) se(ik)des(i') ad(h) déx(j)te(hg)ram(hi) Pa(hh)tris,(g.) (,) mi(i)se(ivHG)ré(i_[oh:h]h)re(jghvGF) no(de)bis.(e.) (::) Quó(j')ni(h)am(h') tu(i) so(h')lus(g) san(hjh)ctus.(i.) (::) Tu(ik) so(i)lus(h') Dó(j)mi(hg)nus.(i.) (::) Tu(i) so(ik)lus(i') Al(h)tís(j)si(hg)mus,(i.) (,) Ie(g')su(h) Chri(gg)ste.(e.) (::) Cum(h) San(hi)cto(hg) Spí(hi)ri(h)tu,(h.) (,) in(e) gló(eh)ri(h)a(h') De(g)i(hi) Pa(gg)tris.(e.) (::) A(ehg/hjHG'gvFE)men.(de..) (::)
annotation: 3; %% (c4) GLó(jj)ri(h)a(h') in(g) ex(h)cél(ij)sis(h) De(hg)o.(gh..) (::) Et(g') in(h) ter(i!jwk)ra(j_i) pax(i) ho(ih)mí(j')ni(h)bus(g.) (,) bo(j)nae(hg) vo(h')lun(h)tá(gg)tis.(e.) (::) Lau(gh~)dá(hj)mus(hg) te.(gh..) (::) Be(g')ne(h)dí(ji)ci(jk)mus(j_i) te.(i.) (::) Ad(g')o(h)rá(hj)mus(hg) te.(gh..) (::) Glo(g')ri(h)fi(ji)cá(jk)mus(j_i) te.(i.) (::) Grá(i')ti(i)as(i_[oh:h]h) á(j)gi(h')mus(g) ti(hjh)bi(i.) (,) pro(e)pter(e[ll:1]d~) ma(g')gnam(h) gló(j')ri(h)am(g') tu(h)am.(g.) (::) Dó(j)mi(h')ne(g) De(hjh)us,(i.) (,) Rex(ei) cae(ivHG)lé(hjh)stis,(i.) (,) De(ik)us(i') Pa(i)ter(hi) o(ji)mní(hg)pot(h)ens.(g.) (::) Dó(e)mi(e[ll:1]d)ne(g) Fi(hi)li(i.) u(ik)ni(i')gé(i)ni(ih)te(h_i) (,) Ie(gh)su(hj) Chri(hh)ste.(g.) (::) Dó(j)mi(h')ne(g) De(hjh)us,(i.) (,) A(ei)gnus(ivHG) De(hjh)i,(i.) (,) Fí(ei)li(i)us(ivHG) Pa(hjh)tris.(i.) (::) Qui(hih') tol(h)lis(h') pec(g)cá(hi)ta(i) mun(hh)di,(g.) (,) mi(i)se(ivHG)ré(i_[oh:h]h)re(jghvGF) no(de)bis.(e.) (::) Qui(hih') tol(h)lis(h') pec(g)cá(hi)ta(i) mun(hh)di,(g.) (,) sús(jj)ci(h)pe(h.) de(g')pre(h)ca(j')ti(h)ó(h')nem(g) no(hjh)stram.(i.) (::) Qui(i) se(ik)des(i') ad(h) déx(j)te(hg)ram(hi) Pa(hh)tris,(g.) (,) mi(i)se(ivHG)ré(i_[oh:h]h)re(jghvGF) no(de)bis.(e.) (::) Quó(j')ni(h)am(h') tu(i) so(h')lus(g) san(hjh)ctus.(i.) (::) Tu(ik) so(i)lus(h') Dó(j)mi(hg)nus.(i.) (::) Tu(i) so(ik)lus(i') Al(h)tís(j)si(hg)mus,(i.) (,) Ie(g')su(h) Chri(gg)ste.(e.) (::) Cum(h) San(hi)cto(hg) Spí(hi)ri(h)tu,(h.) (,) in(e) gló(eh)ri(h)a(h') De(g)i(hi) Pa(gg)tris.(e.) (::) A(ehg/hjHG'gvFE)men.(de..) (::)
Collecta
Collecte
Concéde nos fámulos tuos, quǽsumus, Dómine Deus, perpétua mentis et córporis sanitáte gaudére, et, gloriósa beátæ Maríæ semper Vírginis intercessióne, a præsénti liberári tristítia, et ætérna pérfrui lætítia. Per Dóminum.
Accorde, nous T'en prions, Seigneur Dieu, à nous Tes serviteurs, de jouir toujours de la santé de l'âme et du corps ; et par la glorieuse intercession de la bienheureuse Marie toujours Vierge, d'être délivrés de la tristesse du temps présent et de goûter la joie éternelle.
Lectio I
Ière lecture
Léctio libri Apocalýpsis beáti Ioánnis apóstoli (11,4-12)
Dictum est mihi, Ioánni: Ecce duo testes mei; hi sunt duæ olívæ et duo candelábra in conspéctu Dómini terræ stantes. Et si quis eis vult nocére, ignis exit de ore illórum et dévorat inimícos eórum; et si quis volúerit eos lǽdere, sic opórtet eum occídi. Hi habent potestátem claudéndi cælum, ne pluat plúvia diébus prophetíæ ipsórum; et potestátem habent super aquas converténdi eas in sánguinem et percútere terram omni plaga, quotienscúmque volúerint. Et cum finíerint testimónium suum, béstia, quæ ascéndit de abýsso, fáciet advérsus illos bellum et vincet eos et occídet illos. Et corpus eórum in platéa civitátis magnæ, quæ vocátur spiritáliter Sodóma et Ægýptus, ubi et Dóminus eórum crucifíxus est; et vident de pópulis et tríbubus et linguis et géntibus corpus eórum per tres dies et dimídium, et córpora eórum non sinunt poni in monuménto. Et inhabitántes terram gaudent super illis et iucundántur et múnera mittent ínvicem, quóniam hi duo prophétæ cruciavérunt eos, qui inhábitant super terram. Et post dies tres et dimídium spíritus vitæ a Deo intrávit in eos, et stetérunt super pedes suos; et timor magnus cécidit super eos, qui vidébant eos. Et audiérunt vocem magnam de cælo dicéntem illis: “Ascéndite huc”; et ascendérunt in cælum in nube, et vidérunt illos inimíci eórum.
Il me fut dit à moi, Jean : voici mes deux témoins : Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Et si quelqu'un veut leur faire du mal, un feu sortira de leur bouche et dévorera leurs ennemis; si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il périsse ainsi. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne pleuve pas durant les jours où ils prophétiseront; et ils ont le pouvoir, à l'égard des eaux, de les changer en sang, et de frapper la terre de toute sorte de plaies, toutes les fois qu'ils le voudront. Et quand ils auront achevé de rendre leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera ; et leurs cadavres resteront sur les places de la grande cité, qui est appelée spirituellement Sodome et Egypte, où leur Seigneur aussi a été crucifié. Et ceux des tribus, et des peuples, et des langues, et des nations verront leurs cadavres durant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans des tombeaux. Et les habitants de la terre seront dans la joie à leur sujet, et ils se livreront à l'allégresse, et ils s'enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes auront tourmenté les habitants de la terre. Mais, après trois jours et demi, un esprit de vie venu de Dieu entra en eux; ils se levèrent sur leurs pieds, et une grande crainte saisit ceux qui les virent. Et ils entendirent une voix forte venant du Ciel, qui leur disait: Montez ici. Et ils montèrent au Ciel dans la nuée, à la vue de leurs ennemis.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Vel, de tempore:
Ou, du temps :
Lectio I
Ière lecture
Léctio libri Apocalýpsis beáti Ioánnis apóstoli (11,4-12)
Dictum est mihi, Ioánni: Ecce duo testes mei; hi sunt duæ olívæ et duo candelábra in conspéctu Dómini terræ stantes. Et si quis eis vult nocére, ignis exit de ore illórum et dévorat inimícos eórum; et si quis volúerit eos lǽdere, sic opórtet eum occídi. Hi habent potestátem claudéndi cælum, ne pluat plúvia diébus prophetíæ ipsórum; et potestátem habent super aquas converténdi eas in sánguinem et percútere terram omni plaga, quotienscúmque volúerint. Et cum finíerint testimónium suum, béstia, quæ ascéndit de abýsso, fáciet advérsus illos bellum et vincet eos et occídet illos. Et corpus eórum in platéa civitátis magnæ, quæ vocátur spiritáliter Sodóma et Ægýptus, ubi et Dóminus eórum crucifíxus est; et vident de pópulis et tríbubus et linguis et géntibus corpus eórum per tres dies et dimídium, et córpora eórum non sinunt poni in monuménto. Et inhabitántes terram gaudent super illis et iucundántur et múnera mittent ínvicem, quóniam hi duo prophétæ cruciavérunt eos, qui inhábitant super terram. Et post dies tres et dimídium spíritus vitæ a Deo intrávit in eos, et stetérunt super pedes suos; et timor magnus cécidit super eos, qui vidébant eos. Et audiérunt vocem magnam de cælo dicéntem illis: “Ascéndite huc”; et ascendérunt in cælum in nube, et vidérunt illos inimíci eórum.
Il me fut dit à moi, Jean : voici mes deux témoins : Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Et si quelqu'un veut leur faire du mal, un feu sortira de leur bouche et dévorera leurs ennemis; si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il périsse ainsi. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne pleuve pas durant les jours où ils prophétiseront; et ils ont le pouvoir, à l'égard des eaux, de les changer en sang, et de frapper la terre de toute sorte de plaies, toutes les fois qu'ils le voudront. Et quand ils auront achevé de rendre leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera ; et leurs cadavres resteront sur les places de la grande cité, qui est appelée spirituellement Sodome et Egypte, où leur Seigneur aussi a été crucifié. Et ceux des tribus, et des peuples, et des langues, et des nations verront leurs cadavres durant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans des tombeaux. Et les habitants de la terre seront dans la joie à leur sujet, et ils se livreront à l'allégresse, et ils s'enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes auront tourmenté les habitants de la terre. Mais, après trois jours et demi, un esprit de vie venu de Dieu entra en eux; ils se levèrent sur leurs pieds, et une grande crainte saisit ceux qui les virent. Et ils entendirent une voix forte venant du Ciel, qui leur disait: Montez ici. Et ils montèrent au Ciel dans la nuée, à la vue de leurs ennemis.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale
Graduel
Ps. 44, 3
Ps. 44, 3
annotation: 5; %% (c4) DIf(d)fú(ff)sa(fg) est(ghghff'f) (,) * grá(gv.fhg)ti(ghg___)a(g.) (;) in(g) lá(gh/ji)bi(jj)is(jvHG) (`) tu(ig/h!jjjh)(,)(kljjvIH)is :(hjh___!iwjjvIHih..) (:) pro(h!jj)ptér(k_[hl:1]jk)e(j_hj)a(jjj_hivHGhg..) (;) be(f)ne(gh)dí(h!iwj)xit(g_[oh:h]f) te(f_[oh:h]d_[oh:h]!gv_[oh:h]) De(gffvED)us(dfddc.) (:) in(ffgffc/ff/ghF'Ef) (`) ae(ixf!gwhg/hih)tér(gf/ghggf)num.(ixhf/hiGF'f//f'hg/hggf.0) (z0::c3) V/. Pro(d)pter(d) ve(d)ri(fh)tá(hv.hihhfh.)(,)(df!hvv//hihhfh./gh/ihi)tem,(hh) (;) et(d) man(d)su(d)e(fe)tú(eh)di(h)nem,(ih) (,) (hhh'/ihhg./[-0.5]i/jiih.0/[-0.5]j/kjjh.0/[-0.5]i/jiig./h/ihh//fh//ghFE'e[ll:1]d.0) (;) et(d) iu(d)stí(fdfED//f_d/ef!gwhhi)ti(h)am :(hhi!kvvhih.) (:) et(f) de(fi)dú(i)cet(ih/jkihhf/hh/ijH'Gh) te(h.) (,) mi(h)ra(h)bí(i_[oh:h]h//ghG'Fi_[oh:h]h//h'hhvFEfe//f!hhivHGh')li(h)ter(h.) *(;) déx(hh)te(h)ra(h) tu(ihhf/hh/ijH'G)a.(hhhf//hhhf/hhf.) (,) (de/f!hh/ijghf.0gxegFD.1) (::)
annotation: 5; %% (c4) DIf(d)fú(ff)sa(fg) est(ghghff'f) (,) * grá(gv.fhg)ti(ghg___)a(g.) (;) in(g) lá(gh/ji)bi(jj)is(jvHG) (`) tu(ig/h!jjjh)(,)(kljjvIH)is :(hjh___!iwjjvIHih..) (:) pro(h!jj)ptér(k_[hl:1]jk)e(j_hj)a(jjj_hivHGhg..) (;) be(f)ne(gh)dí(h!iwj)xit(g_[oh:h]f) te(f_[oh:h]d_[oh:h]!gv_[oh:h]) De(gffvED)us(dfddc.) (:) in(ffgffc/ff/ghF'Ef) (`) ae(ixf!gwhg/hih)tér(gf/ghggf)num.(ixhf/hiGF'f//f'hg/hggf.0) (z0::c3) V/. Pro(d)pter(d) ve(d)ri(fh)tá(hv.hihhfh.)(,)(df!hvv//hihhfh./gh/ihi)tem,(hh) (;) et(d) man(d)su(d)e(fe)tú(eh)di(h)nem,(ih) (,) (hhh'/ihhg./[-0.5]i/jiih.0/[-0.5]j/kjjh.0/[-0.5]i/jiig./h/ihh//fh//ghFE'e[ll:1]d.0) (;) et(d) iu(d)stí(fdfED//f_d/ef!gwhhi)ti(h)am :(hhi!kvvhih.) (:) et(f) de(fi)dú(i)cet(ih/jkihhf/hh/ijH'Gh) te(h.) (,) mi(h)ra(h)bí(i_[oh:h]h//ghG'Fi_[oh:h]h//h'hhvFEfe//f!hhivHGh')li(h)ter(h.) *(;) déx(hh)te(h)ra(h) tu(ihhf/hh/ijH'G)a.(hhhf//hhhf/hhf.) (,) (de/f!hh/ijghf.0gxegFD.1) (::)
℟. Diffúsa est grátia in lábiis tuis: proptérea benedíxit te Deus in ætérnum. ℣. Ibid., 5 Propter veritátem, et mansuetúdinem, et iustítiam: et dedúcet te mirabíliter déxtera tua.
℟. La grâce est répandue sur Tes lèvres; c'est pourquoi Dieu T'a béni à jamais. ℣. Pour la vérité, la douceur et la justice; * et Ta droite Te conduira merveilleusement.
Allelúia
Alléluia
Num. 17, 8
annotation: 8; %% (c3) AL(c)le(ee)lú(efehvGF'ge//fvED'C){ia}.(e.) *(;) (iijh/iie./giH'GF'ge/ffe.) (::) V/. Vir(eefehvGF'f)ga(e.) Ies(ei)se(jh/iigfge.) fló(e)ru(fvED'C)it :(e.) (:) Vir(ef'g)go(fh//giH'GF'ge.) (,) De(ef/hefvED'C)um(e.) (;) et(e) hó(ef/hgfhg)mi(f)nem(g) gé(hgh)nu(fefvED'C)it :(e.) (:) pa(ii)cem(e.) De(ijIH'i)us(ig) réd(i)di(hvGF)dit,(hvGF'ge.) (;) in(e) se(fg) re(g)con(i)cí(hvGF'ge)li(fvED'C)ans(e.) *(;) i(c)ma(ee) sum(efehvGF'ge//fvED'C)mis.(e.) (;) (iijh/iie./giH'GF'ge/ffe.) (::)
annotation: 8; %% (c3) AL(c)le(ee)lú(efehvGF'ge//fvED'C){ia}.(e.) *(;) (iijh/iie./giH'GF'ge/ffe.) (::) V/. Vir(eefehvGF'f)ga(e.) Ies(ei)se(jh/iigfge.) fló(e)ru(fvED'C)it :(e.) (:) Vir(ef'g)go(fh//giH'GF'ge.) (,) De(ef/hefvED'C)um(e.) (;) et(e) hó(ef/hgfhg)mi(f)nem(g) gé(hgh)nu(fefvED'C)it :(e.) (:) pa(ii)cem(e.) De(ijIH'i)us(ig) réd(i)di(hvGF)dit,(hvGF'ge.) (;) in(e) se(fg) re(g)con(i)cí(hvGF'ge)li(fvED'C)ans(e.) *(;) i(c)ma(ee) sum(efehvGF'ge//fvED'C)mis.(e.) (;) (iijh/iie./giH'GF'ge/ffe.) (::)
℟. Allelúia. ℣. Virga Iesse flóruit: Virgo Deum et hóminem génuit: pacem Deus réddidit, in se reconcílians ima summis.
℟. Alléluia. ℣. La tige de Jessé a fleuri ; la Vierge a mis au monde l’Homme-Dieu : Dieu a rendu la paix, en réconciliant en Sa personne notre bassesse avec Sa suprême grandeur.
Evangelium
Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (20,27-40)
In illo tempore: Accessérunt quidam sadducæórum, qui negant esse resurrectiónem, et interrogavérunt Iesum dicéntes: “Magíster, Móyses scripsit nobis, si frater alicuíus mórtuus fúerit habens uxórem et hic sine fíliis fúerit, ut accípiat eam frater eíus uxórem et súscitet semen fratri suo. Septem ergo fratres erant: et primus accépit uxórem et mórtuus est sine fíliis; et sequens et tértius accépit illam, simíliter autem et septem non reliquérunt fílios et mórtui sunt. Novíssima mórtua est et múlier. Múlier ergo in resurrectióne cuíus eórum erit uxor? Si quidem septem habuérunt eam uxórem.” Et ait illis Iésus: “Fílii sǽculi huíus nubunt et tradúntur ad núptias; illi autem, qui digni habéntur sǽculo illo et resurrectióne ex mórtuis, neque nubunt neque ducunt uxóres. Neque enim ultra mori possunt: æquáles enim ángelis sunt et fílii sunt Dei, cum sint fílii resurrectiónis. Quia vero resúrgant mórtui, et Móyses osténdit secus rubum, sicut dicit: ‘Dóminum Deum Ábraham et Deum Ísaac et Deum Iácob.’ Deus autem non est mortuórum sed vivórum: omnes enim vivunt ei.” Respondéntes autem quidam scribárum dixérunt: “Magíster, bene dixísti.” Et ámplius non audébant eum quidquam interrogáre.
En ce temps là : Quelques-uns des sadducéens, qui nient qu'il y ait une résurrection, s'approchèrent de Jésus, et L'interrogèrent, en disant: Maître, Moïse a écrit pour nous: Si le frère de quelqu'un, ayant une femme, meurt sans laisser d'enfants, son frère épousera sa femme, et suscitera une postérité à son frère. Or il y avait sept frères; et le premier épousa une femme, et mourut sans enfants. Le second la prit, et mourut lui-même sans enfants. Le troisième la prit aussi, et de même tous les sept; et ils ne laissèrent pas de postérité, et ils moururent. Enfin, après eux tous, la femme mourut aussi. A la résurrection donc, duquel d'entre eux sera-t-elle l'épouse? car les sept l'ont eue pour femme. Jésus leur dit: Les enfants de ce siècle se marient et sont donnés en mariage; mais ceux qui seront jugés dignes du siècle à venir et de la résurrection des morts ne se marieront pas, et ne prendront pas de femme; car ils ne pourront plus mourir, parce qu'ils sont égaux aux Anges, et qu'ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection. Mais que les morts ressuscitent, Moïse le montre lui-même, à l'endroit du Buisson, lorsqu'il appelle le Seigneur le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob. Or Dieu n'est point le Dieu des morts, mais des vivants; car tous sont vivants pour Lui. Alors quelques-uns des scribes, prenant la parole, Lui dirent: Maître, Tu as bien répondu. Et ils n'osaient plus Lui faire aucune question.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Vel, de tempore:
Ou, du temps :
Evangelium
Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (20,27-40)
In illo tempore: Accessérunt quidam sadducæórum, qui negant esse resurrectiónem, et interrogavérunt Iesum dicéntes: “Magíster, Móyses scripsit nobis, si frater alicuíus mórtuus fúerit habens uxórem et hic sine fíliis fúerit, ut accípiat eam frater eíus uxórem et súscitet semen fratri suo. Septem ergo fratres erant: et primus accépit uxórem et mórtuus est sine fíliis; et sequens et tértius accépit illam, simíliter autem et septem non reliquérunt fílios et mórtui sunt. Novíssima mórtua est et múlier. Múlier ergo in resurrectióne cuíus eórum erit uxor? Si quidem septem habuérunt eam uxórem.” Et ait illis Iésus: “Fílii sǽculi huíus nubunt et tradúntur ad núptias; illi autem, qui digni habéntur sǽculo illo et resurrectióne ex mórtuis, neque nubunt neque ducunt uxóres. Neque enim ultra mori possunt: æquáles enim ángelis sunt et fílii sunt Dei, cum sint fílii resurrectiónis. Quia vero resúrgant mórtui, et Móyses osténdit secus rubum, sicut dicit: ‘Dóminum Deum Ábraham et Deum Ísaac et Deum Iácob.’ Deus autem non est mortuórum sed vivórum: omnes enim vivunt ei.” Respondéntes autem quidam scribárum dixérunt: “Magíster, bene dixísti.” Et ámplius non audébant eum quidquam interrogáre.
En ce temps là : Quelques-uns des sadducéens, qui nient qu'il y ait une résurrection, s'approchèrent de Jésus, et L'interrogèrent, en disant: Maître, Moïse a écrit pour nous: Si le frère de quelqu'un, ayant une femme, meurt sans laisser d'enfants, son frère épousera sa femme, et suscitera une postérité à son frère. Or il y avait sept frères; et le premier épousa une femme, et mourut sans enfants. Le second la prit, et mourut lui-même sans enfants. Le troisième la prit aussi, et de même tous les sept; et ils ne laissèrent pas de postérité, et ils moururent. Enfin, après eux tous, la femme mourut aussi. A la résurrection donc, duquel d'entre eux sera-t-elle l'épouse? car les sept l'ont eue pour femme. Jésus leur dit: Les enfants de ce siècle se marient et sont donnés en mariage; mais ceux qui seront jugés dignes du siècle à venir et de la résurrection des morts ne se marieront pas, et ne prendront pas de femme; car ils ne pourront plus mourir, parce qu'ils sont égaux aux Anges, et qu'ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection. Mais que les morts ressuscitent, Moïse le montre lui-même, à l'endroit du Buisson, lorsqu'il appelle le Seigneur le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob. Or Dieu n'est point le Dieu des morts, mais des vivants; car tous sont vivants pour Lui. Alors quelques-uns des scribes, prenant la parole, Lui dirent: Maître, Tu as bien répondu. Et ils n'osaient plus Lui faire aucune question.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Luc. 1, 28 et 42
annotation: 8; %% (c4) A(fg/hgh//fhfgvFE.//def!g'h//fhf/gh)ve(g.) *(;) Ma(h)rí(jj//jjjvH'GFgh!jvHF'g)a,(g.) (:) grá(g_[oh:h]dfv.efd de!f'g)ti(fg)a(g) ple(ghhg)na,(g.) (:) Dó(jvIHk_[hl:1]j//ijh/ig./hi/jg.)(,)(jvIHk_[hl:1]j//ijh/ig./hi/jg)mi(fg)nus(g.) (,) te(ggghvGFg_[oh:h]d//g!jhi)cum :(hg..) (:) be(h)ne(jj)dí(jk!lvlk)cta(jkkj) tu(ji/jkhhg.) (;) in(g) mu(gjjvI'H)li(hkj)é(jjvI'H)ri(jvIHij)bus,(i.) (:) et(g) be(i)ne(jkj)dí(hjgh)ctus(fg!hvhg.) (;) fru(g_[oh:h]f/ghffe)ctus(d.) ven(de!f'ghvF'ED)(,)(de!f'g)tris(f!hfg) tu(ghhg)i.(g.) (::) T. P. Al(h!iwji~)le(jkJH'//gi.//hjIH'//g!jj//h_[oh:h]i_[oh:h]g_[oh:h])lú(ghg___){ia}.(g.) (::)
annotation: 8; %% (c4) A(fg/hgh//fhfgvFE.//def!g'h//fhf/gh)ve(g.) *(;) Ma(h)rí(jj//jjjvH'GFgh!jvHF'g)a,(g.) (:) grá(g_[oh:h]dfv.efd de!f'g)ti(fg)a(g) ple(ghhg)na,(g.) (:) Dó(jvIHk_[hl:1]j//ijh/ig./hi/jg.)(,)(jvIHk_[hl:1]j//ijh/ig./hi/jg)mi(fg)nus(g.) (,) te(ggghvGFg_[oh:h]d//g!jhi)cum :(hg..) (:) be(h)ne(jj)dí(jk!lvlk)cta(jkkj) tu(ji/jkhhg.) (;) in(g) mu(gjjvI'H)li(hkj)é(jjvI'H)ri(jvIHij)bus,(i.) (:) et(g) be(i)ne(jkj)dí(hjgh)ctus(fg!hvhg.) (;) fru(g_[oh:h]f/ghffe)ctus(d.) ven(de!f'ghvF'ED)(,)(de!f'g)tris(f!hfg) tu(ghhg)i.(g.) (::) T. P. Al(h!iwji~)le(jkJH'//gi.//hjIH'//g!jj//h_[oh:h]i_[oh:h]g_[oh:h])lú(ghg___){ia}.(g.) (::)
Ave, María, grátia plena: Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus, et benedíctus fructus ventris tui. (T. P. Allelúia.)
Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et le fruit de vos entrailles est béni. (T.P. Alléluia).
Super oblata
Sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:
Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, quǽsumus, Dómine, preces pópuli tui cum oblatiónibus hostiárum, ut, intercedénte beáta María, Fílii tui Genetríce, nullíus sit írritum votum, nullíus sit vácua postulátio. Per Christum.
Accepte, nous Te le demandons, Seigneur, les prières de Ton peuple avec les offrandes, afin que, par l'intercession de la bienheureuse Marie, la mère de Ton fils, aucune demande ne soit vaine, aucun désir ne soit inutile.
Dóminus vobíscum. ℟. Et cum spíritu tuo. ℣. Sursum corda. ℟. Habémus ad Dóminum. ℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro. ℟. Dignum et iustum est.
Le Seigneur soit avec vous ℟. Et avec votre esprit. ℣. Haut les cœurs. ℟. Nous les avons dans le Seigneur. ℣. Rendons grâces au Seigneur notre Dieu. ℟. Cela est juste et bon.
Præfatio I de beata Maria Virgine
Ière préface de la bienheureuse Vierge Marie
De Maternitate beatæ Mariæ Virginis
De la maternité de la bienheureuse Vierge Marie
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Vraiment il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu tout puissant et éternel : par le Christ, notre Seigneur.
Et te in veneratióne beátæ Maríæ semper Vírginis collaudáre, benedícere et prædicáre. Quæ et Unigénitum tuum Sancti Spíritus obumbratióne concépit, et, virginitátis glória permanénte, lumen ætérnum mundo effúdit, Iesum Christum Dóminum nostrum.
Et de Te louer, Te bénir et Te prêcher à en vénérant la bienheureuse Marie, toujours vierge. Parce qu'elle a conçu Ton Fils unique à travers l'œuvre du Saint-Esprit et, sans perdre la gloire de sa virginité, a jeté une lumière éternelle sur le monde, Jésus-Christ, notre Seigneur.
Per quem maiestátem tuam laudant Angeli, adórant Dominatiónes, tremunt Potestátes. Cæli cælorúmque Virtútes, ac beáta Séraphim, sócia exsultatióne concélebrant.
Lui par qui les anges louent Ta majesté, adorent les dominations et tremblent les puissances. Les cieux des cieux, les vertus et les bienheureux séraphins Te célèbrent unis dans l'exultation.
Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, súpplici confessióne dicéntes:
C'est avec eux que nos voix pour que nous y soyons associés, nous T'en supplions, disant humblement Tes louanges:
 Vel:
 Ou :
Præfatio II de beata Maria Virgine
Ecclesia, verbis Mariæ, laudes Deo persolvit
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, in ómnium Sanctórum provéctu te mirábilem confitéri, et potíssimum, beátæ Vírginis Maríæ memóriam recoléntes, cleméntiam tuam ipsíus grato magnificáre præcónio.
Vere namque in omnes terræ fines magna fecísti, ac tuam in sǽcula prorogásti misericórdiæ largitátem, cum, ancíllæ tuæ humilitátem aspíciens, per eam dedísti humánæ salútis auctórem, Fílium tuum, Iesum Christum, Dóminum nostrum.
Per quem maiestátem tuam adórat exércitus Angelórum, ante conspéctum tuum in æternitáte lætántium. 
Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, sócia exsultatióne dicéntes:
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth...
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
(c4) SAn(eeg)ctus,(e.) *(,) San(fff)ctus,(dc) (,) San(dfd)ctus(e.) (;) Dó(g')mi(f)nus(g') De(g)us(gf) Sá(g)ba(fe)oth.(e.) (:) Ple(g')ni(f) sunt(dc) cae(d)li(f') et(d) ter(de)ra(e.) (,) gló(g')ri(f)a(g) tu(fe)a.(e.) (:) Ho(g)sán(gh~)na(h') in(g) ex(f)cél(gg)sis.(e.) (:) Be(g)ne(e')dí(f)ctus(dc) qui(d) ve(dfd)nit(e.) (,) in(g) nó(g')mi(g)ne(f') Dó(g)mi(fe)ni.(e.) (:) Ho(g)sán(gh~)na(h') in(g) ex(f)cél(gg)sis.(e.) (::)
(c4) SAn(eeg)ctus,(e.) *(,) San(fff)ctus,(dc) (,) San(dfd)ctus(e.) (;) Dó(g')mi(f)nus(g') De(g)us(gf) Sá(g)ba(fe)oth.(e.) (:) Ple(g')ni(f) sunt(dc) cae(d)li(f') et(d) ter(de)ra(e.) (,) gló(g')ri(f)a(g) tu(fe)a.(e.) (:) Ho(g)sán(gh~)na(h') in(g) ex(f)cél(gg)sis.(e.) (:) Be(g)ne(e')dí(f)ctus(dc) qui(d) ve(dfd)nit(e.) (,) in(g) nó(g')mi(g)ne(f') Dó(g)mi(fe)ni.(e.) (:) Ho(g)sán(gh~)na(h') in(g) ex(f)cél(gg)sis.(e.) (::)
(f3) A(g)gnus(fe) De(fg)i,(g.) *(,) qui(g) tol(i')lis(j) pec(ih)cá(i)ta(ih) mun(g.)di :(g.) (;) mi(g)se(gf)ré(h)re(fg) no(g.)bis.(g.) (::) A(i)gnus(i') De(j)i,(i.) *(,) qui(h) tol(i')lis(j) pec(ih)cá(i)ta(ih) mun(g.)di :(g.) (;) mi(hg)se(hi)ré(hhg)re(fe) no(fg)bis.(g.) (::) A(g)gnus(fe) De(fg)i,(g.) *(,) qui(g) tol(i')lis(j) pec(ih)cá(i)ta(ih) mun(g.)di :(g.) (;) do(g)na(gf) no(h)bis(fg) pa(g.)cem.(g.) (::)
(f3) A(g)gnus(fe) De(fg)i,(g.) *(,) qui(g) tol(i')lis(j) pec(ih)cá(i)ta(ih) mun(g.)di :(g.) (;) mi(g)se(gf)ré(h)re(fg) no(g.)bis.(g.) (::) A(i)gnus(i') De(j)i,(i.) *(,) qui(h) tol(i')lis(j) pec(ih)cá(i)ta(ih) mun(g.)di :(g.) (;) mi(hg)se(hi)ré(hhg)re(fe) no(fg)bis.(g.) (::) A(g)gnus(fe) De(fg)i,(g.) *(,) qui(g) tol(i')lis(j) pec(ih)cá(i)ta(ih) mun(g.)di :(g.) (;) do(g)na(gf) no(h)bis(fg) pa(g.)cem.(g.) (::)
Communio
Communion
annotation: 1; %% (c4) BE(d)á(f)ta(fe) ví(fg)sce(efED'e)ra(e[ll:1]d..) (,) * Ma(f)rí(gh)ae(hvGF) Vír(ixghg/hi)gi(h)nis,(h.) (:) quae(f) por(gh~)ta(hg/hfgvFE)vé(d!ewfef)runt(e[ll:1]d..) (,) ae(h)tér(ixjhhg/hi)ni(h.) Pa(dc/fg'h)tris(f_e) Fí(cd)li(d_c/d!ewf)um.(e[ll:1]d..) (::) T. P. Al(fg~)le(e_[oh:h][ll:1]d/fh//ghgefghfgvFE)lú(d!ewfef){ia}.(e[ll:1]d..) (::)
annotation: 1; %% (c4) BE(d)á(f)ta(fe) ví(fg)sce(efED'e)ra(e[ll:1]d..) (,) * Ma(f)rí(gh)ae(hvGF) Vír(ixghg/hi)gi(h)nis,(h.) (:) quae(f) por(gh~)ta(hg/hfgvFE)vé(d!ewfef)runt(e[ll:1]d..) (,) ae(h)tér(ixjhhg/hi)ni(h.) Pa(dc/fg'h)tris(f_e) Fí(cd)li(d_c/d!ewf)um.(e[ll:1]d..) (::) T. P. Al(fg~)le(e_[oh:h][ll:1]d/fh//ghgefghfgvFE)lú(d!ewfef){ia}.(e[ll:1]d..) (::)
Beáta víscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium (T.P. allelúia).
Bienheureux le sein de la Vierge Marie, qui a porté le Fils du Père éternel (T.P. allléluia).
Post communionem
Post communion
Suméntes, Dómine, cæléstia sacraménta, quǽsumus cleméntiam tuam, ut, qui de beátæ Vírginis Maríæ commemoratióne lætámur, eiúsdem Vírginis imitatióne, redemptiónis nostræ mystério digne valeámus famulári. Per Christum.
Ayant reçu, Seigneur, les sacrements célestes, nous implorons Ta clémence afin que nous, qui nous réjouissons du souvenir de la bienheureuse Vierge Marie, soyons capables, à l'imitation de cette Vierge, de servir dignement le mystère de notre salut.
Ad Missam lectam:
A la Messe lue :
Ant. ad communionem
Ant. à la communion
Ps 72, 28
Mihi autem adhærére Deo bonum est, pónere in Dómino Deo spem meam.
Mais il est bon pour moi de m'attacher à Dieu, de mettre mon espoir dans le Seigneur Dieu.
Vel: Mc 11, 23-24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis, dicit Dóminus.
Amen, Je vous le dis, tout ce que vous demanderez dans la prière, croyez que vous l'obtiendrez, et cela vous sera accordé, dit le Seigneur.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut