Sexto Kalendas Ianuarii, luna vigesima sexta.
1. Festum sanctórum Innocéntium mártyrum. Púeri, qui Béthlehem ludæ ab Heróde ímpio rege interfécti sunt, ut cum iis Iesus infans períret, quem Magi adoráverant, et mártyres honoráti inde a primis Ecclésiæ sǽculis, primítiæ ómnium, qui sánguinem suum effusúri arita pro Deo et Agno.
1. Fête des saints Innocents, martyrs, c’est-à-dire des petits enfants qui furent massacrés à Bethléem de Judée sur l’ordre du roi impie Hérode, pour que périsse avec eux l’enfant Jésus. Dès les premiers siècles de l’Église, ils ont été honorés comme martyrs, car ils sont les prémices de tous ceux qui devaient verser leur sang pour Dieu et pour l’Agneau de Dieu.
2. Alexandríæ in Ægýpto, sancti Theónæ, epíscopi, qui magíster et decéssor fuit sancti Petri mártyris.
2. À Alexandrie, vers 300, saint Théonas, évêque, qui fut le maître et le prédécesseur de saint Pierre, martyr.
3. Commemorátio sancti Antónii, mónachi, qui vitam solitáriam egit et senex in monastérium Lirinénse in Província se recépit, ubi amábilis et doctus pie quiévit.
3. Commémoraison de saint Antoine, moine vers 520. Né à Valéria en Pannonie, près du Danube, il mena en divers endroits une vie solitaire et, déjà âgé, se retira au monastère de Lérins, où il se montra gentil avec les jeunes, grave avec les anciens, docte avec les savants.
4*. Matilícæ in Picéno Itáliæ, beátæ Matthíæ de Nazaréis, abbatíssæ ex Ordine Clarissárum.
4*. À Matelica dans les Marches, vers 1300, la bienheureuse Matthia Nazzarei, abbesse du couvent des Clarisses de ce lieu.
5. Lugdúni in Gállia, natális sancti Franeísci de Sales, epíscopi Genevénsis, cuius memória ágitur die depositiónis Annécii, vigésimo quarto ianuárii.
5. À Lyon, en 1622, la naissance au ciel de saint François de Sales, évêque de Genève, dont la mémoire est célébrée au jour de sa mise au tombeau à Annecy le 24 janvier.
6. Romæ, sancti Gásparis del Bufalo, presbyteri, qui pro Ecclésiæ libertáte strénue decertávit et in cárcerem quoque detrúsus peccatóres ad rectam viam addúcere non cessávit, præsértim devotióne in pretiosíssimum sánguinem Christi, in cuius honórem Congregatiónes Missionariórum atque Sorórum instítuit.
6. À Rome, en 1837, saint Gaspar del Bufalo, prêtre, qui combattit avec vigueur pour la liberté de l’Église et fut mis cinq fois en prison, et même là il ne cessa de ramener les pécheurs sur le droit chemin, surtout par la dévotion au Précieux Sang du Christ, en l’honneur duquel il institua deux Congrégations de Missionnaires et de Sœurs.
7*. Neápoli in Itália, beátæ Catharínæ Volpicelli, vírginis, quæ, assisténtiæ páuperum et ægrotórum iúgiter dédita, Institútum Ancillúrum Sacri Cordis fundávit, curans ut christiána aritas actuositáte societátis témporis necessitátibus accommodáta semper exprimátur.
7*. À Naples, en 1894, sainte Catherine Volpicelli, vierge. Dévouée sans trêve à l’assistance des pauvres et des malades, elle fonda l’Institut des Servantes du Sacré-Cœur et veilla à ce que la charité chrétienne se montrât toujours adaptée efficacement aux besoins de la société de son temps. (canonisée le 26 avril 2009 par Benoît XVI)
8*. Kióviæ in Ucraína, beáti Gregórii Khomysyn, epíscopi Stanislaopolitáni et mártyris, qui, témpore persecutiónis erga fidem, in cælésti Agni dápibus discúmbere méruit.
8*. À Kiev en Ukraine, l’an 1945, le bienheureux Grégoire Chomyshyn, évêque de Stanislaviv et martyr. Arrêté sous le régime soviétique athée, en raison de sa fidélité à la communion avec l’Église romaine, il mourut en prison.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut