Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
Ter dicitur:
On dit trois fois :
℣. Dómine, lábia mea apéries.
℟. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
℣. Seigneur, ouvre mes lèvres.
℟. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Sequens psalmus dicitur quotidie et anteponitur psalmo 94, si Vigiliæ incipiunt ab invitatorio.
Le psaume suivant se dit chaque jour avant le psaume 94 si les Vigiles commencent par l'invitatoire.
Psalmus 3
Psaume 3
Dominus protector meus
Le Seigneur est mon protecteur
Dormivit et somnum cepit et resurrexit, quoniam Dominus suscepit eum (S. Irenæus).
Il S'est couché et Il S'est endormi, et Il est ressuscité car le Seigneur L'a soutenu.
Dómine, quid multiplicáti sunt, qui tríbulant me? * Multi insúrgunt advérsum me,
Seigneur, pourquoi ceux qui me persécutent se sont-ils multipliés ? Une multitude s'élève contre moi.
multi dicunt ánimæ meæ: * «Non est salus ipsi in Deo».
Beaucoup disent à mon âme : Il n'y a pas de salut pour elle dans son Dieu.
Tu autem, Dómine, protéctor meus es, * glória mea et exáltans caput meum.
Mais Toi, Seigneur, Tu es mon protecteur, ma gloire, et Tu me relèves la tête.
Voce mea ad Dóminum clamávi, * et exaudívit me de monte sancto suo.
De ma voix j'ai crié vers le Seigneur, et Il m'a exaucé du haut de Sa montagne sainte.
Ego obdormívi et soporátus sum, * exsurréxi, quia Dóminus suscépit me.
Je me suis endormi, et j'ai été assoupi ; et je me suis levé, parce que le Seigneur a été mon soutien.
Non timébo mília pópuli circumdántis me. * Exsúrge, Dómine, salvum me fac, Deus meus;
Je ne craindrai point les milliers d'hommes du peuple qui m'environnent. Lève-Toi, Seigneur ; sauve-moi, mon Dieu.
quóniam tu percussísti in maxíllam omnes adversántes mihi, * dentes peccatórum contrivísti.
Car Tu as frappé tous ceux qui s'opposaient à moi sans raison ; Tu as brisé les dents des pécheurs.
Dómini est salus, * et super pópulum tuum benedíctio tua.
Le salut vient du Seigneur ; et c'est Toi qui bénis Ton peuple.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus invitatorius 94
Psaume invitatoire 94
Antiphona statim proponitur ac repetitur, iterumque resumitur post unamquam stropham.
L'antienne est proposée une fois puis répétée, et ensuite reprise après chaque strophe.
Christus appáruit nobis: * veníte, adorémus.
Le Christ nous est apparu, * venez, adorons.
℟. Christus appáruit nobis: * veníte, adorémus.
℟. Le Christ nous est apparu, * venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui et dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
℟. Christus appáruit nobis: * veníte, adorémus.
℟. Le Christ nous est apparu, * venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quóniam non repéllet Dóminus plebem suam, quia in manu eius sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au dessus de tous les dieux ; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple ; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
℟. Veníte, adorémus.
℟. venez, adorons.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illus, et arídam fundavérunt manus eius. Veníte, adorémus et procidámus ante Deum, plorémus coram Dómino qui fecit nos, quia ipse est Dóminus Deus noster, nos autem pópulus eius et oves páscuæ eius.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
℟. Christus appáruit nobis: * veníte, adorémus.
℟. Le Christ nous est apparu, * venez, adorons.
Hódie si vocem eius audieritus: "Nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt et vidérunt ópera mea.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent Mes œuvres.
℟. Veníte, adorémus.
℟. venez, adorons.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi: Semper hi errant corde. Isi vero non cognovérunt vias meas, quibus iurávi in ira mea: Si introíbunt in réquiem meam."
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit : Toujours ils errent de cœur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entrerons dans Mon repos.
℟. Christus appáruit nobis: * veníte, adorémus.
℟. Le Christ nous est apparu, * venez, adorons.
Glória Patri et Fílio, et Spirítui sancto. Sicut erat in princípio et nunc et semper et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen.
℟. Veníte, adorémus.
℟. venez, adorons.
℟. Christus appáruit nobis: * veníte, adorémus.
℟. Le Christ nous est apparu, * venez, adorons.
Hymnus
Hymne
Lux ætérna, lumen potens,
Aube sans fin, clarté puissante,
dies indefíciens,
jour qui n'as point de défaillance,
debellátor atræ noctis,
triomphateur de la nuit sombre,
reparátor lúminis,
restaurateur de la lumière,
destructórque tenebrárum,
destructeur des noires ténèbres,
illustrátor méntium:
illuminateur des esprits.
Quo nascénte suscitámur,
Tu parais, nous nous réveillons,
quo vocante surgimus;
Tu appelles, nous nous levons ;
faciénte quo beáti,
Ton action nous rend bienheureux,
quo linquénte míseri;
Ton éloignement, misérables ;
quo a morte liberáti,
Tu nous libéras de la mort,
quo sumus perlúcidi;
Tu nous fais êtres de lumière.
Mortis quo victóres facti,
Par qui nous sommes rendus vainqueurs de la mort,
noctis atque sǽculi;
de la nuit et du monde ;
ergo nobis, rex ætérne,
à nous donc, Roi éternel,
lucem illam tríbue,
accorde-nous cette lumière,
quæ fuscátur nulla nocte,
qui n'est obscurcie par aucune nuit
solo gaudens lúmine.
nous réjouissant de l'unique lumière.
Honor Patri sit ac tibi,
Que l'honneur soit au Père et à Toi,
Sancto sit Spirítui,
et au Saint-Esprit,
Deo trino sed et uni,
Au Dieu trinitaire mais aussi unique,
paci, vitæ, lúmini,
qui est Paix, Vie, Lumière,
nómini præ cunctis dulci
au nom qui est au-dessus de tout ce qui est doux
divinóque númini. Amen.
et à la Divine Divinité. Amen.
IN I NOCTURNO
AU Ier NOCTURNE
Ant. 1. Afférte Dómino, fílii Dei, adoráte Dóminum in aula sancta eius.
Ant. 1. Offrez au Seigneur, fils de Dieu, adorez le Seigneur dans Son temple saint.
Psalmus 28 (29)
Psaume 28 (29)
Verbi Domini præconium
Supplication de la Parole de Dieu
Ecce vox de cælis dicens: «Hic est Filius meus dilectus» (Mt 3, 17).
Voici qu'une voix venue du ciel dit : « Celui-ci est Mon Fils bien aimé » (Mt 3, 17).
Afférte Dómino, fílii Dei, * afférte Dómino glóriam et poténtiam,
Apportez au Seigneur, fils de Dieu. Donnez au Seigneur gloire et puissance,
afférte Dómino glóriam nóminis eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez au Seigneur la gloire de Son nom ! Adorez Le Seigneur dans Sa sainte splendeur.
Vox Dómini super aquas; Deus maiestátis intónuit, * Dóminus super aquas multas.
La voix du Seigneur gronde au-dessus des eaux, le Dieu de la gloire tonne,  le Seigneur est sur les eaux abondantes.
Vox Dómini in virtúte, * vox Dómini in magnificéntia.
La voix du Seigneur est puissante,  la voix du Seigneur est majestueuse.
Vox Dómini confringéntis cedros; * et confrínget Dóminus cedros Líbani.
La voix du Seigneur brise les cèdres,  le Seigneur brise les cèdres du Liban ;
Et saltáre fáciet, tamquam vítulum, Líbanum, * et Sárion, quemádmodum fílium unicórnium.
Il les fait bondir comme un jeune taureau, le Liban et le Sirion comme le petit du buffle.
Vox Dómini intercidéntis flammam ignis, vox Dómini concutiéntis desértum, * et concútiet Dóminus desértum Cades.
La voix du Seigneur fait jaillir des flammes de feu, la voix du Seigneur ébranle le désert, le Seigneur ébranle le désert de Cadès.
Vox Dómini properántis partum cervárum, et denudábit condénsa; * et in templo eius omnes dicent glóriam.
La voix du Seigneur fait enfanter les biches, elle dépouille les forêts de leur feuillage, et dans son temple tout dit : « Gloire ! »
Dóminus super dilúvium hábitat, * et sedébit Dóminus rex in ætérnum.
le Seigneur, au déluge, est assis sur Son trône, le Seigneur siège sur Son trône, roi pour l'éternité.
Dóminus virtútem pópulo suo dabit, * Dóminus benedícet pópulo suo in pace.
le Seigneur donnera la force à Son peuple ; le Seigneur bénira Son peuple en lui donnant la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Afférte Dómino, fílii Dei, adoráte Dóminum in aula sancta eius.
Ant. Offrez au Seigneur, fils de Dieu, adorez le Seigneur dans Son temple saint.
Ant. 2. Stella nobis visa est, rex cælórum natus est, veníte adorémus.
Ant. 2.
Psalmus 45 (46)
Psaume 45 (46)
Deus refugium et virtus
Dieu, refuge et force
Vocabunt nomen eius Emmanuel, quod est interpretatum Nobiscum Deus (Mt 1, 23).
On Le nommera Emmanuel, ce qui veut dire Dieu Avec Nous (Mt 1, 23).
Deus est nobis refúgium et virtus, * adiutórium in tribulatiónibus invéntus est nimis.
Dieu est notre refuge et notre force, un secours que l'on rencontre toujours dans la tribulation.
Proptérea non timébimus, dum turbábitur terra, * et transferéntur montes in cor maris.
Aussi sommes-nous sans crainte si la terre est bouleversée, si les montagnes s'abîment au sein de l'océan.
Fremant et intuméscant aquæ eius, * conturbéntur montes in elatióne eius.
Ses eaux ont fait mugi et ont été agitées, les montagnes ont été ébranlées par sa puissance.
Flúminis rivi lætíficant civitátem Dei, * sancta tabernácula Altíssimi.
Un fleuve réjouit la cité de Dieu par ses flots abondants, le Très-Haut a sanctifié son tabernacle.
Deus in médio eius, non commovébitur; * adiuvábit eam Deus mane dilúculo.
Dieu est au milieu d'elle, elle est inébranlable ; au lever de l'aurore, Dieu vient à son secours:
Fremuérunt gentes, commóta sunt regna; * dedit vocem suam, liquefácta est terra.
Les nations s'agitent, les royaumes s'ébranlent ; Il fait entendre sa voix et la terre se fond d'épouvante.
Dóminus virtútum nobíscum, * refúgium nobis Deus Iacob.
Le Seigneur des armées est avec nous ; le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
Veníte et vidéte ópera Dómini, * quæ pósuit prodígia super terram.
Venez, contemplez les oeuvres du Seigneur, les prodiges qu'Il a opérées sur la terre !
Auferet bella usque ad finem terræ, arcum cónteret et confrínget arma * et scuta combúret igne.
Il a fait cesser les guerres jusqu'au bout de la terre, Il a brisé l'arc, Il a rompu la lance, et il brûlera les boucliers par le feu.
Vacáte et vidéte quóniam ego sum Deus: * exaltábor in géntibus et exaltábor in terra.
Arrêtez et reconnaissez que Je suis Dieu, Je dominerai sur les nations, Je dominerai sur la terre.
Dóminus virtútum nobíscum, * refúgium nobis Deus Iacob.
le Seigneur des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous un refuge.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Stella nobis visa est, rex cælórum natus est, veníte adorémus.
Ant.
Ant. 3. Psállite Deo nostro, psállite; psállite regi nostro, psállite allelúia.
Ant. 3. Chantez pour notre Dieu, chantez ; chantez pour notre roi, chantez, alléluia.
Psalmus 46 (47)
Psaume 46 (47)
Dominus universorum rex
Le Seigneur est roi de l'univers
Sedet ad dexteram Patris, et regni eius non erit finis.
Il est assis à la droite du père, et Son règne n'aura pas de fin.
Omnes gentes, pláudite mánibus, * iubiláte Deo in voce exsultatiónis,
Vous tous, peuples, battez des mains, célébrez Dieu par des cris d'allégresse,
quóniam Dóminus Altíssimus, terríbilis, * rex magnus super omnem terram.
car le Seigneur est très haut, redoutable, grand roi sur toute la terre.
Subiécit pópulos nobis * et gentes sub pédibus nostris.
Il nous assujettit les peuples, Il met les nations sous nos pieds.
Elégit nobis hereditátem nostram, * glóriam Iacob, quem diléxit.
II nous choisit notre héritage, la gloire de Jacob, Son bien-aimé.
Ascéndit Deus in iúbilo, * et Dóminus in voce tubæ.
Dieu monte dans la joie ; Le Seigneur, au son de la trompette.
Psállite Deo, psállite; * psállite regi nostro, psállite.
Chantez à Dieu, chantez ; chantez à notre Roi, chantez.
Quóniam rex omnis terræ Deus, * psállite sapiénter.
Car Dieu est roi de toute la terre, chantez un cantique de louange.
Regnávit Deus super gentes, * Deus sedet super sedem sanctam suam.
Dieu règne sur les nations, Il siège sur Son trône saint.
Príncipes populórum congregáti sunt * cum pópulo Dei Abraham,
Les princes des peuples se réunissent pour former un peuple du Dieu d'Abraham,
quóniam Dei sunt scuta terræ: * veheménter elevátus est.
car à Dieu sont les boucliers de la terre : Il est souverainement élevé.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Psállite Deo nostro, psállite; psállite regi nostro, psállite allelúia.
Ant. Chantez pour notre Dieu, chantez ; chantez pour notre roi, chantez, alléluia.
Ant. 4. Suscépimus, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui.
Ant. 4. Nous recevons, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple.
Psalmus 47 (48)
Psaume 47 (48)
Gratiarum actio pro populi salute
Action de grâce pour le salut du peuple
Sustulit me in spiritu super montem magnum... et ostendit mihi civitatem sanctam Ierusalem (Ap 21,10).
Il me transporta en esprit sur une grande montagne... Et il me montra la cité sainte, Jérusalem (Ap 21,10).
Magnus Dóminus et laudábilis nimis * in civitáte Dei nostri.
Le Seigneur est grand, Il est l'objet de toute louange, dans la cité de notre Dieu,
Mons sanctus eius collis speciósus, * exsultátio univérsæ terræ.
Sa montagne sainte s'élève gracieuse, joie de toute la terre.
Mons Sion, extréma aquilónis, * cívitas regis magni.
La montagne de Sion, aux extrémités du septentrion, la cité du grand roi.
Deus in dómibus eius notus * factus est ut refúgium.
Dieu, dans ses palais, S'est fait connaître comme un refuge.
Quóniam ecce reges congregáti sunt, * convenérunt in unum.
Car voici que les rois s'étaient réunis, ensemble ils s'étaient avancés.
Ipsi cum vidérunt, sic admiráti sunt, * conturbáti sunt, diffugérunt;
Ils ont vu, soudain ils ont été dans la stupeur, éperdus, ils ont pris la fuite ;
illic tremor apprehéndit eos, * dolóres ut parturiéntis.
là un tremblement les a saisis, une douleur comme celle de la femme qui enfante.
In spíritu oriéntis * cónteres naves Tharsis.
Par le vent d'Orient Tu brises les vaisseaux de Tharsis.
Sicut audívimus, sic vídimus in civitáte Dómini virtútum, in civitáte Dei nostri; * Deus fundávit eam in ætérnum.
Ce que nous avions entendu dire, nous l'avons vu dans la cité du Seigneur des armées; dans la cité de notre Dieu : Dieu l'affermit pour toujours.
Recogitámus, Deus, misericórdiam tuam * in médio templi tui.
O Dieu nous rappelons la mémoire de Ta bonté, au milieu de Ton temple.
Secúndum nomen tuum, Deus, sic et laus tua in fines terræ; * iustítia plena est déxtera tua.
Comme Ton nom, ô Dieu, ainsi Ta louange arrive jusqu'aux extrémités de la terre ; Ta droite est pleine de justice.
Lætétur mons Sion, et exsúltent fíliæ Iudæ * propter iudícia tua.
Que la montagne de Sion se réjouisse, que les filles de Juda soient dans l'allégresse, à cause de Tes jugements.
Circúmdate Sion et complectímini eam, * numeráte turres eius.
Parcourez Sion et faites-en le tour; comptez ses forteresses.
Pónite corda vestra in virtúte eius et percúrrite domos eius, * ut enarrétis in progénie áltera.
observez son rempart, examinez ses palais, pour le raconter à la génération future.
Quóniam hic est Deus, Deus noster in ætérnum et in sǽculum sǽculi; * ipse ducet nos in sǽcula.
Voilà Dieu qui est notre Dieu à jamais et toujours ; Il sera notre guide dans tous les siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suscépimus, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui.
Ant. Nous recevons, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple.
Ant. 5. Omnis terra adóret te, et psallat tibi, psalmum dicat nómini tuo, Dómine.
Ant. 5. Que la terre entière T'adore, et Te chante, qu'elle chante pour Ton nom, Seigneur.
Psalmus 65
Psaume 65
Hymnus ad sacrificium gratiarum actionis
Hymne pour le sacrifice d'action de grâces
De resurrectione Domini et conversione gentium (Hesychius)
De la résurrection du Seigneur et la conversion des nations
Iubiláte Deo, omnis terra,  psalmum dícite glóriæ nóminis eíus, * glorificáte laudem eíus.
Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière; chantez une hymne à Son Nom ; rendez glorieuse Sa louange.
Dícite Deo: “Quam terribília sunt ópera tua. * Præ multitúdine virtútis tuæ blandiéntur tibi inimíci tui.
Dites à Dieu: Que Tes oeuvres sont terribles. A cause de la grandeur de Ta puissance, Tes ennemis T'adressent des hommages menteurs.
Omnis terra adóret te et psallat tibi, * psalmum dicat nómini tuo.”
Que la terre T'adore et psalmodie en Ton honneur, qu'elle psalmodie en l'honneur de Ton nom.
Veníte et vidéte ópera Dei, * terríbilis in adinventiónibus super fílios hóminum.
Venez et voyez les oeuvres de Dieu, Il est terrible dans Ses desseins sur les enfants des hommes.
Convértit mare in áridam, et in flúmine pertransíbunt pede; * ibi lætábimur in ipso.
Il a changé la mer en une terre sèche; et ils ont passé le fleuve à pied, c'est là que nous nous réjouirons en Lui.
Qui dominátur in virtúte sua in ætérnum, óculi eíus super gentes respíciunt; * rebélles non exalténtur in semetípsis.
Lui qui domine à jamais par Sa puissance, Ses yeux contemplent les nations ; que ceux-là qui l'irritent ne s'élèvent point en eux-mêmes.
Benedícite, gentes, Deum nostrum * et audítam fácite vocem laudis eíus;
Nations, bénissez notre Dieu, et faites entendre les accents de Sa louange ;
qui pósuit ánimam nostram ad vitam * et non dedit in commotiónem pedes nostros.
Lui qui a disposé vie à notre âme, et qui n'a point permis que nos pieds soient ébranlés.
Quóniam probásti nos, Deus; * igne nos examinásti, sicut examinátur argéntum.
Car Tu nous as éprouvés, ô Dieu ; Tu nous as fait passer par le feu, comme on y fait passer l'argent.
Induxísti nos in láqueum, * posuísti tribulatiónes in dorso nostro.
Tu nous as fait tomber dans le piège, Tu as chargé nos épaules de tribulations.
Imposuísti hómines super cápita nostra, transívimus per ignem et aquam, * et eduxísti nos in refrigérium.
Tu as mis des hommes sur nos têtes, nous avons passé par le feu et par l'eau, et Tu nous en as tirés pour nous mettre en un lieu de rafraîchissement.
Introíbo in domum tuam in holocáustis; * reddam tibi vota mea,
J'entrerai dans Ta maison avec des holocaustes ; je m'acquitterai envers Toi de mes voeux
quæ protulérunt lábia mea, * et locútum est os meum in tribulatióne mea.
que mes lèvres ont proférés, et que ma bouche a prononcés pendant ma tribulation.
Holocáusta medulláta ófferam tibi cum incénso aríetum, * ófferam tibi boves cum hircis.
Je T'offrirai de gras holocaustes, avec la fumée des béliers, je T'offrirai des boeufs avec des boucs.
Veníte, audíte, et narrábo, omnes, qui timétis Deum, * quanta fecit ánimæ meæ.
Venez, entendez, vous tous qui craignez Dieu, et je vous raconterai tout ce qu'Il a fait à mon âme.
Ad ipsum ore meo clamávi * et exaltávi in lingua mea.
Ma bouche a crié vers Lui, et ma langue L'a exalté.
Iniquitátem si aspéxi in corde meo, * non exáudiet Dóminus.
Si j'avais vu l'iniquité dans mon coeur, le Seigneur ne m'aurait pas exaucé.
Proptérea exaudívit Deus, * atténdit voci deprecatiónis meæ.
C'est pourquoi Dieu m'a exaucé, et a été attentif à la voix de ma supplication.
Benedíctus Deus, qui non amóvit oratiónem meam * et misericórdiam suam a me.
Béni soit Dieu, qui n'a pas rejeté ma prière, ni éloigné de moi Sa miséricorde.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Omnis terra adóret te, et psallat tibi, psalmum dicat nómini tuo, Dómine.
Ant. Que la terre entière T'adore, et Te chante, qu'elle chante pour Ton nom, Seigneur.
Ant. 6. Reges Tharsis et ínsulæ múnera ófferent regi Dómino.
Ant. 6. Les rois de Tharsis et des îles offriront des présents au roi, le Seigneur.
Psalmus 71 (72)
Psaume 71 (72)
Regia Messiæ potestaste
Le pouvoir royal du Messie
Apertis thesauris suis, obtulerunt ei munera, aurum et tus et myrrham (Mt 2, 11).
Ouvrant leurs coffrets, les mages lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe
Deus, iudícium tuum regi da * et iustítiam tuam fílio regis;
O Dieu, donne Tes jugements au roi, et Ta justice au fils du roi ;
iúdicet pópulum tuum in iustítia * et páuperes tuos in iudício.
qu'Il dirige Ton peuple avec justice, et Tes malheureux avec équité.
Afferant montes pacem pópulo, * et colles iustítiam.
Que les montagnes produisent la paix au peuple, ainsi que les collines, par la justice.
Iudicábit páuperes pópuli et salvos fáciet fílios ínopis * et humiliábit calumniatórem.
Qu'Il fasse droit aux malheureux de son peuple, qu'Il assiste les enfants du pauvre, et qu'Il humilie le calomniateur.
Et permanébit cum sole et ante lunam, * in generatióne et generatiónem.
Qu'on Te révère, tant que subsistera le soleil, tant que brillera la lune, d'âge en âge.
Descéndet sicut plúvia in gramen * et sicut imber írrigans terram.
Qu'Il descende comme la pluie sur le gazon, comme les ondées qui arrosent la terre.
Florébit in diébus eius iustítia et abundántia pacis, * donec auferátur luna.
Qu'en Ses jours le juste fleurisse, avec l'abondance de la paix, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de lune.
Et dominábitur a mari usque ad mare * et a Flúmine usque ad términos orbis terrárum.
Il dominera d'une mer à l'autre, du Fleuve aux extrémités de la terre.
Coram illo prócident íncolæ desérti, * et inimíci eius terram lingent.
Devant Lui se prosterneront les habitants du désert, et Ses ennemis mordront la poussière.
Reges Tharsis et ínsulæ múnera ófferent, * reges Arabum et Saba dona addúcent.
Les rois de Tharsis et les îles lui offriront des présents, les rois d'Arabie et de Saba apporteront des dons.
Et adorábunt eum omnes reges, * omnes gentes sérvient ei.
Et tous les rois se prosterneront devant Lui, toutes les nations Le serviront.
Quia liberábit ínopem clamántem * et páuperem, cui non erat adiútor.
Car Il délivrera le pauvre qui crie vers Lui, et le malheureux dépourvu de tout secours.
Parcet páuperi et ínopi * et ánimas páuperum salvas fáciet.
II aura pitié du misérable et de l'indigent, et il sauvera la vie du pauvre.
Ex oppressióne et violéntia rédimet ánimas eórum, * et pretiósus erit sanguis eórum coram illo.
Il les affranchira de l'oppression et de la violence, et leur sang aura du prix à ses yeux.
Et vivet, et dábitur ei de auro Arábiæ, et orábunt pro ipso semper; * tota die benedícent ei.
Et Il vivra, et on Lui donnera de l'or d'Arabie; on L'adorera sans cesse, tout le jour on Le bénira.
Et erit ubértas fruménti in terra, * in summis móntium fluctuábit;
Que les blés abondent dans le pays, jusqu'au sommet des montagnes !
sicut Líbanus fructus eius * et florébit de civitáte sicut fenum terræ.
Que leurs épis s'agitent comme les arbres du Liban, que les hommes fleurissent dans la ville comme l'herbe des champs.
Sit nomen eius benedíctum in sæcula, * ante solem permanébit nomen eius.
Que Son nom soit béni dans les siècles, tant que brillera le soleil, que Son nom se propage.
Et benedicéntur in ipso omnes tribus terræ, * omnes gentes magnificábunt eum.
Qu'on cherche en Lui la bénédiction ! Que toutes les nations Le proclament heureux !
Benedíctus Dóminus Deus, Deus Israel, * qui facit mirabília solus.
Béni soit le Seigneur Dieu, le Dieu d'Israël, qui seul fait des prodiges.
Et benedíctum nomen maiestátis eius in ætérnum; * et replébitur maiestáte eius omnis terra. Fiat, fiat.
Béni soit à jamais Son nom de majesté. Que toute la terre soit remplie de Sa majesté. Amen, Amen.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Reges Tharsis et ínsulæ múnera ófferent regi Dómino.
Ant. Les rois de Tharsis et des îles offriront des présents au roi, le Seigneur.
℣. Annuntiavérunt cæli iustítiam eius. ℟. Et vidérunt omnes pópuli glóriam eius.
℣. Les cieux ont annoncé Sa justice. ℟. Et tous les peuples ont vu Sa gloire.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Deus Pater omnípotens sit nobis propítius et clemens. ℟. Amen.
Que Dieu le Père tout-puissant soit pour nous propice et clément. ℟. Amen.
In primo nocturno, anno II
Premier nocturne, année II
De libro Isaíæ prophétæ
Du livre d'Isaïe
Lectio I
Lecture I
Aperiéntur portæ tuæ iúgiter, die ac nocte non claudéntur, ut afferátur ad te fortitúdo géntium, et reges eárum adducántur. Gens enim et regnum quod non servíerint tibi, períbunt, et gentes vastitáte vastabúntur. Glória Líbani ad te véniet, cupréssus, ulmus et ábies simul, ad ornándum locum sanctuárii mei; et locum pedum meórum glorificábo.
Tes portes seront toujours ouvertes, ni le jour ni la nuit on ne les fermera, pour qu'on apporte chez toi les richesses des nations et qu'on introduise leurs rois. Car la nation et le royaume qui ne te servent pas périront, et les nations seront exterminées. La gloire du Liban viendra chez toi, le cyprès, le platane et le buis tous ensemble, pour glorifier le lieu de ton sanctuaire, pour que j'honore le lieu où je me tiens.
℟. Hódie, in Iordáne baptizáto Dómino, apérti sunt cæli, et sicut colúmba super eum Spíritus mansit, et vox Patris intónuit: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est. * Hic.
℟. Aujourd'hui, le Seigneur est baptisé dans le Jourdain, les cieux s'entrouvrent; l'Esprit, tel une colombe, descend et demeure sur lui. La voix du Père retentit: * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. ℣. Les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui, et la voix du Père se fait entendre: * Celui-ci.
Lectio II
Lecture II
Et vénient ad te curvi fílii eórum qui humiliavérunt te, et adorábunt vestígia pedum tuórum omnes qui detrahébant tibi, et vocábunt te Civitátem Dómini, Sion Sancti Israel. Pro eo quod fuísti derelícta et ódio hábita, et non erat qui per te transíret, ponam te in supérbiam sæculórum, gáudium in generatiónem et generatiónem; et suges lac géntium et mamílla regum lactáberis et scies quia ego Dóminus salvátor tuus, et redémptor tuus Fortis Iacob.
Ils s'approcheront de toi, humblement, les fils de tes oppresseurs, ils se prosterneront à tes pieds, tous ceux qui te méprisaient, et ils t'appelleront: «Ville-du-Seigneur », « Sion-du-Saint-d'Israël ». Au lieu que tu sois délaissée et haïe, sans personne qui passe, je ferai de toi un objet d'éternelle fierté, une source de joie, d'âge en âge. Tu suceras le lait des nations, tu suceras les richesses des rois. Et tu sauras que c'est moi, le Seigneur, qui te sauve, que ton rédempteur, c'est le Puissant de Jacob.
℟. In colúmbæ spécie Spíritus Sanctus visus est, patérna vox audíta est: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi bene complácui. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris intónuit: * Hic.
℟. L'Esprit Saint se manifeste sous l'apparence d'une colombe, la voix du Père se fait entendre: * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. ℣. Les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui, la voix du Père retentit : * Celui-ci.
Lectio III
Lecture III
Pro ære áfferam aurum et pro ferro áfferam argéntum et pro lignis æs et pro lapídibus ferrum; et ponam custódes tuos pacem et præpósitos tuos iustítiam. Non audiétur ultra violéntia in terra tua, vástitas et contrítio in términis tuis; et vocábis Salútem muros tuos et portas tuas Laudem. Non erit tibi ámplius sol ad lucéndum per diem, nec splendor lunæ illuminábit te, sed erit tibi Dóminus in lucem sempitérnam, et Deus tuus in glóriam tuam.
Au lieu de bronze, je ferai venir de l'or, au lieu de fer, je ferai venir de l'argent, au lieu de bois, du bronze, au lieu de pierre, du fer; comme magistrature j'instituerai la Paix et comme gouvernants, la Justice. On n'entendra plus parler de violence dans ton pays, de ravages ni de ruines dans tes frontières. Tu appelleras tes remparts « Salut » et tes portes « Louange». Tu n'auras plus le soleil comme lumière, le jour, la clarté de la lune ne t'illuminera plus: Le Seigneur sera pour toi une lumière éternelle, et ton Dieu sera ta splendeur.
℟. Reges Tharsis et ínsulæ múnera ófferent, * Reges Arabum et Saba dona Dómino Deo addúcent. ℣. Omnes de Saba vénient, aurum et tus deferéntes. * Reges.
℟. Les rois de Tharsis et des îles apporteront des présents, * Les rois d'Arabie et de Saba feront leur offrande au Seigneur Dieu. ℣. Tous les gens de Saba viendront, apportant l'or et l'encens. * Les rois.
Lectio IV
Lecture IV
Non óccidet ultra sol tuus, et luna tua non minuétur, quia erit tibi Dóminus in lucem sempitérnam, et complebúntur dies luctus tui. Pópulus autem tuus omnes iusti; in perpétuum hereditábunt terram, germen plantatiónis meæ, opus manus meæ ad glorificándum. Mínimus erit in mille, et párvulus in gentem fortem. Ego Dóminus in témpore eius súbito fáciam istud.
Ton soleil ne se couchera plus, et ta lune ne disparaîtra plus, car le Seigneur sera pour toi une lumière éternelle, et les jours de ton deuil seront accomplis. Ton peuple, rien que des justes, possédera le pays à jamais, rejeton de mes plantations, œuvre de mes mains, pour me glorifier. Le plus petit deviendra un millier, le plus chétif une nation puissante. Moi, le Seigneur, en temps voulu j'agirai vite.
℟. Dies sanctificátus illúxit nobis: veníte, gentes, et adoráte Dóminum, * Quia hódie appáruit lux magna in terris. ℣. Veníte, adorémus eum; quia ipse est Dóminus Deus noster. * Quia. ℣. Glória Patri. * Quia.
℟. Un jour sanctifié nous illumine: venez, nations, adorer le Seigneur; * Aujourd'hui, sur la terre, a resplendi une grande lumière. ℣. Venez, adorons-le; c'est lui le Seigneur notre Dieu. * Aujourd'hui. ℣. Gloire au Père. * Aujourd'hui.
IN II NOCTURNO
AU IIème NOCTURNE
Ant. 7. Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient, et adorábunt coram te, Dómine.
Ant. 7. Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes nos tribulations (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.
Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.
Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine, * quóniam ad te clamávi tota die.
Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.
Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.
Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.
Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.
Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.
Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,
Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.
car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;
Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.
rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,
Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.
Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.
O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,
Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.
Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..
Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient, et adorábunt coram te, Dómine.
Ant. Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur.
Ant. 8. Homo natus est in ea: ipse fundávit eam Altíssimus.
Ant. 8. Un homme est né en elle ; et c'est le Très-Haut qui l'a fondée.
Psalmus 86 (87)
Psaume 86 (87)
Ierusalem omnium gentium mater
Jérusalem, mère de toute nation
Illa quæ sursum est Ierusalem, libera est, quæ est mater nostra (Gal 4, 26).
La Jérusalem d'en-haut est libre, et c'est elle notre mère (Gal 4,26)
Fundaménta eius in móntibus sanctis; díligit Dóminus portas Sion * super ómnia tabernácula Iacob.
II l'a fondée sur les saintes montagnes ; Le Seigneur aime les portes de Sion, plus que toutes les demeures de Jacob.
Gloriósa dicta sunt de te, * cívitas Dei!
Des choses glorieuses ont été dites sur toi, cité de Dieu !
Memor ero Rahab et Babylónis inter sciéntes me; ecce Philistæa et Tyrus cum Æthiópia: * hi nati sunt illic.
Je nommerai Rahab et Babylone parmi ceux qui me connaissent ; voici les Philistins, et Tyr, avec l'Ethiopie : c'est là qu'ils sont nés.
Et de Sion dicétur: «Hic et ille natus est in ea; * et ipse firmávit eam Altíssimus».
Et l'on dira de Sion :« Celui-ci et celui-là y est né ; c'est lui, le Très-Haut, qui l'a fondée ».
Dóminus réferet in librum populórum: * «Hi nati sunt illic».
Le Seigneur inscrira au rôle des peuples : « Celui-ci est né là ».
Et cantant sicut choros ducéntes: * «Omnes fontes mei in te».
Et chanteurs et musiciens disent : « Toutes mes sources sont en toi ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Homo natus est in ea: ipse fundávit eam Altíssimus.
Ant. Un homme est né en elle ; et c'est le Très-Haut qui l'a fondée.
Ant. 9. Adoráte Dóminum in aula sancta eius.
Ant. 9. Adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Psalmus 95 (96)
Psaume 95 (96)
Dominus rex et iudex omnis terræ
Le Seigneur est roi et juge de toute la terre
Cantabant quasi canticum novum ante sedem in conspectu Agni (Cf. Ap 14, 3).
Ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône en présence de l'Agneau (Cf. Ap 14, 3).
Cantáte Dómino cánticum novum, * cantáte Dómino, omnis terra.
Chantez au Seigneur un cantique nouveau, chantez au Seigneur, toute la terre .
Cantáte Dómino, benedícite nómini eius, * annuntiáte de die in diem salutáre eius.
Chantez au Seigneur, bénissez Son nom ! Annoncez de jour en jour Son salut,
Annuntiáte inter gentes glóriam eius, * in ómnibus pópulis mirabília eius.
Racontez Sa gloire parmi les nations, Ses merveilles parmi tous les peuples.
Quóniam magnus Dóminus et laudábilis nimis, * terríbilis est super omnes deos.
Car le Seigneur est grand et digne de toute louange, Il est redoutable par dessus tous les dieux,
Quóniam omnes dii géntium inánia, * Dóminus autem cælos fecit.
car tous les dieux des nations sont néant. Mais le Seigneur a fait les cieux.
Magnificéntia et pulchritúdo in conspéctu eius, * poténtia et decor in sanctuário eius.
La splendeur et la magnificence sont devant Lui, la puissance et la majesté sont dans Son sanctuaire.
Afférte Dómino, famíliæ populórum, afférte Dómino glóriam et poténtiam, * afférte Dómino glóriam nóminis eius.
Rendez au Seigneur, famille des peuples, rendez au Seigneur gloire et puissance,  rendez au Seigneur la gloire due à Son nom.
Tóllite hóstias et introíte in átria eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez l'offrande et venez dans Ses parvis, prosternez vous devant le Seigneur avec l'ornement sacré.
Contremíscite a fácie eius, univérsa terra, * dícite in géntibus: «Dóminus regnavit!».
Tremblez devant Lui, vous, habitants de toute la terre, dites parmi les nations : « le Seigneur est roi ! ».
Etenim corréxit orbem terræ, qui non commovébitur; * iudicábit pópulos in æquitáte.
aussi le monde sera stable et ne chancellera pas ; Il jugera les peuples avec équité.
Læténtur cæli et exsúltet terra, sonet mare et plenitúdo eius; * gaudébunt campi et ómnia, quæ in eis sunt.
Que les cieux se réjouissent et que la terre soit dans l'allégresse ! Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle contient ! Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme,
Tunc exsultábunt ómnia ligna silvárum a fácie Dómini, quia venit, * quóniam venit iudicáre terram.
que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie devant le Seigneur , car Il vient, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terræ in iustítia * et pópulos in veritáte sua.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon Sa vérité
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adoráte Dóminum in aula sancta eius.
Ant. Adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Ant. 10. Adoráte Deum, omnes ángeli eius; audívit et lætáta est Sion.
Ant. 10.
Psalmus 96 (97)
Psaume 96 (97)
Gloria Domini in iudicio
Gloire de Dieu dans sa justice
Hic psalmus salutem mundi significat et fidem omnium gentium in ipsum (S. Athanasius).
Ce psaume signifie le salut du monde et la foi de toute nation en lui (S. Athanase).
Dóminus regnávit! Exsúltet terra, * læténtur ínsulæ multæ.
Le Seigneur est roi : que la terre soit dans l'allégresse, que les îles nombreuses se réjouissent.
Nubes et calígo in circúitu eius, * iustítia et iudícium firmaméntum sedis eius.
La nuée et l'ombre l'environnent, la justice et l'équité sont la base de Son trône.
Ignis ante ipsum præcédet * et inflammábit in circúitu inimícos eius.
Le feu s'avance devant Lui, et dévore à l'entour Ses adversaires.
Illustrárunt fúlgura eius orbem terræ: * vidit et contrémuit terra.
Ses éclairs illuminent le monde : la terre le voit et tremble.
Montes sicut cera fluxérunt a fácie Dómini, * a fácie Dómini omnis terra.
Les montagnes se fondent comme la cire devant le Seigneur, devant le Seigneur de toute la terre.
Annuntiavérunt cæli iustítiam eius, * et vidérunt omnes pópuli glóriam eius.
Les cieux proclament Sa justice, et tous les peuples contemplent Sa gloire.
Confundántur omnes, qui adórant sculptília et qui gloriántur in simulácris suis. * Adoráte eum, omnes ángeli eius.
Ils seront confondus tous les adorateurs d'images, qui sont fiers de leurs idoles. Tous les anges se prosternent devant Lui.
Audívit et lætáta est Sion, et exsultavérunt fíliæ Iudæ * propter iudícia tua, Dómine.
Sion a entendu et s'est réjouie, les filles de Juda sont dans l'allégresse, à cause de Tes jugements, Seigneur.
Quóniam tu Dóminus, Altíssimus super omnem terram, * nimis exaltátus es super omnes deos.
Car Toi, Seigneur, Tu es le Très-Haut sur toute la terre, Tu es souverainement élevé au dessus de tous les dieux.
Qui dilígitis Dóminum, odíte malum; custódit ipse ánimas sanctórum suórum, * de manu peccatóris liberábit eos.
Vous qui aimez le Seigneur, haïssez le mal; Il garde les âmes de Ses fidèles, Il les délivre de la main des méchants.
Lux orta est iusto, * et rectis corde lætítia.
La lumière est semée pour le juste, et la joie pour ceux qui ont le cœur droit.
Lætámini, iusti, in Dómino * et confitémini memóriæ sanctitátis eius.
Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur, et rendez gloire à Son Saint Nom.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adoráte Deum, omnes ángeli eius; audívit et lætáta est Sion.
Ant.
Ant. 11. Illúxit nobis dies redemptiónis novæ, reparatiónis antíquæ, felicitátis ætérnæ.
Ant. 11. Ce jour a brillé pour nous comme le jour de notre nouvelle rédemption, de la restauration de ce qui est ancien, de la félicité éternelle.
Psalmus 97 (98)
Psaume 97 (98)
Dominus victor in iudicio
Le Seigneur est victorieux dans sa justice
Hic psalmus priorem Domini adventum significat et fidem omnium gentium (S. Athanasius).
Ce psaume signifie la première venue du Seigneur et la foi de toutes les nations (S. Athanase).
Cantáte Dómino cánticum novum, * quia mirabília fecit.
Chantez au Seigneur un chant nouveau, car Il a fait des merveilles.
Salvávit sibi déxtera eius, * et bráchium sanctum eius.
Sa droite l'a sauvé, et Son bras saint aussi.
Notum fecit Dóminus salutáre suum, * in conspéctu géntium revelávit iustítiam suam.
Le Seigneur a fait connaître Son salut, Il a révélé Sa justice aux nations.
Recordátus est misericórdiæ suæ * et veritátis suæ dómui Israel.
Il S'est souvenu de Sa miséricorde et de Sa vérité envers la maison d'Israël.
Vidérunt omnes términi terræ * salutáre Dei nostri.
Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu.
Iubiláte Deo, omnis terra, * erúmpite, exsultáte et psállite.
Jubilez pour Dieu, toute la terre, éclatez, exultez et psalmodiez.
Psállite Dómino in cíthara, * in cíthara et voce psalmi;
Psalmodiez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et par la voix du psaume.
in tubis ductílibus et voce tubæ córneæ, * iubiláte in conspéctu regis Dómini.
Avec les trompettes et au son du cor, jubilez en présence du Seigneur roi.
Sonet mare et plenitúdo eius, * orbis terrárum, et qui hábitant in eo.
Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle renferme, que la terre et ses habitants fassent éclater leurs transports.
Flúmina plaudent manu, simul montes exsultábunt a conspéctu Dómini, * quóniam venit iudicáre terram.
Que les fleuves applaudissent, qu'ensemble les montagnes poussent des cris de joie, devant le Seigneur, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terrárum in iustítia * et pópulos in æquitáte.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples avec équité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Illúxit nobis dies redemptiónis novæ, reparatiónis antíquæ, felicitátis ætérnæ.
Ant. Ce jour a brillé pour nous comme le jour de notre nouvelle rédemption, de la restauration de ce qui est ancien, de la félicité éternelle.
Ant. 12. Veníte, adorémus eum, quia ipse est Dóminus Deus noster.
Ant. 12. Venez, adorons-Le, car c'est Lui le Seigneur notre Dieu.
Psalmus 98 (99)
Psaume 98 (99)
Sanctus Dominus Deus noster
Seigneur Dieu et Saint.
Tu es super Cherubim, qui malum statum terræ commutasti, cum ad nostram similitudinem factus es (S. Athanasius).
Tu es assis au dessus des Chérubins, Toi qui as renouvelé l'état de la terre plongée dans le mal, en prenant notre ressemblance (S. Athanase).
Dóminus regnávit! Commoveántur pópuli; * sedet super chérubim, moveátur terra.
Le Seigneur règne ! Les peuples tremblent ; Il est assis sur les Chérubins ; la terre chancelle.
Dóminus in Sion magnus * et excélsus super omnes pópulos.
Le Seigneur est grand dans Sion, Il est élevé au dessus de tous les peuples.
Confiteántur nómini tuo magno et terríbili, * quóniam sanctum est.
Qu'on célèbre Ton Nom grand et redoutable car Il est saint !
Rex potens iudícium díligit: tu statuísti, quæ recta sunt, * iudícium et iustítiam in Iacob tu fecísti.
Qu'on célèbre la puissance du Roi qui aime la justice, Tu affermis la droiture, Tu exerces en Jacob la justice et l'équité.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum et adoráte ad scabéllum pedum eius, * quóniam sanctus est.
Exaltez le Seigneur, notre Dieu, et prosternez-vous devant l'escabeau de Ses pieds car Il est saint !
Móyses et Aaron in sacerdótibus eius * et Sámuel inter eos, qui ínvocant nomen eius.
Moïse et Aaron étaient parmi Ses prêtres, et Samuel parmi ceux qui invoquaient Son nom.
Invocábant Dóminum, et ipse exaudiébat eos, * in colúmna nubis loquebátur ad eos.
Ils invoquaient le Seigneur, et Il les exauçait, Il leur parlait dans la colonne de nuée.
Custodiébant testimónia eius * et præcéptum, quod dedit illis.
Ils gardaient Ses témoignages, et le précepte qu'Il leur a donné.
Dómine Deus noster, tu exaudiébas eos; Deus, tu propítius fuísti eis, * ulcíscens autem adinventiónes eórum.
Seigneur, notre Dieu, Tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu clément, et Tu les punis de leurs fautes.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum et adoráte ad montem sanctum eius, * quóniam sanctus Dóminus Deus noster.
Exaltez le Seigneur notre Dieu, et prosternez-vous devant Sa montagne sainte, car Il est saint, le Seigneur notre Dieu !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte, adorémus eum, quia ipse est Dóminus Deus noster.
Ant. Venez, adorons-Le, car c'est Lui le Seigneur notre Dieu.
℣. Dóminus vias suas docébit nos. ℟. Et ambulábimus in sémitis eius.
℣. Le Seigneur nous enseigne Ses voies. ℟. Et nous avançons sur Ses sentiers.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Christus perpétuæ det nobis gáudia vitæ. ℟. Amen.
Que le Christ nous donne la joie de la vie éternelle. ℟. Amen.
In secundo nocturno, anno II
Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancti Bernárdi abbátis (Sermo 1 in Epiphania, 5-6: EC 4, 296-297)
Sermon de saint Bernard
Lectio I
Lecture I
Hodie magi ab Oriénte venérunt, ortum solem iustítiæ requiréntes, eum de quo légitur: Ecce vir, Oriens nomen illi. Hódie adoravérunt novum Vírginis partum, sequéntes novi síderis ductum. Nonne et hic nobis est magna consolátio? Quid fácitis, o magi, quid fácitis? Lacténtem púerum adorátis, in tugúrio vili, in vílibus pannis? Ergóne Deus est iste? Deus certe in templo sancto suo, Dóminus in cælo sedes eius, et vos eum quritis in vili stábulo, in matris grémio? Quid fácitis, quod et aurum offértis? Ergo rex est ipse? Et ubi aula régia, ubi thronus, ubi cúriæ regális frequéntia? Numquid aula est stábulum, thronus præsépium, cúriæ frequéntia Ioseph et María?
En ce jour, les mages sont arrivés d'Orient à la recherche du soleil de justice à son lever, cherchant celui dont on lit: Voici un homme, il s'appelle Orient. Aujourd'hui ils ont adoré le nouveau-né de la Vierge, sous la conduite d'un astre nouveau. Ne trouvons-nous pas ici encore une abondante consolation? Que faites-vous, mages, que faites-vous? Vous vous prosternez devant un nourrisson, dans une vulgaire cabane, au milieu de pauvres langes? Est-il donc Dieu cet enfant? Mais Dieu habite en son temple saint; le Seigneur a son trône au ciel, et vous, vous le cherchez dans une étable quel-conque, sur les genoux d'une mère? Que faites-vous de lui offrir même de l'or? Est-il donc roi lui-même? Où est donc le palais royal? Où se trouve son trône? Où est la foule empres-sée des courtisans? Le palais, est-ce donc l'étable? Le trône, est-ce donc la crèche? La cour bruyante, Joseph et Marie?
℟. Illumináre, illumináre Ierúsalem, venit lux tua, * Et glória Dómini super te orta est. ℣. Et ambulábunt gentes in lúmine tuo, et reges in splendóre ortus tui. * Et.
℟. Resplendis, Jérusalem, resplendis: voici venir ta lumière! * Sur toi se lève la gloire du Seigneur! ℣. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois vers la clarté de ton aurore. * Sur toi.
Lectio II
Lecture II
Quómodo ita insipiéntes facti sunt viri sapiéntes, ut adórent párvulum despicábilem tam sua ætáte quam paupertáte suórum? Insipiéntes facti sunt, ut fíerent sapiéntes, et prædócuit eos Spíritus quod póstea prædicávit Apóstolus: Qui vult esse sápiens, fiat stultus, ut sápiens sit. Nonne timéndum erat, fratres, ne scandalizaréntur viri isti, et illúsos se créderent, cum tanta indígna vidérent?
Comment ont-ils pu devenir fous, ces hommes sensés, au point d'adorer un enfant, méprisable tant par son âge que par la pauvreté de sa famille? Ils sont devenus fous pour devenir sages, et l'Esprit Saint leur a enseigné d'avance ce que l'Apôtre a prêché plus tard: Celui qui veut être sage, qu'il devienne fou, afin d'être sage. Ne devait-on pas craindre, frères, que ces hommes ne soient scandalisés et ne se croient abusés en voyant un spectacle si indigne?
℟. Omnes de Saba vénient, aurum et tus deferéntes, et laudem Dómino annuntiántes, * Allelúia, allelúia, allelúia. ℣. Reges Tharsis et ínsulæ múnera ófferent, reges Arabum et Saba dona addúcent. * Allelúia.
℟. Tous les gens de Saba viendront, apportant l'or et l'encens, et proclamant les louanges du Seigneur: * Alléluia, alléluia, alléluia! ℣. Les rois de Tharsis et des îles apporteront des présents, les rois d'Arabie et de Saba feront leur offrande. * Alléluia.
Lectio III
Lecture III
A régia civitáte, ubi regem quæréndum coniectabántur, ad Béthlehem villam párvulam dirigúntur: ingrediúntur stábulum, invéniunt involútum pannis infántulum. Non illis sordet stábulum, non pannis offendúntur, non scandalizántur lacténtis infántia: prócidunt, venerántur ut regem, adórant ut Deum. Sed profécto qui illos addúxit, ipse et instrúxit, et qui per stellam foris admónuit, ipse in occúlto cordis edócuit. Hæc ígitur Dómini declarátio clarificávit hanc diem, et magórum devóta venerátio fecit et venerábilem.
De la cité royale, où ils pensaient devoir chercher un roi, on les adresse à la petite ville de Bethléem; ils entrent dans l'étable, ils trouvent un nouveau-né enveloppé de langes. Cette étable ne les dégoûte pas, ces langes ne les choquent pas, le silence de cet enfant qu'on allaite ne les scandalise pas. Ils se prosternent, ils vénèrent en lui un roi, ils adorent un Dieu. Celui qui les conduit les a aussi instruits et, en éclairant leurs yeux des clartés de l'étoile, il a fait briller dans leur cœur la lumière de sa vérité. Cette manifestation du Seigneur a rendu ce jour glorieux; la piété et le respect des mages en a fait un jour vénérable.
℟. Magi véniunt ab Oriénte Hierosólymam, quæ réntes et dicéntes: Ubi est qui natus est, cuius stellam vídimus? * Et vénimus adoráre Dóminum. ℣. Vídimus stellam eius in Oriénte. * Et.
℟. Des mages venus d'Orient arrivent à Jérusalem et demandent: Où est celui qui vient de naître? Nous avons vu son étoile, * Et nous sommes venus adorer le Seigneur. ℣. Nous avons vu son étoile à l'Orient. * Et.
Lectio IV
Lecture IV
Nec sola hæc apparítio, sed áltera quædam, sicut a pátribus nostris accépimus, hódie celebrátur, quæ, etsi longo post témpore, facta créditur hoc ipso die. Cum enim iam trigínta annos exegísset in carne, qui secúndum divinitátem idem ipse est et anni eius non defícient, inter populáres turbas ad baptísmum Ioánnis advénit: venit tamquam unus e pópulo qui solus erat sine peccáto.
Avec cette apparition, nous en célébrons encore une autre, comme nous l'avons appris de nos pères; et encore qu'elle ait eu lieu longtemps après, on la croit pourtant arrivée aujourd'hui. En effet, parvenu à l'âge de trente ans, Jésus, qui ne change pas dans sa divinité et dont les années sont inépuisables, vint au milieu de la foule au baptême de Jean; il y vint comme un homme ordinaire, lui qui seul était sans péché.
℟. Interrogábat magos Heródes: Quod signum vidístis super natum regem? Stellam magnam fulgéntem, cuius splendor illúminat mundum. * Et nos cognóvimus, et vénimus adoráre Dóminum. ℣. Magi véniunt ab Oriénte, inquiréntes fáciem Dómini et dicéntes. * Et. ℣. Glória Patri. * Et.
℟. Hérode interrogeait les mages: Quel signe avezvous observé au sujet du roi qui vient de naître? Un astre resplendissant dont l'éclat illumine le monde. * Nous l'avons reconnu, et nous sommes venus adorer le Seigneur. ℣. Des mages arrivent d'Orient, ils cherchent la face du Seigneur et ils disent: * Nous. ℣. Gloire au Père. * Nous.
IN III NOCTURNO
AU IIIème NOCTURNE
Ant. 13. Ecce advénit dominátor Deus, et regnum in manu eius et potéstas et impérium in ætérnum, allelúia.
Ant. 13.
Canticum Is 26,1-4.7-9.12
Hymnus post victoriam de hostibus
Murus civitatis habet fundamenta duodecim (Cf. Ap 21, 14).
Urbs fortis nobis in salútem; * pósuit muros et antemurále.
Sion est notre ville forte; le Sauveur en sera la muraille et le boulevard.
Aperíte portas, et ingrediátur gens iusta, * quæ servat fidem.
Ouvrez les portes, et qu'un peuple juste y entre, observateur de la vérité.
Propósitum eius est firmum; * servábis pacem, quia in te sperávit.
L'erreur ancienne a disparu ; Tu conserveras la paix, la paix, car nous avons espéré en Toi.
Speráte in Dóminum in sǽculis ætérnis, * Dóminus est petra ætérna.
Espérez dans le Seigneur, dans l'éternité des siècles, le Dieu fort, à jamais.
Sémita iusti recta est; * rectum callem iusti complánas.
Le sentier du juste est droit, le chemin du juste le conduira droit dans sa voie.
Et in sémita iudiciórum tuórum, Dómine, sperávimus in te; * ad nomen tuum et ad memoriále tuum desidérium ánimæ.
Aussi nous T'avons attendu, Seigneur, dans le sentier de Tes jugements ; Ton nom et Votre souvenir sont le désir de l'âme.
Anima mea desíderat te in nocte, * sed et spíritu meo in præcórdiis meis te quæro.
Mon âme T'a désiré pendant la nuit, et je m'éveillerai dès le matin, pour Te chercher de mon esprit et de mon cœur.
Cum resplendúerint iudícia tua in terra, * iustítiam discent habitatóres orbis.
Lorsque resplendiront Tes jugements sur la terre, les habitants du monde apprendront la justice.
Dómine, dabis pacem nobis; * ómnia enim ópera nostra operátus est nobis.
Seigneur, Tu nous donneras la paix; car c'est Toi qui as fait pour nous toutes nos oeuvres.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Is 40,1-8
Cantique Is 40,1-8
De adventu Domini
Verbum Domini manet in æternum. Hoc est autem verbum, quod evangelizatum est in vos (1 Petr 1, 25)
Consolámini, consolámini pópulum meum, * dicit Deus vester.
Consolez-vous, consolez-vous, mon peuple, dit votre Dieu.
Loquímini ad cor Ierúsalem et clamáte ad eam, quóniam compléta est malítia eius, * expiáta est iníquitas illíus;
Parlez au cœur de Jérusalem, parce que sa malice est arrivée au terme, que son iniquité est pardonnée,
suscépit de manu Dómini duplícia * pro ómnibus peccátis suis.
et qu'elle a reçu de la main du Seigneur le double pour tous ses péchés.
Vox clamántis: «In desérto paráte viam Dómini, * rectas fácite in solitúdine sémitas Dei nostri.»
Voix de quelqu'un qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits dans la solitude les sentiers de notre Dieu.
Omnis vallis exaltétur * et omnis mons et collis humiliétur;
Toute vallée sera exhaussée, toute montagne et toute colline sera abaissée ;
et fiant prava in dirécta, * et áspera in plana:
les chemins tortueux seront redressés, et les raboteux aplanis ;
et revelábitur glória Dómini, * et vidébit omnis caro páriter quod os Dómini locútum est.
et la gloire du Seigneur sera révélée, et toute chair verra en même temps que la bouche du Seigneur a parlé.
Vox dicéntis: «Clama!» * Et dixi: «Quid clamábo?»
Une voix dit : Crie. Et j'ai dit : Que crierai-je ?
Omnis caro fenum, * et omnis glória eius quasi flos agri;
Toute chair est de l'herbe, et toute sa gloire est comme la fleur des champs.
exsiccátum est fenum, et cécidit flos; * quia spíritus Dómini sufflávit in eo.
L'herbe s'est desséchée, et la fleur est tombée, parce que le souffle du Seigneur a soufflé dessus.
Vere fenum est pópulus. Exsiccátum est fenum, et cécidit flos; * verbum autem Dei nostri manet in ætérnum.
Le peuple est vraiment de l'herbe ; l'herbe s'est desséchée, et la fleur est tombée ; mais la parole de notre Seigneur demeure éternellement.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Is 66,10-14a
Cantique Is 66,10-14a
Consolatio et gaudium in civitate sancta
Illa, quæ sursum est Ierusalem, libera est, quæ est mater nostra (Gal 4, 26).
Lætámini cum Ierúsalem et exsultáte in ea, * omnes qui dilígitis eam;
Réjouissez-vous avec Jérusalem, et soyez dans l'allégresse avec elle, vous tous qui l'aimez ;
gaudéte cum ea gáudio, * univérsi qui lugebátis super eam,
joignez votre joie à la sienne, vous tous qui pleurez sur elle ;
ut sugátis et repleámini * ab úbere consolatiónis eius,
afin que vous suciez et que vous tiriez de ses mamelles le lait de ses consolations,
ut mulgeátis et delíciis affluátis * ex ubéribus glóriæ eius.
et que vous savouriez avec délices la plénitude de sa gloire.
Quia hæc dicit Dóminus: «Ecce ego dírigam ad eam quasi flúvium pacem, * et quasi torréntem inundántem * glóriam géntium.
Car voici ce que dit le Seigneur : Je ferai couler sur elle comme un fleuve de paix, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde ;
Sugétis, in ulnis portabímini, * et super génua blandiéntur vobis.
vous sucerez son lait, on vous portera à la mamelle, et on vous caressera sur les genoux.
Quómodo si quem mater consolátur, ita ego consolábor vos * et in Ierúsalem consolabímini.
Comme quelqu'un que sa mère caresse, ainsi je vous consolerai, et vous serez consolés dans Jérusalem.
Vidébitis, et gaudébit car vestrum, * et ossa vestra quasi herba germinábunt.»
Vous le verrez, et votre cœur sera dans la joie, et vos os germeront comme l'herbe ;
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce advénit dominátor Deus, et regnum in manu eius et potéstas et impérium in ætérnum, allelúia.
Ant.
℣. Hic est dies præclárus. ℟. In quo Salvátor mundi appáruit.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Ignem sui amóris accéndat Deus in córdibus nostris. ℟. Amen.
Que le Seigneur allume en nos coeurs le feu de Son amour. ℟. Amen.
In tertio nocturno, anno B
Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthæum
Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
Cum natus esset Iesus in Béthlehem Iudææ in diébus Heródis regis, ecce magi ab oriénte venérunt Hierosólymam dicéntes: " Ubi est qui natus est rex Iudæórum? " Et réliqua.
Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent: « Où est le roi des Juifs qui vient de naître? » Et la suite.
Ex Sermónibus sancto Petro Damiáno epíscopo attribútis (Sermo 1: PL 144, 510-511)
Sermon attribué à saint Pierre Damien
Lectio I
Lecture I
Venérunt magi ab Oriénte Hierosólymam et cum veníssent inquisivérunt: Ubi est qui natus est rex Iudæórum? Cum perveníssent ad locum procidérunt; cum procedíssent adoravérunt; cum adorássent múnera obtulérunt. Venérunt ergo infatigábili labóre, inquisivérunt próvida sollicitúdine, procidérunt débita humiliatióne, adoravérunt mentis devotióne, múnera obtulérunt íntegra fídei religióne. Et obtulérunt ei aurum, tus et myrrham. Ecce primítiæ géntium primo puram et íntegram fidem ófferunt. Obtulérunt enim tus Deo, myrrham mortáli, aurum regi. Tus per fidem divinitátis, myrrham per fidem humanitátis, sive mortalitátis, aurum per fidem régiæ dignitátis.
Les mages vinrent de l'Orient à Jérusalem, et une fois arrivés ils demandèrent: Où se trouve le roi des Juifs qui vient de naître? Parvenus à l'endroit indiqué, ils tombèrent à genoux; étant tombés à genoux, ils adorèrent; après avoir adoré, ils offrirent des présents. Donc ils vinrent au prix d'un labeur infatigable; ils cherchèrent avec un soin attentif; ils tombèrent à genoux avec l'humilité requise; ils adorèrent avec toute la dévotion de leur âme; ils offrirent des présents avec le sentiment religieux profond que leur inspirait leur foi. Et ils offrirent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Voici que les prémices de la gentilité offrirent tout d'abord une foi pure et intègre. Ils offrirent, en effet, de l'encens au Dieu, de la myrrhe au mortel, de l'or au roi: l'encens, par la foi à la divinité, la myrrhe par la foi à l'humanité ou à la nature mortelle, l'or par la foi à la dignité royale.
℟. Stella quam víderant magi in Oriénte antecedébat eos, donec venírent ad locum ubi puer erat. * Vidéntes autem eam, gavísi sunt gáudio magno. ℣. Et intrántes domum, invenérunt púerum cum María Matre eius, et procidéntes adoravérunt eum. * Vidéntes.
℟. L'étoile que les mages avaient vue à l'Orient les précéda, jusqu'à leur arrivée au lieu où se trouvait l'enfant. * À la vue de l'astre, ils éprouvèrent une très grande joie. ℣. Pénétrant dans la demeure, ils trouvèrent l'enfant avec Marie, sa Mère; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. * À la vue.
Lectio II
Lecture II
Vel obtulérunt hæc tria humanitáti Christi, aurum regi, sacerdóti tus, myrrham mortáli. Fuit enim ex régia et sacerdotáli tribu. Fuit rex, quia hábuit in vestiménto et in fémore suo scriptum: Rex regum et Dóminus dominántium. Fuit et sacérdos secúndum órdinem Melchísedech, regis Salem, qui sacérdos fuit Dei summi, quia non per sánguinem hircórum aut vitulórum, sed per próprium sánguinem introívit semel in sancta, ætérna redemptióne invénta. Fuit étiam mortális quia vere languóres nostros ipse tulit, et dolóres nostros ipse portávit in córpore suo super lignum.
Ou bien, ils offrirent ces trois présents à l'humanité du Christ, l'or au roi, au prêtre l'encens, la myrrhe au mortel. En effet, il était de lignée royale et sacerdotale. Il était roi, car il portait écrit sur son vêtement et sur sa cuisse: le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Il était aussi prêtre selon l'ordre de Melchisédech, roi de Salem, prêtre du Dieu très-haut, parce qu'il entra une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des béliers et des taureaux, mais par son propre sang, nous acquérant ainsi une rédemption éternelle. Il était aussi mortel, car il a vraiment porté nos langueurs et il a lui-même subi nos douleurs sur le bois.
℟. Vidéntes stellam magi, gavísi sunt gáudio magno; et intrántes domum, invenérunt púerum cum María Matre eius, et procidéntes adoravérunt eum. * Et apértis thesáuris suis, obtulérunt ei múnera, aurum, tus et myrrham. ℣. Stella quam víderant in Oriénte antecedébat eos, usque dum véniens staret supra ubi erat puer. * Et.
℟. Quand ils virent l'étoile, les mages éprouvèrent une très grande joie. Pénétrant dans la demeure, ils trouvèrent l'enfant avec Marie, sa Mère; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. * lls ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents: de l'or, de l'encens et de la myrrhe. ℣. L'étoile qu'ils avaient vue à l'Orient les précédait; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant. * lls.
Lectio III
Lecture III
Hæc éadem ipsa Virgo, stella maris, óbtulit Soli nato suo in persóna sua. Obtulit enim aurum régiæ dignitátis, quia fuit ipsa de régia tribu, secúndum quod in dicta genealógia légitur: Iacob génuit Ioseph virum Maríæ, de qua natus est Iesus qui vocátur Christus. Obtulit étiam tus et myrrham; unde in Cántico amóris hæc duo in ipsa iungúntur, ubi dícitur: Quæ est ista quæ ascéndit per desértum sicut vírgula fumi ex aromátibus myrrhæ, et turis, univérsi púlveris pigmentárii?
La Vierge aussi, elle, l'étoile de la mer, a offert en sa personne ces dons au Soleil, son Fils. Elle lui a offert l'or de la dignité royale, parce qu'elle était elle-même de tribu royale, selon ce qu'on lit dans la généalogie: Jacob a engendré Joseph, l'époux de Marie, de qui est né Jésus qu'on appelle Christ. Elle lui a aussi offert l'encens et la myrrhe; d'où vient que dans le Cantique de l'amour on unit en elle ces deux parfums, quand on dit: Quelle est celle-ci qui monte du désert comme une colonne de fumée venue des aromates de la myrrhe et de l'encens, de toutes les poudres odorantes du parfumeur?
℟. Hic est dies præclárus, in quo Salvátor mundi appáruit, quem prophétæ prædixérunt, ángeli adoravérunt, * Cuius stellam magi vidéntes gavísi sunt et múnera ei obtulérunt. ℣. Dies sanctificátus illúxit nobis: veníte, gentes, et adoráte Dóminum. * Cuius.
℟. Voici le jour glorieux où se manifesta le Sauveur du monde, annoncé par les prophètes, adoré par les anges, * À qui les mages, comblés de joie en voyant son étoile, ont offert des présents. ℣. Un jour sanctifié nous illumine: venez, nations, adorer le Seigneur. * À qui.
Lectio IV
Lecture IV
Myrrha arcet vermes a corpóribus mortuórum et ipsa córpora consérvat a corruptióne; propter quod Nicodémus áttulit mistúram myrrhæ et álœs, ut cónderet corpus Iesu. Per myrrham ergo carnis intégritas designátur, tus vero mentis éxprimit devotiónem. Bene ergo hæ duæ spécies in stella, et virga nostra iungúntur, quia in Vírgine María carnis intégritas, et mentis devótio semper indivísa mansérunt. Sic ergo, fratres, obtulérunt magi, óbtulit et Virgo María stella nostra. Et quia exémpla dedérunt nobis, ergo et nos ita faciámus.
La myrrhe tient les cadavres à l'abri des vers et garde les corps de la corruption; c'est pourquoi Nicodème apporta un mélange de myrrhe et d'aloès pour ensevelir le corps de Jésus. Donc la myrrhe désigne l'intégrité de la chair et l'encens exprime la dévotion de l'âme. Ces deux espèces sont bien jointes en celle qui est notre étoile et notre tige, car dans la Vierge Marie l'intégrité de la chair et la dévotion de l'âme sont toujours demeurées inséparables. Voici donc, mes frères, les présents qu'ont offerts les mages et que la Vierge Marie, notre étoile, a offerts aussi. Et puisqu'ils nous ont donné l'exemple, nous aussi faisons de même.
℟. Tria sunt múnera pretiósa, quæ obtulérunt magi Dómino in die ista, et habent in se divína mystéria: * In auro, ut ostendátur regis poténtia, in ture, sacerdótem magnum consídera, et in myrrha, domínicam sepultúram. ℣. Salútis nostræ auctórem magi veneráti sunt in cunábulis, et de thesáuris suis mýsticas ei múnerum spécies obtulérunt. * In. ℣. Glória Patri. * In.
℟. Ils sont au nombre de trois, les dons précieux que les mages ont offerts au Seigneur en ce jour, et ils symbolisent des mystères divins. * L'or manifeste la puissance du roi, l'encens désigne le grand-prêtre, et la myrrhe, l'ensevelissement du Seigneur. ℣. L'auteur de notre salut, les mages l'ont vénéré au berceau, et, de leurs richesses, ils lui ont offert des présents mystiques : * L'or. ℣. Gloire au Père. * L'or.
Hymnus
Hymne
Te Deum laudámus : te Dóminum confitémur.
Nous Te louons, ô Dieu ! Nous Te bénissons, Seigneur.
Te ætérnum Patrem, omnis terra venerátur.
Toute la terre T'adore, ô Père éternel !
Tibi omnes ángeli, tibi cæli et univérsæ potestátes :
Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances.
tibi chérubim et séraphim, incessábili voce proclámant: "Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth.
Les Chérubins et les Séraphins s'écrient sans cesse devant Toi : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées.
Pleni sunt cæli et terra maiestátis glóriæ tuæ."
Les cieux et la terre sont pleins de la majesté de Ta gloire.
Te gloriósus Apostolórum chorus, te prophetárum laudábilis númerus, te mártyrum candidátus laudat exércitus.
L'illustre chœur des Apôtres, La vénérable multitude des Prophètes, L'éclatante armée des Martyrs célèbrent Tes louanges.
Te per orbem terrárum sancta confitétur Ecclésia, Patrem imménsæ maiestátis;
L'Église sainte publie Tes grandeurs dans toute l'étendue de l'univers, Ô Père dont la majesté est infinie !
venerandum tuum verum et unicum Filium ;
Elle adore également Ton Fils unique et véritable ;
Sanctum quoque Paráclitum Spíritum.
Et le Saint-Esprit consolateur.
Tu rex glóriæ, Christe.
Ô Christ ! Tu es le Roi de gloire.
Tu Patris sempitérnus es Fílius. Tu, ad liberándum susceptúrus hóminem,
Tu es le Fils éternel du Père. Pour sauver les hommes et revêtir notre nature,
non horruísti Vírginis úterum.
Tu n'as pas dédaigné le sein d'une Vierge.
Tu, devícto mortis acúleo,
Tu as brisé l'aiguillon de la mort,
aperuísti credéntibus regna cælórum.
Tu as ouvert aux fidèles le royaume des cieux.
Tu ad déxteram Dei sedes, in glória Patris.
Tu es assis à la droite de Dieu dans la gloire du Père.
Iudex créderis esse ventúrus.
Nous croyons que Tu viendras juger le monde.
Te ergo quǽsumus, tuis fámulis subvéni, quos pretióso sánguine redemísti.
Nous Te supplions donc de secourir Tes serviteurs, rachetés de Ton Sang précieux.
Ætérna fac cum sanctis tuis in glória numerári.
Mets-nous au nombre de Tes Saints, pour jouir avec eux de la gloire éternelle.
¶ Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
¶ Sauve Ton peuple, Seigneur, et verse Tes bénédictions sur Ton héritage.
Et rege eos, et extólle illos usque in ætérnum.
Conduis Tes enfants et élève-les jusque dans l'éternité bienheureuse.
Per síngulos dies benedícimus te; et laudámus nomen tuum in sǽculum, et in sǽculum sǽculi.
Chaque jour nous Te bénissons ; Nous louons Ton nom à jamais, et nous le louerons dans les siècles des siècles.
Dignáre, Dómine, die isto sine peccáto nos custodíre.
Daigne, Seigneur, en ce jour, nous préserver du péché.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri.
Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous.
Fiat misericórdia tua, Dómine, super nos, quemádmodum sperávimus in te.
Que Ta miséricorde, Seigneur, se répande sur nous, selon l'espérance que nous avons mise en Toi.
In te, Dómine, sperávi: non confúndar in ætérnum.
C'est en Toi, Seigneur, que j'ai espéré, je ne serai pas confondu à jamais.
¶ Hæc ultima pars hymni ad libitum omitti potest.
¶ On peut omettre, au choix, la dernière partie de l'hymne.
Deinde abbas cantat evangelium de dominica currente, in cuius fine omnes respondent :
Ensuite, l'abbé chanté l'Evangile [du dimanche] courant, auquel tous répondent à la fin par :
℟. Amen
℟. Amen.
Léctio sancti Evangélii secúndum Mattháeum (2,1-12)
Cum natus esset Iésus in Béthlehem Iudǽæ in diébus Heródis regis, ecce Magi ab oriénte venérunt Hierosólymam dicéntes: “Ubi est, qui natus est, rex Iudæórum? Vídimus enim stellam eíus in oriénte et venímus adoráre eum.” Áudiens autem Heródes rex turbátus est et omnis Hierosólyma cum illo; et cóngregans omnes príncipes sacerdótum et scribas pópuli, sciscitabátur ab eis ubi Christus nascerétur. At illi dixérunt ei: “In Béthlehem Iudǽæ. Sic enim scriptum est per prophétam: ‘Et tu, Béthlehem terra Iúdæ, nequáquam mínima es in princípibus Iúdæ; ex te enim éxiet dux, qui reget pópulum meum Israel.’” Tunc Heródes, clam vocátis Magis, diligénter dídicit ab eis tempus stellæ, quæ appáruit eis; et mittens illos in Béthlehem dixit: “Ite et interrogáte diligénter de púero; et cum invenéritis, renuntiáte mihi, ut et ego véniens adórem eum.” Qui cum audíssent regem, abiérunt. Et ecce stella, quam víderant in oriénte, antecedébat eos, usque dum véniens staret supra, ubi erat puer. Vidéntes autem stellam gavísi sunt gáudio magno valde. Et intrántes domum vidérunt púerum cum María matre eíus, et procidéntes adoravérunt eum; et apértis thesáuris suis, obtulérunt ei múnera, aurum et tus et myrrham. Et respónso accépto in somnis, ne redírent ad Heródem, per áliam viam revérsi sunt in regiónem suam.
Jésus étant né à Bethléem de Juda, aux jours du roi Hérode, voici que des Mages d'Orient vinrent à Jérusalem, disant : Où est le Roi des Juifs, qui vient de naître? car nous avons vu Son étoile en Orient, et nous sommes venus L'adorer. Or le roi Hérode, l'apprenant, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Et rassemblant tous les princes des prêtres et les scribes du peuple, il s'enquit d'eux où devait naître le Christ. Et ils lui dirent: A Bethléem de Juda; car il a été ainsi écrit par le prophète: Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es certainement pas le plus petit des chefs-lieux de Juda, car c'est de toi que sortira le chef qui régira Israël Mon peuple. Alors Hérode, ayant appelé secrètement les Mages, s'informa d'eux avec soin du temps où l'étoile leur était apparue. Puis, les envoyant à Bethléem, il dit: Allez, informez-vous avec soin de l'Enfant; et lorsque vous L'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que moi aussi j'aille L'adorer. Lorsqu'ils eurent entendu le roi, ils partirent. Et voici que l'étoile qu'ils avaient vue en Orient allait devant eux, jusqu'à ce que, arrivée au-dessus du lieu où était l'Enfant, elle s'arrêta. Or, en voyant l'étoile, ils se réjouirent d'une très grande joie. Et, entrant dans la maison, ils trouvèrent l'Enfant, avec Marie Sa Mère, et, se prosternant, ils L'adorèrent; puis, ayant ouvert leurs trésors, ils Lui offrirent pour présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Et ayant reçu en songe l'avertissement de ne pas retourner auprès d'Hérode, ils revinrent par un autre chemin dans leur pays.
Hymnus
Hymne
Te decet laus, * te decet hymnus. Tibi glória Deo Patri et Fílio, cum Sancto Spíritu, in sǽcula sæculórum. Amen.
A Toi notre louange, à Toi notre chant, A Toi la gloire, Dieu, Père et Fils avec l'Esprit Saint, pour les siècles des siècles. Amen.
Oratio diei cum conclusione longiori.
Oraison du jour avec la conclusion longue.
Orémus.
Prions.
Deus, qui hodiérna die Unigénitum tuum géntibus stella duce revelásti, concéde propítius, ut qui iam te ex fide cognóvimus, usque ad contemplándam spéciem tuæ celsitúdinis perducámur. Per Dóminum.
Dieu, qui as en ce jour révélé Ton Fils unique aux païens guidés par l'étoile, fais, dans Ta bonté, que Te connaissant par la foi, nous parvenions à la contemplation de Ta sublime majesté.
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Divínum auxilium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Que le secours divin demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut