Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
Ter dicitur:
On dit trois fois :
℣. Dómine, lábia mea apéries.
℟. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
℣. Seigneur, ouvre mes lèvres.
℟. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Sequens psalmus dicitur quotidie et anteponitur psalmo 94, si Vigiliæ incipiunt ab invitatorio.
Le psaume suivant se dit chaque jour avant le psaume 94 si les Vigiles commencent par l'invitatoire.
Psalmus 3
Psaume 3
Dominus protector meus
Le Seigneur est mon protecteur
Dormivit et somnum cepit et resurrexit, quoniam Dominus suscepit eum (S. Irenæus).
Il S'est couché et Il S'est endormi, et Il est ressuscité car le Seigneur L'a soutenu.
Dómine, quid multiplicáti sunt, qui tríbulant me? * Multi insúrgunt advérsum me,
Seigneur, pourquoi ceux qui me persécutent se sont-ils multipliés ? Une multitude s'élève contre moi.
multi dicunt ánimæ meæ: * «Non est salus ipsi in Deo».
Beaucoup disent à mon âme : Il n'y a pas de salut pour elle dans son Dieu.
Tu autem, Dómine, protéctor meus es, * glória mea et exáltans caput meum.
Mais Toi, Seigneur, Tu es mon protecteur, ma gloire, et Tu me relèves la tête.
Voce mea ad Dóminum clamávi, * et exaudívit me de monte sancto suo.
De ma voix j'ai crié vers le Seigneur, et Il m'a exaucé du haut de Sa montagne sainte.
Ego obdormívi et soporátus sum, * exsurréxi, quia Dóminus suscépit me.
Je me suis endormi, et j'ai été assoupi ; et je me suis levé, parce que le Seigneur a été mon soutien.
Non timébo mília pópuli circumdántis me. * Exsúrge, Dómine, salvum me fac, Deus meus;
Je ne craindrai point les milliers d'hommes du peuple qui m'environnent. Lève-Toi, Seigneur ; sauve-moi, mon Dieu.
quóniam tu percussísti in maxíllam omnes adversántes mihi, * dentes peccatórum contrivísti.
Car Tu as frappé tous ceux qui s'opposaient à moi sans raison ; Tu as brisé les dents des pécheurs.
Dómini est salus, * et super pópulum tuum benedíctio tua.
Le salut vient du Seigneur ; et c'est Toi qui bénis Ton peuple.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus invitatorius 94
Psaume invitatoire 94
Antiphona statim proponitur ac repetitur, iterumque resumitur post unamquam stropham.
L'antienne est proposée une fois puis répétée, et ensuite reprise après chaque strophe.
Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.
Le Christ, le Fils bien-aimé, en qui le Père S'est complu, venez, adorons.
℟. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.
℟. Le Christ, le Fils bien-aimé, en qui le Père S'est complu, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui et dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
℟. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.
℟. Le Christ, le Fils bien-aimé, en qui le Père S'est complu, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quóniam non repéllet Dóminus plebem suam, quia in manu eius sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au dessus de tous les dieux ; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple ; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
℟.
℟.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illus, et arídam fundavérunt manus eius. Veníte, adorémus et procidámus ante Deum, plorémus coram Dómino qui fecit nos, quia ipse est Dóminus Deus noster, nos autem pópulus eius et oves páscuæ eius.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
℟. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.
℟. Le Christ, le Fils bien-aimé, en qui le Père S'est complu, venez, adorons.
Hódie si vocem eius audieritus: "Nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt et vidérunt ópera mea.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent Mes œuvres.
℟.
℟.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi: Semper hi errant corde. Isi vero non cognovérunt vias meas, quibus iurávi in ira mea: Si introíbunt in réquiem meam."
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit : Toujours ils errent de cœur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entrerons dans Mon repos.
℟. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.
℟. Le Christ, le Fils bien-aimé, en qui le Père S'est complu, venez, adorons.
Glória Patri et Fílio, et Spirítui sancto. Sicut erat in princípio et nunc et semper et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen.
℟.
℟.
℟. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.
℟. Le Christ, le Fils bien-aimé, en qui le Père S'est complu, venez, adorons.
Hymnus
Hymne
Médiæ noctis tempus est
prophética vox ádmonet
dicámus laudes ut Deo
Patri semper ac Fílio,
Sancto quoque Spirítui:
perfécta enim Trínitas
uniúsque substántiæ
laudánda nobis semper est.
Terrórem tempus hoc habet,
quo, cum vastátor ángelus
Ægypto mortem íntulit,
delévit primogénita.
Hæc iustis hora salus est,
quos tunc ibídem ángelus
ausus puníre non erat,
signum formídans sánguinis.
Ægyptus flebat fórtiter
tantórum diro fúnere;
solus gaudébat Israel
agni protéctus sánguine.
Nos verus Israel sumus:
lætámur in te, Dómine,
hostem spernéntes et malum,
Christi defénsi sánguine.
Dignos nos fac, rex óptime,
futúri regni glória,
ut mereámur láudibus
ætérnis te concínere. Amen.
IN I NOCTURNO
AU Ier NOCTURNE
Ant. 1. Vox Dómini super aquas, Deus maiestátis intónuit: Dóminus super aquas multas.
Ant. 1.
Psalmus 28 (29)
Psaume 28 (29)
Verbi Domini præconium
Supplication de la Parole de Dieu
Ecce vox de cælis dicens: «Hic est Filius meus dilectus» (Mt 3, 17).
Voici qu'une voix venue du ciel dit : « Celui-ci est Mon Fils bien aimé » (Mt 3, 17).
Afférte Dómino, fílii Dei, * afférte Dómino glóriam et poténtiam,
Apportez au Seigneur, fils de Dieu. Donnez au Seigneur gloire et puissance,
afférte Dómino glóriam nóminis eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez au Seigneur la gloire de Son nom ! Adorez Le Seigneur dans Sa sainte splendeur.
Vox Dómini super aquas; Deus maiestátis intónuit, * Dóminus super aquas multas.
La voix du Seigneur gronde au-dessus des eaux, le Dieu de la gloire tonne,  le Seigneur est sur les eaux abondantes.
Vox Dómini in virtúte, * vox Dómini in magnificéntia.
La voix du Seigneur est puissante,  la voix du Seigneur est majestueuse.
Vox Dómini confringéntis cedros; * et confrínget Dóminus cedros Líbani.
La voix du Seigneur brise les cèdres,  le Seigneur brise les cèdres du Liban ;
Et saltáre fáciet, tamquam vítulum, Líbanum, * et Sárion, quemádmodum fílium unicórnium.
Il les fait bondir comme un jeune taureau, le Liban et le Sirion comme le petit du buffle.
Vox Dómini intercidéntis flammam ignis, vox Dómini concutiéntis desértum, * et concútiet Dóminus desértum Cades.
La voix du Seigneur fait jaillir des flammes de feu, la voix du Seigneur ébranle le désert, le Seigneur ébranle le désert de Cadès.
Vox Dómini properántis partum cervárum, et denudábit condénsa; * et in templo eius omnes dicent glóriam.
La voix du Seigneur fait enfanter les biches, elle dépouille les forêts de leur feuillage, et dans son temple tout dit : « Gloire ! »
Dóminus super dilúvium hábitat, * et sedébit Dóminus rex in ætérnum.
le Seigneur, au déluge, est assis sur Son trône, le Seigneur siège sur Son trône, roi pour l'éternité.
Dóminus virtútem pópulo suo dabit, * Dóminus benedícet pópulo suo in pace.
le Seigneur donnera la force à Son peuple ; le Seigneur bénira Son peuple en lui donnant la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vox Dómini super aquas, Deus maiestátis intónuit: Dóminus super aquas multas.
Ant.
Ant. 2. Christo datus est principátus et honor regni; omnis pópulus, tribus et linguæ sérvient ei in ætérnum.
Ant. 2. Au Christ est donné la principauté, l'honneur et le règne ; tous les peuples, tribus et langues Le serviront pour toujours.
Psalmus 45 (46)
Psaume 45 (46)
Deus refugium et virtus
Dieu, refuge et force
Vocabunt nomen eius Emmanuel, quod est interpretatum Nobiscum Deus (Mt 1, 23).
On Le nommera Emmanuel, ce qui veut dire Dieu Avec Nous (Mt 1, 23).
Deus est nobis refúgium et virtus, * adiutórium in tribulatiónibus invéntus est nimis.
Dieu est notre refuge et notre force, un secours que l'on rencontre toujours dans la tribulation.
Proptérea non timébimus, dum turbábitur terra, * et transferéntur montes in cor maris.
Aussi sommes-nous sans crainte si la terre est bouleversée, si les montagnes s'abîment au sein de l'océan.
Fremant et intuméscant aquæ eius, * conturbéntur montes in elatióne eius.
Ses eaux ont fait mugi et ont été agitées, les montagnes ont été ébranlées par sa puissance.
Flúminis rivi lætíficant civitátem Dei, * sancta tabernácula Altíssimi.
Un fleuve réjouit la cité de Dieu par ses flots abondants, le Très-Haut a sanctifié son tabernacle.
Deus in médio eius, non commovébitur; * adiuvábit eam Deus mane dilúculo.
Dieu est au milieu d'elle, elle est inébranlable ; au lever de l'aurore, Dieu vient à son secours:
Fremuérunt gentes, commóta sunt regna; * dedit vocem suam, liquefácta est terra.
Les nations s'agitent, les royaumes s'ébranlent ; Il fait entendre sa voix et la terre se fond d'épouvante.
Dóminus virtútum nobíscum, * refúgium nobis Deus Iacob.
Le Seigneur des armées est avec nous ; le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
Veníte et vidéte ópera Dómini, * quæ pósuit prodígia super terram.
Venez, contemplez les oeuvres du Seigneur, les prodiges qu'Il a opérées sur la terre !
Auferet bella usque ad finem terræ, arcum cónteret et confrínget arma * et scuta combúret igne.
Il a fait cesser les guerres jusqu'au bout de la terre, Il a brisé l'arc, Il a rompu la lance, et il brûlera les boucliers par le feu.
Vacáte et vidéte quóniam ego sum Deus: * exaltábor in géntibus et exaltábor in terra.
Arrêtez et reconnaissez que Je suis Dieu, Je dominerai sur les nations, Je dominerai sur la terre.
Dóminus virtútum nobíscum, * refúgium nobis Deus Iacob.
le Seigneur des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous un refuge.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christo datus est principátus et honor regni; omnis pópulus, tribus et linguæ sérvient ei in ætérnum.
Ant. Au Christ est donné la principauté, l'honneur et le règne ; tous les peuples, tribus et langues Le serviront pour toujours.
Ant. 3. Psállite Deo nostro, psállite; psállite regi nostro, psállite allelúia.
Ant. 3. Chantez pour notre Dieu, chantez ; chantez pour notre roi, chantez, alléluia.
Psalmus 46 (47)
Psaume 46 (47)
Dominus universorum rex
Le Seigneur est roi de l'univers
Sedet ad dexteram Patris, et regni eius non erit finis.
Il est assis à la droite du père, et Son règne n'aura pas de fin.
Omnes gentes, pláudite mánibus, * iubiláte Deo in voce exsultatiónis,
Vous tous, peuples, battez des mains, célébrez Dieu par des cris d'allégresse,
quóniam Dóminus Altíssimus, terríbilis, * rex magnus super omnem terram.
car le Seigneur est très haut, redoutable, grand roi sur toute la terre.
Subiécit pópulos nobis * et gentes sub pédibus nostris.
Il nous assujettit les peuples, Il met les nations sous nos pieds.
Elégit nobis hereditátem nostram, * glóriam Iacob, quem diléxit.
II nous choisit notre héritage, la gloire de Jacob, Son bien-aimé.
Ascéndit Deus in iúbilo, * et Dóminus in voce tubæ.
Dieu monte dans la joie ; Le Seigneur, au son de la trompette.
Psállite Deo, psállite; * psállite regi nostro, psállite.
Chantez à Dieu, chantez ; chantez à notre Roi, chantez.
Quóniam rex omnis terræ Deus, * psállite sapiénter.
Car Dieu est roi de toute la terre, chantez un cantique de louange.
Regnávit Deus super gentes, * Deus sedet super sedem sanctam suam.
Dieu règne sur les nations, Il siège sur Son trône saint.
Príncipes populórum congregáti sunt * cum pópulo Dei Abraham,
Les princes des peuples se réunissent pour former un peuple du Dieu d'Abraham,
quóniam Dei sunt scuta terræ: * veheménter elevátus est.
car à Dieu sont les boucliers de la terre : Il est souverainement élevé.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Psállite Deo nostro, psállite; psállite regi nostro, psállite allelúia.
Ant. Chantez pour notre Dieu, chantez ; chantez pour notre roi, chantez, alléluia.
Ant. 4. Pater de cælis Fílium testificat, Spíritus Sancti præséntia advénit, unum édocens qui baptizátur Christus.
Ant. 4.
Psalmus 47 (48)
Psaume 47 (48)
Gratiarum actio pro populi salute
Action de grâce pour le salut du peuple
Sustulit me in spiritu super montem magnum... et ostendit mihi civitatem sanctam Ierusalem (Ap 21,10).
Il me transporta en esprit sur une grande montagne... Et il me montra la cité sainte, Jérusalem (Ap 21,10).
Magnus Dóminus et laudábilis nimis * in civitáte Dei nostri.
Le Seigneur est grand, Il est l'objet de toute louange, dans la cité de notre Dieu,
Mons sanctus eius collis speciósus, * exsultátio univérsæ terræ.
Sa montagne sainte s'élève gracieuse, joie de toute la terre.
Mons Sion, extréma aquilónis, * cívitas regis magni.
La montagne de Sion, aux extrémités du septentrion, la cité du grand roi.
Deus in dómibus eius notus * factus est ut refúgium.
Dieu, dans ses palais, S'est fait connaître comme un refuge.
Quóniam ecce reges congregáti sunt, * convenérunt in unum.
Car voici que les rois s'étaient réunis, ensemble ils s'étaient avancés.
Ipsi cum vidérunt, sic admiráti sunt, * conturbáti sunt, diffugérunt;
Ils ont vu, soudain ils ont été dans la stupeur, éperdus, ils ont pris la fuite ;
illic tremor apprehéndit eos, * dolóres ut parturiéntis.
là un tremblement les a saisis, une douleur comme celle de la femme qui enfante.
In spíritu oriéntis * cónteres naves Tharsis.
Par le vent d'Orient Tu brises les vaisseaux de Tharsis.
Sicut audívimus, sic vídimus in civitáte Dómini virtútum, in civitáte Dei nostri; * Deus fundávit eam in ætérnum.
Ce que nous avions entendu dire, nous l'avons vu dans la cité du Seigneur des armées; dans la cité de notre Dieu : Dieu l'affermit pour toujours.
Recogitámus, Deus, misericórdiam tuam * in médio templi tui.
O Dieu nous rappelons la mémoire de Ta bonté, au milieu de Ton temple.
Secúndum nomen tuum, Deus, sic et laus tua in fines terræ; * iustítia plena est déxtera tua.
Comme Ton nom, ô Dieu, ainsi Ta louange arrive jusqu'aux extrémités de la terre ; Ta droite est pleine de justice.
Lætétur mons Sion, et exsúltent fíliæ Iudæ * propter iudícia tua.
Que la montagne de Sion se réjouisse, que les filles de Juda soient dans l'allégresse, à cause de Tes jugements.
Circúmdate Sion et complectímini eam, * numeráte turres eius.
Parcourez Sion et faites-en le tour; comptez ses forteresses.
Pónite corda vestra in virtúte eius et percúrrite domos eius, * ut enarrétis in progénie áltera.
observez son rempart, examinez ses palais, pour le raconter à la génération future.
Quóniam hic est Deus, Deus noster in ætérnum et in sǽculum sǽculi; * ipse ducet nos in sǽcula.
Voilà Dieu qui est notre Dieu à jamais et toujours ; Il sera notre guide dans tous les siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pater de cælis Fílium testificat, Spíritus Sancti præséntia advénit, unum édocens qui baptizátur Christus.
Ant.
Ant. 5. Omnis terra adóret te, et psallat tibi, psalmum dicat nómini tuo, Dómine.
Ant. 5. Que la terre entière T'adore, et Te chante, qu'elle chante pour Ton nom, Seigneur.
Psalmus 65
Psaume 65
Hymnus ad sacrificium gratiarum actionis
Hymne pour le sacrifice d'action de grâces
De resurrectione Domini et conversione gentium (Hesychius)
De la résurrection du Seigneur et la conversion des nations
Iubiláte Deo, omnis terra,  psalmum dícite glóriæ nóminis eíus, * glorificáte laudem eíus.
Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière; chantez une hymne à Son Nom ; rendez glorieuse Sa louange.
Dícite Deo: “Quam terribília sunt ópera tua. * Præ multitúdine virtútis tuæ blandiéntur tibi inimíci tui.
Dites à Dieu: Que Tes oeuvres sont terribles. A cause de la grandeur de Ta puissance, Tes ennemis T'adressent des hommages menteurs.
Omnis terra adóret te et psallat tibi, * psalmum dicat nómini tuo.”
Que la terre T'adore et psalmodie en Ton honneur, qu'elle psalmodie en l'honneur de Ton nom.
Veníte et vidéte ópera Dei, * terríbilis in adinventiónibus super fílios hóminum.
Venez et voyez les oeuvres de Dieu, Il est terrible dans Ses desseins sur les enfants des hommes.
Convértit mare in áridam, et in flúmine pertransíbunt pede; * ibi lætábimur in ipso.
Il a changé la mer en une terre sèche; et ils ont passé le fleuve à pied, c'est là que nous nous réjouirons en Lui.
Qui dominátur in virtúte sua in ætérnum, óculi eíus super gentes respíciunt; * rebélles non exalténtur in semetípsis.
Lui qui domine à jamais par Sa puissance, Ses yeux contemplent les nations ; que ceux-là qui l'irritent ne s'élèvent point en eux-mêmes.
Benedícite, gentes, Deum nostrum * et audítam fácite vocem laudis eíus;
Nations, bénissez notre Dieu, et faites entendre les accents de Sa louange ;
qui pósuit ánimam nostram ad vitam * et non dedit in commotiónem pedes nostros.
Lui qui a disposé vie à notre âme, et qui n'a point permis que nos pieds soient ébranlés.
Quóniam probásti nos, Deus; * igne nos examinásti, sicut examinátur argéntum.
Car Tu nous as éprouvés, ô Dieu ; Tu nous as fait passer par le feu, comme on y fait passer l'argent.
Induxísti nos in láqueum, * posuísti tribulatiónes in dorso nostro.
Tu nous as fait tomber dans le piège, Tu as chargé nos épaules de tribulations.
Imposuísti hómines super cápita nostra, transívimus per ignem et aquam, * et eduxísti nos in refrigérium.
Tu as mis des hommes sur nos têtes, nous avons passé par le feu et par l'eau, et Tu nous en as tirés pour nous mettre en un lieu de rafraîchissement.
Introíbo in domum tuam in holocáustis; * reddam tibi vota mea,
J'entrerai dans Ta maison avec des holocaustes ; je m'acquitterai envers Toi de mes voeux
quæ protulérunt lábia mea, * et locútum est os meum in tribulatióne mea.
que mes lèvres ont proférés, et que ma bouche a prononcés pendant ma tribulation.
Holocáusta medulláta ófferam tibi cum incénso aríetum, * ófferam tibi boves cum hircis.
Je T'offrirai de gras holocaustes, avec la fumée des béliers, je T'offrirai des boeufs avec des boucs.
Veníte, audíte, et narrábo, omnes, qui timétis Deum, * quanta fecit ánimæ meæ.
Venez, entendez, vous tous qui craignez Dieu, et je vous raconterai tout ce qu'Il a fait à mon âme.
Ad ipsum ore meo clamávi * et exaltávi in lingua mea.
Ma bouche a crié vers Lui, et ma langue L'a exalté.
Iniquitátem si aspéxi in corde meo, * non exáudiet Dóminus.
Si j'avais vu l'iniquité dans mon coeur, le Seigneur ne m'aurait pas exaucé.
Proptérea exaudívit Deus, * atténdit voci deprecatiónis meæ.
C'est pourquoi Dieu m'a exaucé, et a été attentif à la voix de ma supplication.
Benedíctus Deus, qui non amóvit oratiónem meam * et misericórdiam suam a me.
Béni soit Dieu, qui n'a pas rejeté ma prière, ni éloigné de moi Sa miséricorde.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Omnis terra adóret te, et psallat tibi, psalmum dicat nómini tuo, Dómine.
Ant. Que la terre entière T'adore, et Te chante, qu'elle chante pour Ton nom, Seigneur.
Ant. 6. Benedíctus Deus, qui misit ángelum suum, et éruit servos suos qui credidérunt in eum.
Ant. 6. Béni soit Dieu, qui a envoyé Son ange, et qui a délivrés Ses serviteurs qui ont cru en Lui.
Psalmus 71 (72)
Psaume 71 (72)
Regia Messiæ potestaste
Le pouvoir royal du Messie
Apertis thesauris suis, obtulerunt ei munera, aurum et tus et myrrham (Mt 2, 11).
Ouvrant leurs coffrets, les mages lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe
Deus, iudícium tuum regi da * et iustítiam tuam fílio regis;
O Dieu, donne Tes jugements au roi, et Ta justice au fils du roi ;
iúdicet pópulum tuum in iustítia * et páuperes tuos in iudício.
qu'Il dirige Ton peuple avec justice, et Tes malheureux avec équité.
Afferant montes pacem pópulo, * et colles iustítiam.
Que les montagnes produisent la paix au peuple, ainsi que les collines, par la justice.
Iudicábit páuperes pópuli et salvos fáciet fílios ínopis * et humiliábit calumniatórem.
Qu'Il fasse droit aux malheureux de son peuple, qu'Il assiste les enfants du pauvre, et qu'Il humilie le calomniateur.
Et permanébit cum sole et ante lunam, * in generatióne et generatiónem.
Qu'on Te révère, tant que subsistera le soleil, tant que brillera la lune, d'âge en âge.
Descéndet sicut plúvia in gramen * et sicut imber írrigans terram.
Qu'Il descende comme la pluie sur le gazon, comme les ondées qui arrosent la terre.
Florébit in diébus eius iustítia et abundántia pacis, * donec auferátur luna.
Qu'en Ses jours le juste fleurisse, avec l'abondance de la paix, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de lune.
Et dominábitur a mari usque ad mare * et a Flúmine usque ad términos orbis terrárum.
Il dominera d'une mer à l'autre, du Fleuve aux extrémités de la terre.
Coram illo prócident íncolæ desérti, * et inimíci eius terram lingent.
Devant Lui se prosterneront les habitants du désert, et Ses ennemis mordront la poussière.
Reges Tharsis et ínsulæ múnera ófferent, * reges Arabum et Saba dona addúcent.
Les rois de Tharsis et les îles lui offriront des présents, les rois d'Arabie et de Saba apporteront des dons.
Et adorábunt eum omnes reges, * omnes gentes sérvient ei.
Et tous les rois se prosterneront devant Lui, toutes les nations Le serviront.
Quia liberábit ínopem clamántem * et páuperem, cui non erat adiútor.
Car Il délivrera le pauvre qui crie vers Lui, et le malheureux dépourvu de tout secours.
Parcet páuperi et ínopi * et ánimas páuperum salvas fáciet.
II aura pitié du misérable et de l'indigent, et il sauvera la vie du pauvre.
Ex oppressióne et violéntia rédimet ánimas eórum, * et pretiósus erit sanguis eórum coram illo.
Il les affranchira de l'oppression et de la violence, et leur sang aura du prix à ses yeux.
Et vivet, et dábitur ei de auro Arábiæ, et orábunt pro ipso semper; * tota die benedícent ei.
Et Il vivra, et on Lui donnera de l'or d'Arabie; on L'adorera sans cesse, tout le jour on Le bénira.
Et erit ubértas fruménti in terra, * in summis móntium fluctuábit;
Que les blés abondent dans le pays, jusqu'au sommet des montagnes !
sicut Líbanus fructus eius * et florébit de civitáte sicut fenum terræ.
Que leurs épis s'agitent comme les arbres du Liban, que les hommes fleurissent dans la ville comme l'herbe des champs.
Sit nomen eius benedíctum in sæcula, * ante solem permanébit nomen eius.
Que Son nom soit béni dans les siècles, tant que brillera le soleil, que Son nom se propage.
Et benedicéntur in ipso omnes tribus terræ, * omnes gentes magnificábunt eum.
Qu'on cherche en Lui la bénédiction ! Que toutes les nations Le proclament heureux !
Benedíctus Dóminus Deus, Deus Israel, * qui facit mirabília solus.
Béni soit le Seigneur Dieu, le Dieu d'Israël, qui seul fait des prodiges.
Et benedíctum nomen maiestátis eius in ætérnum; * et replébitur maiestáte eius omnis terra. Fiat, fiat.
Béni soit à jamais Son nom de majesté. Que toute la terre soit remplie de Sa majesté. Amen, Amen.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedíctus Deus, qui misit ángelum suum, et éruit servos suos qui credidérunt in eum.
Ant. Béni soit Dieu, qui a envoyé Son ange, et qui a délivrés Ses serviteurs qui ont cru en Lui.
℣. Vidi aquam egrediéntem de templo a látere dextro. ℟. Et omnes ad quos pervénit aqua ista salvi facti sunt.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Deus Pater omnípotens sit nobis propítius et clemens. ℟. Amen.
Que Dieu le Père tout-puissant soit pour nous propice et clément. ℟. Amen.
In primo nocturno, utroque anno
Premier nocturne, années I et II
De libro Isaíæ prophétæ
Du livre d'Isaïe
Lectio I
Lecture I
Ecce servus meus, suscípiam eum; eléctus meus, cómplacet sibi in illo ánima mea; dedi spíritum meum super eum, iudícium géntibus próferet. Non clamábit neque vociferábitur, nec audiétur vox eius foris. Cálamum quassátum non cónteret et linum fúmigans non exstínguet; in veritátem próferet iudícium. Non languébit nec frangétur, donec ponat in terra iudícium; et legem eius ínsulæ exspéctant.
Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui mon âme se complaît. J'ai mis sur lui mon esprit, il présentera aux nations le droit. Il ne crie pas, il n'élève pas le ton, il ne fait pas entendre sa voix dans la rue; il ne brise pas le roseau froissé, il n'éteint pas la mèche qui faiblit, fidèlement, il présente le droit; il ne faiblira ni ne cédera jusqu'à ce qu'il établisse le droit sur la terre, et les îles attendent son enseignement.
℟. Hódie, in Iordáne baptizáto Dómino, apérti sunt cæli, et sicut colúmba super eum Spíritus mansit, et vox Patris intónuit: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est: * Hic.
℟. Aujourd'hui, le Seigneur est baptisé dans le Jourdain, les cieux s'entrouvrent; l'Esprit, tel une colombe, descend et demeure sur lui. La voix du Père retentit: * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. ℣. Les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui, et la voix du Père se fait entendre: * Celui-ci.
Lectio II
Lecture II
Hæc dicit Dóminus Deus, creans cælos et exténdens eos, firmans terram et quæ gérminant ex ea, dans flatum pópulo qui est super eam, et spíritum calcántibus eam: " Ego, Dóminus, vocávi te in iustítia et apprehéndi manum tuam; et formávi te et dedi te in fœdus pópuli, in lucem géntium, ut aperíres óculos cæcórum et edúceres de conclusióne vinctum, de domo cárceris sedéntes in ténebris. Ego Dóminus: hoc est nomen meum; et glóriam meam álteri non dabo et laudem meam sculptílibus. Quæ prima fuérunt, ecce venérunt; nova quoque ego annúntio: ántequam oriántur, audíta vobis fáciam ".
Insi parle Dieu, le Seigneur, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a affermi la terre et ce qu'elle produit, qui a donné le souffle au peuple qui l'habite, et l'esprit à ceux qui la parcourent. « Moi, le Seigneur, je t'ai appelé dans la justice, je t'ai saisi par la main, et je t'ai modelé, j'ai fait de toi l'alliance du peuple, la lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour extraire du cachot le prisonnier, et de la prison ceux qui habitent les ténèbres. Je suis le Seigneur, tel est mon nom! Ma gloire, je ne la donnerai pas à un autre, ni mon honneur aux idoles. Les premières choses, voici qu'elles sont arrivées, et je vous en annonce de nouvelles, avant qu'elles ne paraissent, je vais vous les faire connaître ».
℟. In colúmbæ spécie Spíritus Sanctus visus est, patérna vox audíta est: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi bene complácui. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris intónuit: * Hic.
℟. L'Esprit Saint se manifeste sous l'apparence d'une colombe, la voix du Père se fait entendre: * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. ℣. Les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui, la voix du Père retentit. * Celui-ci.
Lectio III
Lecture III
Audíte me, insulæ, et atténdite, pópuli de longe: Dóminus ab útero vocávit me, de ventre matris meæ recordátus est nóminis mei; et pósuit os meum quasi gládium acútum, in umbra manus suæ protéxit me et pósuit me sicut sagíttam eléctam, in pháretra sua abscóndit me, et dixit mihi: " Servus meus es tu, Israel, in quo gloriábor ". Et ego dixi: " In vácuum laborávi, sine causa et vane fortitúdinem meam consúmpsi; verúmtamen iudícium meum cum Dómino et merces mea cum Deo meo ". Et nunc dicit Dóminus, qui formávit me ex útero servum sibi, ut redúcerem Iacob ad eum, et Israel ei congregarétur; et glorificátus sum in óculis Dómini, et Deus meus factus est fortitúdo mea.
Îles, écoutez-moi, soyez attentifs, peuples lointains! Le Seigneur m'a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m'a abrité à l'ombre de sa main; il a fait de moi une flèche acérée, il m'a caché dans son carquois. Il m'a dit: «Tu es mon serviteur, Israël, toi en qui je me glorifierai ». Et moi, j'ai dit: « C'est en vain que j'ai peiné, pour rien, pour du vent j'ai usé mes forces ». Et pourtant mon droit était avec le Seigneur et mon salaire avec mon Dieu. Et maintenant le Seigneur a parlé, lui qui m'a modelé dès le sein de ma mère pour être son serviteur, pour ramener vers lui Jacob, et qu'Israël lui soit réuni; je serai glorifié aux yeux du Seigneur, et mon Dieu a été ma force.
℟. Hódie cæli apérti sunt et mare dulce factum est, terra exsúltat, montes et colles lætántur: * Quia a Ioánne in Iordáne Christus baptizátus est. ℣. Quid est tibi, mare, quod fugísti? Et tu, Iordánis, quia convérsus es retrórsum? * Quia.
℟. Aujourd'hui, les cieux s'entrouvrent, les eaux de la mer s'adoucissent, la terre exulte, les montagnes et les collines bondissent de joie: * Le Christ a été baptisé par Jean dans le Jourdain. ℣. Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, et toi, Jourdain, à retourner en arrière? * Le Christ.
Lectio IV
Lecture IV
Et dixit: " Parum est ut sis mihi servus ad suscitándas tribus Iacob et relíquias Israel reducéndas: dabo te in lucem géntium ut sis salus mea usque ad extrémum terræ ". Hæc dicit Dóminus, redémptor Israel, Sanctus eius, ad contémptum in ánima, ad abominátum in gente, ad servum dominórum: " Reges vidébunt et consúrgent, príncipes quoque et adorábunt propter Dóminum, quia fidélis est, Sanctum Israel, qui elégit te ". Hæc dicit Dóminus: " In témpore benepláciti exaudívi te et in die salútis auxiliátus sum tui; et servávi te et dedi te in fœdus pópuli, ut suscitáres terram et distribúeres hereditátes dissipátas; ut díceres his qui vincti sunt: "Exíte", et his qui in ténebris: "Revelámini". Super vias pascéntur, et in ómnibus cóllibus decalvátis páscua eórum ".
Il a dit: « C'est trop peu que tu sois pour moi un serviteur pour relever les tribus de Jacob et ramener les survivants d'Israël. Je fais de toi la lumière des nations pour que mon salut atteigne aux extrémités de la terre. » Ainsi parle le Seigneur, le rédempteur, le Saint d'Israël, à celui dont l'âme est méprisée, honnie de la nation, à l'esclave des tyrans: « Des rois verront et se lèveront, des princes verront et se prosterneront, à cause du Seigneur qui est fidèle, du Saint d'Israël qui t'a élu. » Ainsi parle le Seigneur: « Au temps de la faveur je t'ai exaucé, au jour du salut je t'ai secouru. Je t'ai façonné et j'ai fait de toi l'alliance d'un peuple pour relever le pays, pour restituer les héritages dévastés, pour dire aux captifs: "Sortez", à ceux qui sont dans les ténèbres: "Montrez-vous". Ils paîtront le long des chemins, sur tous les monts chauves ils auront un pâturage. »
℟. Hódie cæli apérti sunt super eum, et vox de cælo sónuit dicens: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est: * Hic est. ℣. Glória Patri. * Hic est.
℟. Aujourd'hui les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui ; du ciel, une voix retentit : * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. ℣. Les cieux, au-dessus de lui, se sont ouverts, la voix du Père s'est fait entendre : * Celui-ci. ℣. Gloire au Père. * Celui-ci.
IN II NOCTURNO
AU IIème NOCTURNE
Ant. 7. Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient, et adorábunt coram te, Dómine.
Ant. 7. Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes nos tribulations (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.
Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.
Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine, * quóniam ad te clamávi tota die.
Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.
Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.
Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.
Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.
Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.
Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,
Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.
car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;
Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.
rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,
Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.
Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.
O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,
Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.
Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..
Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient, et adorábunt coram te, Dómine.
Ant. Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur.
Ant. 8. Super ripam Iordánis stabat beátus Ioánnes; indútus est splendóre, baptízans Salvatórem: Baptíza me, Ioánnes, baptíza, benédico te; et tu, Iordánis, congáudens súscipe me.
Ant. 8.
Psalmus 86 (87)
Psaume 86 (87)
Ierusalem omnium gentium mater
Jérusalem, mère de toute nation
Illa quæ sursum est Ierusalem, libera est, quæ est mater nostra (Gal 4, 26).
La Jérusalem d'en-haut est libre, et c'est elle notre mère (Gal 4,26)
Fundaménta eius in móntibus sanctis; díligit Dóminus portas Sion * super ómnia tabernácula Iacob.
II l'a fondée sur les saintes montagnes ; Le Seigneur aime les portes de Sion, plus que toutes les demeures de Jacob.
Gloriósa dicta sunt de te, * cívitas Dei!
Des choses glorieuses ont été dites sur toi, cité de Dieu !
Memor ero Rahab et Babylónis inter sciéntes me; ecce Philistæa et Tyrus cum Æthiópia: * hi nati sunt illic.
Je nommerai Rahab et Babylone parmi ceux qui me connaissent ; voici les Philistins, et Tyr, avec l'Ethiopie : c'est là qu'ils sont nés.
Et de Sion dicétur: «Hic et ille natus est in ea; * et ipse firmávit eam Altíssimus».
Et l'on dira de Sion :« Celui-ci et celui-là y est né ; c'est lui, le Très-Haut, qui l'a fondée ».
Dóminus réferet in librum populórum: * «Hi nati sunt illic».
Le Seigneur inscrira au rôle des peuples : « Celui-ci est né là ».
Et cantant sicut choros ducéntes: * «Omnes fontes mei in te».
Et chanteurs et musiciens disent : « Toutes mes sources sont en toi ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Super ripam Iordánis stabat beátus Ioánnes; indútus est splendóre, baptízans Salvatórem: Baptíza me, Ioánnes, baptíza, benédico te; et tu, Iordánis, congáudens súscipe me.
Ant.
Ant. 9. Baptísta contrémuit et non audet tángere sanctum Dei vérticem, sed clamat cum tremóre: Sanctífica me, Salvátor.
Ant. 9.
Psalmus 95 (96)
Psaume 95 (96)
Dominus rex et iudex omnis terræ
Le Seigneur est roi et juge de toute la terre
Cantabant quasi canticum novum ante sedem in conspectu Agni (Cf. Ap 14, 3).
Ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône en présence de l'Agneau (Cf. Ap 14, 3).
Cantáte Dómino cánticum novum, * cantáte Dómino, omnis terra.
Chantez au Seigneur un cantique nouveau, chantez au Seigneur, toute la terre .
Cantáte Dómino, benedícite nómini eius, * annuntiáte de die in diem salutáre eius.
Chantez au Seigneur, bénissez Son nom ! Annoncez de jour en jour Son salut,
Annuntiáte inter gentes glóriam eius, * in ómnibus pópulis mirabília eius.
Racontez Sa gloire parmi les nations, Ses merveilles parmi tous les peuples.
Quóniam magnus Dóminus et laudábilis nimis, * terríbilis est super omnes deos.
Car le Seigneur est grand et digne de toute louange, Il est redoutable par dessus tous les dieux,
Quóniam omnes dii géntium inánia, * Dóminus autem cælos fecit.
car tous les dieux des nations sont néant. Mais le Seigneur a fait les cieux.
Magnificéntia et pulchritúdo in conspéctu eius, * poténtia et decor in sanctuário eius.
La splendeur et la magnificence sont devant Lui, la puissance et la majesté sont dans Son sanctuaire.
Afférte Dómino, famíliæ populórum, afférte Dómino glóriam et poténtiam, * afférte Dómino glóriam nóminis eius.
Rendez au Seigneur, famille des peuples, rendez au Seigneur gloire et puissance,  rendez au Seigneur la gloire due à Son nom.
Tóllite hóstias et introíte in átria eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez l'offrande et venez dans Ses parvis, prosternez vous devant le Seigneur avec l'ornement sacré.
Contremíscite a fácie eius, univérsa terra, * dícite in géntibus: «Dóminus regnavit!».
Tremblez devant Lui, vous, habitants de toute la terre, dites parmi les nations : « le Seigneur est roi ! ».
Etenim corréxit orbem terræ, qui non commovébitur; * iudicábit pópulos in æquitáte.
aussi le monde sera stable et ne chancellera pas ; Il jugera les peuples avec équité.
Læténtur cæli et exsúltet terra, sonet mare et plenitúdo eius; * gaudébunt campi et ómnia, quæ in eis sunt.
Que les cieux se réjouissent et que la terre soit dans l'allégresse ! Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle contient ! Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme,
Tunc exsultábunt ómnia ligna silvárum a fácie Dómini, quia venit, * quóniam venit iudicáre terram.
que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie devant le Seigneur , car Il vient, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terræ in iustítia * et pópulos in veritáte sua.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon Sa vérité
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Baptísta contrémuit et non audet tángere sanctum Dei vérticem, sed clamat cum tremóre: Sanctífica me, Salvátor.
Ant.
Ant. 10. Caput dracónis Salvátor contéruit in Iordáne flúmine, ab eius potestáte omnes erípuit.
Ant. 10. Le Sauveur a écrasé la tête du dragon dans le Jourdain, par Sa puissance tous furent délivrés.
Psalmus 95 (96)
Psaume 95 (96)
Dominus rex et iudex omnis terræ
Le Seigneur est roi et juge de toute la terre
Cantabant quasi canticum novum ante sedem in conspectu Agni (Cf. Ap 14, 3).
Ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône en présence de l'Agneau (Cf. Ap 14, 3).
Cantáte Dómino cánticum novum, * cantáte Dómino, omnis terra.
Chantez au Seigneur un cantique nouveau, chantez au Seigneur, toute la terre .
Cantáte Dómino, benedícite nómini eius, * annuntiáte de die in diem salutáre eius.
Chantez au Seigneur, bénissez Son nom ! Annoncez de jour en jour Son salut,
Annuntiáte inter gentes glóriam eius, * in ómnibus pópulis mirabília eius.
Racontez Sa gloire parmi les nations, Ses merveilles parmi tous les peuples.
Quóniam magnus Dóminus et laudábilis nimis, * terríbilis est super omnes deos.
Car le Seigneur est grand et digne de toute louange, Il est redoutable par dessus tous les dieux,
Quóniam omnes dii géntium inánia, * Dóminus autem cælos fecit.
car tous les dieux des nations sont néant. Mais le Seigneur a fait les cieux.
Magnificéntia et pulchritúdo in conspéctu eius, * poténtia et decor in sanctuário eius.
La splendeur et la magnificence sont devant Lui, la puissance et la majesté sont dans Son sanctuaire.
Afférte Dómino, famíliæ populórum, afférte Dómino glóriam et poténtiam, * afférte Dómino glóriam nóminis eius.
Rendez au Seigneur, famille des peuples, rendez au Seigneur gloire et puissance,  rendez au Seigneur la gloire due à Son nom.
Tóllite hóstias et introíte in átria eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez l'offrande et venez dans Ses parvis, prosternez vous devant le Seigneur avec l'ornement sacré.
Contremíscite a fácie eius, univérsa terra, * dícite in géntibus: «Dóminus regnavit!».
Tremblez devant Lui, vous, habitants de toute la terre, dites parmi les nations : « le Seigneur est roi ! ».
Etenim corréxit orbem terræ, qui non commovébitur; * iudicábit pópulos in æquitáte.
aussi le monde sera stable et ne chancellera pas ; Il jugera les peuples avec équité.
Læténtur cæli et exsúltet terra, sonet mare et plenitúdo eius; * gaudébunt campi et ómnia, quæ in eis sunt.
Que les cieux se réjouissent et que la terre soit dans l'allégresse ! Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle contient ! Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme,
Tunc exsultábunt ómnia ligna silvárum a fácie Dómini, quia venit, * quóniam venit iudicáre terram.
que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie devant le Seigneur , car Il vient, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terræ in iustítia * et pópulos in veritáte sua.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon Sa vérité
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Caput dracónis Salvátor contéruit in Iordáne flúmine, ab eius potestáte omnes erípuit.
Ant. Le Sauveur a écrasé la tête du dragon dans le Jourdain, par Sa puissance tous furent délivrés.
Ant. 11. Peccáti acúleus contéritur hódie baptizáto Dómino, et nobis donáta est regenerátio.
Ant. 11.
Psalmus 97 (98)
Psaume 97 (98)
Dominus victor in iudicio
Le Seigneur est victorieux dans sa justice
Hic psalmus priorem Domini adventum significat et fidem omnium gentium (S. Athanasius).
Ce psaume signifie la première venue du Seigneur et la foi de toutes les nations (S. Athanase).
Cantáte Dómino cánticum novum, * quia mirabília fecit.
Chantez au Seigneur un chant nouveau, car Il a fait des merveilles.
Salvávit sibi déxtera eius, * et bráchium sanctum eius.
Sa droite l'a sauvé, et Son bras saint aussi.
Notum fecit Dóminus salutáre suum, * in conspéctu géntium revelávit iustítiam suam.
Le Seigneur a fait connaître Son salut, Il a révélé Sa justice aux nations.
Recordátus est misericórdiæ suæ * et veritátis suæ dómui Israel.
Il S'est souvenu de Sa miséricorde et de Sa vérité envers la maison d'Israël.
Vidérunt omnes términi terræ * salutáre Dei nostri.
Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu.
Iubiláte Deo, omnis terra, * erúmpite, exsultáte et psállite.
Jubilez pour Dieu, toute la terre, éclatez, exultez et psalmodiez.
Psállite Dómino in cíthara, * in cíthara et voce psalmi;
Psalmodiez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et par la voix du psaume.
in tubis ductílibus et voce tubæ córneæ, * iubiláte in conspéctu regis Dómini.
Avec les trompettes et au son du cor, jubilez en présence du Seigneur roi.
Sonet mare et plenitúdo eius, * orbis terrárum, et qui hábitant in eo.
Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle renferme, que la terre et ses habitants fassent éclater leurs transports.
Flúmina plaudent manu, simul montes exsultábunt a conspéctu Dómini, * quóniam venit iudicáre terram.
Que les fleuves applaudissent, qu'ensemble les montagnes poussent des cris de joie, devant le Seigneur, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terrárum in iustítia * et pópulos in æquitáte.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples avec équité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Peccáti acúleus contéritur hódie baptizáto Dómino, et nobis donáta est regenerátio.
Ant.
Ant. 12. Veníte, adorémus eum, quia ipse est Dóminus Deus noster.
Ant. 12. Venez, adorons-Le, car c'est Lui le Seigneur notre Dieu.
Psalmus 98 (99)
Psaume 98 (99)
Sanctus Dominus Deus noster
Seigneur Dieu et Saint.
Tu es super Cherubim, qui malum statum terræ commutasti, cum ad nostram similitudinem factus es (S. Athanasius).
Tu es assis au dessus des Chérubins, Toi qui as renouvelé l'état de la terre plongée dans le mal, en prenant notre ressemblance (S. Athanase).
Dóminus regnávit! Commoveántur pópuli; * sedet super chérubim, moveátur terra.
Le Seigneur règne ! Les peuples tremblent ; Il est assis sur les Chérubins ; la terre chancelle.
Dóminus in Sion magnus * et excélsus super omnes pópulos.
Le Seigneur est grand dans Sion, Il est élevé au dessus de tous les peuples.
Confiteántur nómini tuo magno et terríbili, * quóniam sanctum est.
Qu'on célèbre Ton Nom grand et redoutable car Il est saint !
Rex potens iudícium díligit: tu statuísti, quæ recta sunt, * iudícium et iustítiam in Iacob tu fecísti.
Qu'on célèbre la puissance du Roi qui aime la justice, Tu affermis la droiture, Tu exerces en Jacob la justice et l'équité.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum et adoráte ad scabéllum pedum eius, * quóniam sanctus est.
Exaltez le Seigneur, notre Dieu, et prosternez-vous devant l'escabeau de Ses pieds car Il est saint !
Móyses et Aaron in sacerdótibus eius * et Sámuel inter eos, qui ínvocant nomen eius.
Moïse et Aaron étaient parmi Ses prêtres, et Samuel parmi ceux qui invoquaient Son nom.
Invocábant Dóminum, et ipse exaudiébat eos, * in colúmna nubis loquebátur ad eos.
Ils invoquaient le Seigneur, et Il les exauçait, Il leur parlait dans la colonne de nuée.
Custodiébant testimónia eius * et præcéptum, quod dedit illis.
Ils gardaient Ses témoignages, et le précepte qu'Il leur a donné.
Dómine Deus noster, tu exaudiébas eos; Deus, tu propítius fuísti eis, * ulcíscens autem adinventiónes eórum.
Seigneur, notre Dieu, Tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu clément, et Tu les punis de leurs fautes.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum et adoráte ad montem sanctum eius, * quóniam sanctus Dóminus Deus noster.
Exaltez le Seigneur notre Dieu, et prosternez-vous devant Sa montagne sainte, car Il est saint, le Seigneur notre Dieu !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte, adorémus eum, quia ipse est Dóminus Deus noster.
Ant. Venez, adorons-Le, car c'est Lui le Seigneur notre Dieu.
℣. Fontes aquárum sanctificáti sunt. ℟. Christo apparénte in glória orbi terrárum.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Christus perpétuæ det nobis gáudia vitæ. ℟. Amen.
Que le Christ nous donne la joie de la vie éternelle. ℟. Amen.
In secundo nocturno, anno II
Deuxième nocturne, année II
Ex Homilíis sancti Ioánnis Chrysóstomi epíscopi in Matthæum (Hom. 12, 1: PG 57, 201-203)
Homélie de saint Jean Chrysostome sur l'Évangile de Matthieu
Lectio I
Lecture I
Cum fámulis Dóminus, cum reis iudex baptizándus venit. Sed ne turbéris: nam in humílibus huiúsmodi rebus eius celsitúdo máxime respléndet. Qui enim in virgináli vulva tanto témpore gestári passus est, et inde cum natúra nostra prodíre, álapis cædi et crucifígi, et tália pérpeti quæ passus est, quid miráris si baptizári dignátus sit, et cum áliis ad servum accédere? Illud enim stupéndum erat, quod Deus cum esset, vellet homo fíeri: cétera vero deínceps secúndum rectam ratiónem consequúntur.
Le Seigneur vient se faire baptiser avec les serviteurs, le juge avec les coupables. Que cela ne te trouble pas, car c'est dans de tels abaissements surtout que paraît sa grandeur. Celui qui resta neuf mois dans le sein virginal, qui en sortit revêtu de notre nature, qui voulut être souffleté et crucifié, soumis à tant d'autres souffrances, t'étonnes-tu qu'il ait daigné recevoir le baptême et se confondre avec la foule auprès de son serviteur? Ce qu'il y a d'étonnant, c'est qu'étant Dieu il ait voulu se faire homme; tout le reste n'est que la conséquence légitime de cela.
℟. Hódie nobis appáruit lumen de lúmine, quem Ioánnes baptízávit in Iordáne flúmine: * Ipsum crédimus natum ex María Vírgine. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est. * Ipsum.
℟. Aujourd'hui la lumière née de la lumière se manifeste à nous: celui que Jean a baptisé dans le Jourdain, * Nous croyons que celui-là est né de la Vierge Marie. ℣. Les cieux se sont ouverts au-dessus de lui, et la voix du Père s'est fait entendre. * Nous.
Lectio II
Lecture II
Ideo enim Ioánnes statim dixit se non esse dignum corrígiam calceaménti eius sólvere, ceteráque ómnia, nempe quod iudex sit, quod pro mérito síngulis reddat, quodque Spíritum áffatim datúrus sit ómnibus; ut cum víderis eum ad baptísmum veniéntem, nihil vile suspíceris. Idcírco præséntem illum cóhibet dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me!
Aussi Jean déclare-t-il aussitôt qu'il n'est pas digne de dénouer les courroies de ses sandales; de là toutes les autres paroles qu'il prononce, en le proclamant juge de tous les hommes, celui qui doit rendre à chacun selon ses œuvres et donner à tous l'Esprit Saint avec abondance; en le voyant donc s'avancer pour être baptisé, tu ne pourras pas le mépriser. C'est pour cela qu'il le repousse en disant: C'est moi qui dois être baptisé par toi, et tu viens à moi!
℟. De paradíso vocátus currit cum gáudio interrogátus ab avis: Quid festínas, Iordánis? * Ut Christus baptizétur et Ioánnes coronétur. ℣. Quid est tibi mare quod fugísti, et tu Iordánis quia convérsus es retrórsum? * Ut Christus.
℟. Venu du paradis, l'appel se fait entendre : dans sa joie, le fleuve court ; les anciens l'interrogent : Pourquoi te hâter, Jourdain ? * C'est pour que soit baptisé le Christ, et que Jean soit couronné. ℣. Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, et toi, Jourdain, à retourner en arrière ? * C'est pour.
Lectio III
Lecture III
Quia enim baptísma pæniténtiæ erat, et in accusatiónem peccatórum inducébat, ne quis putáret ipsum eódem ánimo ad Iordánem veníre, hanc cogitatiónem córrigit, dum agnum vocat et peccatórum per orbem ómnium redemptórem. Qui enim totíus humáni géneris peccáta tóllere potest, multo magis ipse impeccábilis erat. Ideóque non dixit: " Ecce impeccábilis ", sed quod multo maius erat: Qui tollit peccáta mundi, ut cum hoc et illud omníno certum hábeas videásque illum ália quædam administrántem ad baptísmum veníre.
Comme c'était le baptême de la pénitence, disposant les hommes à reconnaître leurs péchés, Jean prévient à son sujet une semblable interprétation et, pour qu'on ne pense mê-me pas qu'il vient au Jourdain avec ce dessein, il l'appelle agneau et rédempteur de tous les péchés du monde. Celui qui peut enlever les péchés de tout le genre humain, est lui-même éminemment sans péché. Aussi Jean ne dit-il pas: « Voici l'impeccable », mais beaucoup mieux: Voici celui qui enlève les péchés du monde, puisque tu tiens pour certaines l'une et l'autre choses et tu vois le Christ venir au baptême dans un tout autre but.
℟. In própria venit, et sui eum non recepérunt. Quotquot autem recepérunt eum, dedit eis potestátem fílios Dei fíeri, his qui credunt in nómine eius, qui non ex sanguínibus, neque ex voluntáte carnis, neque ex voluntáte viri, * Sed ex Deo nati sunt. ℣. Et vídimus glóriam eius, glóriam quasi Unigéniti a Patre. * Sed ex Deo.
℟. Il est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu. Mais tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d'une volonté d'homme : * Ils sont nés de Dieu. ℣. Et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père, comme Fils unique. * Ils sont nés.
Lectio IV
Lecture IV
Hic ut audívit: Sine modo, sic enim decet nos implére omnem iustítiam: statim obsecútus est. Neque enim pertináciter erat contentiósus, sed amórem simul et obœdiéntiam exhibébat, in omnibúsque Dómino obtemperáre studébat. Iustítia enim est mandatórum observátio. Quia ígitur, inquit, ália ómnia mandáta implévimus, hoc autem unum súperest, et illud quoque adiúngi opórtet. Decet ergo me totam implére legem: quia decet étiam maledíctum sólvere contra vos in lege inscríptum. Ideo carnem assúmpsi et advéni.
Dès que Jean a entendu: Laisse faire pour l'instant; c'est ainsi qu'il nous faut accomplir toute justice, il obéit aussitôt. Il ne résiste pas avec opiniâtreté, il montre à la fois l'amour et l'obéissance et il obéit en tout au Seigneur. La justice est l'observation de tous les commandements. Comme nous les avons tous observés, semble-t-il dire, il reste encore celui-ci, et il faut l'ajouter aux autres. Il convient donc que j'accomplisse toute la Loi, car il convient que j'efface aussi la malédiction écrite contre vous dans la Loi. C'est pour cela que je me suis incarné et que je suis venu.
℟. Testimónium perhíbuit Ioánnes de Dómino Iesu dicens: * Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo et mansit super eum. ℣. Et ego vidi et testimónium perhíbui, quia hic est Fílius Dei. * Quia. ℣. Glória Patri. * Quia.
℟. Jean rendit ce témoignage au sujet du Seigneur Jésus : * J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui. ℣. Oui, j'ai vu, et je rends ce témoignage : C'est lui le Fils de Dieu. * J'ai vu. ℣. Gloire au Père. * J'ai vu.
IN III NOCTURNO
AU IIIème NOCTURNE
Ant. 13. Ordines angelórum, vidéntes Invisíbilem veniéntem in aquis, timóre pertérriti, cogitábant: Quómodo invisíbilis Deus formam servi suscépit et apparéscens mundum illuminávit! Benedíctus es, Dómine Deus Isráel.
Ant. 13.
Canticum Is 26,1-4.7-9.12
Hymnus post victoriam de hostibus
Murus civitatis habet fundamenta duodecim (Cf. Ap 21, 14).
Urbs fortis nobis in salútem; * pósuit muros et antemurále.
Sion est notre ville forte; le Sauveur en sera la muraille et le boulevard.
Aperíte portas, et ingrediátur gens iusta, * quæ servat fidem.
Ouvrez les portes, et qu'un peuple juste y entre, observateur de la vérité.
Propósitum eius est firmum; * servábis pacem, quia in te sperávit.
L'erreur ancienne a disparu ; Tu conserveras la paix, la paix, car nous avons espéré en Toi.
Speráte in Dóminum in sǽculis ætérnis, * Dóminus est petra ætérna.
Espérez dans le Seigneur, dans l'éternité des siècles, le Dieu fort, à jamais.
Sémita iusti recta est; * rectum callem iusti complánas.
Le sentier du juste est droit, le chemin du juste le conduira droit dans sa voie.
Et in sémita iudiciórum tuórum, Dómine, sperávimus in te; * ad nomen tuum et ad memoriále tuum desidérium ánimæ.
Aussi nous T'avons attendu, Seigneur, dans le sentier de Tes jugements ; Ton nom et Votre souvenir sont le désir de l'âme.
Anima mea desíderat te in nocte, * sed et spíritu meo in præcórdiis meis te quæro.
Mon âme T'a désiré pendant la nuit, et je m'éveillerai dès le matin, pour Te chercher de mon esprit et de mon cœur.
Cum resplendúerint iudícia tua in terra, * iustítiam discent habitatóres orbis.
Lorsque resplendiront Tes jugements sur la terre, les habitants du monde apprendront la justice.
Dómine, dabis pacem nobis; * ómnia enim ópera nostra operátus est nobis.
Seigneur, Tu nous donneras la paix; car c'est Toi qui as fait pour nous toutes nos oeuvres.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Is 40,1-8
Cantique Is 40,1-8
De adventu Domini
Verbum Domini manet in æternum. Hoc est autem verbum, quod evangelizatum est in vos (1 Petr 1, 25)
Consolámini, consolámini pópulum meum, * dicit Deus vester.
Consolez-vous, consolez-vous, mon peuple, dit votre Dieu.
Loquímini ad cor Ierúsalem et clamáte ad eam, quóniam compléta est malítia eius, * expiáta est iníquitas illíus;
Parlez au cœur de Jérusalem, parce que sa malice est arrivée au terme, que son iniquité est pardonnée,
suscépit de manu Dómini duplícia * pro ómnibus peccátis suis.
et qu'elle a reçu de la main du Seigneur le double pour tous ses péchés.
Vox clamántis: «In desérto paráte viam Dómini, * rectas fácite in solitúdine sémitas Dei nostri.»
Voix de quelqu'un qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits dans la solitude les sentiers de notre Dieu.
Omnis vallis exaltétur * et omnis mons et collis humiliétur;
Toute vallée sera exhaussée, toute montagne et toute colline sera abaissée ;
et fiant prava in dirécta, * et áspera in plana:
les chemins tortueux seront redressés, et les raboteux aplanis ;
et revelábitur glória Dómini, * et vidébit omnis caro páriter quod os Dómini locútum est.
et la gloire du Seigneur sera révélée, et toute chair verra en même temps que la bouche du Seigneur a parlé.
Vox dicéntis: «Clama!» * Et dixi: «Quid clamábo?»
Une voix dit : Crie. Et j'ai dit : Que crierai-je ?
Omnis caro fenum, * et omnis glória eius quasi flos agri;
Toute chair est de l'herbe, et toute sa gloire est comme la fleur des champs.
exsiccátum est fenum, et cécidit flos; * quia spíritus Dómini sufflávit in eo.
L'herbe s'est desséchée, et la fleur est tombée, parce que le souffle du Seigneur a soufflé dessus.
Vere fenum est pópulus. Exsiccátum est fenum, et cécidit flos; * verbum autem Dei nostri manet in ætérnum.
Le peuple est vraiment de l'herbe ; l'herbe s'est desséchée, et la fleur est tombée ; mais la parole de notre Seigneur demeure éternellement.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Is 66,10-14a
Cantique Is 66,10-14a
Consolatio et gaudium in civitate sancta
Illa, quæ sursum est Ierusalem, libera est, quæ est mater nostra (Gal 4, 26).
Lætámini cum Ierúsalem et exsultáte in ea, * omnes qui dilígitis eam;
Réjouissez-vous avec Jérusalem, et soyez dans l'allégresse avec elle, vous tous qui l'aimez ;
gaudéte cum ea gáudio, * univérsi qui lugebátis super eam,
joignez votre joie à la sienne, vous tous qui pleurez sur elle ;
ut sugátis et repleámini * ab úbere consolatiónis eius,
afin que vous suciez et que vous tiriez de ses mamelles le lait de ses consolations,
ut mulgeátis et delíciis affluátis * ex ubéribus glóriæ eius.
et que vous savouriez avec délices la plénitude de sa gloire.
Quia hæc dicit Dóminus: «Ecce ego dírigam ad eam quasi flúvium pacem, * et quasi torréntem inundántem * glóriam géntium.
Car voici ce que dit le Seigneur : Je ferai couler sur elle comme un fleuve de paix, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde ;
Sugétis, in ulnis portabímini, * et super génua blandiéntur vobis.
vous sucerez son lait, on vous portera à la mamelle, et on vous caressera sur les genoux.
Quómodo si quem mater consolátur, ita ego consolábor vos * et in Ierúsalem consolabímini.
Comme quelqu'un que sa mère caresse, ainsi je vous consolerai, et vous serez consolés dans Jérusalem.
Vidébitis, et gaudébit car vestrum, * et ossa vestra quasi herba germinábunt.»
Vous le verrez, et votre cœur sera dans la joie, et vos os germeront comme l'herbe ;
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ordines angelórum, vidéntes Invisíbilem veniéntem in aquis, timóre pertérriti, cogitábant: Quómodo invisíbilis Deus formam servi suscépit et apparéscens mundum illuminávit! Benedíctus es, Dómine Deus Isráel.
Ant.
℣. Hic est Fílius meus caríssimus. ℟. Audíte illum.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Ignem sui amóris accéndat Deus in córdibus nostris. ℟. Amen.
Que le Seigneur allume en nos coeurs le feu de Son amour. ℟. Amen.
In tertio nocturno, anno B
Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum
Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc
In illo témpore: Prædicábat Ioánnes dicens: Venit fórtior me post me, cuius non sum dignus procúmbens sólvere corrígiam calceamentórum eius. Et réliqua.
Jean Baptiste proclamait dans le désert: Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales. Et la suite.
Ex Hymnis sancti Ephrem diáconi (Hymn. 14, 3-12.32-36: ed. Lamy, 1, 116-117.124)
Hymne de saint Éphrem
Lectio I
Lecture I
Mens mea mirátur tum Verbum tum vocem. Ioánnes quippe vox est, Dóminus autem ut Verbum prolátus est, ut in manifésto pródiret qui abscónditus erat. Sponsa sponso desponsáta sponsum nescit quem intuétur; adsunt paranýmphi; plenum est desértum; abscónditur inter eos Dóminus. Tunc sponsus seípsum maniféstans ad Ioánnem iuxta flumen accéssit. Commótus divus præco de eo dixit: " Ipse est sponsus quem prædicávi ".
Mon esprit admire à la fois le Verbe et la voix. Jean est la voix, le Seigneur est proféré comme le Verbe; ainsi est rendu manifeste celui qui est caché. L'épouse est conduite à l'Époux; elle le voit, mais ne le connaît pas; les témoins sont là, le désert est rempli; le Seigneur se cache parmi eux. Alors l'Époux se fait connaître lui-même à Jean au bord du fleuve. Le saint précurseur en est ému et dit de lui: « Voici l'Époux dont je vous ai parlé ».
℟. Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccáta mundi, ecce de quo dicébam vobis: * Qui post me venit, ante me factus est, cuius non sum dignus corrígiam calceaménti sólvere. ℣. Hoc est testimónium quod perhíbuit Ioánnes. * Qui
℟. Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde; c'est de lui que j'ai dit: * Celui qui vient après moi, avant moi Il était; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. ℣. Tel fut le témoignage de Jean, le Baptiste. * Celui.
Lectio II
Lecture II
Venit ad baptísmum auctor omnis baptísmi et manifestávit se ad Iordánem. Vidit eum Ioánnes et manum contráxit déprecans et dicens: " Quómodo, Dómine, baptizári vis, qui baptísmo tuo omnes sanctíficas? Ad te spectat verus baptísmus e quo stillat sánctitas perfécta. " Respóndit Dóminus: " Ego volo, accédas et cónferas mihi baptísmum ut impleátur mea volúntas. Meæ voluntáti resístere non vales, baptizábor a te, quia sic volo. " - " Noli, quæso, Dómine, noli me cógere quia diffícile est quod mihi dixísti. Ego débeo a te baptizári; hyssópo quippe tuo ómnia puríficas. " - " Rogo et placet mihi rem ita fíeri. Tu autem, Ioánnes, quid hsitas? Sine nos adimplére iustítiam. Age, baptíza me, quid hic anceps stas? "
L'auteur de tout baptême est venu au baptême et s'est manifesté au bord du Jourdain. Jean l'a vu, il a retiré sa main et il lui a adressé cette prière: « Comment, Seigneur, veux-tu être baptisé, toi qui sanctifies tous les hommes par ton baptême? C'est à toi que se rapporte le véritable baptême d'où découle la sainteté parfaite. » Le Seigneur répondit: « Je le veux, approche-toi et confère-moi le baptême, pour que ma volonté s'accomplisse. Tu ne peux résister à ma volonté, je serai baptisé par toi, parce que je le veux. » « Je t'en prie, Seigneur, ne me contrains pas; cette parole que tu m'as dite est difficile. C'est moi qui dois être baptisé par toi, car par ton hysope tu purifies toutes choses. » « Je te demande et il me plaît qu'il en soit ainsi. Pourquoi donc hésiter, Jean? Laisse-nous accomplir la justice. Allons, baptise-moi, pourquoi rester là dans l'incertitude? »
℟. Benedíctus qui venit in nómine Dómini, * Deus Dóminus et illúxit nobis. ℣. A Dómino factum est istud et est mirábile in óculis nostris.* Deus.
℟. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, * Il est le Seigneur Dieu, et il nous illumine. ℣. C'est là l'œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux. * Il est.
Lectio III
Lecture III
Quis potest ignem ardéntem mánibus arrípere? O tu qui totus ignis es, miserére mei et sine ut non accédam ad te, quia res mihi diffícilis est. " - " Manifestávi tibi voluntátem meam, quid scrutáris? Age, accédens baptíza me, nec comburéris. Thálamus parátus est atque convívium, ne avértas me ab eo. Aquæ baptísmo meo sanctificántur, ignem Spiritúmque a me accípiunt. Quod nisi baptísmum accépero, facultátem non habébunt generándi fílios immortáles. "
Qui peut saisir dans ses mains un feu ardent? Toi qui es tout entier feu, aie pitié de moi et permets-moi de ne pas m'approcher de toi, car la chose m'est bien difficile. » « Je t'ai manifesté ma volonté, qu'as-tu à examiner? Allons, approche-toi et baptise-moi, et tu ne seras pas brûlé. La chambre nuptiale et le festin sont préparés, ne m'en détourne pas. Les eaux sont sanctifées par mon baptême, je leur communique le feu et l'Esprit. Si je ne reçois pas le baptême, elles n'auront pas le pouvoir d'engendrer des fils immortels. »
℟. Ecce ádvenit dominátor Dóminus omnípotens, * Et regnum in manu eius et potéstas et impérium. ℣. Et factus est principátus super húmerum eius. * Et.
℟. Voici venir le Seigneur des seigneurs, le Tout-Puissant, * La royauté, la puissance et l'empire sont en sa main. ℣. L'insigne du pouvoir est sur son épaule. * La royauté.
Lectio IV
Lecture IV
Ignis igni tuo si accédat, exardéscit ut stípula. Mons Sínai te non sustínuit, quómodo infírmus ego possim te baptizáre? " - " Ego sum ignis accénsus, propter hómines infans factus in intemeráto vírginis útero, nunc vero in Iordáne baptizándus. " - " Valde decet ut tu me baptízes qui ita sanctus es ut ómnia mundáre possis. Per te contamináta sanctificántur; cum ígitur ita sanctus sis, ad quid baptísmum suscípias? " - " Valde opórtet ut tu absque contentióne ut iúbeo me baptízes. Baptizávi te in útero, baptíza me in Iordáne. "
Si le feu s'approche de ton feu, il s'embrase comme de la paille. Le mont Sinaï n'a pas supporté ta présence, comment moi, dans ma faiblesse, pourrais-je te baptiser? » « Je suis, moi, un feu allumé, devenu pour les hommes petit enfant dans le sein immaculé d'une vierge, et je dois maintenant être baptisé dans le Jourdain. » « Il convient au plus haut point que ce soit toi qui me baptises, toi dont la sainteté est capable de purifier le monde entier. Par toi ce qui est souillé est sanctifié. Puisque telle est ta sainteté, pourquoi recevrais-tu le baptême? » « Il faut absolument que tu me baptises sans discussion, comme je te l'ai ordonné. Je t'ai baptisé dans le sein maternel, baptise-moi dans le Jourdain. »
℟. Ecce compléta sunt ómnia quæ prædícta sunt Maríæ Vírgini ab ángelo Dómini. Natus est puer, in præsépio pósitus, a pastóribus demonstrátus et de cælis a Patre vocátus: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. ℣. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris intónuit, dicens: * Hic est. ℣. Glória Patri. * Hic est.
℟. Désormais sont accomplies toutes les prédictions faites à la Vierge Marie par l'ange du Seigneur : un petit enfant a vu le jour, il a été placé dans une mangeoire, des bergers l'ont fait connaître ; et, des cieux, le Père l'a appelé : * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. ℣. Les cieux, au-dessus de lui, se sont ouverts, la voix du Père a retenti : * Celui-ci. ℣. Gloire au Père. * Celui-ci.
Hymnus
Hymne
Te Deum laudámus : te Dóminum confitémur.
Nous Te louons, ô Dieu ! Nous Te bénissons, Seigneur.
Te ætérnum Patrem, omnis terra venerátur.
Toute la terre T'adore, ô Père éternel !
Tibi omnes ángeli, tibi cæli et univérsæ potestátes :
Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances.
tibi chérubim et séraphim, incessábili voce proclámant: "Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth.
Les Chérubins et les Séraphins s'écrient sans cesse devant Toi : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées.
Pleni sunt cæli et terra maiestátis glóriæ tuæ."
Les cieux et la terre sont pleins de la majesté de Ta gloire.
Te gloriósus Apostolórum chorus, te prophetárum laudábilis númerus, te mártyrum candidátus laudat exércitus.
L'illustre chœur des Apôtres, La vénérable multitude des Prophètes, L'éclatante armée des Martyrs célèbrent Tes louanges.
Te per orbem terrárum sancta confitétur Ecclésia, Patrem imménsæ maiestátis;
L'Église sainte publie Tes grandeurs dans toute l'étendue de l'univers, Ô Père dont la majesté est infinie !
venerandum tuum verum et unicum Filium ;
Elle adore également Ton Fils unique et véritable ;
Sanctum quoque Paráclitum Spíritum.
Et le Saint-Esprit consolateur.
Tu rex glóriæ, Christe.
Ô Christ ! Tu es le Roi de gloire.
Tu Patris sempitérnus es Fílius. Tu, ad liberándum susceptúrus hóminem,
Tu es le Fils éternel du Père. Pour sauver les hommes et revêtir notre nature,
non horruísti Vírginis úterum.
Tu n'as pas dédaigné le sein d'une Vierge.
Tu, devícto mortis acúleo,
Tu as brisé l'aiguillon de la mort,
aperuísti credéntibus regna cælórum.
Tu as ouvert aux fidèles le royaume des cieux.
Tu ad déxteram Dei sedes, in glória Patris.
Tu es assis à la droite de Dieu dans la gloire du Père.
Iudex créderis esse ventúrus.
Nous croyons que Tu viendras juger le monde.
Te ergo quǽsumus, tuis fámulis subvéni, quos pretióso sánguine redemísti.
Nous Te supplions donc de secourir Tes serviteurs, rachetés de Ton Sang précieux.
Ætérna fac cum sanctis tuis in glória numerári.
Mets-nous au nombre de Tes Saints, pour jouir avec eux de la gloire éternelle.
¶ Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
¶ Sauve Ton peuple, Seigneur, et verse Tes bénédictions sur Ton héritage.
Et rege eos, et extólle illos usque in ætérnum.
Conduis Tes enfants et élève-les jusque dans l'éternité bienheureuse.
Per síngulos dies benedícimus te; et laudámus nomen tuum in sǽculum, et in sǽculum sǽculi.
Chaque jour nous Te bénissons ; Nous louons Ton nom à jamais, et nous le louerons dans les siècles des siècles.
Dignáre, Dómine, die isto sine peccáto nos custodíre.
Daigne, Seigneur, en ce jour, nous préserver du péché.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri.
Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous.
Fiat misericórdia tua, Dómine, super nos, quemádmodum sperávimus in te.
Que Ta miséricorde, Seigneur, se répande sur nous, selon l'espérance que nous avons mise en Toi.
In te, Dómine, sperávi: non confúndar in ætérnum.
C'est en Toi, Seigneur, que j'ai espéré, je ne serai pas confondu à jamais.
¶ Hæc ultima pars hymni ad libitum omitti potest.
¶ On peut omettre, au choix, la dernière partie de l'hymne.
Deinde abbas cantat evangelium de dominica currente, in cuius fine omnes respondent :
Ensuite, l'abbé chanté l'Evangile [du dimanche] courant, auquel tous répondent à la fin par :
℟. Amen
℟. Amen.
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (1,7-11)
In illo tempore: Prædicábat Ioannes dicens: “Venit fórtior me post me, cuíus non sum dignus procúmbens sólvere corrígiam calceamentórum eíus. Ego baptizávi vos aqua; ille vero baptizábit vos in Spíritu Sancto.” Et factum est in diébus illis, venit Iésus a Názareth Galilǽæ et baptizátus est in Iordáne ab Ioánne. Et statim ascéndens de aqua vidit apértos cælos et Spíritum tamquam colúmbam descendéntem in ipsum; et vox facta est de cælis: “Tu es Fílius meus diléctus; in te complácui.”
En ce temps là : Jean-Baptiste prêchait en disant : Il vient après moi, Celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de Ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l’eau ; mais Lui, Il vous baptisera dans l’Esprit-Saint. Or, il arriva qu’en ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, en Galilée, et Il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et soudain, comme Il sortait de l’eau, Il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit, comme une colombe, descendre et S’arrêter (se reposant) sur Lui. Et une voix Se fit entendre des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé ; en Toi j’ai mis mes complaisances.
Hymnus
Hymne
Te decet laus, * te decet hymnus. Tibi glória Deo Patri et Fílio, cum Sancto Spíritu, in sǽcula sæculórum. Amen.
A Toi notre louange, à Toi notre chant, A Toi la gloire, Dieu, Père et Fils avec l'Esprit Saint, pour les siècles des siècles. Amen.
Oratio diei cum conclusione longiori.
Oraison du jour avec la conclusion longue.
Orémus.
Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent.
Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir.
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Divínum auxilium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Que le secours divin demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut