Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
%% (c3)De(h)us,(h) (,)in(h) ad(h)iu(h)tó(hi)ri(h)um(h) me(h)um(h) in(h)tén(h)de.(h) R/.(::) Dó(h)mi(h)ne,(h) (,) ad(h) ad(h)iu(h)ván(h)dum(h) me(h) fes(h)tí(h)na.(h) (:) Gló(h)ri(h)a(h) Pa(h)tri,(h) et(h) Fí(h)li(h)o,(h) (,) et(h) Spi(h)rí(h)tu(h)i(h) Sanc(h)to.(h) (:) Si(h)cut(h) e(h)rat(h) in(h) prin(h)cí(h)pi(h)o,(h) et(h) nunc,(h) et(h) sem(h)per,(h) (,) et(h) in(h) sǽ(h)cu(h)la(h) sæ(h)cu(h)ló(h)rum.(h) Am(h)en.(h:) Al(h)le(hi)lú(h)ia.(h) (::)
%% (c3)De(h)us,(h) (,)in(h) ad(h)iu(h)tó(hi)ri(h)um(h) me(h)um(h) in(h)tén(h)de.(h) R/.(::) Dó(h)mi(h)ne,(h) (,) ad(h) ad(h)iu(h)ván(h)dum(h) me(h) fes(h)tí(h)na.(h) (:) Gló(h)ri(h)a(h) Pa(h)tri,(h) et(h) Fí(h)li(h)o,(h) (,) et(h) Spi(h)rí(h)tu(h)i(h) Sanc(h)to.(h) (:) Si(h)cut(h) e(h)rat(h) in(h) prin(h)cí(h)pi(h)o,(h) et(h) nunc,(h) et(h) sem(h)per,(h) (,) et(h) in(h) sǽ(h)cu(h)la(h) sæ(h)cu(h)ló(h)rum.(h) Am(h)en.(h:) Al(h)le(hi)lú(h)ia.(h) (::)
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen. Allelúia.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen. Alléluia.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
annotation: D; %% (c4)Re(h)ctor(h) po(h)tens,(h) ve(h)rax(h) De(g)us,(g'_) (,) qui(h) tém(h)pe(h)ras(h) re(g)rum(h) vi(h)ces,(h.) (;) splen(h)dó(h)re(h) ma(g)ne(f) ín(g)stru(f)is(e'_) (,) et(f) í(g)gni(g)bus(g) me(f)rí(h)di(g)em,(g.) 2.(::) Ex(h)stín(h)gue(h) flam(h)mas(h) lí(h)ti(g)um,(g'_) (,) au(h)fer(h) ca(h)ló(h)rem(g) nó(h)xi(h)um,(h.) (;) con(h)fer(h) sa(h)lú(g)tem(f) cór(g)po(f)rum(e'_) (,) ve(f)rám(g)que(g) pa(g)cem(f) cór(h)di(g)um.(g.) 3.(::) Præ(h)sta,(h) Pa(h)ter(h) pi(h)ís(h)si(g)me,(g'_) (,) Pa(h)trí(h)que(h) com(h)par(g) U(h)ni(h)ce,(h.) (;) cum(h) Spí(h)ri(h)tu(g) Pa(f)rá(g)cli(f)to(e'_) (,) re(f)gnans(g) per(g) om(g)ne(f) sǽ(h)cu(g)lum.(g.) (::) A(ghg)men.(fg) (::)
annotation: D; %% (c4)Re(h)ctor(h) po(h)tens,(h) ve(h)rax(h) De(g)us,(g'_) (,) qui(h) tém(h)pe(h)ras(h) re(g)rum(h) vi(h)ces,(h.) (;) splen(h)dó(h)re(h) ma(g)ne(f) ín(g)stru(f)is(e'_) (,) et(f) í(g)gni(g)bus(g) me(f)rí(h)di(g)em,(g.) 2.(::) Ex(h)stín(h)gue(h) flam(h)mas(h) lí(h)ti(g)um,(g'_) (,) au(h)fer(h) ca(h)ló(h)rem(g) nó(h)xi(h)um,(h.) (;) con(h)fer(h) sa(h)lú(g)tem(f) cór(g)po(f)rum(e'_) (,) ve(f)rám(g)que(g) pa(g)cem(f) cór(h)di(g)um.(g.) 3.(::) Præ(h)sta,(h) Pa(h)ter(h) pi(h)ís(h)si(g)me,(g'_) (,) Pa(h)trí(h)que(h) com(h)par(g) U(h)ni(h)ce,(h.) (;) cum(h) Spí(h)ri(h)tu(g) Pa(f)rá(g)cli(f)to(e'_) (,) re(f)gnans(g) per(g) om(g)ne(f) sǽ(h)cu(g)lum.(g.) (::) A(ghg)men.(fg) (::)
Rector potens, verax Deus, qui témperas rerum vices, splendóre mane ínstruis et ígnibus merídiem.
Maître puissant, Vrai Dieu, Tu règles la marche du temps, Tu formes l'aube en sa clarté, au midi Tu donnes ses flammes.
Exstíngue flammas lítium, aufer calórem nóxium, confer salútem córporum verámque pacem córdium.
Éteins le feu des dissensions, calme la fièvre du péché, apporte à nos corps la santé à nos cœurs, la paix véritable.
Præsta, Pater piíssime, Patríque compar Unice, cum Spíritu Paráclito regnans per omne sǽculum. Amen.
Exauce-nous, Père très bon, et Toi, le Fils égal au Père, avec l'Esprit consolateur, régnant pour les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui hábitas in cælis, miserére nobis.
Ant. Toi qui habite au ciel, aie pitié de nous.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.
Vers Toi j'ai levé les yeux, Toi qui habites dans les cieux.
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,
Voici, comme les yeux des serviteurs regardent la main de leurs maîtres, comme les yeux de la servante regardent la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.
ainsi nos yeux se tournent vers le Seigneur notre Dieu, jusqu'à ce qu'il nous prenne en pitié.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;
Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous sommes saturés de mépris ;
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.
notre âme est grandement remplie des moqueries des orgueilleux et du mépris des arrogants.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : « ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, * dicat nunc Israel,
Sans l'intervention du Seigneur en notre faveur, qu'Israël le proclame maintenant,
nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:
sans l'intervention du Seigneur en notre faveur, quand des hommes se sont dressés contre nous :
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.
ils nous auraient peut-être dévorés tout vifs, lorsque leur colère s'enflammait contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, * torrens pertransísset ánimam nostram;
Peut-être les eaux nous auraient-elles submergés, un torrent aurait passé sur notre âme ;
fórsitan pertransíssent ánimam nostram * aquæ intumescéntes.
peut-être auraient-elles passé sur notre âme les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus, * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.
Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés en proie à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:
Notre âme s'est échappée comme l'oiseau du piège des chasseurs :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.
le filet s'est rompu, et nous avons échappé.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.
Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino, sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.
Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion : ils ne seront point ébranlés, ils demeurent dans les siècles.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sǽculum.
Jérusalem est environnée de montagnes, et le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis * super sortem iustórum,
Car le sceptre de l'iniquité ne reposera pas sur le sort des justes,
ut non exténdant iusti * ad iniquitátem manus suas.
afin que les justes ne tendent pas leurs mains vers l’iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.
Fais du bien, Seigneur, aux bons et à ceux qui ont le cœur droit.
Declinántes autem per vias pravas addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!
Mais ceux qui se détournent dans des voies tortueuses, le Seigneur les mènera avec ceux qui commettent l’iniquité. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui hábitas in cælis, miserére nobis.
Ant. Toi qui habite au ciel, aie pitié de nous.
Lectio brevis (Am 5, 8)
Lecture brève (Am 5, 8)
Qui facit stellas Plíadis et Oriónem, et convértit in mane ténebras, et diem in noctem obscúrat; qui vocat aquas maris et effúndit eas super fáciem terræ, Dóminus nomen eius.
L'auteur des Pléiades et d'Orion, qui change l'obscurité en clarté matinale, qui réduit le jour en sombre nuit, qui convoque les eaux de la mer pour les répandre sur la face de la terre: Il Se nomme le Seigneur.
℣. Magnificéntia et pulchritúdo in conspéctu eius. ℟. Poténtia et decor in sanctuário eius.
℣. Magnificence et beauté en Sa présence. ℟. Puissance et éclat en Son sanctuaire.
Kýrie eléison. ℟. Christe eléison. Kýrie eleison.
Seigneur, aie pitié, ℟. O Christ, aie pitié. Seigneur aie pitié.
Pater noster,
Notre Père,
En silence jusqu'à :
℣. Et ne nos indúcas in tentatiónem.
℟. Sed libera nos a malo.
℣. Et ne nous abandonne pas dans l'épreuve.
℟. Mais délivre-nous du malin.
Oratio diei (vel de Dominica) cum conclusione breviori.
Oraison du jour (ou bien selon les cas, du dimanche) avec la conclusion brève.
Orémus.
Prions.
Famíliam tuam, quǽsumus, Dómine, contínua pietáte custódi, ut, quæ in sola spe grátiæ cæléstis innítitur, * tua semper protectióne muniátur. Per Dóminum.
Sur Ta famille, nous T'en prions, Seigneur, veille avec une constante tendresse ; et puisqu'elle s'appuie sur l'unique espérance de la grâce céleste, qu'elle soit toujours pourvue du secours de Ta protection.
%% (c3) Be(h)ne(h)di(h)cá(h)mus(h) Dó(f)mi(ef)no.(f) R/.(::) De(h)o(h) grá(f)ti(ef)as.(f) (::)
%% (c3) Be(h)ne(h)di(h)cá(h)mus(h) Dó(f)mi(ef)no.(f) R/.(::) De(h)o(h) grá(f)ti(ef)as.(f) (::)
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Divínum auxílium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Que le secours de Dieu demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut