℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem, pio poscámus péctore hora diéi tértia trinæ virtútis glóriam,
A la troisième heure du jour, en respectant l'ordre fixé, invoquons de tout notre coeur la gloire de la Trinité.
Ut simus habitáculum illi Sancto Spirítui, qui quondam in apóstolis hac hora distribútus est.
Puissions nous être la demeure de cet Esprit de Sainteté qui Se répandit autrefois, en cette heure, aux apôtres.
Hoc gradiénte órdine, ornávit cuncta spléndide regni cæléstis cónditor ad nostra ætérna prǽmia.
C'est en suivant aussi cet ordre, que le Créateur du Royaume a tout couronné de beauté pour notre bonheur éternel.
Deo Patri sit glória eiúsque soli Fílio cum Spíritu Paráclito, in sempitérna sǽcula. Amen.
A Dieu le Père soit la gloire, et gloire à Son Unique Fils, avec l'Esprit consolateur, à travers l'infini des siècles. Amen.
Ant. In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.
Ant. Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitæ fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,
Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.
Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.
Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.
Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.
Ta houlette et Ton bâton, ce sont eux qui m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;
Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.
Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,
Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.
et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus cœli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudǽa Deus, * in Israel magnum nomen eius.
Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.
II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.
C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.
Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.
Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.
A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.
Tu es redoutable, et qui peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate ?
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,
Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.
lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.
Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,
Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.
qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.
Ant. Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
Lectio brevis (Rom 5, 1-2. 5)
Lecture brève (Rom 5, 1-2. 5)
Iustificáti ex fide, pacem habémus ad Deum per Dóminum nostrum Iesum Christum, per quem et accéssum habémus fide in grátiam istam, in qua stamus et gloriámur in spe glóriæ Dei. Spes autem non confúndit, quia cáritas Dei diffúsa est in córdibus nostris per Spíritum Sanctum, qui datus est nobis.
Dieu a fait de nous des justes par la foi; nous sommes ainsi en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ qui nous a donné, par la foi, l'accès au monde de la grâce dans lequel nous sommes établis; et notre orgueil à nous, c'est d'espérer avoir part à la gloire de Dieu. Et l'espérance ne trompe pas, puisque l'amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné.
℣. Misericórdias Dómini in ætérnum cantábo.
℣. Les miséricordes du Seigneur, je les chanterai dans l'éternité.
℟. In generatiónem et generatiónem annuntiábo veritátem tuam.
℟. De génération en génération, j'annoncerai Ta vérité.
Orémus.
Prions.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Deus, qui te in rectis et sincéris manére pectóribus ásseris, da nobis tua grátia tales exsístere, * in quibus habitáre dignéris. Per Dóminum.
Ô Dieu, Tu affirmes que Tu fais Ta demeure dans les coeurs droits et sincères : donne-nous donc la grâce d'être tels que Tu daignes habiter en nous.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut