Dominica 14 Aprilis 2024
Decimo octavo Kalendas Maii, luna sexta.
Die 14 aprilis
1. Romæ in cœmetério Prætextáti via Appia, sanctórum Tibúrtii, Valeriáni et Máximi, mártyrum.
1. À Rome, au cimetière de Prétextat sur la voie Appienne, les saints martyrs Tiburce, Valérien et Maxime.
2. Antiochíæ in Syria, sanctórum mártyrum Bernícæ et Prosdócæ, vírginum, cum Domnína rriatre, quæ, témpore persecutiónis, ut insectatóres pudicítiæ suæ devitárent, salútem fuga peténtes in flúvio tandem martyrium invenérunt.
2. À Antioche de Syrie, au IVe siècle, les saintes martyres Bernice et Prosdocé, vierges, avec leur mère Domine. Au temps de la persécution, pour échapper à leurs poursuivants qui en voulaient à leur pudeur, elles cherchèrent leur salut dans la fuite et trouvèrent enfin leur martyre dans le fleuve.
3. In erémo Nitriénsi in Ægýpto, sancti Frontónis, abbátis, qui cum septuagínta círciter sóciis in erémum discéssit.
3. Dans le désert de Nitrie en Égypte, au IVe siècle, saint Fronton, abbé, qui se retira dans ce désert avec environ soixante-dix compagnons.
4*. Elphíni in Hibérnia, sancti Asíci, epíscopi, qui sancti Patrícii discípulus et primus huius Ecclésiæ epíscopus habétur.
4*. À Elphin en Irlande, au Ve siècle, saint Asicus, évêque, dont on dit qu’il fut disciple de saint Patrice et premier évêque de cette Église.
5. Alexandríæ in Ægýpto, sanctæ Thomáidis, mártyris.
5. À Alexandrie, en 476, sainte Thomaïde, martyre de la chasteté.
6. Lugdúni in Gállia, sancti Lambérti, epíscopi, qui prius mónachus fuit et póstea abbas Fontanellénsis.
6*. À Lyon, vers 688, saint Lambert, évêque, qui fut auparavant moine puis abbé de Fontenelle.
7*. Monte Maráno in Campánia, sancti Ioánnis, epíscopi, qui míseris sublevándis et clero sanctificándo óperam studiúmque navávit.
7*. À Montemarano en Campanie, au XIe ou XIIe siècle, saint Jean, évêque, qui, dit-on, travaillait lui-même à défricher la terre pour nourrir les pauvres et montrer aux clercs un moyen de se sanctifier.
8*. In monastério Tironiénsi apud Carnútum in Gállia, sancti Bernárdi, abbátis, qui íterum iterúmque in silvis ve1 in ínsula Calvísia vitam egit eremíticam, sed étiam discípulos, qui ad eum turmátim confluébant, instrúxit et ad perfectiónem evangélicam duxit.
8*. Au monastère de Tiron près de Chartres, en 1117, saint Bernard, abbé, qui mena d’abord une vie d’ermite en divers endroits, en forêt et à l’île Chausey, mais, des disciples venant à lui en foule, il se fixa avec eux dans la forêt de Tiron, les forma et les conduisit à la perfection selon l’Évangile.
9. Avenióne in Província, sancti Benedícti, pastóris adulescéntis, cuius virtúte, Dómino adiuvánte, pons super Rhódanum cívibus perútilis ædificátus est.
9*. À Avignon, en 1184, saint Bénezet (Benoît), jeune berger, grâce à qui, avec l’aide du Seigneur, fut construit sur le Rhône un pont très utile aux habitants de la ville. Il mourut à dix-neuf ans et son corps fut déposé sur le pont.
10. . Tudis in Gall cia Hispániæ, beáti Petri González, vulgo Telmi appelláti, presbyteri ex Ordine Prædicatórum, qui, tarn húmilis efféctus quam glóriæ fúerat cúpidus, in míseros præsértim nautas et piscatóres adiuvándos se impéndit.
10*. À Tuy en Galice, l’an 1246, le bienheureux Pierre Gonzalez, appelé Telme par les marins, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs. Il devint aussi humble qu’il avait recherché la gloire et se dépensa pour venir en aide aux miséreux, surtout aux marins et pêcheurs.
11*. Schiedámi in Géldria, sanctæ Liduínæ, vírginis, quæ pro peccatórum conversióne et animárum liberatióne infirmitátes córporis per totam vitam patiénter ac soli Deo confísa sústulit.
11*. À Schiedam en Hollande, l’an 1453, sainte Lidwine, vierge, qui supporta avec patience pendant presque toute sa vie les infirmités corporelles pour la conversion des pécheurs et la libération des âmes.
12*. In vico Cuevas de Zinromà prope Castáliam in Hispánia, beátæ Isabéllæ Calduch Rovira, vírginis ex Ordine Clarissárum Capuccinárum et mártyris, quæ, témpore persecutiónis erga fidem, pro Christo Sponso occúbuit.
12*. À Cuevas de Vinroma en Espagne, l’an 1937, la bienheureuse Isabelle Calduch Rovira, vierge, clarisse capucine et martyre, victime de la persécution religieuse au cours de la guerre civile.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (Act 13, 30-33)
Lecture brève (Act 13, 30-33)
Deus suscitávit Iesum a mórtuis; qui visus est per dies multos his, qui simul ascénderant cum eo de Galilæa in Ierúsalem, qui nunc sunt testes eius ad plebem. Et nos vobis evangelizámus eam, quæ ad patres promíssio facta est, quóniam hanc Deus adimplévit fíliis eórum, nobis resúscitans Iesum, sicut et in Psalmo secúndo scriptum est: Fílius meus es tu; ego hódie génui te.
Dieu a ressuscité Jésus d'entre les morts; et pendant bon nombre de jours, Il est apparu à ceux qui étaient montés avec Lui de la Galilée à Jérusalem, et qui maintenant sont Ses témoins auprès du peuple. Nous aussi, nous vous annonçons que la promesse faite à (nos) pères, Dieu l'a accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le psaume deuxième: Tu es mon Fils, Je T'ai engendré aujourd'hui.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut