Feria VI 19 Aprilis 2024
Tertiodecimo Kalendas Maii, luna undecima.
Die 19 aprilis
1. In Africa, sancti Mappálici, mártyris, qui, in Décii imperatóris persecutióne, doméstica commótus pietáte, matri suæ et soróri, quæ lapsæ erant, pacem dari mandávit, sed ipse ad tribúnal arréptus martyrio coronátus est; cum eo sociántur plures álii sancti mártyres, qui Christum conféssi sunt, scílicet Bassus in petrário, Fortúnio in cárcere, Paulus in tribunáli, Fortunáta, Victorínus, Victor, Herémius, Crédula, Heréda, Donátus, Firmus, Venústus, Fructus, Iúlia, Martiális et Aríston, qui omnes in cárcere fame enecáti sunt.
1. En Afrique, l’an 250, saint Mappalique, martyr. Durant la persécution de Dèce, ému par la piété familiale, il demanda d’accorder la paix à sa mère et sa sœur, qui avaient failli, mais lui-même, soumis à l’interrogatoire et à la torture, fut couronné du martyre dans l’épreuve ; avec lui sont associés beaucoup d’autres saints martyrs qui ont confessé le Christ : Bassus dans une carrière, Fortunion en prison, Paul après l’interrogatoire, Fortunée, Victorin, Victor, Heremius, Credula, Hereda, Donat, Firmus, Vénustus, Fructus, Julie, Martial et Ariston, qui tous moururent de faim en prison.
2. In Pérside, sanctæ Marthæ, vírginis et mártyris, quæ sub Sápore rege Secúndo postrídie cædis patris sui Pusícii, scílicet ipsa die Resurrectiónis domínicæ, martyrium súbiit.
2. En Perse, l’an 341, sainte Marthe, vierge et martyre. Sous le roi Sapor II, elle fut décapitée le lendemain de l’exécution de son père, saint Pusice, c’est-à-dire le jour de la Résurrection de Seigneur.
3. Antiochíæ Pisídiæ, sancti Geórgii, epíscopi, qui ob cultum sacrárum Imáginum exsul occúbuit.
3. À Antioche de Pisidie en 818, saint Georges, évêque, qui mourut en exil pour le culte des saintes images.
4. Frisæ in Alpibus Baváriæ, sancti Geróldi, eremítæ, qui in Voralbérga regióne pæniténtiæ vitam gessísse narrátur.
4*. Dans les Alpes de Bavière, vers 978, saint Gérold, ermite, dont on rapporte qu’il mena une vie de prière et de pénitence dans la région de Vorarlberg.
5. In lítore Támesis apud Grenovícum in Anglia, pássio sancti Ælphégi, Cantuariénsis epíscopi et mártyris, qui, Danis civitátem ferro vastántibus, pro gregi se óbtulit et, cum pecúnia rédimi renuísset, sábbato post Pascha óvium óssibus percússus est, tandem decollatiÓne interféctus.
5. Sur la côte près de Greenwich en Angleterre, la passion de saint Elphège, évêque de Cantorbéry et martyr. Il s’offrit pour son troupeau aux Danois qui ravageaient la ville par le fer et le feu, et comme il refusait d’être racheté à prix d’argent, il fut frappé, le samedi après Pâques, à coups de pierres et enfin décapité.
6. Romæ apud sanctum Petrum, sancti Leónis papæ Noni, qui primum Tullénsis epíscopus vigínti quinque annos Ecclésiam strénue deféndit, dein ad sedem Románam eléctus quinque annis plures convocávit synodos ad vitam cleri reformándam et simoníam exstirpándam.
6. À Rome, près de saint Pierre, en 1054, saint Léon IX, pape, qui d’abord évêque de Toul, défendit fermement son Église pendant vingt-cinq ans puis, élu au siège de Rome, pendant cinq ans il convoqua plusieurs synodes pour réformer la vie du clergé et extirper la simonie.
7*. Apud monastérium Sancti Bertíni in pago Taruannénsi Gálliæ, tránsitus beáti Bernárdi, pæniténtis, qui, peccáta iuventútis stricta pæniténtia expiáre student, spontáneum exsílium elégit et discalceátus, láneis véstibus indútus et parco tantum victu conténtus ad loca sacra incessánter peregrinátus est.
7*. Au monastère de Saint-Bertin en Thérouanne, l’an 1182, le trépas du bienheureux Bernard le Pénitent, qui, cherchant à expier par une pénitence très dure des péchés de jeunesse, choisit un exil volontaire : pieds nus, vêtu de tissus de laine, se contentant d’un peu de nourriture, il fit sans arrêt des pèlerinages aux lieux sacrés et finit ses jours sous l’habit monastique.
8*. Londínii in Anglia, beáti mártyris lacóbi Duckett, viri matrimónio iuncti, qui, cum librárius cathólicos libros vénderet, próditus est, in cárcere novem annos deténtus est et sub Elísabeth regína Prima Tybúrni patíbulo suspénsus una cum proditóre suo, quem móriens ad cathólicam mortem incitávit.
8*. À Londres, en 1602, le bienheureux Jacques Duckett, martyr. Marié et libraire, il fut dénoncé pour avoir vendu des livres catholiques. Après neuf ans passés en prison, il fut condamné à mort, sous la reine Élisabeth Ière, et soumis au supplice de la pendaison à Tyburn, avec son accusateur, qu’en mourant il invita à une mort catholique.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (1Cor15,13-14.16-17.20)
Lecture brève (1Cor15,13-14.16-17.20)
Si resurréctio mortuórum non est, neque Christus suscitátus est! Si autem Christus non suscitátus est, inánis est ergo prædicátio nostra, inánis est et fides vestra. Nam si mórtui non resúrgunt, neque Christus resurréxit; quod si Christus non resurréxit, stulta est fides vestra; adhuc estis in peccátis vestris. Nunc autem Christus resurréxit a mórtuis, primítiæ dormiéntium.
S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est point ressuscité. Et si le Christ n'est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et vaine aussi est votre foi. Car si les morts ne ressuscitent point, le Christ non plus n'est pas ressuscité. Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine. Mais maintenant le Christ est ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut