Feria V 23 Maii 2024
Decimo Kalendas Iunii, luna quintodecima.
Die 23 maii
1. Carthágine, sanctórum Lúcii, Montáni, luliáni, Victoríci, Victóris et Donatiáni, mártyrum, qui pro religióne et fide, quam sancto Cypriáno docénte didícerant, sub Valeriáno imperatóre martyrium consummárunt.
1. À Carthage, en 259, les saints martyrs Lucius, Montan, Julien et Victoric. Sous l’empereur Valérien, ils furent décapités pour la religion et la foi que saint Cyprien leur avait enseignées. Avec eux sont commémorés saint Victor, prêtre, martyrisé avant eux, et saint Donatien, mort en prison.
2. Commemorátio sanctórum mártyrum, qui in Cappadócia in persecutióne Maximiáni imperatóris, confráctis crúribus, necáti sunt.
2. Commémoraison des saints Martyrs qui, en Cappadoce, l’an 303, dans la persécution de l’empereur Maximien, eurent les jambes brisées et moururent de ce supplice.
3. Item commemorátio sanctórum mártyrum, qui eódem témpore in Mesopotámia, pédibus sublíme appénsi, cápite verso deórsum, suffocáti fumo et lento igne consúmpti sunt.
3. Commémoraison de ceux qui, à la même époque en Mésopotamie, furent suspendus, les pieds en l’air et la tête en bas, puis étouffés par la fumée et brûlés à petit feu.
4. Neápoli in Campánia, sancti Ephébi, epíscopi, qui plebi Dei sanctíssime præfuit et fidéliter ministrávit.
4. À Naples, peut-être au IVe siècle, saint Éphèbe, évêque.
5. Apud Língones in Gállia Lugdunénsi, pássio sancti Desidérii, epíscopi, qui, ut fertur, cum plebem suam vexári cérneret a Vándalis, ad eórum regem pro ea supplicatúrus accéssit; a quo statim iugulári iussus, pro óvibus ipsi créditis libénter se óbtulit.
5. Près de Langres, en 407, la passion de saint Didier, évêque. Témoin des maux que les Vandales faisaient souffrir à son peuple, il alla, dit-on, trouver leur roi pour tâcher de l’adoucir ; celui-ci ordonna de l’égorger sur le champ et l’évêque présenta volontiers sa tête pour le troupeau confié à ses soins.
6. In pago Nursíno Umbriæ, commemorátio sancti Eutychii, abbátis, qui, narránte sancto Gregório papa Magno, primum cum sancto Floréntio vitam solitáriam egit multósque ad Deum perdúcere exhortándo curávit, dein monastério vicíno sancte præfuit.
6. Commémoraison de saint Eutyque, abbé, dans le district de Nursie en Ombrie, au Ve siècle. Selon ce que rapporte le pape saint Grégoire le Grand, il mena d’abord la vie solitaire avec saint Florent, et s’appliqua par ses exhortations à conduire beaucoup d’âmes à Dieu, puis il dirigea saintement un monastère voisin.
7. Item apud Núrsiam, sancti Spei, abbátis, qui per quadragínta annos cæcitátem mira patiéntia tolerávit.
7. Commémoraison de saint Spes, abbé, près de Nursie également, au VIe siècle. Il supporta avec une patience admirable d’être privé de la vue durant quarante ans.
8. Apud Sublácum in Látio, commemorátio sancti Honoráti, abbátis, qui cellæ præfuit, ad quam sanctus Benedíctus ántea pertinúerat.
8*. Commémoraison de saint Honorat, abbé de Subiaco dans le Latium. À la fin du VIe siècle, il dirigea le monastère où saint Benoît avait demeuré auparavant.
9*. Nicææ in Província, sancti Syágrii, epíscopi, qui apud túmu1u,i, sancti Póntii monastérium ædificávit.
9*. À Nice, en 787, saint Syagre, évêque, qui fit construire un monastère sur la tombe de saint Pons.
10. Synnade in Phrygia, sancti Michǽlis, epíscopi, qui vir pacíficus pacem et concórdiam inter Græcos et Latínos fovit, sed in exsílium propter cultum sacrárum Imáginum relegátus procul a pǽtølft decéssit.
10. À Synnade en Phrygie, l’an 824, saint Michel, évêque. Homme pacifique, il encouragea la paix et la concorde entre Latins et Grecs, mais, envoyé en exil à cause du culte des saintes images, il mourut loin de sa patrie.
11*. Apud Gémblacum in agro Lotharíngiæ Leodiénsi, deposítio sancti Guibérti, mónachi, qui, cíngulo milítiæ depósito et monásticæ vitæ disciplína assúmpta, in fundo hereditário cœnóbium exstrúxit, ipse vitam monásticam Górziæ in Lotharíngia ducens.
11*. À Gembloux au pays de Liège, en 962, la mise au tombeau de saint Guibert, moine. Après avoir déposé les armes et embrassé la discipline de la vie monastique, il construisit un monastère dans son domaine héréditaire et lui-même alla mener la vie monastique à Gorze.
12. Romæ, sancti Ioánnis Baptístæ de Rossi, presbyteri, qui míseros et abiectíssimos quosque suscépit et sacra ímbuit doctrína.
12. À Rome, en 1764, saint Jean-Baptiste de Rossi, prêtre. Humble et pauvre, il consacra sa vie à s’occuper des pauvres, des miséreux, des abandonnés de toute sorte, en les visitant, les accueillant, les imprégnant de la doctrine du salut.
13*. In óppido Wilomo in Polónia, beatórum Ioséphi Kurzawa et Vincéntii Matuszewski, presbyterórum et mártyrum, qui, pátria vi aliénæ subiécta potestáti, a persecutóribus Ecclésiæ interfécti sunt.
13*. Près de Witowo en Pologne, l’an 1940, les bienheureux Joseph Kurzawa et Vincent Matuszewski, prêtres et martyrs. Curé et vicaire dans la même paroisse, ils furent arrêtés, après l’occupation nazie du pays, et fusillés par des agents de la police secrète.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (1Thess 2, 9-12)
Lecture brève (1Thess 2, 9-12)
Mémores estis, fratres, labóris nostri et fatigatiónis; nocte et die operántes, ne quem vestrum gravarémus, prædicávimus in vobis evangélium Dei. Vos testes estis et Deus, quam sancte et iuste et sine queréla vobis, qui credidístis, fúimus; sicut scitis quáliter unumquémque vestrum, tamquam pater fílios suos, deprecántes vos et consolántes testificáti sumus, ut ambularétis digne Deo, qui vocat vos in suum regnum et glóriam.
Vous vous rappelez, frères, notre travail et notre fatigue ; c'est en travaillant nuit et jour, pour n'être à charge à aucun de vous, que nous avons prêché l'Evangile de Dieu parmi vous. Vous êtes témoins, et Dieu l'est aussi, que nous nous sommes conduits saintement, justement et d'une manière irréprochable envers vous qui avez embrassé la foi ; et vous savez aussi comme nous avons agi envers chacun de vous, comme un père envers ses enfants, vous exhortant, vous consolant, et vous conjurant de marcher d'une manière digne de Dieu, qui vous a appelés à Son royaume et à Sa gloire.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut