Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Ant. 1. Exsúrgens María ábiit in montána cum festinatióne in civitátem Iudæ et intrávit in domum Zacharíæ et salutávit Elísabeth. T.P. allelúia.
Ant. 1. Marie partit et s'en alla en hâte vers la montagne, en une ville de Juda, et elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. T.P. Alléluia.
Psalmus 109 (110)
Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos
Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25).
Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis,
Le Seigneur a dit à mon Seigneur : « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum».
en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum.
Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te.
Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, dans les splendeurs des saints : c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech».
Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges.
Le Seigneur est à Ta droite : Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.]
[Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput.
Il boira au torrent en chemin : c'est pourquoi Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsúrgens María ábiit in montána cum festinatióne in civitátem Iudæ et intrávit in domum Zacharíæ et salutávit Elísabeth. T.P. allelúia.
Ant. Marie partit et s'en alla en hâte vers la montagne, en une ville de Juda, et elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. T.P. Alléluia.
Ant. 2. Intrávit María in domum Zacharíæ et salutávit Elísabeth (T.P. allelúia).
Ant. 2. Marie entra dans la maison de Zacharie et elle salua Élisabeth (T.P. alléluia).
Psalmus 112 (113)
Psaume 112 (113)
Laudabile nomen Domini
Que soit loué le nom du Seigneur
Deposuit potentes de sede et exaltavit humiles (Lc 1, 52).
Il dépose les puissants de leur trône et Il exalte les humbles (Lc 1, 52).
Laudáte, púeri Dómini, * laudáte nomen Dómini.
Louez enfants du Seigneur, * louez le nom du Seigneur.
Sit nomen Dómini benedíctum * ex hoc nunc et usque in sǽculum.
Que le nom dit Seigneur soit béni, * dès ce moment et jusque dans les siècles.
A solis ortu usque ad occásum * laudábile nomen Dómini.
Du lever du soleil à son coucher * que soir loué le nom du Seigneur.
Excélsus super omnes gentes Dóminus, * super cælos glória eius.
Il est élevé au-dessus de toutes les nations, le Seigneur, * et au-dessus des cieux est Sa gloire.
Quis sicut Dóminus Deus noster, qui in altis hábitat * et se inclínat, ut respíciat in cælum et in terram?
Qui est comme le Seigneur notre Dieu, qui habite dans les hauteurs, * et s'incline pour regarder vers le ciel et vers la terre ?
Súscitans de terra ínopem, * de stércore érigens páuperem,
Relevant de terre l'indigent, * et redressant du fumier le pauvre.
ut cóllocet eum cum princípibus, * cum princípibus pópuli sui.
Afin de L'établir avec des princes, * avec les princes de Son peuple.
Qui habitáre facit stérilem in domo, * matrem filiórum lætántem.
Lui qui fait habiter la femme stérile dans une maison * joyeuse mère de [plusieurs] fils.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Intrávit María in domum Zacharíæ et salutávit Elísabeth (T.P. allelúia).
Ant. Marie entra dans la maison de Zacharie et elle salua Élisabeth (T.P. alléluia).
Ant. 3. Ut audívit salutatiónem Maríæ Elísabeth, exsultávit infans in útero eius; et repléta est Spíritu Sancto (T.P. allelúia).
Ant. 3. Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant exulta dans son sein, et elle fut remplie de l'Esprit Saint (T.P. alléluia).
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .
J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.
Maintenant nos pieds se tiennent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.
Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.
Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, * sedes domus David.
Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!
Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».
Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».
A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.
A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ut audívit salutatiónem Maríæ Elísabeth, exsultávit infans in útero eius; et repléta est Spíritu Sancto (T.P. allelúia).
Ant. Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant exulta dans son sein, et elle fut remplie de l'Esprit Saint (T.P. alléluia).
Ant. 4. Beáta es, María, * quia per te mundi salus advénit; iam gloriósa gaudes ante Dóminum. (T.P. Allelúia).
Ant. 4. Vous êtes heureuse, ô Marie, car par vous est advenu le salut du monde ; réjouissez-vous donc devant le Seigneur. (T.P. Alléluia).
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.
Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.
Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.
C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.
Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.
Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.
Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáta es, María, quia per te mundi salus advénit; iam gloriósa gaudes ante Dóminum. (T.P. Allelúia).
Ant. Vous êtes heureuse, ô Marie, car par vous est advenu le salut du monde ; réjouissez-vous donc devant le Seigneur. (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (1 Petr 5, 5b-7)
Lecture brève (1 Petr 5, 5b-7)
Omnes ínvicem humilitátem indúite, quia Deus supérbis resístit, humílibus autem dat grátiam. Humiliámini ígitur sub poténti manu Dei, ut vos exáltet in témpore, omnem sollicitúdinem vestram proiciéntes in eum, quóniam ipsi cura est de vobis.
Revêtez-vous tous d'humilité dans vos rapports les uns avec les autres. En effet Dieu s'oppose aux orgueilleux, aux humbles Il accorde sa grâce. Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu pour qu'Il vous élève quand le jugement viendra. Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis puisqu'Il s'occupe de vous.
 Responsorium breve
Répons bref 
℟. Ave, María, grátia plena; * Dóminus tecum. Ave. ℣. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus fructus ventris tui. * Dóminus tecum. Glória Patri. Ave.
℟. Je vous salue, Marie, pleine de grâces * le Seigneur est avec vous. Je vous salue. ℣. Vous êtes bénie entre les femmes, et le fruit de votre sein est béni. * Le Seigneur est avec vous. Gloire au Père. Je vous salue.
Hymnus
Hymne
Cóncito gressu petis alta montis,
D'un pas rapide vous gagnez la montagne,
Virgo, quam matrem Deus ipse fecit,
Vierge que Dieu Lui même a rendu mère.
ut seni matri studiósi amóris
vous voulez donner à une mère agée la preuve
pígnora promas.
d'un amour attentif.
Cum salutántis capit illa vocem,
Au son de votre voix qui la salue,
ábditus gestit puer exsilíre,
L'enfant dans son sein bondit d'allegresse,
te parens dicit dóminam, salútat
La mère vous donne le titre de Dame,
teque beátam.
Et vous appelle bienheureuse.
Ipsa prædícis fore te beátam
Sans la ferveur de l'Esprit qui parle en vous,
Spíritu fervens pénitus loquénte,
vous annoncez vous-même que vous serez heureuse,
ac Deum cantu célebras amœno
et vous célèbrez en un chant suave le Dieu
magna operántem.
Qui opère des merveilles.
Teque felícem pópuli per orbem
Les peuples de l'univers ne cessent, ô Mère,
semper, o mater, récitant ovántes
de redire et d'applaudir votre bonheur,
atque te credunt Dómini favórum
et ils croient que vous distribuez
esse minístram.
les faveurs divines.
Quæ, ferens Christum, nova semper affers
En portant le Christ, vous nous apportez sans cesse
dona, tu nobis fer opes salútis,
des dons nouveaux ; portez-nous secours
qui pie tecum Tríadem supérnam
et sauvez-nous, nous qui avec vous magnifions
magnificámus. Amen.
la Trinité suprême. Amen.
℣. Benedícta tu in muliéribus. (T. P. allelúia). ℟. Et benedíctus fructus ventris tui. (T. P. allelúia).
℣. Vous êtes bénie entre topute sles femmes 'T. P. alléluia). ℟. Et le fruit de votre sein est béni (T. P. alléluia)
Ant. Beátam me dicent omnes generatiónes, quia ancíllam húmilem respéxit Deus. (T.P. Allelúia.)
Ant. Toutes les générations me diront bienheureuse, car Dieu a regardé l'humilité de Sa servante. (T.P. Alléluia.)
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum,
Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo,
et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ. * Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes,
parce qu'Il a pris en considération l'humilité de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius,
parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint,
et misericórdia eius in progénies et progénies * timéntibus eum.
et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui;
Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur ;
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles;
Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles ;
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes.
Il a comblé de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum, * recordátus misericórdiæ,
Il a relevé Israël, Son enfant, Se souvenant de Sa miséricorde,
sicut locútus est ad patres nostros, * Abraham et sémini eius in sǽcula.
selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátam me dicent omnes generatiónes, quia ancíllam húmilem respéxit Deus. (T.P. Allelúia.)
Ant. Toutes les générations me diront bienheureuse, car Dieu a regardé l'humilité de Sa servante. (T.P. Alléluia.)
Litania
Litanies
Dicámus omnes: Dómine, miserére. ℟. Dómine, miserére.
Disons tous : Seigneur, aie pitié. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro supérna pace et tranquillitáte témporum, invocámus te. ℟. Dómine, miserére.
 Pour la paix suprême et la tranquillité des temps, nous T'invoquons. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro sancta Ecclésia cathólica quæ est in toto orbe diffúsa, supplicámus te. ℟. Dómine, miserére.
 Pour la sainte Église catholique qui est répandue par toute la terre, nous Te supplions. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro pastóre nostro et omni clero eius, implorámus te. ℟. Dómine, miserére.
Pour notre pasteur et tout son clergé, nous Te supplions. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro abbáte nostro et omni congregatióne eius, flagitámus te. ℟. Dómine, miserére.
Pour notre abbé et de toute sa congrégation, nous Te supplions. ℟. Seigneur, prends pitié.
Pro loco nostro et ómnibus habitántibus in eo, deprecámur te. ℟. Dómine, miserére.
Pour ce lieu et pour tous ceux qui l'habitent, nous Te supplions. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro æris tempérie et fecunditáte terræ, precámur te. ℟. Dómine, miserére.
Pour la douceur du climat, et la fertilité de la terre, nous Te prions. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro his qui infirmántur ac divérsis languóribus detinéntur, exorámus te. ℟. Dómine, miserére.
Pour ceux qui sont affaiblis et atteints de divers maux, nous Te supplions. ℟. Seigneur aie pitié.
Pro remissióne peccatórum vel emendatióne morum, rogámus te. ℟. Dómine, miserére.
Pour la rémission des pécheurs ou la réforme des moeurs, nous Te demandons. ℟. Seigneur, aie pitié.
Pro réquie defunctórum et indulgéntia pæniténtium, implorámus te. ℟. Dómine, miserére.
Pour le repos des morts et l'indulgence des pénitents, nous T'implorons. ℟. Seigneur, aie pitié.
Exáudi nos, Deus, in omni oratióne nostra, quia pius es.
Exauce-nous, ô Dieu, dans toutes nos prières, car Tu es bon. 
Kýrie eléison. ℟. Christe eléison. Kýrie eléison.
Kýrie eleison. ℟. Christe eléison. Kýrie eléison.
Deinde cantatur ab abbate :
Ensuite l'abbé chante :
Pater noster, qui es in cælis:
sanctificétur nomen tuum;
advéniat regnum tuum;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;
et dimítte nobis débita nostra,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;
℣. Et ne nos indúcas in tentatiónem;
℟. Sed líbera nos a malo.
Notre Père, qui es aux cieux :
que Ton nom soit sanctifié ;
qu'advienne Ton règne ;
que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et remets-nous nos dettes,
comme nous remettons à nos débiteurs ;
℣. Et ne nous abandonne pas dans l'épreuve ;
℟. Mais libère nous du malin.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Omnípotens sempitérne Deus, qui beátam Vírginem Maríam, Fílium tuum gestántem, ad visitándam Elísabeth inspirásti, præsta, quǽsumus, ut, afflánti Spirítui obsequéntes, cum ipsa te semper magnificáre possímus.
Dieu tout-puissant et éternel, qui as inspiré à la bienheureuse Vierge Marie, enceinte de Ton Fils, à visiter d'Élisabeth, accorde-nous, nous Te prions, que, obéissant à l'Esprit qui nous inspire, nous puissions toujours T'exalter avec elle.
Si præest sacerdos vel diaconus :
Si un prêtre ou un diacre dirige [l'office]:
℣. Dominus vobiscum. ℟. Et cum spiritu tuo.
℣. Le Seigneur soit avec vous. ℟. Et avec votre esprit.
Benedictio simplex:
Bénédiction simple :
Ille nos benedícat per tempora, qui dixit "lux fiat" ante sǽcula. ℟. Amen.
Qu'Il nous bénisse maintenant, Celui qui dit "Que la lumière soit" avant les siècles. ℟. Amen.
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Divínum auxílium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Que le secours de Dieu demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut