℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinæ virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni cæléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra ætérna prǽmia.
pour notre bonheur éternel.
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna sǽcula. Amen.
à travers l'infini des siècles. Amen.
Ant. Si dilígitis me, mandáta mea serváte, [Quadr. : dicit Dóminus] [T.P. Allelúia].
Ant. Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, [Carême : dit le Seigneur] [T.P. Alléluia].
Psalmus 118 (119), 153-160
Psaume 118 (119), 153-160
XX (Res)
XX (Res)
Vide humiliatiónem meam et éripe me, * quia legem tuam non sum oblítus.
Vois ma misère, et délivre-moi, car je n'oublie pas Ta loi.
Iúdica causam meam et rédime me; * propter elóquium tuum vivífica me.
Défends ma cause et sois mon vengeur, rends-moi la vie selon Ta parole.
Longe a peccatóribus salus, * quia iustificatiónes tuas non exquisiérunt.
Le salut est loin des méchants, car ils ne s'inquiètent pas de Tes lois.
Misericórdiæ tuæ multæ, Dómine; * secúndum iudícia tua vivífica me.
Tes miséricordes sont nombreuses, Seigneur; rends-moi la vie selon Tes jugements.
Multi, qui persequúntur me et tríbulant me; * a testimóniis tuis non declinávi.
Nombreux sont mes persécuteurs et mes ennemis; je ne m'écarte point de Tes enseignements.
Vidi prævaricántes, et tæduit me, * quia elóquia tua non custodiérunt.
A la vue des infidèles, j'ai ressenti de l'horreur, parce qu'ils n'observent pas Ta parole.
Vide quóniam mandáta tua diléxi, Dómine; * secúndum misericórdiam tuam vivífica me.
Considère que j'aime Tes ordonnances, Seigneur ; rends-moi la vie selon Ta bonté.
Princípium verbórum tuórum véritas, * in ætérnum ómnia iudícia iustítiæ tuæ.
Le résumé de Ta parole est la vérité, et toutes les lois de Ta justice sont éternelles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.
Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans Ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.
Tu te nourris alors du travail de tes mains ; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;
Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.
tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.
Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;
Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!
Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 128 (129)
Psaume 128 (129)
Populi afflicti renovata fiducia
Confiance renouvelée du peuple dans l'épreuve
Ecclesia loquitur de iis quæ tolerat (S. Augustinus).
L'Eglise parle de ce qu'elle subit (S. Augustin).
Sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * dicat nunc Israel,
Ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, qu'Israël le dise maintenant,
sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * étenim non potuérunt advérsum me.
ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, mais ils n'ont pas prévalu contre moi.
Supra dorsum meum aravérunt aratóres, * prolongavérunt sulcos suos.
Les pécheurs ont travaillé sur mon dos, ils m'ont fait sentir longtemps leur injustice.
Dóminus autem iustus * concídit cervíces peccatórum.
Le Seigneur est juste, Il tranchera la tête des pécheurs.
Confundántur et convertántur retrórsum * omnes, qui odérunt Sion.
Qu'ils soient confondus et qu'ils reculent en arrière, tous ceux qui haïssent Sion.
Fiant sicut fenum tectórum * quod, priúsquam evellátur, exáruit;
Qu'ils deviennent comme l'herbe des toits, qui se sèche avant qu'on l'arrache ;
de quo non implévit manum suam, qui metit, * et sinum suum, qui manípulos cólligit.
le moissonneur n'en remplit pas sa main, et celui qui ramasse les gerbes n'en remplit pas son sein.
Et non dixérunt, qui præteríbant: «Benedíctio Dómini super vos, * benedícimus vobis in nómine Dómini».
Et les passants n'ont point dit : « Que la bénédiction du Seigneur soit sur nous, nous vous bénissons au Nom du Seigneur ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si dilígitis me, mandáta mea serváte, [Quadr. : dicit Dóminus] [T.P. Allelúia].
Ant. Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, [Carême : dit le Seigneur] [T.P. Alléluia].
Lectio brevis (1 Io 3, 23-24)
Lecture brève (1 Io 3, 23-24)
Hoc est mandátum eius, ut credámus nómini Fílii eius Iesu Christi et diligámus altérutrum, sicut dedit mandátum nobis. Et qui servat mandáta eius, in ipso manet, et ipse in eo; et in hoc cognóscimus quóniam manet in nobis, ex Spíritu, quem nobis dedit.
Voici Son commandement : que nous croyions au nom de Son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, comme Il nous l’a commandé. Celui qui garde Ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’Il demeure en nous, par l’Esprit qu’Il nous a donné.
℣. Tu, Dómine, díriges iustum. ℟. Scrutans corda et renes, Deus.
℣. Toi, Seigneur, Tu diriges le juste. ℟. En scrutant les cœurs et les reins, ô Dieu.
Orémus.
Prions.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Deus, qui beátum Cyríllum epíscopum divínæ maternitátis beatíssimæ Vírginis Maríæ assertórem invíctum effecísti, concéde, ut, qui vere eam Genetrícem Dei crédimus, per incarnatiónem Christi Fílii tui salvémur. Qui tecum.
Dieu, qui a fait du bienheureux évêque Cyrille d'Alexandrieun défenseur invaincu de la maternité divine de la Bienheureuse Vierge Marie, accorde à tous ceux qui croient qu'elle est vraiment la Mère de Dieu, d'obtenir le salut par l'incarnation de Jésus-Christ, Ton Fils.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut