Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
Ter dicitur:
On dit trois fois :
℣. Dómine, lábia mea apéries.
℟. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
℣. Seigneur, ouvre mes lèvres.
℟. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Sequens psalmus dicitur quotidie et anteponitur psalmo 94, si Vigiliæ incipiunt ab invitatorio.
Le psaume suivant se dit chaque jour avant le psaume 94 si les Vigiles commencent par l'invitatoire.
Psalmus 3
Psaume 3
Dominus protector meus
Le Seigneur est mon protecteur
Dormivit et somnum cepit et resurrexit, quoniam Dominus suscepit eum (S. Irenæus).
Il S'est couché et Il S'est endormi, et Il est ressuscité car le Seigneur L'a soutenu.
Dómine, quid multiplicáti sunt, qui tríbulant me? * Multi insúrgunt advérsum me,
Seigneur, pourquoi ceux qui me persécutent se sont-ils multipliés ? Une multitude s'élève contre moi.
multi dicunt ánimæ meæ: * «Non est salus ipsi in Deo».
Beaucoup disent à mon âme : Il n'y a pas de salut pour elle dans son Dieu.
Tu autem, Dómine, protéctor meus es, * glória mea et exáltans caput meum.
Mais Toi, Seigneur, Tu es mon protecteur, ma gloire, et Tu me relèves la tête.
Voce mea ad Dóminum clamávi, * et exaudívit me de monte sancto suo.
De ma voix j'ai crié vers le Seigneur, et Il m'a exaucé du haut de Sa montagne sainte.
Ego obdormívi et soporátus sum, * exsurréxi, quia Dóminus suscépit me.
Je me suis endormi, et j'ai été assoupi ; et je me suis levé, parce que le Seigneur a été mon soutien.
Non timébo mília pópuli circumdántis me. * Exsúrge, Dómine, salvum me fac, Deus meus;
Je ne craindrai point les milliers d'hommes du peuple qui m'environnent. Lève-Toi, Seigneur ; sauve-moi, mon Dieu.
quóniam tu percussísti in maxíllam omnes adversántes mihi, * dentes peccatórum contrivísti.
Car Tu as frappé tous ceux qui s'opposaient à moi sans raison ; Tu as brisé les dents des pécheurs.
Dómini est salus, * et super pópulum tuum benedíctio tua.
Le salut vient du Seigneur ; et c'est Toi qui bénis Ton peuple.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus invitatorius 94
Psaume invitatoire 94
Antiphona statim proponitur ac repetitur, iterumque resumitur post unamquam stropham.
L'antienne est proposée une fois puis répétée, et ensuite reprise après chaque strophe.
Regem Apostolórum, Dóminum, * veníte, adorémus.
Le Roi des Apôtres, le Seigneur, * venez, adorons.
℟. Regem Apostolórum, Dóminum, * veníte, adorémus.
℟. Le Roi des Apôtres, le Seigneur, * venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui et dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
℟. Regem Apostolórum, Dóminum, * veníte, adorémus.
℟. Le Roi des Apôtres, le Seigneur, * venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quóniam non repéllet Dóminus plebem suam, quia in manu eius sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au dessus de tous les dieux ; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple ; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
℟. Veníte, adorémus.
℟. venez, adorons.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illus, et arídam fundavérunt manus eius. Veníte, adorémus et procidámus ante Deum, plorémus coram Dómino qui fecit nos, quia ipse est Dóminus Deus noster, nos autem pópulus eius et oves páscuæ eius.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
℟. Regem Apostolórum, Dóminum, * veníte, adorémus.
℟. Le Roi des Apôtres, le Seigneur, * venez, adorons.
Hódie si vocem eius audieritus: "Nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt et vidérunt ópera mea.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent Mes œuvres.
℟. Veníte, adorémus.
℟. venez, adorons.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi: Semper hi errant corde. Isi vero non cognovérunt vias meas, quibus iurávi in ira mea: Si introíbunt in réquiem meam."
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit : Toujours ils errent de cœur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entrerons dans Mon repos.
℟. Regem Apostolórum, Dóminum, * veníte, adorémus.
℟. Le Roi des Apôtres, le Seigneur, * venez, adorons.
Glória Patri et Fílio, et Spirítui sancto. Sicut erat in princípio et nunc et semper et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen.
℟. Veníte, adorémus.
℟. venez, adorons.
℟. Regem Apostolórum, Dóminum, * veníte, adorémus.
℟. Le Roi des Apôtres, le Seigneur, * venez, adorons.
Hymnus
O sempitérnæ cúriæ
regis supremi príncipes,
quos ipse Iesus édocens
donávit orbi Apóstolos,
Supérna vos Ierúsalem,
lucérna cuius Agnus est,
gemmas micántes póssidet,
præclára vos fundámina.
Vos et celébrat grátulans
nunc sponsa Christi Ecclésia,
quam sermo vester éxciit,
quam consecrástis sánguine.
Cadéntibus cum sǽculis
iudex Redémptor séderit,
qua laude vos sedébitis,
senátus altæ glóriæ!
Nos ergo vestra iúgiter
prex adiuvándo róboret,
fudístis ut quæ sémina
in grana cæli flóreant.
Ætérna Christo glória,
qui fecit esse núntios
vos Patris, atque Spíritus
replévit almo númine. Amen.
IN I NOCTURNO
AU Ier NOCTURNE
Ant. 1. In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum.
Ant. 1. Sur toute la terre, leur voix s'est élevée, et aux extrémités de la terre, leurs paroles.
Psalmus 18
Psaume 18
Laus Domini rerum conditoris
Louange au Seigneur créateur des choses
Visitavit nos Oriens ex alto...ad dirigendos pedes nostros in viam pacis (Lc 1,78.79)
L'astre d'en haut est venu nous visiter pour guider nos pas sur le chemin de la paix. (Lc 1, 78. 79).
Cæli enárrant glóriam Dei,* et ópera mánuum eíus annúntiat firmaméntum.
Les cieux racontent la gloire de Dieu, * et le firmament publie les œuvres de Ses mains.
Dies diéi erúctat verbum, * et nox nocti índicat sciéntiam.
Le jour proclame ce message au jour, et la nuit en donne connaissance à la nuit.
Non sunt loquélæ neque sermónes, * quorum non intellegántur voces:
Ce ne sont point des paroles, ce n'est pas un langage dont la voix ne soit pas entendue :
in omnem terram exívit sonus eórum, * et in fines orbis terræ verba eórum.
leur bruit s'est répandu dans toute la terre, et leurs accents jusqu'aux extrémités du monde.
Soli pósuit tabernáculum in eis, et ipse, tamquam sponsus procédens de thálamo suo, * exsultávit ut gigas ad curréndam viam. 
Il a établi Sa tente dans le soleil, qui est lui-même semblable à un époux sortant de Sa chambre nuptiale, il S'est élancé comme un géant pour fournir Sa carrière.
A fínibus cælórum egréssio eíus, et occúrsus eíus usque ad fines eórum, * nec est quod se abscóndat a calóre eíus.
Il sort de l'extrémité du ciel, et Sa course va jusqu'à l'autre extrémité, et il n'y a personne qui se dérobe à Sa chaleur.
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis. 
La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.
Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sǽculum sǽculi; * iudícia Dómini vera, iústa ómnia simul, 
La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum, * et dulcióra super mel et favum stillántem. 
Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Étenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa. 
Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? Ab occúltis munda me * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei,
Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.
Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei, * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.
Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.
Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum.
Ant. Sur toute la terre, leur voix s'est élevée, et aux extrémités de la terre, leurs paroles.
Ant. 2. Clamavérunt iusti, et Dóminus exaudívit eos.
Ant. 2.
Psalmus 33 (34)
Psaume 33 (34)
Dominus iustorum salus
Le Seigneur est le salut des justes
Gustastis quoniam dulcis Dominus (1 Petr 2, 3).
Goûtez comme est doux le Seigneur (1 Petr 2, 3).
Benedícam Dóminum in omni témpore, * semper laus eius in ore meo.
Je veux bénir le Seigneur en tout temps; Sa louange sera toujours dans ma bouche.
In Dómino gloriábitur ánima mea, * áudiant mansuéti et læténtur.
Dans le Seigneur mon âme se glorifiera : que les doux entendent et se réjouissent
Magnificáte Dóminum mecum, * et exaltémus nomen eius in idípsum.
Exaltez avec moi le Seigneur, ensemble célébrons Son nom !
Exquisívi Dóminum, et exaudívit me * et ex ómnibus terróribus meis erípuit me.
J'ai cherché le Seigneur, et Il m'a exaucé, et Il m'a délivré de toutes mes frayeurs.
Respícite ad eum, et illuminámini * et fácies vestræ non confundéntur.
Quand on regarde vers Lui, on est rayonnant de Joie, et le visage ne se couvre pas de honte.
Iste pauper clamávit, et Dóminus exaudívit eum * et de ómnibus tribulatiónibus eius salvávit eum.
Ce pauvre a crié, et le Seigneur l'a entendu, et Il l'a sauvé de toutes ses angoisses.
Vallábit ángelus Dómini in circúitu timéntes eum * et erípiet eos.
L'ange du Seigneur campe autour de ceux qui Le craignent, et Il les sauve.
Gustáte et vidéte quóniam suávis est Dóminus; * beátus vir, qui sperat in eo.
Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon ! Heureux l'homme qui met en lui son refuge !
Timéte Dóminum, sancti eius, * quóniam non est inópia timéntibus eum.
Craignez le Seigneur, vous Ses saints, car il n'y a point d'indigence pour ceux qui Le craignent.
Dívites eguérunt et esuriérunt, * inquiréntes autem Dóminum non defícient omni bono.
Les riches ont été dans la disette et la faim, mais ceux qui cherchent le Seigneur ne manquent à aucun bien.
Veníte, fílii, audíte me: * timórem Dómini docébo vos.
Venez, mes fils, écoutez-moi, je vous enseignerai la crainte du Seigneur.
Quis est homo, qui vult vitam, * díligit dies, ut vídeat bonum?
Quel est l'homme qui aime la vie, qui désire de longs jours pour jouir du bonheur ?
Próhibe línguam tuam a malo, * et lábia tua ne loquátur dolum.
Préserve ta langue du mal, et tes lèvres des paroles trompeuses;
Divérte a malo et fac bonum, * inquíre pacem et perséquere eam.
éloigne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix, et poursuis-la.
Oculi Dómini super iustos, * et aures eius in clamórem eórum.
Les yeux du Seigneur sont sur les justes; et ses oreilles sont attentives à leurs cris.
Vultus autem Dómini super faciéntes mala, * ut perdat de terra memóriam eórum.
La face du Seigneur est contre ceux qui font le mal; pour retrancher de la terre leur souvenir.
Clamavérunt, et Dóminus exaudívit * et ex ómnibus tribulatiónibus eórum liberávit eos.
Les justes crient, et le Seigneur les entend, et Il les délivre de toutes leurs angoisses.
Iuxta est Dóminus iis, qui contríto sunt corde, * et confráctos spíritu salvábit.
le Seigneur est près de ceux qui ont le coeur brisé, Il sauve ceux dont l'esprit est abattu.
Multæ tribulatiónes iustórum, * et de ómnibus his liberábit eos Dóminus.
Nombreux sont les malheurs du juste, mais de tous le Seigneur le délivre.
Custódit ómnia ossa eórum, * unum ex his non conterétur.
II garde tous ses os, aucun d'eux ne sera brisé.
Interfíciet peccatórem malítia, * et, qui odérunt iustum, puniéntur.
Le mal tue le méchant, et les ennemis du juste sont châtiés.
Rédimet Dóminus ánimas servórum suórum, * et non puniéntur omnes, qui sperant in eo.
le Seigneur délivre l'âme de ses serviteurs, et tous ceux qui se réfugient en Lui ne sont pas châtiés.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Clamavérunt iusti, et Dóminus exaudívit eos.
Ant.
Ant. 3. Constítues eos príncipes super omnem terram; mémores erunt nóminis tui, Dómine.
Ant. 3.
Psalmus 44 (45)
Psaume 44 (45)
Regis nuptiæ
Chant nuptial pour le roi
Ecce Sponsus venit; exite obviam ei (Mt 25, 6).
Voici l'époux, sortez à Sa rencontre (Mt 25, 6).
Eructávit cor meum verbum bonum, dico ego ópera mea regi. * Língua mea cálamus scribæ velóciter scribéntis.
De mon cœur jaillit un beau chant ; je dédis mon œuvre au roi. Ma langue est comme le roseau rapide du scribe.
Speciósus forma es præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis, * proptérea benedíxit te Deus in ætérnum.
Tu es le plus beau des fils de l'homme, la grâce est répandue sur Tes lèvres, c'est pourquoi Dieu T'a béni pour toujours.
Accíngere gládio tuo super femur tuum, potentíssime, * magnificéntia tua et ornátu tuo.
Ceins Ton épée sur Ta cuisse, ô héros, revêts Ta splendeur et Ta majesté.
Et ornátu tuo procéde, currum ascénde * propter veritátem et mansuetúdinem et iustítiam.
Et dans Ta majesté avance-Toi, monte sur Ton char, combats pour la vérité, la douceur et la justice.
Et dóceat te mirabília déxtera tua: sagíttæ tuæ acútæ pópuli sub te cadent * in corda inimicórum regis.
et que Ta droite Te fasse accomplir des faits merveilleux. Tes flèches sont aiguës, des peuples tomberont à Tes pieds, elles perceront le cœur des ennemis du roi.
Sedes tua, Deus, in sæculum sæculi; * sceptrum æquitátis sceptrum regni tui.
Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours ; le sceptre de Ta royauté est un sceptre de droiture.
Dilexísti iustítiam et odísti iniquitátem, proptérea unxit te Deus, Deus tuus, * óleo lætítiæ præ consórtibus tuis.
Tu aimes la justice et Tu hais l'iniquité : c'est pourquoi Dieu, Ton Dieu, T'a oint d'une huile d'allégresse, de préférence à Tes compagnons.
Myrrha et álœ et cásia ómnia vestiménta tua; * e dómibus ebúrneis chordæ deléctant te.
La myrrhe, l'aloès et la casse s'exhalent de tous Tes vêtements, des palais d'ivoire, les lyres te réjouissent.
Fíliæ regum in pretiósis tuis; * ástitit regína a dextris tuis ornáta auro ex Ophir.
Des filles de rois sont parmi Tes bien-aimées, la reine est à Ta droite, parée de l'or d'Ophir.
Audi, fília, et vide, et inclína aurem tuam * et oblivíscere pópulum tuum et domum patris tui;
Écoutez, ma fille, regardez et prêtez l'oreille : oubliez votre peuple et la maison de votre père,
et concupíscet rex spéciem tuam. * Quóniam ipse est dóminus tuus, et adóra eum.
et le roi sera épris de votre beauté ; car Il est votre Seigneur : rendez-lui vos hommages.
Fília Tyri cum munéribus; * vultum tuum deprecabúntur dívites plebis.
La fille de Tyr, avec des présents, et les plus riches du peuple rechercheront votre faveur. "
Gloriósa nimis fília regis intrínsecus, * textúris áureis circumamícta.
Toute resplendissante est la fille du roi dans l'intérieur; son vêtement est fait de tissus d'or.
In véstibus variegátis adducétur regi; * vírgines post eam, próximæ eius, afferúntur tibi.
En robe de couleurs variées, elle est présentée au roi ; après elles, des jeunes filles ses compagnes, Te sont amenées.
Afferúntur in lætítia et exsultatióne, * adducúntur in domum regis.
On les introduit au milieu des réjouissances et de l'allégresse ; elles entrent dans le palais du Roi.
Pro pátribus tuis erunt tibi fílii; * constítues eos príncipes super omnem terram.
Vos enfants prendront la place de vos pères ; vous les établirez princes sur toute la terre.
Memor ero nóminis tui * in omni generatióne et generatióne;
Je rappellerai votre nom dans tous les âges ;
proptérea pópuli confitebúntur tibi in ætérnum * et in sǽculum sǽculi.
et les peuples vous loueront éternellement et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Constítues eos príncipes super omnem terram; mémores erunt nóminis tui, Dómine.
Ant.
Ant. 4. Príncipes populórum congregáti sunt cum Deo Abraham.
Ant. 4.
Psalmus 46 (47)
Psaume 46 (47)
Dominus universorum rex
Le Seigneur est roi de l'univers
Sedet ad dexteram Patris, et regni eius non erit finis.
Il est assis à la droite du père, et Son règne n'aura pas de fin.
Omnes gentes, pláudite mánibus, * iubiláte Deo in voce exsultatiónis,
Vous tous, peuples, battez des mains, célébrez Dieu par des cris d'allégresse,
quóniam Dóminus Altíssimus, terríbilis, * rex magnus super omnem terram.
car le Seigneur est très haut, redoutable, grand roi sur toute la terre.
Subiécit pópulos nobis * et gentes sub pédibus nostris.
Il nous assujettit les peuples, Il met les nations sous nos pieds.
Elégit nobis hereditátem nostram, * glóriam Iacob, quem diléxit.
II nous choisit notre héritage, la gloire de Jacob, Son bien-aimé.
Ascéndit Deus in iúbilo, * et Dóminus in voce tubæ.
Dieu monte dans la joie ; Le Seigneur, au son de la trompette.
Psállite Deo, psállite; * psállite regi nostro, psállite.
Chantez à Dieu, chantez ; chantez à notre Roi, chantez.
Quóniam rex omnis terræ Deus, * psállite sapiénter.
Car Dieu est roi de toute la terre, chantez un cantique de louange.
Regnávit Deus super gentes, * Deus sedet super sedem sanctam suam.
Dieu règne sur les nations, Il siège sur Son trône saint.
Príncipes populórum congregáti sunt * cum pópulo Dei Abraham,
Les princes des peuples se réunissent pour former un peuple du Dieu d'Abraham,
quóniam Dei sunt scuta terræ: * veheménter elevátus est.
car à Dieu sont les boucliers de la terre : Il est souverainement élevé.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Príncipes populórum congregáti sunt cum Deo Abraham.
Ant.
Ant. 5. Dedísti hereditátem timéntibus nomen tuum, Dómine.
Ant. 5.
Psalmus 60 (61)
Psaume 60 (61)
Exsulis oratio
Prière de l'exilé
Oratio iusti æterna sperantis (S. Hilarius).
Prière du juste attendant l'éternité (S. Hilaire).
Exáudi, Deus, deprecatiónem meam, * inténde oratióni meæ.
O Dieu, entends mes cris, sois attentif à ma prière.
A fínibus terræ ad te clamávi, dum anxiarétur cor meum. * In petram inaccéssam mihi deduc me!
De l'extrémité de la terre je crie vers Toi, dans l'angoisse de mon coeur ; conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre.
Quia factus es spes mea, * turris fortitúdinis a fácie inimíci.
Car Tu es pour moi un refuge, une tour puissante contre l'ennemi.
Inhabitábo in tabernáculo tuo in sǽcula, * prótegar in velaménto alárum tuárum,
Je voudrais demeurer à jamais dans Ta tente, me réfugier à l'abri de Tes ailes,
quóniam tu, Deus meus, exaudísti vota mea, * dedísti hereditátem timéntium nomen tuum.
car Toi, ô Dieu, Tu exauces mes voeux, Tu m'as donné l'héritage de ceux qui révèrent Ton nom.
Dies super dies regis adícies, * annos eius usque in diem generatiónis et generatiónis.
Ajoute des jours aux jours du roi, que ses années se prolongent d'âge en âge !
Sédeat in ætérnum in conspéctu Dei; * misericórdia et véritas servent eum.
Qu'il demeure sur le trône éternellement devant Dieu ; ordonne à Ta miséricorde et à Ta vérité de le garder !
Sic psalmum dicam nómini tuo in sǽculum sǽculi, * ut reddam vota mea de die in diem.
Alors je célébrerai Ton nom à jamais, et j'accomplirai mes voeux chaque jour.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dedísti hereditátem timéntibus nomen tuum, Dómine.
Ant.
Ant. 6. Annuntiaverunt opera Dei et facta eius intellexerunt.
Ant. 6.
Psalmus 63 (64)
Psaume 63 (64)
Contra hostes oratio
Prière contre l'ennemi
Maxime Domini passio commendatur in hoc psalmo (S. Augustinus).
Ce psaume illustre surtout la Passion du Seigneur (S. Augustin).
Exáudi, Deus, vocem meam in meditatióne mea; * a timóre inimíci custódi ánimam meam.
O Dieu, écoute ma voix, quand je fais entendre mes plaintes; défends ma vie contre un ennemi qui m'épouvante ;
Prótege me a convéntu malignántium, * a multitúdine operántium iniquitátem.
protège-moi contre les complots des malfaiteurs, contre la troupe soulevée des hommes iniques,
Qui exacuérunt ut gládium línguas suas, intendérunt sagíttas suas, venéfica verba * ut sagíttent in occúltis immaculátum.
qui aiguisent leurs langues comme un glaive, qui préparent leurs flèches - leur parole amère !
Súbito sagittábunt eum et non timébunt, * firmavérunt sibi consílium nequam.
pour les décocher dans l'ombre contre l'innocent ; ils les décochent contre lui à l'improviste, sans rien craindre.
Disputavérunt, ut abscónderent láqueos, * dixérunt: «Quis vidébit eos?».
Ils s'affermissent dans leurs desseins pervers, ils se concertent pour tendre leurs pièges ; ils disent : " Qui les verra? "
Excogitavérunt iníqua, perfecérunt excogitáta consília. * Interióra hóminis et cor eius abyssus.
Ils ne méditent que forfaits : " Nous sommes prêts, disent-ils, notre plan est bien dressé. " L'intérieur de l'homme et son coeur sont un abîme !
Et sagittávit illos Deus; súbito factæ sunt plagæ eórum, * et infirmávit eos língua eórum.
Mais Dieu a lancé sur eux Ses traits : soudain les voilà blessés ! On les jette par terre ; les traits de leur langue retombent sur eux !
Caput movébunt omnes, qui vidébunt eos, * et timébit omnis homo;
Tous ceux qui les voient branlent la tête ! Tous les hommes sont saisis de crainte,
et annuntiábunt ópera Dei * et facta eius intéllegent.
ils publient l'oeuvre de Dieu, ils comprennent ce qu'Il a fait.
Lætábitur iustus in Dómino et sperábit in eo, * et gloriabúntur omnes recti corde.
Le juste se réjouit dans le Seigneur et se confie en Lui, tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Annuntiaverunt opera Dei et facta eius intellexerunt.
Ant.
℣. Omnes mirabántur in verbis grátiæ. ℟. Quæ procedébant de ore ipsius.
℣. Tous étaient étonnés des paroles de grâce. ℟. Qui sortait de Sa bouche.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Deus Pater omnípotens sit nobis propítius et clemens. ℟. Amen.
Que Dieu le Père tout-puissant soit pour nous propice et clément. ℟. Amen.
In primo nocturno, utroque anno
Premier nocturne, années I et II
De Epístula prima beáti Pauli apóstoli ad Corínthios
De la première lettre de saint Paul aux Corinthiens
Lectio I
Lecture I
Sic nos exístimet homo ut minístros Christi et dispensatóres mysteriórum Dei. Hic iam quæritur inter dispensatóres, ut fidélis quis inveniátur. Mihi autem pro mínimo est ut a vobis iúdicer aut ab humáno die. Sed neque meípsum iúdico; nihil enim mihi cónscius sum, sed non in hoc iustificátus sum. Qui autem iúdicat me, Dóminus est! Itaque nolíte ante tempus quidquam iudicáre, quoadúsque véniat Dóminus, qui et illuminábit abscóndita tenebrárum et manifestábit consília córdium; et tunc laus erit unicuíque a Deo.
Qu'on nous regarde donc comme des serviteurs du Christ et des intendants des mystères de Dieu. Or, ce qu'en fin de compte on demande à des intendants, c'est que chacun soit trouvé fidèle. Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous ou par un tribunal humain. Bien plus, je ne me juge pas moi-même. Ma conscience, il est vrai, ne me reproche rien, mais je n'en suis pas justifié pour autant; mon juge, c'est le Seigneur. Ainsi donc, ne portez pas de jugement prématuré. Laissez venir le Seigneur; c'est lui qui éclairera les secrets des ténèbres et rendra manifestes les desseins des cœurs. Et alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui revient.
℟. Ecce ego mitto vos sicut oves in médio lupórum, dicit Dóminus; * Estóte ergo prudéntes sicut serpéntes et símplices sicut colúmbæ. ℣. Dum lucem habétis, crédite in lucem, ut fílii lucis sitis, dicit Dóminus. * Estóte.
℟. Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups, dit le Seigneur; * Soyez donc adroits comme les serpents, et candides comme les colombes. ℣. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière: vous serez alors des hommes de lumière, dit le Seigneur. * Soyez donc.
Lectio II
Lecture II
Hæc autem, fratres, transfigurávi in me et Apóllo propter vos, ut in nobis discátis illud: "Ne supra quæ scripta sunt", ne unus pro álio inflémini advérsus álterum. Quis enim te discérnit? Quid autem habes, quod non accepísti? Si autem accepísti, quid gloriáris, quasi non accéperis?
En tout cela, frères, je me suis pris comme exemple avec Apollos à cause de vous, pour que vous appreniez, en nos personnes, la maxime: " Rien au-delà de ce qui est écrit ", afin que vous ne vous gonfliez pas d'orgueil en prenant le parti de l'un contre l'autre. Qui donc en effet te distingue? Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l'avais pas reçu?
℟. Tóllite iugum meum super vos, dicit Dóminus, et díscite quia mitis sum et húmilis corde; * Iugum enim meum suáve est, et onus meum leve. ℣. Et inveniétis réquiem animábus vestris. * Iugum.
℟. Prenez sur vous mon joug, dit le Seigneur; apprenez que je suis doux et humble de cœur; * Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. ℣. Et vous trouverez le repos véritable. * Oui.
Lectio III
Lecture III
Iam saturáti estis, iam dívites facti estis. Sine nobis regnástis; et útinam regnarétis, ut et nos vobíscum regnarémus. Puto enim, Deus nos apóstolos novíssimos osténdit tamquam morti destinátos, quia spectáculum facti sumus mundo et ángelis et homínibus. Nos stulti propter Christum, vos autem prudéntes in Christo; nos infírmi, vos autem fortes; vos gloriósi, nos autem ignóbiles. Usque in hanc horam et esurímus et sitímus et nudi sumus et cólaphis cædimur et instábiles sumus et laborámus operántes mánibus nostris; maledícti benedícimus, persecutiónem passi sustinémus, blasphemáti obsecrámus; tamquam purgaménta mundi facti sumus, ómnium peripséma, usque adhuc.
Déjà, vous êtes rassasiés! déjà vous vous êtes enrichis! sans nous, vous êtes devenus rois! Ah! que ne l'êtes-vous donc, rois, pour que nous partagions, nous aussi, votre royauté! Car Dieu, ce me semble, nous a, nous les apôtres, exhibés au dernier rang, comme des condamnés à mort; oui, nous avons été livrés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Nous sommes fous, nous, à cause du Christ, mais vous, vous êtes prudents dans le Christ; nous sommes faibles, mais vous, vous êtes forts; vous êtes à l'honneur, mais nous dans le mépris. Jusqu'à l'heure présente, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes nus, maltraités et errants; nous nous épuisons à travailler de nos mains. On nous insulte et nous bénissons; on nous persécute et nous l'endurons; on nous calomnie et nous consolons. Nous sommes devenus comme l'ordure du monde, jusqu'à présent l'universel rebut.
℟. Dum stetéritis ante reges et præsides, nolíte cogitáre quómodo aut quid loquámini; * Dábitur enim vobis in illa hora quid loquámini. ℣. Non enim vos estis, qui loquímini, sed Spíritus Patris vestri, qui lóquitur in vobis. * Dábitur.
℟. Lorsque vous serez accusés, debout devant les rois et les gouverneurs, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz: * Ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. ℣. Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. * Ce que.
Lectio IV
Lecture IV
Non ut confúndam vos, hæc scribo, sed ut quasi fílios meos caríssimos móneam; nam si decem mília pædagogórum habeátis in Christo, sed non multos patres, nam in Christo Iesu per evangélium ego vos génui. Rogo ergo vos: imitatóres mei estóte!
Ce n'est pas pour vous confondre que j'écris cela; c'est pour vous avertir comme mes enfants bien-aimés. Auriez-vous en effet des milliers de pédagogues dans le Christ, que vous n'avez pas plusieurs pères; car c'est moi qui, par l'Évangile, vous ai engendrés dans le Christ Jésus. Je vous en prie donc, montrez-vous mes imitateurs.
℟. Vidi coniúnctos viros, habéntes spléndidas vestes, et ángelus Dómini locútus est ad me, dicens: * Isti sunt viri sancti facti amíci Dei. ℣. Vidi ángelum Dei volántem per médium cælum, voce magna clamántem et dicéntem: * Isti sunt. ℣. Glória Patri. * Isti sunt.
℟. Je vis une réunion d'hommes qui portaient des tuniques somptueuses; un ange du Seigneur me dit alors: * Voici des hommes saints, des amis de Dieu! ℣. Je vis un ange de Dieu qui volait au zénith; il proclamait d'une voix forte: * Voici. ℣. Gloire au Père. * Voici.
IN II NOCTURNO
AU IIème NOCTURNE
Ant. 7. Exaltabúntur córnua iusti, allelúia.
Ant. 7.
Psalmus 74 (75)
Psaume 74 (75)
Dominus summus iudex
Le Seigneur, juge suprême
Deposuit potentes de sede et exaltavit humiles (Lc 1, 52).
Il dépose les puissants de leur trône et exalte les humble (Lc 1, 52).
Confitébimur tibi, Deus;   confitébimur et invocábimus nomen tuum: * narrábimus mirabília tua.
Nous Te louerons, ô Dieu ; nous Te louerons, et nous invoquerons Ton nom ; nous raconterons Tes merveilles.
Cum statúero tempus, * ego iustítias iudicábo.
Au temps que J'aurai fixé, Je ferai parfaite justice.
Si liquefácta est terra et omnes, qui hábitant in ea, * ego confirmávi colúmnas eius.
La terre s'est dissoute, avec tous ceux qui l'habitent, Moi J'ai affermi ses colonnes.
Dixi gloriántibus: «Nolíte gloriári! »* et delinquéntibus: «Nolíte exaltáre cornu!
J'ai dit aux méchants: Ne commettez plus l'iniquité; et aux pécheurs: N'élevez plus un front superbe.
Nolíte exaltáre in altum cornu vestrum; * nolíte loqui advérsus Deum protérva» .
Ne levez plus si haut la tête; cessez de proférer des blasphèmes contre Dieu.
Quia neque ab oriénte neque ab occidénte * neque a desértis exaltátio.
Car ce n'est ni de l'orient, ni de l'occident, ni des montagnes désertes, que vous viendra le secours,
Quóniam Deus iudex est: * hunc humíliat et hunc exáltat.
parce que c'est Dieu qui est juge. Il humilie celui-ci, et Il élève celui-là;
Quia calix in manu Dómini * vini meri plenus misto.
car il y a dans la main du Seigneur une coupe de vin pur, pleine d'aromates.
Et inclinávit ex hoc in hoc; verúmtamen usque ad fæces epotábunt, * bibent omnes peccatóres terræ.
Il en verse de côté et d'autre, et pourtant la lie n'en est pas encore épuisée; tous les pécheurs de la terre en boiront.
Ego autem annuntiábo in sǽculum, * cantábo Deo Iacob.
Pour moi, j'annoncerai ces choses dans les siècles ; je chanterai le Dieu de Jacob.
Et ómnia córnua peccatórum confríngam, * et exaltabúntur córnua iusti.
Et je briserai toutes les cornes des pécheurs, et les cornes du juste se redresseront.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exaltabúntur córnua iusti, allelúia.
Ant.
Ant. 8. Annuntiáte de die in diem salutáre Dei.
Ant. 8.
Psalmus 95 (96)
Psaume 95 (96)
Dominus rex et iudex omnis terræ
Le Seigneur est roi et juge de toute la terre
Cantabant quasi canticum novum ante sedem in conspectu Agni (Cf. Ap 14, 3).
Ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône en présence de l'Agneau (Cf. Ap 14, 3).
Cantáte Dómino cánticum novum, * cantáte Dómino, omnis terra.
Chantez au Seigneur un cantique nouveau, chantez au Seigneur, toute la terre .
Cantáte Dómino, benedícite nómini eius, * annuntiáte de die in diem salutáre eius.
Chantez au Seigneur, bénissez Son nom ! Annoncez de jour en jour Son salut,
Annuntiáte inter gentes glóriam eius, * in ómnibus pópulis mirabília eius.
Racontez Sa gloire parmi les nations, Ses merveilles parmi tous les peuples.
Quóniam magnus Dóminus et laudábilis nimis, * terríbilis est super omnes deos.
Car le Seigneur est grand et digne de toute louange, Il est redoutable par dessus tous les dieux,
Quóniam omnes dii géntium inánia, * Dóminus autem cælos fecit.
car tous les dieux des nations sont néant. Mais le Seigneur a fait les cieux.
Magnificéntia et pulchritúdo in conspéctu eius, * poténtia et decor in sanctuário eius.
La splendeur et la magnificence sont devant Lui, la puissance et la majesté sont dans Son sanctuaire.
Afférte Dómino, famíliæ populórum, afférte Dómino glóriam et poténtiam, * afférte Dómino glóriam nóminis eius.
Rendez au Seigneur, famille des peuples, rendez au Seigneur gloire et puissance,  rendez au Seigneur la gloire due à Son nom.
Tóllite hóstias et introíte in átria eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez l'offrande et venez dans Ses parvis, prosternez vous devant le Seigneur avec l'ornement sacré.
Contremíscite a fácie eius, univérsa terra, * dícite in géntibus: «Dóminus regnavit!».
Tremblez devant Lui, vous, habitants de toute la terre, dites parmi les nations : « le Seigneur est roi ! ».
Etenim corréxit orbem terræ, qui non commovébitur; * iudicábit pópulos in æquitáte.
aussi le monde sera stable et ne chancellera pas ; Il jugera les peuples avec équité.
Læténtur cæli et exsúltet terra, sonet mare et plenitúdo eius; * gaudébunt campi et ómnia, quæ in eis sunt.
Que les cieux se réjouissent et que la terre soit dans l'allégresse ! Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle contient ! Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme,
Tunc exsultábunt ómnia ligna silvárum a fácie Dómini, quia venit, * quóniam venit iudicáre terram.
que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie devant le Seigneur , car Il vient, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terræ in iustítia * et pópulos in veritáte sua.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon Sa vérité
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Annuntiáte de die in diem salutáre Dei.
Ant.
Ant. 9. Annuntiavérunt iustítiam eius, et vidérunt omnes pópuli glóriam eius.
Ant. 9. Ils annonceront Sa justice, et tous les peuples verront Sa gloire.
Psalmus 96 (97)
Psaume 96 (97)
Gloria Domini in iudicio
Gloire de Dieu dans sa justice
Hic psalmus salutem mundi significat et fidem omnium gentium in ipsum (S. Athanasius).
Ce psaume signifie le salut du monde et la foi de toute nation en lui (S. Athanase).
Dóminus regnávit! Exsúltet terra, * læténtur ínsulæ multæ.
Le Seigneur est roi : que la terre soit dans l'allégresse, que les îles nombreuses se réjouissent.
Nubes et calígo in circúitu eius, * iustítia et iudícium firmaméntum sedis eius.
La nuée et l'ombre l'environnent, la justice et l'équité sont la base de Son trône.
Ignis ante ipsum præcédet * et inflammábit in circúitu inimícos eius.
Le feu s'avance devant Lui, et dévore à l'entour Ses adversaires.
Illustrárunt fúlgura eius orbem terræ: * vidit et contrémuit terra.
Ses éclairs illuminent le monde : la terre le voit et tremble.
Montes sicut cera fluxérunt a fácie Dómini, * a fácie Dómini omnis terra.
Les montagnes se fondent comme la cire devant le Seigneur, devant le Seigneur de toute la terre.
Annuntiavérunt cæli iustítiam eius, * et vidérunt omnes pópuli glóriam eius.
Les cieux proclament Sa justice, et tous les peuples contemplent Sa gloire.
Confundántur omnes, qui adórant sculptília et qui gloriántur in simulácris suis. * Adoráte eum, omnes ángeli eius.
Ils seront confondus tous les adorateurs d'images, qui sont fiers de leurs idoles. Tous les anges se prosternent devant Lui.
Audívit et lætáta est Sion, et exsultavérunt fíliæ Iudæ * propter iudícia tua, Dómine.
Sion a entendu et s'est réjouie, les filles de Juda sont dans l'allégresse, à cause de Tes jugements, Seigneur.
Quóniam tu Dóminus, Altíssimus super omnem terram, * nimis exaltátus es super omnes deos.
Car Toi, Seigneur, Tu es le Très-Haut sur toute la terre, Tu es souverainement élevé au dessus de tous les dieux.
Qui dilígitis Dóminum, odíte malum; custódit ipse ánimas sanctórum suórum, * de manu peccatóris liberábit eos.
Vous qui aimez le Seigneur, haïssez le mal; Il garde les âmes de Ses fidèles, Il les délivre de la main des méchants.
Lux orta est iusto, * et rectis corde lætítia.
La lumière est semée pour le juste, et la joie pour ceux qui ont le cœur droit.
Lætámini, iusti, in Dómino * et confitémini memóriæ sanctitátis eius.
Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur, et rendez gloire à Son Saint Nom.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Annuntiavérunt iustítiam eius, et vidérunt omnes pópuli glóriam eius.
Ant. Ils annonceront Sa justice, et tous les peuples verront Sa gloire.
Ant. 10. Vidérunt omnes términi terræ salutáre Dei nostri.
Ant. 10.
Psalmus 97 (98)
Psaume 97 (98)
Dominus victor in iudicio
Le Seigneur est victorieux dans sa justice
Hic psalmus priorem Domini adventum significat et fidem omnium gentium (S. Athanasius).
Ce psaume signifie la première venue du Seigneur et la foi de toutes les nations (S. Athanase).
Cantáte Dómino cánticum novum, * quia mirabília fecit.
Chantez au Seigneur un chant nouveau, car Il a fait des merveilles.
Salvávit sibi déxtera eius, * et bráchium sanctum eius.
Sa droite l'a sauvé, et Son bras saint aussi.
Notum fecit Dóminus salutáre suum, * in conspéctu géntium revelávit iustítiam suam.
Le Seigneur a fait connaître Son salut, Il a révélé Sa justice aux nations.
Recordátus est misericórdiæ suæ * et veritátis suæ dómui Israel.
Il S'est souvenu de Sa miséricorde et de Sa vérité envers la maison d'Israël.
Vidérunt omnes términi terræ * salutáre Dei nostri.
Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu.
Iubiláte Deo, omnis terra, * erúmpite, exsultáte et psállite.
Jubilez pour Dieu, toute la terre, éclatez, exultez et psalmodiez.
Psállite Dómino in cíthara, * in cíthara et voce psalmi;
Psalmodiez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et par la voix du psaume.
in tubis ductílibus et voce tubæ córneæ, * iubiláte in conspéctu regis Dómini.
Avec les trompettes et au son du cor, jubilez en présence du Seigneur roi.
Sonet mare et plenitúdo eius, * orbis terrárum, et qui hábitant in eo.
Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle renferme, que la terre et ses habitants fassent éclater leurs transports.
Flúmina plaudent manu, simul montes exsultábunt a conspéctu Dómini, * quóniam venit iudicáre terram.
Que les fleuves applaudissent, qu'ensemble les montagnes poussent des cris de joie, devant le Seigneur, car Il vient pour juger la terre.
Iudicábit orbem terrárum in iustítia * et pópulos in æquitáte.
Il jugera le monde avec justice, et les peuples avec équité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vidérunt omnes términi terræ salutáre Dei nostri.
Ant.
Ant. 11. Custodiébant testimónia eius et præcépta eius, allelúia.
Ant. 11.
Psalmus 98 (99)
Psaume 98 (99)
Sanctus Dominus Deus noster
Seigneur Dieu et Saint.
Tu es super Cherubim, qui malum statum terræ commutasti, cum ad nostram similitudinem factus es (S. Athanasius).
Tu es assis au dessus des Chérubins, Toi qui as renouvelé l'état de la terre plongée dans le mal, en prenant notre ressemblance (S. Athanase).
Dóminus regnávit! Commoveántur pópuli; * sedet super chérubim, moveátur terra.
Le Seigneur règne ! Les peuples tremblent ; Il est assis sur les Chérubins ; la terre chancelle.
Dóminus in Sion magnus * et excélsus super omnes pópulos.
Le Seigneur est grand dans Sion, Il est élevé au dessus de tous les peuples.
Confiteántur nómini tuo magno et terríbili, * quóniam sanctum est.
Qu'on célèbre Ton Nom grand et redoutable car Il est saint !
Rex potens iudícium díligit: tu statuísti, quæ recta sunt, * iudícium et iustítiam in Iacob tu fecísti.
Qu'on célèbre la puissance du Roi qui aime la justice, Tu affermis la droiture, Tu exerces en Jacob la justice et l'équité.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum et adoráte ad scabéllum pedum eius, * quóniam sanctus est.
Exaltez le Seigneur, notre Dieu, et prosternez-vous devant l'escabeau de Ses pieds car Il est saint !
Móyses et Aaron in sacerdótibus eius * et Sámuel inter eos, qui ínvocant nomen eius.
Moïse et Aaron étaient parmi Ses prêtres, et Samuel parmi ceux qui invoquaient Son nom.
Invocábant Dóminum, et ipse exaudiébat eos, * in colúmna nubis loquebátur ad eos.
Ils invoquaient le Seigneur, et Il les exauçait, Il leur parlait dans la colonne de nuée.
Custodiébant testimónia eius * et præcéptum, quod dedit illis.
Ils gardaient Ses témoignages, et le précepte qu'Il leur a donné.
Dómine Deus noster, tu exaudiébas eos; Deus, tu propítius fuísti eis, * ulcíscens autem adinventiónes eórum.
Seigneur, notre Dieu, Tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu clément, et Tu les punis de leurs fautes.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum et adoráte ad montem sanctum eius, * quóniam sanctus Dóminus Deus noster.
Exaltez le Seigneur notre Dieu, et prosternez-vous devant Sa montagne sainte, car Il est saint, le Seigneur notre Dieu !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Custodiébant testimónia eius et præcépta eius, allelúia.
Ant.
Ant. 12. Perambulábant in innocéntia cordis sui, in médio domus tuæ.
Ant. 12.
Psalmus 100 (101)
Psaume 100 (101)
Iusti principis confessio
Programme d'un prince juste
Si diligitis me, mandata mea servabitis (Io 14, 15).
Si vous M'aimez, gardez Mes commandements (Io 14, 15).
Misericórdiam et iudícium cantábo; * tibi, Dómine, psallam.
Je veux chanter la bonté et la justice ; c'est Toi, le Seigneur, que je veux célébrer.
Intéllegam in via immaculáta; * quando vénies ad me?
Je prendrai garde à la voie de l'innocence. Quand viendras-Tu à moi ?
Perambulábo in innocéntia cordis mei, * in médio domus meæ.
Je marcherai dans l'intégrité de mon coeur, au milieu de ma maison.
Non propónam ante óculos meos rem iniústam, faciéntem prævaricatiónes ódio habébo, * non adhærébit mihi.
Je ne mettrai devant mes yeux aucune action mauvaise, je hais la conduite perverse, elle ne s'attachera point à moi.
Cor pravum recédet a me, * malígnum non cognóscam.
Un coeur faux ne sera jamais le mien, je ne veux pas connaître le mal.
Detrahéntem secréto próximo suo, * hunc cessáre fáciam;
Le détracteur qui déchire en secret son prochain, je l'exterminerai ;
supérbum óculo et inflátum corde, * hunc non sustinébo.
l'homme au regard hautain et au coeur gonflé d'orgueil, je ne le soutiendrai pas.
Oculi mei ad fidéles terræ, ut sédeant mecum; * qui ámbulat in via immaculáta,  hic mihi ministrábit.
J'aurai les yeux sur les hommes fidèles du pays, pour qu'ils demeurent auprès de moi ; celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.
Non habitábit in médio domus meæ,  qui facit supérbiam; * qui lóquitur iníqua,  non stabit in conspéctu oculórum meórum.
Il n'aura point de place dans ma maison, celui qui agit avec fourberie ; celui qui profère le mensonge ne subsistera pas devant mes yeux.
In matutíno cessáre fáciam  omnes peccatóres terræ, * ut dispérdam de civitáte Dómini  omnes operántes iniquitátem.
Chaque matin j'exterminerai tous les méchants du pays, afin de retrancher de la cité du Seigneur tous ceux qui commettent l'iniquité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Perambulábant in innocéntia cordis sui, in médio domus tuæ.
Ant.
℣. Narravérunt laudes Dómini. ℟. Et mirabília eius quæ fecit.
℣. Ils raconteront les louanges du Seigneur. E/. Et les merveilles qu'Il a réalisées.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Christus perpétuæ det nobis gáudia vitæ. ℟. Amen.
Que le Christ nous donne la joie de la vie éternelle. ℟. Amen.
In secundo nocturno, anno II
Deuxième nocturne, année II
Ex Tractátibus sancti Augustíni epíscopi in Epístulam primam Ioánnis (Tract. 3, 1-2: SC 75, 186-188)
Traité de saint Augustin sur la première Lettre de saint Jean
Lectio I
Lecture I
Corde contíngere Iesum spiritáliter, hoc est cognóscere quia æquális est Patri. Proptérea et Maríam prohibébat se tángere, et dicébat ei: Noli me tángere, nondum enim ascéndi ad Patrem. Quid est hoc? Discípulis se palpándum præbuit, et Maríæ contáctum vitávit? Nonne ipse est qui dubitánti discípulo dixit: Mitte dígitos et palpa cicatríces? Numquid iam ad Patrem ascénderat?
Toucher Jésus spirituellement par le cœur, c'est connaître qu'il est égal au Père. Voilà pourquoi il défendait à Marie de le toucher et lui disait: Ne me touche pas, car je ne suis pas encore remonté vers mon Père. Qu'est-ce à dire? Il se laisse toucher par ses disciples et il se dérobe aux mains de Marie? Au disciple qui doutait encore, n'est-ce pas lui qui a dit: Mets ici tes doigts, et touche mes cicatrices? Était-il déjà remonté vers le Père?
℟. Isti sunt triumphatóres et amíci Dei, qui, contemnéntes iussa príncipum, meruérunt præmia ætérna; * Modo coronántur et accípiunt palmam. ℣. Isti sunt qui venérunt ex magna tribulatióne et lavérunt stolas suas in sánguine Agni. * Modo.
℟. Voici les triomphateurs, les amis de Dieu: pour avoir méprisé les exigences des princes, ils ont gagné des trésors éternels; * Désormais couronnés, ils remportent la palme! ℣. Ils viennent de la grande épreuve, ils ont lavé leurs vêtements et les ont purifiés dans le sang de l'Agneau. * Désormais.
Lectio II
Lecture II
Quare ergo Maríam próhibet et dicit: Noli me tángere; nondum enim ascéndi ad Patrem? An hoc dictúri sumus quod a viris se tangi non tímuit, et a muliéribus tangi tímuit? Contáctus illíus omnem carnem mundat.
Pourquoi dès lors cette défense faite à Marie, et pourquoi lui dire: Ne me touche pas, je ne suis pas encore remonté vers mon Père? Dirons-nous qu'il n'a pas craint de se laisser toucher par des hommes et qu'il a craint de se laisser toucher par des femmes? Mais son contact purifie toute chair!
℟. Isti sunt qui, vivéntes in carne, plantavérunt Ecclésiam sánguine suo; non sunt de terris córpora eórum separáta * Quorum mérita sunt in cælis, ánimæ sanctórum coæquáles. ℣. In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum. * Quorum.
℟. Voici des hommes qui ont planté l'Église et l'ont arrosée de leur sang alors qu'ils vivaient ici-bas. Leurs corps sont restés semés en terre, * Tandis qu'ils ont aux cieux leur salaire, car ils partagent le sort des saints. ℣. Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde; * Tandis qu'ils.
Lectio III
Lecture III
Quibus primo vóluit manifestári, ab his se tímuit contrectári? Nonne viris resurréctio eius per féminas nuntiáta est, ut contrária arte serpens vincerétur? Quia enim ille mortem primo hómini per féminam nuntiávit; et viris vita per féminam nuntiáta est.
Elles, les premières à qui il a voulu se manifester, il aurait craint de se laisser toucher par elles! Les femmes ne furent-elles pas les premières messagères de sa résurrection auprès des hommes, afin que le serpent fût vaincu par sa propre manœuvre jouant en sens contraire? Car c'est par la femme que le serpent fit parvenir au premier homme un message de mort, et c'est par la femme qu'est venu aux hommes le message de vie.
℟. Isti sunt viri sancti, quos elégit Dóminus in caritáte non ficta, et dedit illis glóriam sempitérnam; * Quorum doctrína fulget Ecclésia ut sole luna. ℣. Sancti per fidem vicérunt regna, operáti sunt iustítiam. * Quorum doctrína.
℟. Voici les saints hommes que le Seigneur s'est choisis dans son amour indéfectible: il leur a donné une gloire éternelle; * L'Église est irradiée par leur enseignement, comme la lune par le soleil. ℣. Grâce à leur foi, les saints ont vaincu des royaumes, pratiqué la justice. * L'Église.
Lectio IV
Lecture IV
Quare ergo se tangi nóluit, nisi quia contáctum illum spiritálem intéllegi vóluit? Contáctus spiritális est de corde mundo. Ille attíngit de corde mundo Christum, qui eum intéllegit Patri coæquálem. Qui autem nondum intéllegit divinitátem Christi, usque ad carnem venit, usque ad divinitátem non venit. Quid autem magnum est, usque illuc attíngere, usque quo persecutóres qui crucifixérunt? Illud est magnum, intellégere Verbum Deum apud Deum in princípio, per quod facta sunt ómnia: qualem se cognósci volébat, quando ait Philíppo: Tanto témpore vobíscum sum, et non cognovístis me, Philíppe? Qui videt me, videt et Patrem.
Pourquoi donc le Christ n'a-t-il pas voulu se laisser toucher, sinon pour nous faire entendre ce qu'est le toucher spirituel? Le toucher spirituel est celui d'un cœur pur. Celui-là touche le Christ d'un cœur pur, qui comprend qu'il est égal au Père. Celui qui, au contraire, n'a pas encore compris que le Christ est Dieu, va jusqu'à la chair, ne va pas jusqu'à la divinité. Est-ce un grand mérite d'aller, dans la connaissance du Christ, jusqu'où sont allés les bourreaux qui le crucifièrent? Ce qui est un grand mérite, c'est de comprendre qu'il est le Verbe, Dieu auprès de Dieu dès le commencement, Créateur de toutes choses. Il voulait être reconnu pour tel, quand il dit à Philippe: Depuis si longtemps je suis avec vous, et vous ne me connaissez pas, Philippe? Qui me voit, voit aussi mon Père.
℟. Cives apostolórum et domestíci Dei advenérunt hodie, portántes pacem, illuminántes pátriam, * Dare pacem géntibus et liberáre pópulum Dómini. ℣. In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum. * Dare. ℣. Glória Patri. * Dare.
℟. Les concitoyens des apôtres, les membres de la famille de Dieu, sont venus aujourd'hui apporter la paix, illustrer leur patrie, * Offrir aux nations la paix, au peuple du Seigneur, la liberté. ℣. Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. * Offrir. ℣. Gloire au Père. * Offrir.
IN III NOCTURNO
AU IIIème NOCTURNE
Ant. 13. Gaudéte et exsultáte, quia nómina vestra scripta sunt in cælis, dicit Dóminus.
Ant. 13. Réjouissez-vous et exultez, car vos noms sont écrits dans les cieux, dit le Seigneur.
Canticum Is 61, 6-9
Vos Sacerdótes Dómini vocabímini, * Minístri Dei nostri dicétur vobis;
fortitúdinem géntium comedétis * et in glória eárum superbiétis.
Pro confusióne eórum dúplici et ignomínia et laudábunt partem suam;
proptérea in terra sua duplícia possidébunt, * lætítia sempitérna erit eis.
Quia ego Dóminus díligens iudícium, * ódio habens rapínam et iniquitátem;
et dabo opus eórum in veritáte * et fœdus perpétuum fériam eis.
Et sciétur in géntibus semen eórum * et germen eórum in médio populórum;
omnes qui víderint eos cognóscent illos, * quia isti sunt semen, cui benedíxit Dóminus.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Sap 3, 7-9
Iusti in témpore visitatiónis illórum fulgébunt * et tamquam scintíllæ in arundinéto discúrrent;
iudicábunt natiónes et dominabúntur pópulis, * et regnábit Dóminus illórum in perpétuum.
Qui confídunt in illo intéllegent veritátem, * et fidéles in dilectióne acquiéscent illi,
quóniam grátia et misericórdia est sanctis eius * et visitátio eléctis eius.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Sap 10, 17-21
Réddidit Deus sanctis mercédem labórum suórum * et dedúxit illos in via mirábili
et fuit illis in velaménto diéi * et in luce stellárum per noctem.
Tránstulit illos per mare Rubrum * et transvéxit illos per aquam nímiam;
inimícos autem illórum demérsit * et ab altitúdine abýssi edúxit illos.
Ideo iusti tulérunt spólia impiórum et decantavérunt, Dómine, nomen sanctum tuum * et víctricem manum tuam laudavérunt unanímiter
quóniam sapiéntia apéruit os mutórum * et linguas infántium fecit disértas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gaudéte et exsultáte, quia nómina vestra scripta sunt in cælis, dicit Dóminus.
Ant. Réjouissez-vous et exultez, car vos noms sont écrits dans les cieux, dit le Seigneur.
℣. Ponam illos colúmnam in templo Dei mei. ℟. Et scribam super eos nomen Dei mei et civitátis eius.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Ignem sui amóris accéndat Deus in córdibus nostris. ℟. Amen.
Que le Seigneur allume en nos coeurs le feu de Son amour. ℟. Amen.
In tertio nocturno, anno B
Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
Thomas, unus ex Duódecim, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis quando venit Iesus. Et réliqua.
L'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie "jumeau"), n'était pas avec les disciples quand Jésus était venu. Et la suite.
Ex Sermónibus sancti Petri Chrysólogi epíscopi (Sermo 84: PL 52, 438)
Sermon de saint Pierre Chrysologue
Lectio I
Lecture I
Nisi vídero fixúram clavórum et mísero manum meam in latus eius, non credam. Cur Thomas vestígia fídei sic requírit? Cur tam pie patiéntem, tam dure díscutit resurgéntem? Cur ea vúlnera, quæ manus infíxit ímpia, devóta déxtera sic resúlcat? Cur latus, quod ímpii mílitis láncea patefécit, refódere manus nítitur obsequéntis? Cur dolóres persecutórum furóribus irrogátos, famulántis curiósitas rénovat immítis? Cur torméntis Dóminum, cur pœnis Deum, cur cæléstem médicum probatúrus de vúlnere discípulus sic requírit?
Si je ne vois pas la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas! Pourquoi Thomas recherche-t-il ainsi des signes de crédibilité? Pourquoi examine-t-il avec tant de ferveur le Christ éprouvé, avec tant de rigueur le Christ ressuscité? Les blessures imprimées par une main sans respect, pourquoi une main pieuse veut-elle les raviver? Le côté ouvert par la lance d'un soldat impie, pourquoi la main d'un apôtre aimant s'efforce-t-elle de le rouvrir? Les souffrances infligées par la violence des persécuteurs, pourquoi la curiosité d'un familier dénué de retenue veut-telle les ranimer? Pourquoi le disciple recherche-t-il ainsi pour s'en convaincre, par les traces des tortures, son Seigneur; des tourments, son Dieu; des blessures, le médecin céleste?
℟. Constítues eos príncipes super omnem terram. Mémores erunt nóminis tui, Dómine, * In omni progénie et generatióne. ℣. Proptérea pópuli confitebúntur tibi in ætérnum, et in sæculum sæculi, * In.
℟. Sur toute l'étendue de la terre, tu feras d'eux des princes. Ils feront vivre ton nom, Seigneur, * Parmi toutes les nations, à travers tous les âges. ℣. Ainsi les peuples te rendront grâce, toujours, à jamais! * Parmi.
Lectio II
Lecture II
Cecidit potéstas diáboli, patefáctus est carcer inférni, disrúpta sunt víncula mortuórum, moriénte Dómino sunt evúlsa monuménta, et resurgénte Dómino tota mortis est mutáta condítio. Ab ipso Dómini sacratíssimo sepúlcro lapis revolútus est, linteámina resolúta sunt, et resurgéntis ad glóriam mors fugit, vita rédiit, caro ámplius casum nescitúra surréxit.
Il est tombé, le pouvoir du diable; elle s'est ouverte, la prison des enfers; les chaînes qui enserraient les morts sont brisées. À la mort du Seigneur, les tombeaux sont détruits; à la résurrection du Seigneur, la condition mortelle est entièrement transformée. La pierre qui fermait le saint sépulcre même du Seigneur, a été roulée hors de l'entrée; les bandelettes ont été détachées; et la mort s'enfuit devant la gloire du Ressuscité; la vie revient, la nature humaine ressuscite pour ne plus connaître la chute.
℟. Non vos me elegístis, sed ego elégi vos et pósui vos, ut eátis et fructum afferátis, * Et fructus vester máneat, allelúia, allelúia. ℣. Non enim vos estis, qui loquímini, sed Spíritus Patris vestri, qui lóquitur in vobis. * Et fructus.
℟. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis, établis, afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et * Afin que votre fruit demeure, alléluia, alléluia! ℣. Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous, * Afin que.
Lectio III
Lecture III
Et cur tibi soli, Thoma, sola vúlnera præsentári ad indícium fídei, nimis cállidus explorátor, expóstulas? Quid si ista cum áliis abólita fuíssent, quod perículum fídei tuæ curiósitas ista peperísset? Nulla pietátis monuménta, nulla domínicæ resurrectiónis inveníri æstimas potuísse documénta, nisi mánibus tuis sulcáres crudelitáte exaráta sic víscera? Quæsívit, fratres, píetas ista, exégit ista devótio, ut resurrexísse Dóminum nec ipsa in pósterum dubitáret impíetas.
Et pourquoi, Thomas, solliciter pour toi seul, que te soient montrées les seules blessures, comme indices de crédibilité, ô scrutateur trop habile? Et si jamais les marques de ces blessures avaient été abolies avec les autres, quel danger cette curiosité n'aurait-elle pas fait courir à ta foi? Tu estimes que tu n'aurais pu découvrir aucune marque d'amour, ni aucun indice de la résurrection du Seigneur, sans rouvrir de tes propres mains les plaies creusées par la cruauté? Mais cette piété filiale, mes frères, ce qu'elle recherchait, ce religieux amour, ce qu'il réclamait, c'est qu'à l'avenir, pas même l'impiété des hommes ne vienne à douter de la résurrection du Seigneur.
℟. Non sunt loquélæ neque sermónes, quorum non audiántur voces eórum; * In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum. ℣. Nimis honoráti sunt amíci tui, Deus; nimis confortátus est principátus eórum. * In.
℟. Point de paroles ni de récits qui ne fassent résonner leurs voix; * Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. ℣. Comme elle est grande, ô mon Dieu, la gloire de tes amis; comme elle est assurée, leur suprématie! * Sur.
Lectio IV
Lecture IV
Sed Thomas non solum cordis sui, sed ómnium hóminum curábat incértum; et prædicatúrus hæc in géntibus, quemádmodum tantæ fídei astrúeret sacraméntum exsecútor strénuus perquirébat. Certe prophetía magis quam cunctátio fuit. Nam cur tália péteret, nisi a Dómino ad indícium resurrectiónis suæ serváta sola vúlnera prophetáli spíritu cognovísset? Dénique sponte præstitit céteris, quod iste tárdius implórat. Venit, inquit, Iesus et stetit in médio et osténdit eis manus et latus.
Car Thomas guérissait ainsi non seulement l'incrédulité de son cœur, mais celle de tous les humains; et, lui qui devait plus tard prêcher ces événements aux païens, persévérait avec zèle à rechercher comment établir les bases du mystère d'un si grand article de foi. Assurément, ce fut là une prophétie, plutôt qu'une hésitation dans la foi. Car, pourquoi aurait-il fait de telles demandes, s'il n'avait pas su, en esprit de prophétie, que le Seigneur avait gardé ses seules plaies, comme gage de sa résurrection? Enfin, spontanément le Seigneur accorda aux autres, ce que celui-ci implore un peu plus tard: Jésus vint, et il était là au milieu d'eux; et il leur montra ses mains et son côté.
℟. Ibant apóstoli gaudéntes a conspéctu concílii, * Quóniam digni hábiti sunt pro nómine Iesu contuméliam pati. ℣. Non sunt loquélæ neque sermónes, quorum non audiántur voces eórum. * Quóniam. ℣. Glória Patri. * Quóniam.
℟. Les apôtres, en sortant du grand conseil, repartaient tout joyeux * D'avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. ℣. Point de paroles ni de récits où ne s'entendent leurs voix, leurs déclarations * D'avoir. ℣. Gloire au Père. * D'avoir.
Hymnus
Hymne
Te Deum laudámus : te Dóminum confitémur.
Nous Te louons, ô Dieu ! Nous Te bénissons, Seigneur.
Te ætérnum Patrem, omnis terra venerátur.
Toute la terre T'adore, ô Père éternel !
Tibi omnes ángeli, tibi cæli et univérsæ potestátes :
Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances.
tibi chérubim et séraphim, incessábili voce proclámant: "Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth.
Les Chérubins et les Séraphins s'écrient sans cesse devant Toi : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées.
Pleni sunt cæli et terra maiestátis glóriæ tuæ."
Les cieux et la terre sont pleins de la majesté de Ta gloire.
Te gloriósus Apostolórum chorus, te prophetárum laudábilis númerus, te mártyrum candidátus laudat exércitus.
L'illustre chœur des Apôtres, La vénérable multitude des Prophètes, L'éclatante armée des Martyrs célèbrent Tes louanges.
Te per orbem terrárum sancta confitétur Ecclésia, Patrem imménsæ maiestátis;
L'Église sainte publie Tes grandeurs dans toute l'étendue de l'univers, Ô Père dont la majesté est infinie !
venerandum tuum verum et unicum Filium ;
Elle adore également Ton Fils unique et véritable ;
Sanctum quoque Paráclitum Spíritum.
Et le Saint-Esprit consolateur.
Tu rex glóriæ, Christe.
Ô Christ ! Tu es le Roi de gloire.
Tu Patris sempitérnus es Fílius. Tu, ad liberándum susceptúrus hóminem,
Tu es le Fils éternel du Père. Pour sauver les hommes et revêtir notre nature,
non horruísti Vírginis úterum.
Tu n'as pas dédaigné le sein d'une Vierge.
Tu, devícto mortis acúleo,
Tu as brisé l'aiguillon de la mort,
aperuísti credéntibus regna cælórum.
Tu as ouvert aux fidèles le royaume des cieux.
Tu ad déxteram Dei sedes, in glória Patris.
Tu es assis à la droite de Dieu dans la gloire du Père.
Iudex créderis esse ventúrus.
Nous croyons que Tu viendras juger le monde.
Te ergo quǽsumus, tuis fámulis subvéni, quos pretióso sánguine redemísti.
Nous Te supplions donc de secourir Tes serviteurs, rachetés de Ton Sang précieux.
Ætérna fac cum sanctis tuis in glória numerári.
Mets-nous au nombre de Tes Saints, pour jouir avec eux de la gloire éternelle.
¶ Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
¶ Sauve Ton peuple, Seigneur, et verse Tes bénédictions sur Ton héritage.
Et rege eos, et extólle illos usque in ætérnum.
Conduis Tes enfants et élève-les jusque dans l'éternité bienheureuse.
Per síngulos dies benedícimus te; et laudámus nomen tuum in sǽculum, et in sǽculum sǽculi.
Chaque jour nous Te bénissons ; Nous louons Ton nom à jamais, et nous le louerons dans les siècles des siècles.
Dignáre, Dómine, die isto sine peccáto nos custodíre.
Daigne, Seigneur, en ce jour, nous préserver du péché.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri.
Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous.
Fiat misericórdia tua, Dómine, super nos, quemádmodum sperávimus in te.
Que Ta miséricorde, Seigneur, se répande sur nous, selon l'espérance que nous avons mise en Toi.
In te, Dómine, sperávi: non confúndar in ætérnum.
C'est en Toi, Seigneur, que j'ai espéré, je ne serai pas confondu à jamais.
¶ Hæc ultima pars hymni ad libitum omitti potest.
¶ On peut omettre, au choix, la dernière partie de l'hymne.
Deinde abbas cantat evangelium de dominica currente, in cuius fine omnes respondent :
Ensuite, l'abbé chanté l'Evangile [du dimanche] courant, auquel tous répondent à la fin par :
℟. Amen
℟. Amen.
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (20,24-29)
Thomas, unus ex Duódecim, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis, quando venit Iésus. Dicébant ergo ei álii discípuli: “Vídimus Dóminum!” Ille autem dixit eis: “Nísi vídero in mánibus eíus signum clavórum et mittam dígitum meum in signum clavórum et mittam manum meam in latus eíus, non credam.”  Et post dies octo íterum erant discípuli eíus intus, et Thomas cum eis. Venit Iésus iánuis clausis et stetit in médio et dixit: “Pax vobis!” Deínde dicit Thomæ: “Infer dígitum tuum huc et vide manus meas et affer manum tuam et mitte in latus meum; et noli fíeri incrédulus sed fidélis!” Respóndit Thomas et dixit ei: “Dóminus meus et Deus meus!”. Dicit ei Iesus: « Quia vidísti me, credídisti; beati qui non vidérunt et credidérunt » .
Thomas, l'un des douze, appelé Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. Les autres disciples lui dirent donc: Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit: Si je ne vois dans Ses mains le trou des clous, et si je ne mets mon doigt à la place des clous, et si je ne mets ma main dans Son côté, je ne croirai point. Huit jours après, les disciples étaient enfermés de nouveau, et Thomas avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées; et Il Se tint au milieu d'eux, et dit: La paix soit avec vous! Ensuite Il dit à Thomas: Introduis ton doigt ici, et vois Mes mains; approche aussi ta main, et mets-la dans Mon côté; et ne sois pas incrédule, mais fidèle. Thomas répondit, et Lui dit: Mon Seigneur et mon Dieu! Jésus lui dit: Parce que tu M'as vu, Thomas, tu as cru; heureux ceux qu n'ont pas vu, et qui ont cru!
Hymnus
Hymne
Te decet laus, * te decet hymnus. Tibi glória Deo Patri et Fílio, cum Sancto Spíritu, in sǽcula sæculórum. Amen.
A Toi notre louange, à Toi notre chant, A Toi la gloire, Dieu, Père et Fils avec l'Esprit Saint, pour les siècles des siècles. Amen.
Oratio diei cum conclusione longiori.
Oraison du jour avec la conclusion longue.
Orémus.
Prions.
Da nobis, omnípotens Deus, beáti Thomæ apóstoli festivitáte gloriári, ut eius semper et patrocíniis sublevémur, et vitam credéntes habeámus in nómine eius, quem ipse Dóminum agnóvit, Iesum Christum Fílium tuum. Qui tecum.
Donne-nous, Dieu tout puissant, de célébrer glorieusement la fête du bienheureux apôtre Thomas, pour que sa protection nous soutienne toujours, et que nous ayons la foi dans le nom de Celui qu'il a reconnu comme Seigneur, Jésus-Christ Ton Fils.
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Divínum auxilium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Que le secours divin demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut