Les textes de l'office de lecture sont encore en construction. Ils ne sont malheureusement pas encore complets pour le moment. Si vous désirez méditer ces lectures bibiliques et patristiques, veuillez utiliser le cursus monastique de l'office divin.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Summæ Deus cleméntiæ
O Dieu, souveraine clémence,
mundíque factor máchinæ,
suprême artisan de ce monde,
qui trinus almo númine
trois Personnes en un seul Dieu,
unúsque firmas ómnia,
Tu maintiens tout par Ta puissance.
Nostros piis cum cánticis
Dans Ta bonté daigne accueillir
fletus benígne súscipe,
nos peurs et nos chants de louange
quo corde puro sórdibus
pour que nos cœurs purifiés
te perfruámur lárgius.
Te goûtent davantage encore.
Lumbos adúre cóngruis
Avec le feu de Ton amour,
tu caritátis ígnibus,
purifie nos reins et nos cœurs ;
accíncti ut adsint pérpetim
soyons toujours prêts à répondre,
tuísque prompti advéntibus,
prompts à courir à Ta venue.
Ut, quique horas nóctium
Et puisque le chant de nos hymnes
nunc concinéndo rúmpimus,
a rompu le cours de la nuit,
donis beátæ pátriæ
accorde-nous avec largesse
ditémur omnes áffatim.
les dons du royaume à venir.
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’Esprit Consolateur,
regnans per omne sǽculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles. Amen.
Ant. 1. Qui humiliáverit se sicut párvulus, hic maior est in regno cælórum.
Ant. 1. Celui qui s'humilie comme un petit enfant, celui là est plus grand dans le royaume des cieux.
Psalmus 130 (131)
Psaume 130 (131)
Quasi parvuli fiducia in Domino collocata
Confiance d'enfant dans le Seigneur
Discite a me, quia mitis sum et humilis corde (Mt 11, 29).
Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de coeur. (Mt 11, 29).
Dómine, non est exaltátum cor meum, * neque eláti sunt óculi mei,
Seigneur, mon coeur ne s'est pas enflé d'orgueil, et mes yeux n'ont pas été hautains.
neque ambulávi in magnis, * neque in mirabílibus super me.
Je ne recherche point les grandes choses, ni ce qui est élevé au-dessus de moi.
Vere pacátam et quiétam * feci ánimam meam;
Je rends mon âme vraiment dans calme et silencieuse ;
sicut ablactátus in sinu matris suæ, * sicut ablactátus, ita in me est ánima mea.
comme un enfant sevré sur le sein de sa mère, comme l'enfant sevré, ainsi mon âme est en moi.
Speret Israel in Dómino * ex hoc nunc et usque in sǽculum.
Espère dans le Seigneur, Israël, maintenant et dans les siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui humiliáverit se sicut párvulus, hic maior est in regno cælórum.
Ant. Celui qui s'humilie comme un petit enfant, celui là est plus grand dans le royaume des cieux.
Ant. 2. Deus meus, in simplicitáte cordis mei, lætus óbtuli univérsa.
Ant. 2. Mon Dieu, dans la simplicité de mon cœur, je me suis offert avec  joie entièrement.
Psalmus 131 (132)
Psaume 131 (132)
Divina promissa domui David data
Promesse divine donnée à la maison de David.
Dabit illi Dominus Deus sedem David patris eius (Lc 1, 32).
Le Seigneur Dieu a donné à David le trône de son père (Lc 1, 32).
I
I
Meménto, Dómine, David * et omnis mansuetúdinis eius,
Souviens-Toi, Seigneur, de David, et de toute sa mansuétude,
quia iurávit Dómino, * votum vovit Poténti Iacob:
car il fit ce serment au Seigneur, ce vœu au Puissant de Jacob:
Non introíbo in tabernáculum domus meæ, * non ascéndam in lectum strati mei,
« Je n'entrerai pas dans la tente où je demeure, je ne monterai pas sur le lit où je repose ;
non dabo somnum óculis meis * et palpebris meis dormitatiónem,
Je n'accorderai point de sommeil à mes yeux, ni d'assoupissement à mes paupières,
donec invéniam locum Dómino, * tabernáculum Poténti Iacob.
jusqu'à ce que j'aie trouvé un lieu pour le Seigneur, une demeure pour le Puissant de Jacob. »
Ecce audívimus eam esse in Ephratha, * invénimus eam in campis Iaar.
Voici, entendions-nous dire, que [l'arche] est à Ephrata ; nous l'avons trouvée dans les champs de Jaar.
Ingrediámur in tabernáculum eius, * adorémus ad scabéllum pedum eius. -
Allons dans Sa tente, adorons [tournés vers] l'escabeau de Ses pieds.
Surge, Dómine, in réquiem tuam, * tu et arca fortitúdinis tuæ.
Lève-Toi, Seigneur, dans Ton repos, Toi et l'arche de Ta majesté!
Sacerdótes tui induántur iustítiam, * et sancti tui exsúltent.
Que Tes prêtres soient revêtus de justice, et que Tes saints poussent des cris d'allégresse.
Propter David servum tuum * non avértas féáciem christi tui.
A cause de David, Ton serviteur, ne repousse pas la face de celui que tu as oint.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus meus, in simplicitáte cordis mei, lætus óbtuli univérsa.
Ant. Mon Dieu, dans la simplicité de mon cœur, je me suis offert avec  joie entièrement.
Ant. 3. Iurávit Dóminus David veritátem; firmávit regnum eius in ætérnum.
Ant. 3. Le Seigneur David a juré en vérité ; Il a établi Son royaume pour toujours.
II
II
Iurávit Dóminus David veritátem * et non recédet ab ea:
Le Seigneur a juré à David la vérité, et Il ne s'en écartera pas :
«De fructu ventris tui * ponam super sedem tuam.
J'établirai sur ton trône le fruit de ton sein.
Si custodíerint fílii tui testaméntum meum * et testimónia mea, quæ docébo eos,
Si tes fils gardent Mon alliance et les préceptes que Je leur enseignerai,
fílii eórum usque in sæculum * sedébunt super sedem tuam».
à tout jamais aussi leurs fils seront assis sur ton trône.
Quóniam elégit Dóminus Sion, * desiderávit eam in habitatiónem sibi:
Car le Seigneur a choisi Sion ; Il l'a choisie pour Sa demeure.
«Hæc réquies mea in sǽculum sǽculi; * hic habitábo, quóniam desiderávi eam.
C'est là pour toujours le lieu de Mon repos ; J'y habiterai, car Je l'ai désirée.
Cibária eius benedícens benedícam, * páuperes eius saturábo pánibus.
En bénissant je bénirai ses vivres ; Je rassasierai de pain ses pauvres.
Sacerdótes eius índuam salutári, * et sancti eius exsultatióne exsultábunt.
Je revêtirai ses prêtres de salut, et ses saints exulteront d'exultation.
Illic germináre fáciam cornu David, * parábo lucérnam christo meo.
Là Je ferai germer la puissance de David ; Je préparerai une lampe pour celui que j'ai oint.
Inimícos eius índuam confusióne, * super ipsum autem efflorébit diadéma eius».
Je couvrirai Ses ennemis de confusion ; mais Ma sainteté fleurira son diadème.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Iurávit Dóminus David veritátem; firmávit regnum eius in ætérnum.
Ant. Le Seigneur David a juré en vérité ; Il a établi Son royaume pour toujours.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut