Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
annotation: 8g; %% (c3) POr(h)ti(h)o(h) me(g)a(h), Dó(f)mi-(e)ne,(g) * (,) sit(f) in(g) ter(h)ra(f) vi(e)vén(f)ti(e)um(e). (::) ()E(h) u(h) o(g) u(h) a(f) e(e) (::)
annotation: 8g; %% (c3) POr(h)ti(h)o(h) me(g)a(h), Dó(f)mi-(e)ne,(g) * (,) sit(f) in(g) ter(h)ra(f) vi(e)vén(f)ti(e)um(e). (::) ()E(h) u(h) o(g) u(h) a(f) e(e) (::)
Ant. 1. Portio mea, Dómine, * sit in terra vivéntium.
Ant. 1. Que ma part, Seigneur, soit sur la terre des vivants.
Psalmus 141 (142)
Psaume 141 (142)
Tu es refugium meum
Tu es mon refuge
Hæc omnia in Domino tempore passionis impleta sunt (S. Hilarius).
Voici que dans Seigneur, au temps de la Passion, tout est accompli (S. Hilaire).
Voce mea ad Dóminum clamo, * voce mea ad Dóminum déprecor;
Ma voix crie vers le Seigneur, ma voix implore le Seigneur ;
effúndo in conspéctu eius lamentatiónem meam, * et tribulatiónem meam ante ipsum pronúntio.
je répands ma lamenation en Sa présence, devant Lui j'expose ma tribulation.
Cum déficit in me spíritus meus, * tu nosti sémitas meas.
Lorsqu'en moi mon esprit défaille, Tu connais mes sentiers.
In via, qua ambulábam, * abscondérunt láqueum mihi.
Sur la route où je marche, ils tendent des pièges pour moi.
Considerábam ad déxteram et vidébam, * et non erat qui cognósceret me.
Jette les yeux à ma droite et vois, personne ne me reconnaît.
Périit fuga a me, * et non est qui requírat ánimam meam.
Tout refuge me fait défaut, nul n'a souci de mon âme.
Clamávi ad te, Dómine; dixi: «Tu es refúgium meum, * pórtio mea in terra vivéntium.
Je crie vers Toi, Seigneur, je dis : « Tu es mon refuge, mon partage sur la terre des vivants.
Inténde ad deprecatiónem meam, * quia humiliátus sum nimis.
Prête l'oreille à ma plainte, car je suis humilié à l'excès.
Líbera me a persequéntibus me, * quia confortáti sunt super me.
Délivre-moi de ceux qui me persécutent, car ils sont plus forts que moi.
Educ de custódia ánimam meam * ad confiténdum nómini tuo;
Tire mon âme de cette prison, afin que je célèbre Ton nom ;
me circúmdabunt iusti, * cum retribúeris mihi».
les justes m'entoureront lorsque Tu m'auras fait du bien. »
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
annotation: 8g; %% (c3) POr(h)ti(h)o(h) me(g)a(h), Dó(f)mi-(e)ne,(g) (,) sit(f) in(g) ter(h)ra(f) vi(e)vén(f)ti(e)um(e). (::)
Ant. Portio mea, Dómine, sit in terra vivéntium.
Ant. Que ma part, Seigneur, soit sur la terre des vivants.
annotation: 6f; %% (c4) Be(f)ne-(g)díc(h)tus(f) *(,) Dó(g)mi(fe)nus(d) De(f)us(g) me(g)us.(f) (::) ()E(h) u(h) o(f) u(gh) a(g) e(f) (::)
annotation: 6f; %% (c4) Be(f)ne-(g)díc(h)tus(f) *(,) Dó(g)mi(fe)nus(d) De(f)us(g) me(g)us.(f) (::) ()E(h) u(h) o(f) u(gh) a(g) e(f) (::)
Ant. 2. Benedíctus * Dóminus Deus meus.
Ant. 2. Béni soit le Seigneur mon Dieu.
Quæ non repetitur in psalmo.
Qu'on ne répète pas dans le psaume.
Psalmus 143 (144)
Psaume 143 (144)
Pro victoria et pace
Pour obtenir la victoire et la paix
Manus eius edoctæ sunt ad bellum, cum sæculum vincit: «Ego enim, ait, vici mundum» (S. Hilarius).
Ses mains ont été exercées pour le combat lors de Sa victoire sur le monde, car Il a dit « J'ai vaincu le monde » (S. Hilaire)
I
I
Benedíctus Dóminus, adiútor meus, qui docet manus meas ad prœ́lium * et dígitos meos ad bellum.
Béni soit le Seigneur mon Dieu, qui enseigne à mes mains le combat, et à mes doigts la guerre.
Misericórdia mea et fortitúdo mea, * refúgium meum et liberátor meus;
Il est ma miséricorde et mon refuge, mon défenseur et mon libérateur.
scutum meum, et in ipso sperávi, * qui subdit pópulum meum sub me.
Il est mon protecteur, et c'est en Lui que j'espère; c'est Lui qui assujettit mon peuple sous moi.
Dómine, quid est homo, quod agnóscis eum, * aut fílius hóminis, quod réputas eum?
Seigneur, qu'est-ce que l'homme, pour que Tu te sois fait connaître à lui? ou le fils de l'homme, pour que Tu prennes garde à lui?
Homo vanitáti símilis factus est, * dies eius sicut umbra prætériens.
L'homme est devenu semblable au néant; ses jours passent comme l'ombre.
Dómine, inclína cælos tuos et descénde; * tange montes, et fumigábunt.
Seigneur, abaisse Tes cieux et descends ; touche les montagnes, et elles seront fumantes.
Fúlgura coruscatiónem et díssipa eos; * emítte sagíttas tuas et contúrba eos.
Fais briller Tes éclairs, et Tu les disperseras; lance Tes flèches, et Tu les mettras en déroute.
Emítte manum tuam de alto; * éripe me et líbera me de aquis multis,
Étends Ta main d'en haut, délivre-moi, et sauve-moi des grandes eaux,
de manu filiórum alienigenárum, quorum os locútum est vanitátem, * et déxtera eórum déxtera mendácii.
de la main des fils des étrangers, dont la bouche a proféré la vanité, et dont la droite est une droite d'iniquité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
II
II
Deus, cánticum novum cantábo tibi, * in psaltério decachórdo psallam tibi,
O Dieu, je Te chanterai un cantique nouveau ; je Te célébrerai sur la lyre à dix cordes.
qui das salútem régibus * qui rédimis David servum tuum de gládio malígno.
O Toi qui procures le salut aux rois, qui as sauvé David, Ton serviteur, du glaive meurtrier.
Eripe me et líbera me * de manu filiórum alienigenárum,
Délivre-moi et retire-moi d'entre les mains des fils des étrangers,
quorum os locútum est vanitátem, * et déxtera eórum déxtera mendácii.
dont la bouche a proféré la vanité, et dont la droite est une droite d'iniquité.
Fílii nostri sicut novéllæ crescéntes * in iuventúte sua;
Nos fils sont comme de nouvelles plantes dans leur jeunesse.
fíliæ nostræ sicut colúmnæ anguláres, * sculptæ ut structúra templi.
Nos filles sont parées et ornées à la manière d'un temple.
Promptuária nostra plena, * redundántia ómnibus bonis;
Nos greniers sont remplis, et débordent de l'un dans l'autre.
oves nostræ in mílibus innumerábiles in campis nostris, * boves nostræ crassæ.
Nos brebis sont fécondes et innombrables quand elles vont dans nos pâturages.Leurs génisses sont grasses.
Non est ruína macériæ neque egréssus, * neque clamor in platéis nostris.
Il n'y a pas de brèche ni d'ouverture dans nos murailles, et jamais un cri sur nos places publiques.
Beátus pópulus, cui hæc sunt; * beátus pópulus, cuius Dóminus Deus eius.
Heureux le peuple qui jouit de ces biens; heureux le peuple qui a le Seigneur pour son Dieu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
annotation: 6f; %% (c4) Be(f)ne-(g)díc(h)tus(f) (,) Dó(g)mi(fe)nus(d) De(f)us(g) me(g)us.(f) (::)
Ant. Benedíctus Dóminus Deus meus.
Ant. Béni soit le Seigneur mon Dieu.
annotation: 8g; %% (c3)PER(h) sín(h)gu(g)los(e) di(f)es(-efe) *(,) be(d)ne(e)dí(f)cam(g>) te,(e) Dó(fg)mi(fe)ne.(e) (::) E(h) u(h) o(g) u(h) a(f) e.(e) (::)
annotation: 8g; %% (c3)PER(h) sín(h)gu(g)los(e) di(f)es(-efe) *(,) be(d)ne(e)dí(f)cam(g>) te,(e) Dó(fg)mi(fe)ne.(e) (::) E(h) u(h) o(g) u(h) a(f) e.(e) (::)
Ant. 3. Per síngulos dies * benedícam te, Dómine.
Ant. 3. Chaque jour je Te bénirai, Seigneur.
Psalmus 144 (145)
Psaume 144 (145)
Laus divinæ maiestatis
Louange à la divine majesté
Iustus es, qui es et qui eras, Sanctus (Ap 16, 5).
Tu es juste, Seigneur, Toi qui es et qui étais (Ap 16, 5).
Exaltábo te, Deus meus rex, et benedícam nómini tuo * in sǽculum et in sǽculum sǽculi.
Je T'exalterai, ô Dieu mon roi, et je bénirai Ton Nom à jamais et dans les siècles des siècles.
Per síngulos dies benedícam tibi et laudábo nomen tuum * in sǽculum et in sǽculum sǽculi.
Chaque jour je Te bénirai, et je louerai Ton Nom à jamais, et dans les siècles des siècles.
Magnus Dóminus et laudábilis nimis, * et magnitúdinis eius non est investigátio.
Le Seigneur est grand et très digne de louange, et Sa grandeur n'a pas de bornes.
Generátio generatióni laudábit ópera tua, * et poténtiam tuam pronuntiábunt.
Chaque génération louera Tes oeuvres et publiera Ta puissance.
Magnificéntiam glóriæ maiestátis tuæ loquéntur * et mirabília tua enarrábunt.
On parlera de la magnificence glorieuse de Ta sainteté, et on racontera tes merveilles.
Et virtútem terribílium tuórum dicent * et magnitúdinem tuam narrábunt.
On dira quelle est la puissance de Tes oeuvres terribles, et on racontera Ta grandeur.
Memóriam abundántiæ suavitátis tuæ eructábunt * et iustítia tua exsultábunt.
On proclamera le souvenir de Ton immense bonté, et on se réjouira de Ta justice.
Miserátor et miséricors Dóminus, * longánimis et multæ misericórdiæ.
Le Seigneur est clément et miséricordieux, patient et tout à fait miséricordieux.
Suávis Dóminus univérsis, * et miseratiónes eius super ómnia ópera eius.
Le Seigneur est bon envers tous, et Ses miséricordes s'étendent sur toutes Ses oeuvres.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
annotation: 8g; %% (c3)PER(h) sín(h)gu(g)los(e) di(f)es(-efe) (,) be(d)ne(e)dí(f)cam(g>) te,(e) Dó(fg)mi(fe)ne.(e) (::)
Ant. Per síngulos dies benedícam te, Dómine.
Ant. Chaque jour je Te bénirai, Seigneur.
Lectio brevis (1 Cor 2, 7-10a)
Lecture brève (1 Cor 2, 7-10a)
Lóquimur Dei sapiéntiam in mystério, quæ abscóndita est, quam prædestinávit Deus ante sǽcula in glóriam nostram, quam nemo príncipum huius sǽculi cognóvit; si enim cognovíssent, numquam Dóminum glóriæ crucifixíssent. Sed sicut scriptum est: Quod óculus non vidit, nec auris audívit, nec in cor hóminis ascéndit, quæ præparávit Deus his, qui díligunt illum. Nobis autem revelávit Deus per Spíritum.
Nous proclamons la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, prévue par Lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire. Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l'a connue, car, s'ils l'avaient connue, ils n'auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire. Mais ce que nous proclamons, c'est, comme dit l'Écriture, ce que personne n'avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l'homme n'avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu. Et c'est à nous que Dieu, par l'Esprit, a révélé cette sagesse
 Responsorium breve
Répons bref 
℟. Christus mórtuus est pro peccátis nostris, * Ut nos offérret Deo. Mortuus. ℣. Mortificátus quidem carne, vivificátus autem Spíritu. * Ut nos offérret Deo. Glória Patri. Christus.
℟. Le Christ est mort pour nos péchés, * afin de nous offrir à Dieu. Le Christ. ℣. Ayant été mis à mort quant à la chair, mais rendu à la vie quant à l’Esprit. * Afin de nous offrir à Dieu. Gloire au Père. Le Christ.
Hymnus
Hymne
annotation: 1; %% (c4) HO(f)ris(f) per(g)ác(h)tis(f) ún(g)de(f)cim(e'_) (,) ru(g)it(f) di(f)es(e) in(d) vés(f)pe(g)rum ;(f.) (;) sol(f)vá(f)mus (g)om(h)nes(f) dé(g)bi(f)tum(e'_) (,) men(g)tis(f) li(f)bén(e)ter(d) cán(f)ti(e)cum.(d.) (::) 2. La(f)bor(f) di(g)úr(h)nus(f) trán(g)si(f)it(e'_) (,) quo(g), Chri(f)ste(f), nos(e) con(d)dúx(f)er(g)as ;(f.) (;) da(f) iam(f) co(g)ló(h)nis(f) ví(g)ne(f)æ(e'_) (,) pro(g)mís(f)sa(f) do(e)na(d) gló(f)ri(e)æ.(d.) (::) 3. Mer(f)cé(f)de(g) quo(h) nunc(f) ád(g)vo(f)cas,(e'_) (,) quos(g) ad(f) fu(f)tú(e)rum(d) mú(f)ne(g)ras,(f.) (;) nos(f) in(f) la(g)bó(h)re(f) ád(g)iu(f)va(e'_) (,) et(g) post(f) la(f)bó(e)rem(d) ré(f)cre(e)a.(d.) (::) 4. Sit,(f) Chris(f)te,(g) rex(h) pi(f)ís(g)si(f)me,(e'_) (,) ti(g)bi(f) Pa(f)trí(e)que(d) gló(f)ri(g)a(f.) (;) cum(f) Spí(f)ri(g)tu(h) Pa(f)rá(g)cli(f)to,(e'_) (,) in(g) sem(f)pi(f)tér(e)na(d) saé(f)cu(e)la.(d.) (::) A(ded)men.(cd..) (::)
annotation: 1; %% (c4) HO(f)ris(f) per(g)ác(h)tis(f) ún(g)de(f)cim(e'_) (,) ru(g)it(f) di(f)es(e) in(d) vés(f)pe(g)rum ;(f.) (;) sol(f)vá(f)mus (g)om(h)nes(f) dé(g)bi(f)tum(e'_) (,) men(g)tis(f) li(f)bén(e)ter(d) cán(f)ti(e)cum.(d.) (::) 2. La(f)bor(f) di(g)úr(h)nus(f) trán(g)si(f)it(e'_) (,) quo(g), Chri(f)ste(f), nos(e) con(d)dúx(f)er(g)as ;(f.) (;) da(f) iam(f) co(g)ló(h)nis(f) ví(g)ne(f)æ(e'_) (,) pro(g)mís(f)sa(f) do(e)na(d) gló(f)ri(e)æ.(d.) (::) 3. Mer(f)cé(f)de(g) quo(h) nunc(f) ád(g)vo(f)cas,(e'_) (,) quos(g) ad(f) fu(f)tú(e)rum(d) mú(f)ne(g)ras,(f.) (;) nos(f) in(f) la(g)bó(h)re(f) ád(g)iu(f)va(e'_) (,) et(g) post(f) la(f)bó(e)rem(d) ré(f)cre(e)a.(d.) (::) 4. Sit,(f) Chris(f)te,(g) rex(h) pi(f)ís(g)si(f)me,(e'_) (,) ti(g)bi(f) Pa(f)trí(e)que(d) gló(f)ri(g)a(f.) (;) cum(f) Spí(f)ri(g)tu(h) Pa(f)rá(g)cli(f)to,(e'_) (,) in(g) sem(f)pi(f)tér(e)na(d) saé(f)cu(e)la.(d.) (::) A(ded)men.(cd..) (::)
Horis peráctis úndecim ruit dies in vésperum; solvámus omnes débitum mentis libénter cánticum.
La onzième heure est accomplie, le jour décline vers le soir ; le cœur joyeux, acquittons-nous de notre devoir de louange.
Labor diúrnus tránsiit quo, Christe, nos condúxeras; da iam colónis víneæ promíssa dona glóriæ.
La journée de peine est finie où Tu nous embauchas, Seigneur : donne aux ouvriers de Ta vigne la gloire que Tu leur promets.
Mercéde quos nunc ádvocas, quos ad futúrum múneras, nos in labóre ádiuva et post labórem récrea.
Ton appel propose un salaire, et Tu le verseras plus tard : aide-nous dans notre labeur, fais-nous revivre après la peine.
Sit, Christe, rex piíssime, tibi Patríque glória cum Spíritu Paráclito, in sempitérna sǽcula. Amen.
O Christ, ô Roi plein de bonté, gloire à Toi et gloire à Ton Père, avec l'Esprit consolateur, à travers les siècles sans fin. Amen.
℣. Vespertína orátio ascéndat ad te, Dómine.
℟. Et descéndat super nos misericórdia tua.
℣. Que la prière du soir monte vers Toi, Seigneur.
℟. Et que descende sur nous Ta miséricorde.
annotation: 7a; %% (c3)Si(e)cut(-ehg~) lo(h)cú(i)tus(h) es(hg) *() ad(f) pa(hg)tres(ef) no(gh)stros,(fg) Dó(e)mi(de)ne,(e) (;) re(g)cor(h)dá(iji)re(-hih) mi(hg)se(f)ri(ed)cór(ef)di(g)æ(fg) tu(e)æ.(e) (::) E(i) u(i) o(j) u(i) a(h) e.(gf) (::)
annotation: 7a; %% (c3)Si(e)cut(-ehg~) lo(h)cú(i)tus(h) es(hg) *() ad(f) pa(hg)tres(ef) no(gh)stros,(fg) Dó(e)mi(de)ne,(e) (;) re(g)cor(h)dá(iji)re(-hih) mi(hg)se(f)ri(ed)cór(ef)di(g)æ(fg) tu(e)æ.(e) (::) E(i) u(i) o(j) u(i) a(h) e.(gf) (::)
Ant. Sicut locútus es, * ad patres nostros, Dómine, recordáre misericordiæ tuæ.
Ant. Selon ce que Tu avais dit à nos pères, Seigneur, souviens-Toi de Ta miséricorde.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum,
Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo,
et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ. * Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes,
parce qu'Il a pris en considération l'humilité de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius,
parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint,
et misericórdia eius in progénies et progénies * timéntibus eum.
et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui;
Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur ;
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles;
Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles ;
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes.
Il a comblé de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum, * recordátus misericórdiæ,
Il a relevé Israël, Son enfant, Se souvenant de Sa miséricorde,
sicut locútus est ad patres nostros, * Abraham et sémini eius in sǽcula.
selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
annotation: 7a; %% (c3)Si(e)cut(-ehg~) lo(h)cú(i)tus(h) es(hg) () ad(f) pa(hg)tres(ef) no(gh)stros,(fg) Dó(e)mi(de)ne,(e) (;) re(g)cor(h)dá(iji)re(-hih) mi(hg)se(f)ri(ed)cór(ef)di(g)æ(fg) tu(e)æ.(e) (::)
Ant. Sicut locútus es, ad patres nostros, Dómine, recordáre misericordiæ tuæ.
Ant. Selon ce que Tu avais dit à nos pères, Seigneur, souviens-Toi de Ta miséricorde.
Litania
Litanies
Dimítte nobis iniquitátes et iniustítias et peccáta nostra. ℟.  Kýrie eléison.
Pardonne-nous nos iniquités, nos injustices et nos péchés. ℟. Kýrie eléison.
Purífica nos in veritáte tua. ℟. Christe eléison.
Purifie-nous dans Ta vérité. ℟. Christe Eléison.
Salva defúnctos pro quibus ánimam tuam posuísti. ℟. Kýrie eléison.
Sauve les morts pour qui Tu as donné Ton âme. ℟. Kýrie eléison.
Deinde cantatur ab abbate :
Ensuite l'abbé chante :
Pater noster, qui es in cælis:
sanctificétur nomen tuum;
advéniat regnum tuum;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;
et dimítte nobis débita nostra,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;
℣. Et ne nos indúcas in tentatiónem;
℟. Sed líbera nos a malo.
Notre Père, qui es aux cieux :
que Ton nom soit sanctifié ;
qu'advienne Ton règne ;
que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et remets-nous nos dettes,
comme nous remettons à nos débiteurs ;
℣. Et ne nous abandonne pas dans l'épreuve ;
℟. Mais libère nous du malin.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Omnípotens sempitérne Deus, qui cæléstia simul et terréna moderáris, supplicatiónes pópuli tui cleménter exáudi, * et pacem tuam nostris concéde tempóribus. Per Dóminum.
Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui gouvernes à la fois le ciel et la terre, exauce avec bonté les supplications de Ton peuple, et accorde Ta paix à notre temps.
Si præest sacerdos vel diaconus :
Si un prêtre ou un diacre dirige [l'office]:
℣. Dominus vobiscum. ℟. Et cum spiritu tuo.
℣. Le Seigneur soit avec vous. ℟. Et avec votre esprit.
Benedictio simplex:
Bénédiction simple :
In terra nos vivéntium ducat Salvátor géntium. ℟. Amen.
Que le Sauveur des nations nous mène vers la terre des vivants. ℟. Amen.
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Divínum auxílium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Que le secours de Dieu demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut