Les textes de l'office de lecture sont encore en construction. Ils ne sont malheureusement pas encore complets pour le moment. Si vous désirez méditer ces lectures bibiliques et patristiques, veuillez utiliser le cursus monastique de l'office divin.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Nunc tempus acceptábile
Voici le temps favorable
fulget datum divínitus,
Dieu a voulu nous le donner
ut sanet orbem lánguidum
pour guérir le monde malade,
medéla parsimóniæ.
en lui prescrivant l'abstinence.
Christi decóro lúmine
La belle lumière du Christ
dies salútis émicat,
fait poindre le jour du salut
dum corda culpis sáucia
quand la pénitence recrée
refórmat abstinéntia.
les cœurs blessés par le péché
Hanc mente nos et córpore,
Fais-nous, Seigneur, la pratiquer,
Deus, tenére pérfice,
dans notre âme et dans notre corps ;
ut appetámus próspero
et nous passerons, sains et saufs,
perénne pascha tránsitu.
tendus vers la Pâque éternelle.
Te rerum univérsitas,
Que toute chose en l'univers
clemens, adóret, Trínitas,
T'adore, ô Trinité clémente ;
et nos novi per véniam
renouvelés par le pardon,
novum canámus cánticum. Amen.
chantons le cantique nouveau. Amen.
Ant. 1. Dóminus facit mirabília magna solus, in ætérnum misericórdia eius.
Ant. 1.
Psalmus 135 (136)
Psaume 135 (136)
Hymnus paschalis
Hymne pascale
Domini res gestas narrare laudare est (Cassiodorus ).
Raconter les hauts faits accomplis par le Seigneur, c'est Le louer. (Cassiodore ).
I
I
Confitémini Dómino, quóniam bonus, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Confitémini Deo deórum, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Célébrez le Dieu des dieux, car Sa miséricorde est éternelle.
Confitémini Dómino dominórum, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Célébrez le Seigneur des seigneurs, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui facit mirabília magna solus, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
A Celui Qui seul opère de grands prodiges, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui fecit cælos in intelléctu, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Qui a fait les cieux avec sagesse, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui expándit terram super aquas, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Qui a étendu la terre sur les eaux, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui fecit luminária magna, * quóniam in ætérnum misericórdia eius;
Qui a fait les grands luminaires, car Sa miséricorde est éternelle.
solem, ut præésset diéi, * quóniam in ætérnum misericórdia eius;
Le soleil pour dominer sur le jour, car Sa miséricorde est éternelle.
lunam et stellas, ut præéssent nocti, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
La lune et les étoiles pour dominer sur la nuit, car Sa miséricorde est éternelle.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dóminus facit mirabília magna solus, in ætérnum misericórdia eius.
Ant.
Ant. 2. Edúxit Israel de médio Ægýpti, in manu poténti et brácchio exténto.
Ant. 2.
II
II
Qui percússit Ægýptum in primogénitis eórum, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
A celui qui frappa les Égyptiens dans leurs premiers-nés, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui edúxit Israel de médio eórum, * quóniam in ætérnum misericórdia eius;
Il fit sortir Israël du milieu d'eux, car Sa miséricorde est éternelle.
in manu poténti et bráchio exténto, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
D'une main forte et d'un bras étendu, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui divísit mare Rubrum in divisiónes, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
A celui qui divisa en deux la mer Rouge, car Sa miséricorde est éternelle.
Et tradúxit Israel per médium eius, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Qui fit passer Israël au travers, car Sa miséricorde est éternelle.
Et excússit pharaónem et virtútem eius  in mari Rubro, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Et précipita Pharaon et son armée dans la mer Rouge, car Sa miséricorde est éternelle.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Edúxit Israel de médio Ægýpti, in manu poténti et brácchio exténto.
Ant.
Ant. 3. 3. Confitémini Deo cæli; ipse redémit nos ab inimícis nostris.
Ant. 3. 3.
III
III
Qui tradúxit pópulum suum per desértum, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Il a conduit son peuple à travers le désert, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui percússit reges magnos, * quóniam in ætérnum misericórdia eius;
Il a frappé de grands rois, car Sa miséricorde est éternelle. 
et occídit reges poténtes, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Il a fait mourir des rois puissants, car Sa miséricorde est éternelle :
Sehon regem Amorræórum, * quóniam in ætérnum misericórdia eius;
Séhon, roi des Amorrhéens, car Sa miséricorde est éternelle ; 
et Og regem Basan, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
et Og, roi de Basan, car Sa miséricorde est éternelle.
Et dedit terram eórum hereditátem, * quóniam in ætérnum misericórdia eius,
Et il a donné leur terre en héritage, car Sa miséricorde est éternelle,
hereditátem Ísrael servo suo *, quóniam in ætérnum misericórdia eius.
en héritage à Israël son serviteur, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui in humilitáte nostra memor fuit nostri, * quóniam in ætérnum misericórdia eius;
Parce qu'Il s'est souvenu de nous dans notre humiliation, car Sa miséricorde est éternelle ;
et redémit nos ab inimícis nostris, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
et Il nous a délivrés (rachetés) de nos ennemis, car Sa miséricorde est éternelle.
Qui dat escam omni carni, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Il donne la nourriture à toute chair, car Sa miséricorde est éternelle.
Confitémini Deo cæli, * quóniam in ætérnum misericórdia eius.
Glorifiez le Dieu du ciel, car Sa miséricorde est éternelle.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3. Confitémini Deo cæli; ipse redémit nos ab inimícis nostris.
Ant. 3.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Deus, qui nos gloriósis remédiis in terris adhuc pósitos iam cæléstium rerum facis esse consórtes, tu, quǽsumus, in ista qua vívimus nos vita gubérna ut ad illam, in qua ipse es, lucem perdúcas. Per Dóminum.
O Dieu, qui nous fais l'honneur de nous guérir et de nous rendre déjà participants des biens célestes alors que nous sommes encore sur terre, nous Te prions de nous diriger en cette vie que nous menons, et de nous faire parvenir à cette lumière qui est la Tienne.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut