Avertissement : le cursus monastique est encore en construction. Il peut subsister de nombreuses erreurs.
Ter dicitur:
On dit trois fois :
℣. Dómine, lábia mea apéries.
℟. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
℣. Seigneur, ouvre mes lèvres.
℟. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Sequens psalmus dicitur quotidie et anteponitur psalmo 94, si Vigiliæ incipiunt ab invitatorio.
Le psaume suivant se dit chaque jour avant le psaume 94 si les Vigiles commencent par l'invitatoire.
Psalmus 3
Psaume 3
Dominus protector meus
Le Seigneur est mon protecteur
Dormivit et somnum cepit et resurrexit, quoniam Dominus suscepit eum (S. Irenæus).
Il S'est couché et Il S'est endormi, et Il est ressuscité car le Seigneur L'a soutenu.
Dómine, quid multiplicáti sunt, qui tríbulant me? * Multi insúrgunt advérsum me,
Seigneur, pourquoi ceux qui me persécutent se sont-ils multipliés ? Une multitude s'élève contre moi.
multi dicunt ánimæ meæ: * «Non est salus ipsi in Deo».
Beaucoup disent à mon âme : Il n'y a pas de salut pour elle dans son Dieu.
Tu autem, Dómine, protéctor meus es, * glória mea et exáltans caput meum.
Mais Toi, Seigneur, Tu es mon protecteur, ma gloire, et Tu me relèves la tête.
Voce mea ad Dóminum clamávi, * et exaudívit me de monte sancto suo.
De ma voix j'ai crié vers le Seigneur, et Il m'a exaucé du haut de Sa montagne sainte.
Ego obdormívi et soporátus sum, * exsurréxi, quia Dóminus suscépit me.
Je me suis endormi, et j'ai été assoupi ; et je me suis levé, parce que le Seigneur a été mon soutien.
Non timébo mília pópuli circumdántis me. * Exsúrge, Dómine, salvum me fac, Deus meus;
Je ne craindrai point les milliers d'hommes du peuple qui m'environnent. Lève-Toi, Seigneur ; sauve-moi, mon Dieu.
quóniam tu percussísti in maxíllam omnes adversántes mihi, * dentes peccatórum contrivísti.
Car Tu as frappé tous ceux qui s'opposaient à moi sans raison ; Tu as brisé les dents des pécheurs.
Dómini est salus, * et super pópulum tuum benedíctio tua.
Le salut vient du Seigneur ; et c'est Toi qui bénis Ton peuple.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus invitatorius 94
Psaume invitatoire 94
Antiphona statim proponitur ac repetitur, iterumque resumitur post unamquam stropham.
L'antienne est proposée une fois puis répétée, et ensuite reprise après chaque strophe.
Hódie, si vocem Dómini audiéritis, * nólite obduráre corda vestra.
Aujourd'hui, si vous entendez la voix du Seigneur, * n'endurcissez pas vos cœurs.
℟. Hódie, si vocem Dómini audiéritis, * nólite obduráre corda vestra.
℟. Aujourd'hui, si vous entendez la voix du Seigneur, * n'endurcissez pas vos cœurs.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui et dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
℟. Hódie, si vocem Dómini audiéritis, * nólite obduráre corda vestra.
℟. Aujourd'hui, si vous entendez la voix du Seigneur, * n'endurcissez pas vos cœurs.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quóniam non repéllet Dóminus plebem suam, quia in manu eius sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au dessus de tous les dieux ; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple ; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
℟. Nólite obduráre corda vestra.
℟. n'endurcissez pas vos cœurs.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illus, et arídam fundavérunt manus eius. Veníte, adorémus et procidámus ante Deum, plorémus coram Dómino qui fecit nos, quia ipse est Dóminus Deus noster, nos autem pópulus eius et oves páscuæ eius.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
℟. Hódie, si vocem Dómini audiéritis, * nólite obduráre corda vestra.
℟. Aujourd'hui, si vous entendez la voix du Seigneur, * n'endurcissez pas vos cœurs.
Hódie si vocem eius audieritus: "Nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt et vidérunt ópera mea.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent Mes œuvres.
℟. Nólite obduráre corda vestra.
℟. n'endurcissez pas vos cœurs.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi: Semper hi errant corde. Isi vero non cognovérunt vias meas, quibus iurávi in ira mea: Si introíbunt in réquiem meam."
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit : Toujours ils errent de cœur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entrerons dans Mon repos.
℟. Hódie, si vocem Dómini audiéritis, * nólite obduráre corda vestra.
℟. Aujourd'hui, si vous entendez la voix du Seigneur, * n'endurcissez pas vos cœurs.
Glória Patri et Fílio, et Spirítui sancto. Sicut erat in princípio et nunc et semper et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen.
℟. Nólite obduráre corda vestra.
℟. n'endurcissez pas vos cœurs.
℟. Hódie, si vocem Dómini audiéritis, * nólite obduráre corda vestra.
℟. Aujourd'hui, si vous entendez la voix du Seigneur, * n'endurcissez pas vos cœurs.
Hymnus
Ex more docti mystico
Informés parmystiques usages,
servémus abstinéntiam,
nopus observons l'abstinence,
deno diérum círculo
qui se déroule selon le cycle
ducto quater notíssimo.
de quatre fois dix jours.
Lex et prophétæ prímitus
Cela a d'abord été ordonné par la loi
hanc prætulérunt, póstmodum
et les prophètes, puis
Christus sacrávit, ómnium
le Christ l'a solennellement confirmé :
rex atque factor témporum.
Il est le Roi et le Créateur de tous les temps.
Utámur ergo párcius
Pratiquons donc l'abstinence
verbis, cibis et pótibus,
dans les paroles, dans la nourriture et la boisson,
somno, iocis et árctius
dans le sommeil et dans les plaisanteries ;
perstémus in custódia.
plus important encore restons sur nos gardes.
Vitémus autem péssima
Évitons les péchés
quæ súbruunt mentes vagas,
qui pénètrent facilement dans les âmes volatiles,
nullúmque demus cállido
et ne laissons pas
hosti locum tyránnidis.
entrer la tyrannie de l'ennemi rusé.
Præsta, beáta Trínitas,
Accorde, ô bienheureuse Trinité,
concéde, simplex Unitas,
accorde, ô simple unité,
ut fructuósa sint tuis
que les dons du jeûne
hæc parcitátis múnera. Amen.
soient fructueux pour les Tiens. Amen
IN I NOCTURNO
AU Ier NOCTURNE
Ant. 1. Dómine, * in virtúte tua lætábitur rex.
Ant. 1. Seigneur, le roi se réjouit de Ta force.
Psalmus 20 (21)
Psaume 20 (21)
Gratiarum actio pro regis victoria
Action de grâce pour la victoire du Roi
Accepit vitam, ut resurgeret, et longitudinem dierum in sæculum sæculi (S. Irenæus).
Il a reçu la vie, le Ressuscité, pour la suite des jours, au long des siècles. (S. Irénée).
Dómine in virtúte tua lætábitur rex, * et super salutáre tuum exsultábit veheménter.
Seigneur, le roi se réjouit de Ta force; comme Ton secours le remplit d'allégresse !
Desidérium cordis eius tribuísti ei * et voluntátem labiórum eius non denegásti.
Tu lui as donné ce que son coeur désirait, Tu n'as pas refusé ce que demandaient ses lèvres.
Quóniam prævenísti eum in benedictiónibus dulcédinis; * posuísti in cápite eius corónam de auro puríssimo.
Car Tu l'as prévenu de bénédictions exquises, Tu as mis sur sa tête une couronne d'or pur.
Vitam pétiit a te, et tribuísti ei, * longitúdinem diérum in sæculum et in sǽculum sǽculi.
II te demandait la vie, Tu la lui as donnée, de longs jours à jamais et à perpétuité.
Magna est glória eius in salutári tuo, * magnificéntiam et decórem impónes super eum;
Sa gloire est grande, grâce à Ton secours; Tu mets sur lui splendeur et magnificence.
quóniam pones eum benedictiónem in sǽculum sǽculi, * lætificábis eum in gáudio ante vultum tuum.
Tu le rends à jamais un objet de bénédictions; Tu le combles de joie devant ta face.
Quóniam rex sperat in Dómino * et in misericórdia Altíssimi non commovébitur.
Car le roi se confie dans le Seigneur, et par la bonté du Très-Haut il ne chancelle point.
[Invéniet manus tua omnes inimícos tuos, * déxtera tua invéniet, qui te odérunt.
[Ta main, ô roi, atteindra tous tes ennemis, ta droite atteindra ceux qui te haïssent.
Pones eos ut clíbanum ignis in témpore vultus tui: Dóminus in ira sua deglútiet eos, * et devorábit eos ignis.
Tu les rendras comme une fournaise ardente, au jour où tu montreras ta face ; le Seigneur les anéantira dans Sa colère, et le feu les dévorera.
Fructum eórum de terra perdes * et semen eórum de fíliis hóminum.
Tu feras disparaitre de la terre leur postérité, et leur race d'entre les enfants des hommes.
Quóniam intendérunt in te mala, * cogitavérunt consília: nihil potuérunt.
Ils ont préparé pour toi la ruine, ils ont conçu des desseins pervers, mais ils seront impuissants.
Quóniam pones eos dorsum, * arcus tuos tendes in vultum eórum.]
Car tu leur feras tourner le dos ; de tes traits tu les viseras au front.]
Exaltáre, Dómine, in virtúte tua; * cantábimus et psallémus virtútes tuas.
Lève-Toi, Seigneur, dans Ta force ! Nous voulons chanter et célébrer Ta puissance.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 21
Psaume 21
Afflictio iusti et exauditio
Détresse du juste, qui est exaucé.
Clamavit Iesus voce magna « Eli, Eli, lama sabachtani » (Mt 27,46)
Jésus cria d'une vois forte : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné ?"
Deus, Deus meus, quare me dereliquísti? * Longe a salúte mea verba rúgitus mei.
O Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné? Je gémis, et le salut reste loin de moi !
Deus meus, clamo per diem, et non exáudis, * et nocte, et non est réquies mihi.
Mon Dieu, je crie pendant le jour, et Tu ne m'exauces pas; et pendant la nuit, pas de repos pour moi.
Tu autem sanctus es, * qui hábitas in láudibus Israel.
Mais Toi, Tu habites dans le sanctuaire; Toi qui es la louange d'Israël.
In te speravérunt patres nostri, * speravérunt, et liberásti eos;
Nos pères ont espéré en Toi; ils ont espéré, et Tu les as délivrés.
ad te clamavérunt et salvi facti sunt, * in te speravérunt et non sunt confúsi.
Ils ont crié vers Toi, et ils ont été sauvés; ils ont espéré en Toi, et ils n'ont point été confondus.
Ego autem sum vermis et non homo, * oppróbrium hóminum et abiéctio plebis.
Mais moi, je suis un ver, et non un homme; l'opprobre des hommes, et le rebut du peuple.
Omnes vidéntes me derisérunt me; * torquéntes lábia movérunt caput:
Tous ceux qui m'ont vu se sont moqués de moi; de leurs lèvres ils ont proféré l'outrage, et ils ont branlé la tête.
“Sperávit in Dómino: erípiat eum, * salvum fáciat eum, quóniam vult eum.”
Il a espéré au Seigneur, qu'Il le délivre; qu'Il le sauve, puisqu'Il l'aime.
Quóniam tu es qui extraxísti me de ventre, * spes mea ad úbera matris meæ.
Oui, c'est Toi qui m'as tiré du ventre de ma mère; Tu es mon espérance depuis le temps où je suçais ses mamelles.
In te proiéctus sum ex útero, * de ventre matris meæ Deus meus es tu.
Au sortir de son sein, j'ai été jeté sur Tes genoux; depuis que j'ai quitté ses entrailles, c'est Toi qui es mon Dieu.
Ne longe fias a me, quóniam tribulátio próxima est, * quóniam non est qui adiúvet.
Ne Te retire pas de moi, car la tentation est proche, et il n'y a personne qui me secoure.
Circumdedérunt me vítuli multi, * tauri Basan obsedérunt me.
Des jeunes taureaux nombreux m'ont environné; des taureaux gras m'ont assiégé.
Aperuérunt super me os suum * sicut leo rápiens et rúgiens.
Ils ont ouvert leur bouche sur moi, comme un lion ravisseur et rugissant.
Sicut aqua effúsus sum, * et dissolúta sunt ómnia ossa mea.
Je me suis répandu comme l'eau, et tous mes os se sont disloqués.
Factum est cor meum tamquam cera * liquéscens in médio ventris mei.
Mon cœur est devenu comme de la cire fondue au milieu de mes entrailles.
Áruit tamquam testa palátum meum, et lingua mea adhǽsit fáucibus meis, * et in púlverem mortis deduxísti me.
Ma force s'est desséchée comme un tesson, et ma langue s'est attachée à mon palais; et Tu m'as conduit à la poussière du tombeau.
Quóniam circumdedérunt me canes multi, * concílium malignántium obsédit me.
Car des chiens nombreux m'ont environné; une bande de scélérats m'a assiégé.
Fodérunt manus meas et pedes meos, * et dinumerávi ómnia ossa mea.
Ils ont percé mes mains et mes pieds, ils ont compté tous mes os.
Ipsi vero consideravérunt et inspexérunt me; divisérunt sibi vestiménta mea * et super vestem meam misérunt sortem.
Ils m'ont considéré et contemplé. Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont jeté le sort sur ma tunique.
Tu autem, Dómine, ne elongáveris; * fortitúdo mea, ad adiuvándum me festína.
Mais Toi, Seigneur, ne tarde pas ; ma force, hâte-Toi de me secourir.
Érue a frámea ánimam meam * et de manu canis únicam meam.
Délivre, ô Dieu, mon âme du glaive, et ma vie du pouvoir du chien.
Salva me ex ore leónis * et a córnibus unicórnium humilitátem meam.
Sauve-moi de la gueule du lion, et sauve ma faiblesse des cornes des buffles.
Narrábo nomen tuum frátribus meis, * in médio ecclésiæ laudábo te.
J'annoncerai Ton Nom à mes frères; je Te louerai au milieu de l'assemblée.
Qui timétis Dóminum, laudáte eum; * univérsum semen Iácob, glorificáte eum.
Toi qui crains le Seigneur, loue-Le ; toute la race de Jacob, glorifie-Le.
Métuat eum omne semen Israel, * quóniam non sprevit neque despéxit afflictiónem páuperis
Que toute la race d'Israël Le craigne, parce qu'Il n'a pas méprisé ni dédaigné la supplication du pauvre,
nec avértit fáciem suam ab eo * et, cum clamáret ad eum, exaudívit.
et qu'Il n'a point détourné de moi Son visage ; mais qu'Il m'a exaucé lorsque je criais vers Lui.
Apud te laus mea in ecclésia magna; * vota mea reddam in conspéctu timéntium eum.
Je T'adresserai ma louange dans une grande assemblée ; j'acquitterai mes vœux en présence de ceux qui Le craignent.
Edent páuperes et saturabúntur; et laudábunt Dóminum, qui requírunt eum: * “Vívant corda eórum in sǽculum sǽculi!”
Les pauvres mangeront et seront rassasiés, et ceux qui cherchent le Seigneur Le loueront; leurs cœurs vivront dans les siècles des siècles.
Reminiscéntur et converténtur ad Dóminum univérsi fines terræ, * et adorábunt in conspéctu eíus univérsæ famíliæ géntium.
Toutes les extrémités de la terre se souviendront du Seigneur et se convertiront à Lui ; et toutes les familles des nations L'adoreront en Sa présence;
Quóniam Dómini est regnum, * et ipse dominábitur géntium.
car le règne appartient au Seigneur, et Il dominera sur les nations.
Ipsum solum adorábunt omnes, qui dórmiunt in terra; * in conspéctu eíus prócident omnes, qui descéndunt in púlverem.
Tous les riches de la terre ont mangé et adoré; tous ceux qui descendent dans la terre se prosterneront devant Lui.
Ánima autem mea illi vivet, * et semen meum sérviet ipsi.
Et mon âme vivra pour Lui, et ma race Le servira.
Narrábitur de Dómino generatióni ventúræ; et annuntiábunt iustítiam eíus pópulo, * qui nascétur: “Hæc fecit Dóminus!”
La postérité qui doit venir sera annoncée au Seigneur, et les cieux annonceront Sa justice au peuple qui doit naître, et que le Seigneur a fait.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dómine, in virtúte tua lætábitur rex.
Ant. Seigneur, le roi se réjouit de Ta force.
Ant. 2. Dóminus regit me * et nihil mihi déerit.
Ant. 2. Le Seigneur me guide, je ne manquerai de rien.
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitæ fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,
Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.
Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.
Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.
Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.
Ta houlette et Ton bâton, ce sont eux qui m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;
Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.
Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,
Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.
et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 23 (24)
Psaume 23 (24)
Domini in templum adventus
Avènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).
Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu'Il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo.
Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent.
Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum.
Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius?
Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint?
Innocens mánibus et mundo corde, qui non levávit ad vana ánimam suam,* nec iurávit in dolum.
Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur.
Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo.
Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur.
Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob.
Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Attóllite, portæ, cápita vestra, et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ.
Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera.
Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio.
Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Attóllite, portæ, cápita vestra, et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ.
Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera.
Quis est iste rex glóriæ?* Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ.
Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dóminus regit me et nihil mihi déerit.
Ant. Le Seigneur me guide, je ne manquerai de rien.
Ant. 3. Oculi mei * semper ad Dóminum.
Ant. 3. Mes yeux sont toujours dirigés vers le Seigneur.
Psalmus 24 (25)
Psaume 24 (25)
Imploratio veniæ et salutis
Imploration pour la venue et le salut
Spes non confundit (Rom 5, 5).
L'espérance ne confond pas (Rom 5, 5).
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam, * Deus meus, in te confído: non erubéscam.
Vers Toi, le Seigneur, j'élève mon âme, mon Dieu. En Toi je me confie : que je n'aie pas de confusion !
Neque exsúltent super me inimíci mei, * étenim univérsi, qui sústinent te, non confundéntur.
Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet ! Non, aucun de ceux qui espèrent en Toi ne sera confondu ;
Confundántur infidéliter agéntes * propter vanitátem.
ceux là seront confondus qui sont infidèles sans cause.
Vias tuas, Dómine, demónstra mihi * et sémitas tuas édoce me.
Seigneur, fais-moi connaître Tes voies, enseigne-moi Tes sentiers.
Dírige me in veritáte tua et doce me, quia tu es Deus salútis meæ, * et te sustínui tota die.
Conduis-moi dans Ta vérité, et instruis-moi, car Tu es le Dieu de mon salut; tout le jour en Toi j'espère.
Reminíscere miseratiónum tuárum, Dómine, * et misericordiárum tuárum, quóniam a sæculo sunt.
Souviens-Toi de Ta miséricorde, le Seigneur, et de Ta bonté car elles sont éternelles.
Peccáta iuventútis meæ et delícta mea ne memíneris; secúndum misericórdiam tuam meménto mei tu, * propter bonitátem tuam, Dómine.
Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse ni de mes transgressions; souviens-Toi de moi selon Ta miséricorde, à cause de Ta bonté, ô Seigneur,
Dulcis et rectus Dóminus, * propter hoc peccatóres viam docébit;
le Seigneur est bon et droit; c'est pourquoi il indique aux pécheurs la voie.
díriget mansuétos in iudício, * docébit mites vias suas.
Il fait marcher les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles Sa voie.
Univérsæ viæ Dómini misericórdia et véritas * custodiéntibus testaméntum eius et testimónia eius.
Tous les sentiers du Seigneur sont miséricorde et fidélité, pour ceux qui gardent Son alliance et ses commandements.
Propter nomen tuum, Dómine, propitiáberis peccáto meo: * multum est enim.
A cause de Ton nom, le Seigneur, Tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
Quis est homo, qui timet Dóminum? * Docébit eum viam, quam éligat.
Quel est l'homme qui craint le Seigneur? Le Seigneur lui montre la voie qu'il doit choisir.
Anima eius in bonis demorábitur, * et semen eius hereditábit terram.
Son âme repose dans le bonheur, et sa postérité possédera le pays.
Familiáriter aget Dóminus cum timéntibus eum, * ut testaméntum suum maniféstet illis.
La familiarité du Seigneur est pour ceux qui Le craignent; ll leur fait connaître les bénédictions de Son alliance.
Oculi mei semper ad Dóminum, * quóniam ipse evéllet de láqueo pedes meos.
J'ai les yeux constamment tournés vers le Seigneur, car c'est Lui qui tirera mes pieds du lacet.
Réspice in me et miserére mei, * quia únicus et pauper sum ego.
Regarde-moi et aie pitié de moi, car je suis délaissé et malheureux.
Diláta angústias cordis mei * et de necessitátibus meis érue me.
Les angoisses de mon coeur se sont accrues : tire-moi de ma détresse !
Vide humilitátem meam et labórem meum * et dimítte univérsa delícta mea.
Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péchés.
Réspice inimícos meos, quóniam multiplicáti sunt, * et ódio crudéli odérunt me.
Vois combien sont nombreux mes ennemis, et quelle haine violente ils ont contre moi.
Custódi ánimam meam et érue me; * non erubéscam, quóniam sperávi in te.
Garde mon âme et sauve-moi ! Que je ne sois pas confus, car j'ai mis en Toi ma confiance !
Innocéntia et æquitas custódiant me, * quia sustínui te.
Que l'innocence et la droiture me protègent, car j'espère en Toi.
Líbera, Deus, Israel * ex ómnibus tribulatiónibus suis.
O Dieu, délivre Israël de toutes ses angoisses !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 25 (26)
Psaume 25 (26)
Innocentis fiducia et oratio
Confiance de l'innocent et prière
Elegit nos Deus in Christo, ut essemus sancti et immaculati (Eph 1, 4).
Dieu nous a choisis dans le Christ pour que nous soyons saints et immaculés (Eph 1, 4).
Iúdica me, Dómine, quóniam ego in innocéntia mea ingréssus sum * et in Dómino sperans non infirmábor.
Rends-moi justice, Seigneur, car j'ai marché dans mon innocence, je me confie dans le Seigneur, je ne chancellerai pas.
Proba me, Dómine, et tenta me; * ure renes meos et cor meum.
Eprouve-moi, Seigneur, sonde-moi, fais passer au creuset mes reins et mon coeur.
Quóniam misericórdia tua ante óculos meos est, * et ambulávi in veritáte tua.
Car Ta miséricorde est devant mes yeux, et je marche dans Ta vérité.
Non sedi cum viris vanitátis * et cum occúlte agéntibus non introíbo.
Je ne me suis pas assis avec les hommes de mensonge, je ne vais pas avec les hommes dissimulés.
Odívi ecclésiam malignántium * et cum ímpiis non sedébo.
Je hais l'assemblée de ceux qui font le mal, je ne siège pas avec les méchants.
Lavábo in innocéntia manus meas * et circúmdabo altáre tuum, Dómine,
Je lave mes mains dans l'innocence et j'entoure Ton autel, Seigneur,
ut audítas fáciam voces laudis * et enárrem univérsa mirabília tua.
pour faire entendre une voix de louange et raconter toutes Tes merveilles.
Dómine, diléxi habitáculum domus tuæ * et locum habitatiónis glóriæ tuæ.
Seigneur, j'aime le séjour de Ta maison, le lieu où Ta gloire réside.
Ne cólligas cum ímpiis ánimam meam * et cum viris sánguinum vitam meam,
N'enlève pas mon âme avec celle des pécheurs et ma vie avec celle des hommes de sang,
in quorum mánibus iniquitátes sunt, * déxtera eórum repléta est munéribus.
qui ont le crime dans les mains, et dont la droite est pleine de présents.
Ego autem in innocéntia mea ingréssus sum, * rédime me et miserére mei.
Pour moi, je marche en mon innocence, délivre-moi et aie pitié de moi.
Pes meus stetit in dirécto, * in ecclésiis benedícam Dómino.
Mon pied se tient sur un sol uni, je bénirai le Seigneur dans les assemblées.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculi mei semper ad Dóminum.
Ant. Mes yeux sont toujours dirigés vers le Seigneur.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Deus Pater omnípotens sit nobis propítius et clemens. ℟. Amen.
Que Dieu le Père tout-puissant soit pour nous propice et clément. ℟. Amen.
In primo nocturno, anno II
Premier nocturne, année II
De libro Exodi
Du livre de l'Exode
Lectio I
Lecture I
Hæc dicit Dóminus: " Qui ímmolat diis, occidétur, præter Dómino soli. Advenam non ópprimes neque afflíges eum; ádvenæ enim et ipsi fuístis in terra Ægýpti. Víduæ et pupíllo non nocébitis. Si læséritis eos, vociferabúntur ad me, et ego áudiam clamórem eórum; et indignábitur furor meus, percutiámque vos gládio, et erunt uxóres vestræ víduæ et fílii vestri pupílli. Si pecúniam mútuam déderis in pópulo meo páuperi, qui hábitat tecum, non eris ei quasi créditor; non imponétis ei usúram. "
Ainsi parle le Seigneur: " Qui sacrifie à d'autres dieux sera voué à l'anathème. Tu ne molesteras pas l'étranger ni ne l'opprimeras car vous-mêmes avez été étrangers dans le pays d'Égypte. Vous ne maltraiterez pas une veuve ni un orphelin. Si tu le maltraites et qu'il crie vers moi, j'écouterai son cri; ma colère s'enflammera et je vous ferai périr par l'épée: vos femmes seront veuves et vos fils orphelins. Si tu prêtes de l'argent à un compatriote, à l'indigent qui est chez toi, tu ne te comporteras pas envers lui comme un prêteur à gages, vous ne lui imposerez pas d'intérêts. "
℟. Locútus est Dóminus ad Móysen, dicens: Descénde in Ægýptum; dic pharaóni ut dimíttat pópulum meum. * Indurátum est cor pharaónis, non vult dimíttere pópulum meum, nisi in manu forti. ℣. Videns vidi afflictiónem pópuli mei qui est in Ægýpto; et gémitum eius audívi, et descéndi liberáre eos. * Indurátum est.
℟. Le Seigneur adressa la parole à Moïse en ces termes: Tu dois redescendre en Égypte et dire à Pharaon qu'il relâche mon peuple. * Or le pharaon a le cœur endurci, il ne voudra pas laisser partir mon peuple, s'il n'y est forcé par une main puissante. ℣. J'ai vu, oui, j'ai vu la détresse de mon peuple qui est en Égypte, j'ai entendu son gémissement, et je suis descendu le délivrer. * Or.
Lectio II
Lecture II
Si pignus a próximo tuo accéperis pállium, ante solis occásum reddes ei; ipsum enim est solum quo operítur, induméntum carnis eius, nec habet áliud in quo dórmiat; si clamáverit ad me, exáudiam eum, quia miséricors sum. Deo non détrahes et príncipi pópuli tui non maledíces. Abundántiam áreæ tuæ et torculáris tui non tardábis réddere. Primogénitum filiórum tuórum dabis mihi. De bobus quoque et óvibus simíliter fácies: septem diébus sit cum matre sua, die octávo reddes illum mihi. Viri sancti éritis mihi; carnem animális in agro dilaceráti non comedétis, sed proiciétis cánibus. "
Si tu prends en gage le manteau de quelqu'un, tu le lui rendras au coucher du soleil. C'est sa seule couverture,c'est le manteau dont il enveloppe son corps, dans quoi se couchera-t-il? S'il crie vers moi je l'écouterai, car je suis compatissant, moi! Tu ne blasphémeras pas Dieu ni ne maudiras un chef de ton peuple. Ne diffère pas d'offrir de ton abondance et de ton surplus. Le premier-né de tes fils, tu me le donneras. Tu feras de même pour ton gros et ton petit bétail: pendant sept jours il restera avec sa mère, le huitième jour tu me le donneras. Vous serez pour moi des hommes saints. Vous ne mangerez pas la viande d'une bête déchiquetée par un fauve dans la campagne, vous la jetterez aux chiens. "
℟. Stetit Móyses coram pharaóne et dixit: Hæc dicit Dóminus: * Dimítte pópulum meum, ut sacríficet mihi in desértum. ℣. Dóminus Deus Hebræórum misit me ad te, ut dicam tibi: * Dimítte.
℟. Moïse, debout en présence du pharaon, lui déclara: Oracle du Seigneur: * Laisse partir mon peuple, qu'il aille célébrer mon culte dans le désert! ℣. Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, m'envoie te dire: * Laisse partir.
Lectio III
Lecture III
Non suscípies famam falsam; nec iunges manum tuam cum ímpio ut dicas falsum testimónium. Non sequéris turbam ad faciéndum malum; nec in iudício plurimórum acquiésces senténtiæ ut a vero dévies. Páuperis quoque non miseréberis in iudício. Si occúrreris bovi inimíci tui aut ásino erránti, reduc ad eum. Si víderis ásinum odiéntis te iacére sub ónere suo, non pertransíbis, sed sublevábis cum eo. "
Tu ne colporteras pas de fausses rumeurs. Tu ne prêteras pas la main au méchant en témoignant injustement. Tu ne prendras pas le parti du plus grand nombre pour commettre le mal, ni ne témoigneras dans un procès en suivant le plus grand nombre pour faire dévier le droit, ni ne favoriseras le miséreux dans son procès. Si tu rencontres le bœuf ou l'âne de ton ennemi qui vague, tu dois le lui ramener. Si tu vois l'âne de celui qui te déteste tomber sous sa charge, cesse de te tenir à l'écart; avec lui tu lui viendras en aide. "
℟. Cantémus Dómino, glorióse enim honorificátus est: equum et ascensórem proiécit in mare. * Adiútor et protéctor factus est mihi Dóminus in salútem. ℣. Currus pharaónis et exercítum eius proiécit in mare. * Adiútor.
℟. Chantons pour le Seigneur: Superbe est sa victoire! Cheval et cavalier, il les jette à la mer! * Ma force et mon recours, c'est le Seigneur, il est pour moi le salut! ℣. Les chars du pharaon et ses armées, il les lance dans la mer! * Ma force.
Lectio IV
Lecture IV
Non pervértes iudícium páuperis in lite eius. Mendácium fúgies. Insóntem et iustum non occídes, quia avérsor ímpium. Nec accípies múnera, quæ excæcant étiam prudéntes et subvértunt verba iustórum. Peregrínum non ópprimes; scitis enim advenárum ánimas, quia et ipsi peregríni fuístis in terra Ægýpti. "
Tu ne feras pas dévier le droit de ton pauvre dans son procès. Tu te tiendras loin d'une cause mensongère. Ne fais pas périr l'innocent ni le juste, et ne justifie pas le coupable. Tu n'accepteras pas de présents, car le présent aveugle les gens clairvoyants et ruine les causes des justes. Tu n'opprimeras pas l'étranger. Vous savez ce qu'éprouve l'étranger, car vous-mêmes avez été étrangers au pays d'Égypte. "
℟. In mari via tua, et sémitæ tuæ in aquis multis. * Deduxísti sicut oves pópulum tuum in manu Móysi et Aaron. ℣. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ; commóta est et contrémuit terra. * Deduxísti. ℣. Glória Patri. * Deduxísti.
℟. Par la mer passait ton chemin; tes sentiers, par les eaux profondes. * Tu as conduit comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse et d'Aaron. ℣. Tes éclairs illuminèrent le monde; la terre s'agita et frémit. * Tu as conduit. ℣. Gloire au Père. * Tu as conduit.
IN II NOCTURNO
AU IIème NOCTURNE
Ant. 4. Dóminus * defénsor vitæ meæ.
Ant. 4. Le Seigneur est le défenseur de ma vie.
Psalmus 26 (27)
Psaume 26 (27)
In periculis fiducia
Confiance dans le danger
Ecce tabernaculum Dei cum hominibus (Ap 21, 3).
Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes (Ap 21, 3).
Dóminus illuminátio mea et salus mea, * quem timébo?
Le Seigneur est ma lumière et mon salut : qui craindrais-je?
Dóminus protéctor vitæ meæ, * a quo trepidábo?
Le Seigneur est le rempart de ma vie : de qui aurais-je peur?
Dum apprópiant super me nocéntes, * ut edant carnes meas;
Quand des méchants se sont avancés contre moi, pour dévorer ma chair;
qui tríbulant me et inimíci mei, * ipsi infirmáti sunt et cecidérunt.
quand mes adversaires et mes ennemis se sont avancés, ce sont eux qui ont chancelé et qui sont tombés.
Si consístant advérsum me castra, * non timébit cor meum;
Qu'une armée vienne camper contre moi, mon coeur ne craindra point;
si exsúrgat advérsum me prœlium, * in hoc ego sperábo.
que contre moi s'engage le combat, alors même j'aurai confiance.
Unum pétii a Dómino, hoc requíram: * ut inhábitem in domo Dómini ómnibus diébus vitæ meæ,
Je demande au Seigneur une chose, je la désire ardemment : je voudrais habiter dans la maison du Seigneur, tous les jours de ma vie,
ut vídeam voluptátem Dómini * et vísitem templum eius.
pour jouir des amabilités du Seigneur, pour contempler son sanctuaire.
Quóniam occultábit me in tentório suo, * in die malórum.
Car il m'abritera dans sa demeure au jour de l'adversité,
Abscóndet me in abscóndito tabernáculi sui, * in petra exaltábit me.
il me cachera dans le secret de sa tente, il m'établira sur un rocher.
Et nunc exaltátur caput meum * super inimícos meos in circúitu meo.
ma tête s'élèvera au-dessus des ennemis qui sont autour de moi.
Immolábo in tabernáculo eius hóstias vociferatiónis, * cantábo et psalmum dicam Dómino.
J'offrirai dans son tabernacle des sacrifices d'actions de grâces, je chanterai et je dirai des hymnes au Seigneur.
Exáudi, Dómine, vocem meam, qua clamávi, * miserére mei et exáudi me.
Seigneur, écoute ma voix, je t'invoque; aie pitié de moi et exauce-moi !
De te dixit cor meum: «Exquírite fáciem meam!». * Fáciem tuam, Dómine, exquíram.
Mon coeur dit de ta part : Cherchez ma face ! "
Ne avértas fáciem tuam a me, * ne declínes in ira a servo tuo.
Ne me cache pas ta face, ne repousse pas avec colère ton serviteur;
Adiútor meus es tu, ne me reícias * neque derelínquas me, Deus salútis meæ.
Tu es mon secours, ne me délaisse pas, et ne m'abandonne pas, Dieu de mon salut !
Quóniam pater meus et mater mea dereliquérunt me, * Dóminus autem assúmpsit me.
Car mon père et ma mère m'ont abandonné, mais le Seigneur me recueillera.
Osténde mihi, Dómine, viam tuam * et dírige me in sémitam rectam propter inimícos meos.
Seigneur, enseigne-moi ta voie ; dirige-moi dans un sentier uni, à cause de ceux qui m'épient.
Ne tradíderis me in ánimam tribulántium me; quóniam insurrexérunt in me testes iníqui * et qui violéntiam spirant.
Ne me livre pas à la fureur de mes adversaires, car contre moi s'élèvent des témoins de mensonge, et des gens qui ne respirent que violence.
Credo vidére bona Dómini * in terra vivéntium.
Ah ! si je ne croyais pas voir la bonté du Seigneur, dans la terre des vivants.
Exspécta Dóminum, viríliter age, * et confortétur cor tuum, et sústine Dóminum.
Espère dans le Seigneur, aie courage et que ton coeur soit ferme, espère dans le Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 27 (28)
Psaume 27 (28)
Supplicatio et gratiarum actio
Supplication et action de grâce
Pater, gratias ago tibi quoniam audisti me (Io 11, 41).
Père, je Te rends grâce car Tu m'as écouté (Io 11, 41).
Ad te, Dómine, clamábo; * Deus meus, ne síleas a me.
C'est vers Toi, Seigneur, que je crie ; mon Dieu, ne reste pas sourd à ma voix.
Nequándo táceas a me, * et assimilábor descendéntibus in lacum.
De peur que si Tu gardes le silence je ne ressemble à ceux qui descendent dans la fosse.
Exáudi vocem deprecatiónis meæ, dum clamo ad te, * dum extóllo manus meas ad templum sanctum tuum.
Ecoute la voix de mes supplications, quand je crie vers Toi, quand j'élève mes mains vers Ton saint sanctuaire.
Ne simul trahas me cum peccatóribus * et cum operántibus iniquitátem.
Ne m'emporte pas avec les méchants et les artisans d'iniquité.
Qui loquúntur pacem cum próximo suo, * mala autem in córdibus eórum.
Qui parlent de paix au prochain, et qui ont la malice dans le coeur.
[Da illis secúndum ópera eórum * et secúndum nequítiam adinventiónum ipsórum.
Rends-leur selon leurs oeuvres, et selon la malice de leurs actions;
Secúndum opus mánuum eórum tríbue illis, redde retributiónem eórum ipsis.
rends-leur selon l'ouvrage de leurs mains, donne-leur le salaire qu'ils méritent.
Quóniam non intellexérunt ópera Dómini et opus mánuum eíus, * déstruet illos et non ædificábit eos. ]
Car ils ne prennent pas garde aux oeuvres du Seigneur, à l'ouvrage de Ses mains : Il les détruira et ne les bâtira pas.
Benedíctus Dóminus, quóniam exaudívit vocem deprecatiónis meæ; * Dóminus adiútor meus et protéctor meus,
Béni soit le Seigneur, car Il a entendu la voix de mes supplications ; le Seigneur est ma force et mon bouclier,
in ipso sperávit cor meum, et adiútus sum, et exsultávit cor meum, * et in cántico meo confitébor ei.
en Lui s'est confié mon coeur et j'ai été secouru ; aussi mon coeur est dans l'allégresse, et je Le louerai par mes cantiques.
Dóminus fortitúdo plebi suæ * et refúgium salvatiónum christi sui est.
Le Seigneur est la force de Son peuple, Il est une forteresse de salut pour Son messie.
Salvum fac pópulum tuum et bénedic hereditáti tuæ * et pasce eos et extólle illos usque in ætérnum.
Sauve Ton peuple et bénis Ton héritage, sois leur pasteur et porte-les à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dóminus defénsor vitæ meæ.
Ant. Le Seigneur est le défenseur de ma vie.
Ant. 5. Adoráte Dóminum * in aula sancta eius.
Ant. 5. Adorez le Seigneur dans Son sanctuaire.
Psalmus 28 (29)
Psaume 28 (29)
Verbi Domini præconium
Supplication de la Parole de Dieu
Ecce vox de cælis dicens: «Hic est Filius meus dilectus» (Mt 3, 17).
Voici qu'une voix venue du ciel dit : « Celui-ci est Mon Fils bien aimé » (Mt 3, 17).
Afférte Dómino, fílii Dei, * afférte Dómino glóriam et poténtiam,
Apportez au Seigneur, fils de Dieu. Donnez au Seigneur gloire et puissance,
afférte Dómino glóriam nóminis eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.
Apportez au Seigneur la gloire de Son nom ! Adorez Le Seigneur dans Sa sainte splendeur.
Vox Dómini super aquas; Deus maiestátis intónuit, * Dóminus super aquas multas.
La voix du Seigneur gronde au-dessus des eaux, le Dieu de la gloire tonne,  le Seigneur est sur les eaux abondantes.
Vox Dómini in virtúte, * vox Dómini in magnificéntia.
La voix du Seigneur est puissante,  la voix du Seigneur est majestueuse.
Vox Dómini confringéntis cedros; * et confrínget Dóminus cedros Líbani.
La voix du Seigneur brise les cèdres,  le Seigneur brise les cèdres du Liban ;
Et saltáre fáciet, tamquam vítulum, Líbanum, * et Sárion, quemádmodum fílium unicórnium.
Il les fait bondir comme un jeune taureau, le Liban et le Sirion comme le petit du buffle.
Vox Dómini intercidéntis flammam ignis, vox Dómini concutiéntis desértum, * et concútiet Dóminus desértum Cades.
La voix du Seigneur fait jaillir des flammes de feu, la voix du Seigneur ébranle le désert, le Seigneur ébranle le désert de Cadès.
Vox Dómini properántis partum cervárum, et denudábit condénsa; * et in templo eius omnes dicent glóriam.
La voix du Seigneur fait enfanter les biches, elle dépouille les forêts de leur feuillage, et dans son temple tout dit : « Gloire ! »
Dóminus super dilúvium hábitat, * et sedébit Dóminus rex in ætérnum.
le Seigneur, au déluge, est assis sur Son trône, le Seigneur siège sur Son trône, roi pour l'éternité.
Dóminus virtútem pópulo suo dabit, * Dóminus benedícet pópulo suo in pace.
le Seigneur donnera la force à Son peuple ; le Seigneur bénira Son peuple en lui donnant la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 29 (30)
Psaume 29 (30)
Gratiarum actio pro liberatione a morte
Action de grâce pour la délivrance de la mort.
Christus post resurrectionem gloriosam Patri gratias agit (Cassiodorus).
Le Christ, après la résurrection, rendit gloire au Père (Cassiodorus).
Exaltábo te, Dómine, quóniam extraxísti me, * nec delectásti inimícos meos super me.
Je T'exalte, Seigneur, car Tu m'as relevé, Tu n'as pas réjoui mes ennemis à mon sujet.
Dómine Deus meus, clamávi ad te, * et sanásti me.
Seigneur, mon Dieu, j'ai crié vers Toi et Tu m'as guéri.
Dómine, eduxísti ab inférno ánimam meam, * vivificásti me, ut non descénderem in lacum.
Seigneur, Tu as fait remonter mon âme des enfers, Tu m'as rendu la vie, loin de ceux qui descendent dans la fosse.
Psállite Dómino, sancti eius, * et confitémini memóriæ sanctitátis eius,
Chantez le Seigneur, vous Ses saints, célébrez la mémoire de Sa sainteté,
quóniam ad moméntum indignátio eius * et per vitam volúntas eius.
Car Son indignation dure un instant, et Sa grâce toute la vie.
Ad vésperum demorátur fletus, * ad matutínum lætítia.
Le soir viennent les pleurs, et le matin l'allégresse.
Ego autem dixi in securitáte mea: * «Non movébor in ætérnum».
Je disais dans ma sécurité : " Je ne serai jamais ébranlé ".
Dómine, in voluntáte tua * præstitísti decóri meo virtútem;
Seigneur, par Ta grâce Tu avais affermi ma montagne;
avertísti fáciem tuam a me, * et factus sum conturbátus.
Tu as caché Ta face, et j'ai été troublé.
Ad te, Dómine, clamábam * et ad Deum meum deprecábar.
Seigneur, j'ai crié vers Toi, j'ai imploré le Seigneur
Quæ utílitas in sánguine meo, * dum descéndo in corruptiónem?
Quelle utilité à mon sang, si je descends dans la corruption ?
Numquid confitébitur tibi pulvis * aut annuntiábit veritátem tuam?
La poussière chantera-t-elle Tes louanges, annoncera-t-elle Ta vérité ?
Audívit Dóminus et misértus est mei, * Dóminus factus est adiútor meus.
Ecoute, Seigneur, sois-moi propice; Seigneur, fais-Toi mon aide.
Convertísti planctum meum in choros mihi, * conscidísti saccum meum et accinxísti me lætítia,
Et Tu as changé mes lamentations en allégresse, Tu as délié mon sac et Tu m'as ceint de joie,
ut cantet tibi glória mea et non táceat. * Dómine Deus meus, in ætérnum confitébor tibi.
afin que [mon âme] Te chante et ne se taise pas. Seigneur, mon Dieu, pour l'éternité je Te célebrerai.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adoráte Dóminum in aula sancta eius.
Ant. Adorez le Seigneur dans Son sanctuaire.
Ant. 6. In tua iustítia, * líbera me, Dómine.
Ant. 6. Dans Ta justice, libère-moi, Seigneur.
Psalmus 30
Psaume 30
Afflicti supplicatio cum fiducia
Supplication confiante de l'affligé.
Pater, in manus tuas commendo spiritum meum (Lc 23,46)
Père, entre Tes mains Je remets Mon esprit (Lc 23,46)
In te, Dómine, sperávi, non confúndar in ætérnum; * in iustítia tua líbera me.
J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi.
Inclína ad me aurem tuam, * accélera, ut éruas me.
Incline vers moi Ton oreille; hâte-Toi de me délivrer. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves.
Esto mihi in rupem præsídii et in domum munítam, * ut salvum me fácias.
Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton Nom, Tu me conduiras et me nourriras.
Quóniam fortitúdo mea et refúgium meum es tu * et propter nomen tuum dedúces me et pasces me.
Tu me tireras de ce piège qu'ils ont caché contre moi, car Tu es mon protecteur.
Edúces me de láqueo, quem abscondérunt mihi, * quóniam tu es fortitúdo mea.
Je remets mon âme entre Tes mains ; Tu m'as racheté, Seigneur, Dieu de vérité.
In manus tuas comméndo spíritum meum; * redemísti me, Dómine, Deus veritátis.
Tu haïs ceux qui s'attachent sans aucun fruit à des choses vaines.
Odísti observántes vanitátes supervácuas, * ego autem in Dómino sperávi.
Pour moi, j'ai mis mon espérance dans le Seigneur. Je tressaillirai de joie et d'allégresse dans Ta miséricorde.
Exsultábo et lætábor in misericórdia tua, * quóniam respexísti humilitátem meam;
Car Tu as regardé mon état humilié ; Tu as sauvé mon âme des angoisses.
agnovísti necessitátes ánimæ meæ nec conclusísti me in mánibus inimíci; * statuísti in loco spatióso pedes meos.
Et Tu ne m'as pas livré aux mains de l'ennemi ; Tu as mis mes pieds au large.
Miserére mei, Dómine, quóniam tríbulor; conturbátus est in mæróre óculus meus, * ánima mea et venter meus.
Aie pitié de moi, Seigneur, car je suis très affligé ; mon oeil, mon âme et mes entrailles sont troublés par la colère.
Quóniam defécit in dolóre vita mea, * et anni mei in gemítibus;
Car ma vie se consume dans la douleur, et mes années dans les gémissements.
infirmáta est in paupertáte virtus mea, * et ossa mea contabuérunt.
Ma force s'est affaiblie par la pauvreté, et mes os sont ébranlés.
Apud omnes inimícos meos factus sum oppróbrium et vicínis meis valde et timor notis meis: * qui vidébant me foras, fugiébant a me.
Plus que tous mes ennemis, je suis devenu un objet d'opprobre, surtout à mes voisins, et l'effroi de ceux qui me connaissent.
Oblivióni a corde datus sum tamquam mórtuus; * factus sum tamquam vas pérditum.
Ceux qui me voyaient dehors fuyaient loin de moi. J'ai été oublié des coeurs, comme un mort.
Quóniam audívi vituperatiónem multórum: * horror in circúitu;
J'ai été comme un vase brisé ; car j'ai entendu les propos injurieux de ceux qui demeurent alentour.
in eo dum convenírent simul advérsum me, * auférre ánimam meam consiliáti sunt.
Quand ils se réunissaient ensemble contre moi, ils ont tenu conseil pour m'ôter la vie.
Ego autem in te sperávi, Dómine; dixi: “Deus meus es tu, * in mánibus tuis sortes meæ.”
Mais j'ai espéré en Toi, Seigneur. J'ai dit: Tu es mon Dieu;
Éripe me de manu inimicórum meórum * et a persequéntibus me;
mes destinées sont entre Tes mains. Arrache-moi de la main de mes ennemis et de mes persécuteurs.
illústra fáciem tuam super servum tuum, * salvum me fac in misericórdia tua.
Fais luire Ton visage sur Ton serviteur ; sauve-moi par Ta miséricorde.
Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te; * erubéscant ímpii et obmutéscant in inférno.
Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je T'ai invoqué. Que les impies rougissent, et qu'ils soient conduits dans l'enfer;
Muta fiant lábia dolósa, quæ loquúntur advérsus iústum protérva * in supérbia et in abusióne.
que les lèvres trompeuses deviennent muettes, elles qui profèrent l'iniquité contre le juste, avec orgueil et insolence.
Quam magna multitúdo dulcédinis tuæ, Dómine, * quam abscondísti timéntibus te.
Qu'elle est grande, Seigneur, l'abondance de Ta douceur, que Tu as mise en réserve pour ceux qui Te craignent!
Perfecísti eis, qui sperant in te, * in conspéctu filiórum hóminum.
Tu l'exerces envers ceux qui espèrent en Toi, à la vue des enfants des hommes.
Abscóndes eos in abscóndito faciéi tuæ * a conturbatióne hóminum;
Tu les cacheras dans le secret de Ta face, à l'abri du tumulte des hommes.
próteges eos in tabernáculo * a contradictióne linguárum.
Tu les protégeras dans Ton tabernacle contre les langues qui les attaquent.
Benedíctus Dóminus, * quóniam mirificávit misericórdiam suam mihi in civitáte muníta.
Béni soit le Seigneur, car Il a signalé envers moi Sa miséricorde dans une ville fortifiée.
Ego autem dixi in trepidatióne mea: * “Præcísus sum a conspéctu oculórum tuórum.”
Pour moi j'ai dit dans le transport de mon esprit: J'ai été rejeté de devant Tes yeux.
Verúmtamen exaudísti vocem oratiónis meæ, * dum clamárem ad te.
C'est pour cela que Tu as exaucé la voix de ma prière, lorsque je criais vers Toi.
Dilígite Dóminum, omnes sancti eíus: fidéles consérvat Dóminus * et retríbuit abundánter faciéntibus supérbiam.
Aimez le Seigneur, vous tous Ses saints ; car le Seigneur recherchera la vérité, et Il châtiera largement ceux qui se livrent à l'orgueil.
Viríliter ágite, et confortétur cor vestrum, * omnes, qui sperátis in Dómino.
Agissez avec courage, et que votre coeur s'affermisse, vous tous qui espérez au Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Psalmus 31 (32)
Psaume 31 (32)
Beatus, cui remissa est iniquitas
Heureux celui dont l'iniquité est remise
David dicit beatitudinem hominis, cui Deus reputat iustitiam sine operibus (Rom 4, 6).
David proclame heureux l'homme à qui Dieu impute la justice indépendamment des oeuvres (Rom 4, 6).
Beátus, cui remíssa est iníquitas * et obtéctum est peccátum.
Heureux celui dont l'iniquité a été remise, dont le péché est effacé.
Beátus vir, cui non imputávit Dóminus delíctum, * nec est in spíritu eius dolus.
Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas l'iniquité, et dans l'esprit duquel il n'y a point de fraude.
Quóniam tácui, inveteravérunt ossa mea, * dum rugírem tota die.
Tant que je me suis tu, mes os se consumaient dans mon gémissement, chaque jour.
Quóniam die ac nocte graváta est super me manus tua, * immutátus est vigor meus in ardóribus æstátis.
Car jour et nuit Ta main s'appesantissait sur moi, la sève de ma vie se desséchait aux ardeurs de l'été.
Peccátum meum cógnitum tibi feci * et delíctum meum non abscóndi.
Je T'ai fait connaître mon péché je n'ai point caché mon iniquité.
Dixi: «Confitébor advérsum me iniquitátem meam Dómino». * Et tu remisísti impietátem peccáti mei.
J'ai dit " Je veux confesser au Seigneur mes inquités ". Et Toi, Tu as remis l'impiété de mon péché.
Propter hoc orábit ad te omnis sanctus * in témpore opportúno.
A cause de cela, tout homme saint Te prie au temps opportun.
Et in dilúvio aquárum multárum * ad eum non approximábunt.
Et quand les grandes eaux déborderont, elles ne l'approcheront point.
Tu es refúgium meum, a tribulatióne conservábis me; * exsultatiónibus salútis circúmdabis me.
Tu es mon asile, Tu me préserveras de la détresse; Tu m'entoureras de chants de délivrance.
Intelléctum tibi dabo et ínstruam te in via, qua gradiéris; * firmábo super te óculos meos.
Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; Je serai ton conseiller, mon oeil sera sur toi.
Nolíte fíeri sicut equus et mulus, * quibus non est intelléctus;
Ne soyez pas comme le cheval ou le mulet sans intelligence ;
in camo et freno si accédis ad constringéndum, * non appróximant ad te.
il faut les contraindre avec le mors et le frein, ils ne s'approchent pas de Toi.
Multi dolóres ímpii, * sperántem autem in Dómino misericórdia circúmdabit.
De nombreuses douleurs sont la part du méchant, tndis que celui qui espère dans le Seigneur est entouré de Sa miséricorde.
Lætámini in Dómino et exsultáte, iusti, * et gloriámini, omnes recti corde
Réjouissez-vous dans le Seigneur, vous les justes et exultez, et rendez gloire, vous tous qui avez le coeur droit.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In tua iustítia, líbera me, Dómine.
Ant. Dans Ta justice, libère-moi, Seigneur.
℣. In aeternum non obliviscar iustificationes tuas. ℟. Quia in ipsis vivificasti me.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Christus perpétuæ det nobis gáudia vitæ. ℟. Amen.
Que le Christ nous donne la joie de la vie éternelle. ℟. Amen.
In secundo nocturno, anno II
Deuxième nocturne, année II
Ex Oratiónibus sancti Gregórii Nysséni epíscopi (Orat. de pauperibus amandis: PG 46, 463-466)
Sermon de saint Grégoire de Nysse
Lectio I
Lecture I
Si vis intellégere quómodo morbo laborántes, male afféctos, atque afflíctos curet, audi. Quis apem dócuit ceras et mella confícere? Quis e pinu, quis e terebíntho, quis e mástiches árbore pingues illos resínæ succos destilláre fecit? Quis Indórum regiónem constítuit siccórum atque fragántium frúctuum, et odórum suávium matrem? Mérito ígitur et opportúne póteram verba Baruch usurpáre: Hic adinvénit omnem viam disciplínæ, et trádidit illam Iacob púero suo et Israel dilécto suo.
Veux-tu comprendre comment le Seigneur prend soin des malades, des souffrants, des affligés? Écoute. Qui a enseigné à l'abeille comment fabriquer ses cires et son miel? Qui fit sourdre du pin, du térébinthe, du lentisque les gommes et les sucs résineux? Qui fit des Indes la patrie des fruits secs et odorants, la terre natale des parfums suaves? J'aurais le droit, et ce serait le lieu, d'emprunter les mots de Baruch: C'est lui qui a scruté la voie entière de la connaissance, et il en a fait don à Jacob son enfant, à Israël son bien-aimé.
℟. Tribulárer si nescírem misericórdias tuas, Dómine; tu dixísti: Nolo mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat, * Qui Chananæam et publicánum vocásti ad pæniténtiam. ℣. Et Petrum lacrimántem suscepísti, miséricors Dómine. * Qui Chananæam.
℟. Je serais en proie aux tourments si j'ignorais ta miséricorde, Seigneur; n'as-tu pas dit: Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive, * Toi qui as conduit à la pénitence la Cananéenne et le publicain? ℣. Et n'as-tu pas accueilli le repentir et les larmes de Pierre, miséricordieux Seigneur, * Toi qui.
Lectio II
Lecture II
Per hunc artes omnes quæ vel igne vel sine igne vel in aquis exercéntur invéntæ; per hunc sciéntiæ innumerábiles excogitátæ, ut nihil omníno desit homínibus, quod ad transigéndæ vitæ necessitátem et commoditátem pértineat. Ac Deus quidem hoc modo beneficéntiæ et liberalitátis invéntor et fons, ómnia quæ nobis necessária sunt ditíssimus ipse benígne subminístrat. Nos autem qui síngulis divínæ Scriptúræ verbis ad Dóminum et procreatórem nostrum imitándum (quátenus mortális beátum et immortálem imitári potest) institúimur, ad utilitátem nostram ómnia rápimus, ómnia voluptátibus nostris metímur, et ália quidem vitæ nostræ delíciis elargímur, ália recóndimus hærédum aviditáti. Miserórum vero nulla habétur rátio, nulla páuperum idónea cura, nulla sollicitúdo. O crudéles ánimos! O mentes ab omni misericórdia aliénas!
C'est par lui que tous les arts furent inventés, qu'ils s'exercent à l'aide du feu, sans le feu, dans les eaux; par lui que furent conçues les sciences innombrables qui pourvoient à tout ce dont l'homme a besoin pour répondre aux exigences de cette vie passagère: ainsi le créateur et la source de la bienfaisance et de la libéralité fournit lui-même, dans sa bonté, avec une extrême largesse, tout ce qui nous est nécessaire. Quant à nous, avertis par chacune des paroles de la sainte Écriture d'avoir à imiter notre Seigneur et Père (pour autant qu'un mortel puisse imiter le Dieu immortel et bienheureux), nous confisquons tous ces biens pour notre profit, nous ne les récoltons que pour notre jouissance; une part en est gaspillée pour les plaisirs de la vie, une autre mise en réserve pour des héritiers avides. Mais des malheureux on ne tient pas compte, des pauvres nul vrai souci, nulle préoccupation. Ô dureté des cœurs! ô âmes étrangères à notre miséricorde!
℟. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. ℣. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut.
℟. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. ℣. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que.
Lectio III
Lecture III
Ne vivámus carni in rebus ómnibus; in áliqua vivámus et Deo. Delíciæ enim epulárum quæ in ventrem ingrediúntur, tantum voluptátis carni dumtáxat afférre possunt, quántulum est illud spátium, quo fauces continéntur. Misericórdia vero et beneficéntia virtútes sunt Deo gratíssimæ: quæ si cuius ánimum incolúerint, eum divínum effíciunt, et summo illi bono quam simíllimum reddunt, ádeo ut primæ illíus atque immortális et mentem omnem superántis natúræ decorétur imágine. At qualem stúdii laborísque finem pollicéntur?
Ne vivons pas égoïstement de tout ce qui nous échoit; vivons aussi la part de Dieu. Ces mets délicieux qui prennent le chemin de notre estomac, peuvent tout au plus apporter du plaisir au corps durant le temps qu'ils remplissent le gosier. La miséricorde, la bienfaisance, elles, sont très agréables à Dieu: si elles font leur séjour dans un cœur, elles le rendent tout divin, aussi semblable que possible au souverain bien, beau de cette ressemblance de la nature première, immortelle, qui excède tout esprit. Et quel couronnement promettent-elles au labeur et au zèle!
℟. Pater, peccávi in cælum et coram te; iam non sum dignus vocári fílius tuus, * Fac me sicut unum ex mercenáriis tuis. ℣. Quanti mercenárii in domo patris mei abúndant pánibus; ego autem hic fame péreo? Surgam et ibo ad patrem meum, et dicam ei: * Fac me.
℟. Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi; je ne mérite plus d'être appelé ton fils, * Traite-moi comme l'un de tes employés. ℣. Tant d'employés chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! Je vais retourner chez mon père, et je lui dirai: * Traite-moi.
Lectio IV
Lecture IV
Nunc quidem præcláram spem, et lætítiæ plenam exspectatiónem; post autem quando istíus assídue fluéntis carnis spóliis exúti immortalitátem induérimus, vitam beátam, nullum finem habitúram, nullis malis obnóxiam, in summis et admirándis, quæque hic a nobis cognitióne comprehéndi non possunt, versántem gáudiis et voluptátibus. Complectímini eum qui possidéntem se numquam est derelictúrus; úsui vitæ modum impónite. Ne ómnia vestra existimáte. Sit pars étiam páuperum et amicórum Dei. Illíus enim vere sunt ómnia quem habémus Patrem. Nos autem fratres sumus.
Dès maintenant une espérance merveilleuse, une attente pleine de joie; plus tard, lorsque, dépouillés de cette enveloppe charnelle qui nous fuit sans cesse, nous aurons revêtu l'immortalité, plus tard, une vie bienheureuse, une vie qui n'aura pas de fin et ne sera soumise à aucun mal, mais s'écoulera en joies très hautes, très enviables, qu'il nous est impossible ici-bas d'imaginer. Attachez-vous à celui qui jamais n'abandonnera celui qui le possède; usez de la vie avec mesure. Ne pensez pas que tout est à vous. Qu'il y ait une part pour les pauvres et les amis de Dieu. En vérité tout appartient à celui que nous avons pour Père. Et nous, nous sommes frères.
℟. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. ℣. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. ℣. Glória Patri. * Ut non vituperétur.
℟. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. ℣. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin. ℣. Gloire au Père. * Afin.
IN III NOCTURNO
AU IIIème NOCTURNE
Ant. 7. Converte nos, Domine ad te, et convertemur, innova dies nostros sicut a principio.
Ant. 7.
Canticum Ier 14, 17-21
Cantique Ier 14, 17-21
Dedúcant óculi mei lácrimam per noctem et diem, * et non táceant,
Tu leur diras cette parole : Que mes yeux versent des larmes jour et nuit et qu'ils ne se taisent pas,
quóniam contritióne magna contríta est virgo fília pópuli mei, * plaga péssima veheménter.
parce que la vierge, fille de mon peuple, a été brisée par une grande ruine, sa plaie est tout à fait mauvaise
Si egréssus fúero ad agros, ecce occísi gládio; * et si introíero in civitátem, ecce attenuáti fame:
Si je sors dans les champs, voici des hommes transpercés par le glaive, et si j'entre dans la ville, j'en vois d'autres que consume la famine.
prophéta quoque et sacérdos * abiérunt per terram nesciéntes.
Le prophète même et le prêtre sont allés dans une terre qu'ils ne connaissaient pas.
Numquid proíciens abiecísti Iudam, * aut Sion abomináta est ánima tua?
As-Tu entièrement rejeté Juda ? ou Sion est-elle devenue l'horreur de Ton âme ?
Quare ergo percussísti nos, * ita ut nulla sit sánitas?
Pourquoi donc nous as-Tu frappés de telle sorte que nous ne puissions guérir ?
Exspectávimus pacem, et non est bonum, * et tempus curatonis, et ecce turbátio.
Nous attendions la paix, et il ne vient rien de bon ; le temps de la guérison, et voici le trouble.
Cognóvimus, Dómine, impietátes nostras, iniquitátes patrum nostrórum, * quia peccávimus tibi.
Seigneur, nous reconnaissons nos impiétés et l'iniquité de nos pères, car nous avons péché contre Toi.
Ne des nos in oppróbrium propter nomen tuum, * ne fácias contuméliam sólio glóriæ tuæ;
Ne nous livre pas à l'opprobre, à cause de Ton nom, et ne couvre pas de confusion à cause de nous le trône de Ta gloire ;
recordáre * ne írritum fácias fœdus tuum nobíscum.
n'oublie pas, ne romps pas l'alliance que Tu as faite avec nous.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Ez 36, 24-28
Cantique Ez 36, 24-28
Tollam quippe vos de géntibus et congregábo vos de univérsis terris * et addúcam vos in terram vestram;
Car je vous retirerai d'entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous amènerai dans votre pays.
et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris, * et ab univérsis idólis vestris mundábo vos.
Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés de toutes vos souillures, et je vous purifierai de toutes vos idoles.
Et dabo vobis cor novum * et spíritum novum ponam in médio vestri
Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai un esprit nouveau au milieu de vous ;
et áuferam cor lapídeum de carne vestra * et dabo vobis cor cárneum;
j'ôterai de votre chair le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.
et spíritum meum ponam in médio vestri et fáciam, ut in præcéptis meis ambulétis * et iudícia mea custodiátis et operémini.
Je mettrai mon esprit au milieu de vous, et je ferai que vous marchiez dans mes préceptes, que vous gardiez et que vous pratiquiez mes ordonnances.,
Et habitábitis in terra, quam dedi pátribus vestris, et éritis mihi in pópulum,* et ego ero vobis in Deum.
Vous habiterez dans le pays que j'ai donné à vos pères, et vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Canticum Lam 5, 1-21
Cantique Lam 5,1-21
Recordáre, Dómine, quid acci derit nobis; intuére et réspice oppróbrium nostrum.
Souviens-Toi, Seigneur, de ce qui nous est arrivé ; regarde et vois notre opprobre.
Heréditas nostra versa est ad aliénos, domus nostræ ad extráneos.
Notre héritage est passé à des ennemis, nos maisons à des gens du dehors.
Pupílli facti sumus absque patre, matres nostræ quasi víduæ.
Nous sommes devenus comme des orphelins sans pères ; nos mères sont comme des veuves.
Aquam nostram pecúnia bíbimus, ligna nostra prétio comparámus.
Nous avons bu notre eau à prix d'argent, nous avons acheté chèrement notre bois.
Iugum in cervícibus nostris minámur; lassis non datur réquies.
On nous a entraînés la corde au cou, on ne donnait aucun repos à ceux qui étaient las.
Ægýptiis dédimus manum et Assýriis, ut saturarémur pane.
Nous avons tendu la main à l'Égypte et aux Assyriens, pour nous rassasier de pain.
Patres nostri peccavérunt et non sunt, et nos iniquitátes eórum portámus.
Nos pères ont péché, et ils ne sont plus, et nous avons porté leurs iniquités.
Servi dominántur nostri; non est qui rédimat de manu eórum.
Des esclaves ont dominé sur nous, personne ne nous a délivrés de leurs mains.
Vitæ nostræ perículo afférimus panem nobis a fácie gládii in desérto.
Nous allions chercher du pain, au péril de notre vie, devant le glaive du désert.
Pellis nostra quasi clíbanus exústa est propter æstum famis.
Notre peau a été brûlée comme un four, par les ardeurs de la faim.
Mulíeres in Sion humiliavérunt et vírgines in civitátibus Iudæ.
Ils ont humilié des femmes dans Sion, et des vierges dans les villes de Juda.
Príncipes manu eórum suspénsi sunt; fácies senum honórem non habuérunt.
Ils ont pendu les princes de leur propre main, ils n'ont pas respecté le visage des vieillards.,
Adulescéntes molam portavérunt, et púeri sub lignis corruérunt.
Ils ont abusé impudiquement des jeunes gens, et les enfants sont tombés sous des fardeaux de bois.
Senes defíciunt de portis, iúvenes de choro psalléntium.
Les vieillards ont disparu des portes, les jeunes gens des joueurs de psaltérion.
Defécit gáudium cordis nostri; versus est in luctum chorus noster.
La joie de notre cœur a cessé, nos concerts sont changés en deuil.
Cecídit coróna cápitis nostri; væ nobis, quia peccávimus!
La couronne de notre tête est tombée ; malheur à nous, parce que nous avons péché !
Proptérea mæstum factum est cor nostrum, ídeo contenebráti sunt óculi nostri,
C'est pourquoi notre cœur est devenu triste, c'est pourquoi nos yeux ont été (couverts de ténèbres,
propter montem Sion, quia desolátus est: vulpes ámbulant in eo.
à cause du mont Sion qui a été détruit, et où les renards se promènent.
Tu autem, Dómine, in ætérnum permanébis, sólium tuum in generatiónem et generatiónem.
Mais Toi, Seigneur, Tu demeureres éternellement ; Ton trône subsistera de génération en génération.
Quare in perpétuum oblivísceris nostri, derelínques nos in longitúdinem diérum?
Pourquoi nous oublierais-Tu à jamais ? pourquoi nous abandonnerais-Tu pour dans la longueur des jours ?
Convérte nos, Dómine, ad te, et convertémur; ínnova dies nostros sicut a princípio.
Convertis-nous à Toi, Seigneur, et nous serons convertis ; renouvèle nos jours, comme ils étaient au commencement.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Converte nos, Domine ad te, et convertemur, innova dies nostros sicut a principio.
Ant.
℣. Cibávit illum pane vitæ et intelléctus.
℟. Et aqua sapiéntiæ salutárís potávit illum.
Postea benedicat abbas:
Ensuite l'abbé bénit :
Ignem sui amóris accéndat Deus in córdibus nostris. ℟. Amen.
Que le Seigneur allume en nos coeurs le feu de Son amour. ℟. Amen.
In tertio nocturno, anno B
Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
Prope erat Pascha Iudæórum, et ascéndit Hierosólymam Iesus. Et invénit in templo vendéntes boves et oves et colúmbas et nummulários sedéntes. Et réliqua.
Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem. Il trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Et la suite.
Ex Tractátibus sancti Augustíni epíscopi in Ioánnem (Tract. 10, 4. 9: CCL 36, 102.105-106)
Traité de saint Augustin sur l'Évangile de Jean
Lectio I
Lecture I
Quid audívimus, fratres? Ecce témplum illud figúra adhuc erat et eiécit inde Dóminus omnes qui sua quærébant, qui ad núndinas vénerant. Et quæ ibi vendébant illi? Quæ opus habébant hómines in sacrifíciis illíus témporis. Novit enim cáritas vestra quod sacrifícia illi pópulo pro eius carnalitáte et corde adhuc lapídeo tália data sunt, quibus tenerétur ne in idóla deflúeret; et immolábant ibi sacrifícia, boves, oves et colúmbas; nostis quia legístis. Non ergo magnum peccátum, si hoc vendébant in templo quod emebátur ut offerrétur in templo; et tamen eiécit inde illos.
Que venons-nous d'entendre, mes frères? Voici que ce temple-là n'était encore qu'une image, et le Seigneur en chasse tous ceux qui y cherchaient leurs intérêts, tous ceux qui y étaient venus au marché. Et pourtant, qu'y vendaient-ils? Ce dont les hommes avaient besoin pour les sacrifices de ce temps-là. Votre charité le sait, en effet, à cause de son caractère charnel et de son cœur encore de pierre il fut donné à ce peuple des sacrifices qui le retiendraient sur la pente de l'idolâtrie, et ils immolaient en sacrifices dans le temple des bœufs, des brebis et des colombes; vous le savez parce que vous l'avez lu. Ce n'était donc pas un grand péché que de vendre dans le temple ce qui était acheté pour être offert dans le temple, et pourtant le Seigneur les en a chassés.
℟. Qui cognóscis ómnium occúlta, a delícto meo munda me; * Tempus mihi concéde ut repænitens clamem: Peccávi, miserére mei, Deus. ℣. Avérte fáciem tuam a peccátis meis, et omnes iniquitátes meas dele. * Tempus.
℟. Toi qui connais les secrets des cœurs, purifie-moi de mon péché. * Accorde-moi un temps de repentir et de supplication: Oui, j'ai péché, pitié pour moi, mon Dieu! ℣. Détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés. * Accorde-moi.
Lectio II
Lecture II
Tunc scriptum esse: Zelus domus tuæ comédit me, recordáti sunt discípuli, quia zelo domus Dei eiécit istos de templo Dóminus. Fratres, unusquísque christiánus in membris Christi zelo domus Dei comedátur. Quis coméditur zelo domus Dei? Qui ómnia quæ forte ibi videt pervérsa, sátagit córrigi, cupit emendári, non quiéscit; si emendáre non potest, tólerat, gemit.
Les disciples se souvinrent alors qu'il était écrit: Le zèle de ta maison me dévore, car c'est par le zèle de la maison de Dieu que le Seigneur a chassé du temple ces vendeurs. Mes frères, que chaque chrétien, parmi les membres du Christ, soit dévoré par le zèle de la maison de Dieu. Qui est dévoré par le zèle de la maison de Dieu? Celui qui fait en sorte que soit corrigé tout ce qu'il peut y voir de mal, désire qu'on y apporte remède, ne prend pas de repos et, s'il ne peut y remédier, supporte et gémit.
℟. Ductus est Iesus in desértum a Spíritu, ut tentarétur a diábolo; * Et accédens tentátor, dixit ei: Si Fílius Dei es, dic ut lápides isti panes fiant. ℣. Et cum ieiunásset quadragínta diébus et quadragínta nóctibus, póstea esúriit. * Et accédens.
℟. Jésus fut conduit au désert par l'Esprit pour être tenté par le démon; * Le tentateur s'approcha et lui dit: Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. ℣. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. * Le tentateur.
Lectio III
Lecture III
Non excútitur de área granum, sústinet páleam, ut intret in hórreum, cum pálea fúerit separáta. Tu ante hórreum, si granum es, noli éxcuti de área, ne prius ab ávibus colligáris, quam in hórreum congregéris. Aves enim cæli ǽriæ potestátes exspéctant áliquid rápere de área, et non rápiunt nisi quod inde fúerit excússum. Ergo zelus domus Dei cómedat te; unumquémque christiánum zelus domus Dei cómedat, in qua domo Dei membrum est. Non enim magis est domus tua, quam domus ubi habes salútem sempitérnam. Domum tuam intras propter réquiem temporálem; domum Dei intras propter réquiem sempitérnam.
Le bon grain n'est pas jeté hors de l'aire, il endure le voisinage de la paille afin d'entrer dans le grenier quand la paille aura été mise à part. Pour toi, tant que tu n'es pas dans le grenier, si tu es un bon grain, veille à ne pas être rejeté de l'aire, de peur d'être ramassé par les oiseaux avant d'être recueilli dans le grenier. Car les oiseaux du ciel, les puissances de l'air, se tiennent aux aguets pour enlever quelque chose de l'aire, mais ils ne s'emparent que de ce qui en a d'abord été rejeté. Que le zèle de la maison de Dieu te dévore donc; que chaque chrétien soit dévoré par le zèle de la maison de Dieu, de cette maison de Dieu dont il est l'un des membres. Car aucune maison n'est plus véritablement ta maison que celle où tu obtiens le salut éternel. Tu entres dans ta maison pour un repos temporel, tu entres dans la maison de Dieu pour le repos éternel.
℟. Scíndite corda vestra et non vestiménta vestra, * Et convertímini ad Dóminum Deum vestrum, quia benígnus et miséricors est. ℣. Revertímini unusquísque a via sua mala, et a péssimis cogitatiónibus vestris. * Et convertímini.
℟. Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, * Et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux. ℣. Revenez donc, chacun, de votre voie mauvaise et de la perversité de vos projets. * Et convertissez-vous.
Lectio IV
Lecture IV
Si ergo audíte, fratres mei, ut non quiescátis. Ego vobis consílium datúrus sum: det ille qui intus est, quia etsi per me déderit ille dat. Nostis quid agátis unusquísque in domo sua cum amíco, cum inquilíno, cum cliénte suo, cum maióre, cum minóre: quómodo dat Deus áditum, quómodo áperit iánuam verbo suo, nolíte quiéscere lucrári Christo, quia lucráti estis a Christo.
Écoutez donc, mes frères, pour ne pas rester en repos. Je vais vous donner un conseil, ou plutôt que celui qui habite en vous vous le donne, car, même s'il le donne par moi, c'est lui qui le donne. Vous savez ce que, dans votre maison, chacun de vous doit faire avec un ami, un locataire, son client, un supérieur, un inférieur: selon que Dieu vous ménage l'entrée, selon qu'il ouvre la porte à sa parole, ne cessez pas de gagner des âmes au Christ, puisque vous-mêmes vous avez été gagnés par le Christ.
℟. Derelínquat ímpius viam suam, et vir iníquus cogitatiónes suas, et revertátur ad Dóminum, et miserébitur eius; * Quia benígnus et miséricors est, præstábilis super malítiam Dóminus Deus noster. ℣. Non vult Dóminus mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat. * Quia benígnus. ℣. Glória Patri. * Quia benígnus.
℟. Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme pervers, ses pensées! Qu'il revienne vers le Seigneur, qui aura pitié de lui; * Car il est tendre et compatissant, le Seigneur notre Dieu, il renonce au châtiment. ℣. Le Seigneur ne désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive. * Car. ℣. Gloire au Père. * Car.
Deinde abbas cantat evangelium de dominica currente, in cuius fine omnes respondent :
Ensuite, l'abbé chanté l'Evangile [du dimanche] courant, auquel tous répondent à la fin par :
℟. Amen
℟. Amen.
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (2,13-25)
Prope erat Pascha Iudæórum, et ascéndit Hierosólymam Iésus. Et invénit in templo vendéntes boves et oves et colúmbas, et nummulários sedéntes; et cum fecísset flagéllum de funículis, omnes eiécit de templo, oves quoque et boves, et nummulariórum effúdit æs et mensas subvértit; et his, qui colúmbas vendébant, dixit: “Auférte ista hinc! Nolíte fácere domum Patris mei domum negotiatiónis.” Recordáti sunt discípuli eíus quia scriptum est: “Zelus domus tuæ comédit me.” Respondérunt ergo Iudǽi et dixérunt ei: “Quod signum osténdis nobis, quia hæc facis?” Respóndit Iésus et dixit eis: “Sólvite templum hoc, et in tribus diébus excitábo illud.” Dixérunt ergo Iudǽi: “Quadragínta et sex annis ædificátum est templum hoc, et tu tribus diébus excitábis illud?” Ille autem dicébat de templo córporis sui. Cum ergo resurrexísset a mórtuis, recordáti sunt discípuli eíus quia hoc dicébat, et credidérunt Scriptúræ et sermóni, quem dixit Iésus. Cum autem esset Hierosólymis in Pascha, in die festo, multi credidérunt in nómine eíus, vidéntes signa eíus, quæ faciébat. Ipse autem Iésus non credébat semetípsum eis, eo quod ipse nosset omnes, et quia opus ei non erat, ut quis testimónium perhibéret de hómine; ipse enim sciébat quid esset in hómine.
La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Et Il trouva dans le temple des marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et des changeurs assis. Et ayant fait un fouet avec des cordes, Il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; et Il jeta par terre l'argent des changeurs, et renversa leurs tables. Et Il dit à ceux qui vendaient des colombes: Otez cela d'ici, et ne faites pas de la maison de Mon Père une maison de trafic. Or Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit: Le zèle de Votre maison Me dévore. Les Juifs, prenant la parole, Lui dirent: Quel signe nous montrez-Vous pour agir de la sorte? Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours Je le rétablirai. Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et Vous le rétablirez en trois jours? Mais Il parlait du temple de Son Corps. Après donc qu'Il fut ressuscité d'entre les morts, Ses disciples se souvinrent qu'Il avait dit cela, et ils crurent à l'Ecriture, et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu'Il était à Jérusalem pour la fête de Pâque, beaucoup crurent en Son nom, voyant les miracles qu'Il faisait. Mais Jésus ne Se fiait point à eux, parce qu'Il les connaissait tous, et qu'il n'avait pas besoin que personne Lui rendît témoignage d'aucun homme; car Il savait Lui-même ce qu'il y avait dans l'homme.
Hymnus
Hymne
annotation: 2; %% (c4) TE(a) de(c)cet(de) laus,(evDCdde.) (,) * te(e) de(eg)cet(fe) hy(de)mnus,(e.) (;) ti(dh)bi(h) gló(hj)ri(g)a(g'_[oh:h]) (,) De(g)o(e') Pa(f)tri(g') et(e) Fí(f')li(e)o,(d'_) (,) cum(e) San(eg)cto(fe) Spí(d')ri(c)tu,(d.) (;) in(hjh___) saé(g')cu(f)la(e_[oh:h][ll:1]d) sae(c)cu(d)ló(e_[uh:l]fED.c!dw!e_[uh:l]f)rum.(e[ll:1]d..) (;) A(a_c[ull:0]!d!ewfED)men.(cd..) (::)
annotation: 2; %% (c4) TE(a) de(c)cet(de) laus,(evDCdde.) (,) * te(e) de(eg)cet(fe) hy(de)mnus,(e.) (;) ti(dh)bi(h) gló(hj)ri(g)a(g'_[oh:h]) (,) De(g)o(e') Pa(f)tri(g') et(e) Fí(f')li(e)o,(d'_) (,) cum(e) San(eg)cto(fe) Spí(d')ri(c)tu,(d.) (;) in(hjh___) saé(g')cu(f)la(e_[oh:h][ll:1]d) sae(c)cu(d)ló(e_[uh:l]fED.c!dw!e_[uh:l]f)rum.(e[ll:1]d..) (;) A(a_c[ull:0]!d!ewfED)men.(cd..) (::)
Te decet laus, * te decet hymnus. Tibi glória Deo Patri et Fílio, cum Sancto Spíritu, in sǽcula sæculórum. Amen.
A Toi notre louange, à Toi notre chant, A Toi la gloire, Dieu, Père et Fils avec l'Esprit Saint, pour les siècles des siècles. Amen.
Oratio diei cum conclusione longiori.
Oraison du jour avec la conclusion longue.
Orémus.
Prions.
Deus, ómnium misericordiárum et totíus bonitátis auctor, qui peccatórum remédia in ieiúniis, oratiónibus et eleemósynis demonstrásti, hanc humilitátis nostræ confessiónem propítius intuére, ut, qui inclinámur consciéntia nostra, tua semper misericórdia sublevémur. Per Dóminum.
O Dieu, source de toutes miséricordes et de toute bonté, Tu nous as montré les remèdes du péché dans le jeûne, la prière et l'aumône ; considère avec bienveillance l'aveu que nous faisons de notre faiblesse : notre conscience nous maintient dans l'humilité, que Ta miséricorde vienne sans cesse nous relever.
℣. Benedicámus Dómino. ℟. Deo grátias.
℣. Divínum auxilium máneat semper nobíscum.
℟. Et cum frátribus nostris abséntibus. Amen.
℣. Bénissons le Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Que le secours divin demeure toujours avec nous.
℟. Et avec nos frères absents. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut