Les textes de l'office de lecture sont encore en construction. Ils ne sont malheureusement pas encore complets pour le moment. Si vous désirez méditer ces lectures bibiliques et patristiques, veuillez utiliser le cursus monastique de l'office divin.
℣. Deus, ✠ in adiutórium meum inténde.
℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína.
℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio,  et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia.
Alléluia.
Hymnus
Hymne
Pange, lingua, gloriósi
Chante, ma langue,
próélium certáminis
les lauriers d’un glorieux combat,
et super crucis tropǽo
Sur le trophée de la Croix
dic triúmphum nóbilem,
chante le grand triomphe,
quáliter redémptor orbis
Raconte comment le Rédempteur du monde
immolátus vícerit.
triomphe en S’immolant.
De paréntis protoplásti
Dieu compatit au malheur
fraude factor cóndolens,
du premier homme sorti de Ses mains.
quando pomi noxiális
Dès qu’il mordit à la pomme funeste,
morte morsu córruit,
Adam se précipita dans la mort.
ipse lignum tunc notávit,
Dieu Lui- même désigna l’arbre nouveau pour réparer
damna ligni ut sólveret.
les malheurs causés par le premier.
Hoc opus nostræ salútis
Cette œuvre réparatrice,
ordo depopóscerat,
l’économie de notre salut la réclamait ;
multifórmis perditóris
Dieu voulait que l’artifice du serpent
arte ut artem fálleret,
fût déjoué par un autre artifice ;
et medélam ferret inde,
Il voulait porter le remède
hostis unde lǽserat.
là où l’ennemi avait causé le tort.
Quando venit ergo sacri
Quand donc fut arrivée
plenitúdo témporis,
la plénitude des temps annoncés,
missus est ab arce Patris
du haut du trône de Son Père,
Natus, orbis cónditor,
le Fils, créateur du monde, fut envoyé.
atque ventre virgináli
Dans le sein d’une Vierge,
carne factus pródiit.
Il Se revêtit de chair et Il naquit.
Lustra sex qui iam perácta
Le temps de six lustres est écoulé,
tempus implens córporis,
la durée de Sa vie mortelle est accomplie :
se volénte, natus ad hoc,
le Rédempteur, de Lui-même,
passióni déditus,
Se livre aux tourments de Sa Passion ; Agneau divin.
agnus in crucis levátur
Il est cloué à la croix,
immolándus stípite.
bois très saint sur lequel Il S’immole.
Æqua Patri Filióque,
Gloire soit éternellement
ínclito Paráclito,
à la bienheureuse Trinité.
sempitérna sit beátæ
Honneur égal au Père et au Fils,
Trinitáti glória,
comme aussi au Paraclet,
cuius alma nos redémit
car Sa grâce bienfaisante
atque servat grátia. Amen.
nous rachète et nous sauve. Amen.
Ant. 1. Elóquium Dómini scutum est ómnium sperántium in eum.
Ant. 1. La parole du Seigneur est un bouclier pour tous ceux qui espèrent en Lui.
Psalmus 17 (18), 31-51
Psaume 17, 31-51
Gratiarum actio
Action de grâces
Si Deus pro nobis, quis contra nos? (Rom 8, 31).
Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
IV
IV
Deus, impollúta via eius, elóquia Dómini igne examináta; * protéctor est ómnium sperántium in se.
La voie de mon Dieu est pure; les paroles du Seigneur sont éprouvées au feu ; Il est le protecteur de tous ceux qui espèrent en Lui.
Quóniam quis Deus præter Dóminum? * Aut quæ munítio præter Deum nostrum?
Car qui est Dieu, si ce n'est le Seigneur ? et qui est Dieu, si ce n'est notre Dieu ?
Deus, qui præcínxit me virtúte * et pósuit immaculátam viam meam;
Le Dieu qui m'a ceint de force, et qui a rendu ma voie immaculée ;
qui perfécit pedes meos tamquam cervórum * et super excélsa státuit me;
qui a fait mes pieds agiles comme ceux des cerfs, et m'a établi sur les hauts lieux;
qui docet manus meas ad prœlium, * et tendunt arcum æreum bráchia mea.
qui enseigne à mes mains le combat, et c'est Toi qui as fait de mes bras comme un arc d'airain;
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Elóquium Dómini scutum est ómnium sperántium in eum.
Ant. La parole du Seigneur est un bouclier pour tous ceux qui espèrent en Lui.
Ant. 2. Déxtera tua, Dómine, suscépit me.
Ant. 2. Que Ta droite, Seigneur, me saisisse.
V
V
Et dedísti mihi scutum salútis tuæ, et déxtera tua suscépit me, * et exaudítio tua magnificávit me.
et Tu m'as donné Ta protection pour me sauver, et Ta droite m'a soutenu; et Tes leçons m'ont corrigé jusqu'à la fin, et ces leçons continuent de m'instruire.
Dilatásti gressus meos subtus me, * et non sunt infirmáta vestígia mea.
Tu as élargi la voie sous mes pas, et mes pieds ne se sont point affaiblis.
Persequébar inimícos meos et comprehendébam illos * et non convertébar, donec defícerent.
Je poursuivrai mes ennemis, et je les atteindrai; et je ne m'en retournerai pas qu'ils ne soient anéantis.
Confringébam illos, nec póterant stare, * cadébant subtus pedes meos.
Je les briserai, et ils ne pourront se tenir debout ; ils tomberont sous mes pieds.
Et præcinxísti me virtúte ad bellum * et supplantásti insurgéntes in me subtus me.
Car Tu m'as ceint de force pour la guerre, et Tu as abattu sous moi ceux qui s'élevaient contre moi.
Et inimícos meos dedísti mihi dorsum * et odiéntes me disperdidísti.
Et Tu as fait tourner le dos à mes ennemis devant moi, et Tu as exterminé ceux qui me haïssaient.
Clamavérunt, nec erat qui salvos fáceret, * ad Dóminum, nec exaudívit eos.
Ils ont crié, et il n'y avait personne pour les sauver ; ils ont appelé le Seigneur, et Il ne les a pas exaucés.
Et commínui eos ut púlverem ante fáciem venti, * ut lutum plateárum contrívi eos.
Et je les briserai comme la poussière que le vent emporte ; je les écraserai comme la boue des rues.
Eripuísti me de contradictiónibus pópuli, * constituísti me in caput géntium.
Tu me délivreras des dissensions du peuple ; Tu m'établiras chef des nations.
Pópulus, quem non cognóvi, servívit mihi, * in audítu auris obœdívit mihi.
Un peuple que je ne connaissais pas m'a été assujetti ; il m'a obéi au premier ordre.
Fílii aliéni blandíti sunt mihi, fílii aliéni inveteráti sunt, * contremuérunt in ábditis suis.
Les fils de l'étranger m'ont menti ; les fils de l'étranger sont en défaillance, et ils sont sortis en chancelant de leurs sentiers.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Déxtera tua, Dómine, suscépit me.
Ant. Que Ta droite, Seigneur, me saisisse.
Ant. 3. Vivat Dóminus, et exaltétur Deus salútis meæ.
Ant. 3. Vive le Seigneur, et que soit exalté le Dieu de mon salut.
VI
VI
Vivit Dóminus et benedíctus Adiútor meus, * et exaltétur Deus salútis meæ.
Vive le Seigneur, et béni soit mon Dieu! et que le Dieu de mon salut soit exalté!
Deus qui das vindíctas mihi et subdis pópulos sub me, * liberátor meus de inimícis meis iracúndis;
O Dieu, qui prends soin de me venger, et qui me soumets les peuples ; Toi qui me délivres de mes ennemis furieux.
et ab insurgéntibus in me exáltas me, * a viro iníquo éripis me.
Et Tu m'élèveras au-dessus de ceux qui se dressent contre moi ; Tu m'arracheras des mains de l'homme inique.
Proptérea confitébor tibi in natiónibus, Dómine, * et nómini tuo psalmum dicam,
C'est pourquoi je Te louerai, Seigneur, parmi les nations, et je chanterai un cantique à la gloire de Ton Nom;
magníficans salútes regis sui et fáciens misericórdiam christo suo, * David et sémini eius usque in sæculum.
à la gloire d'un Dieu qui procure de merveilleuses délivrances à Son Roi, et qui fait miséricorde à David Son oint, et à sa postérité jusqu'à la fin des siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vivat Dóminus, et exaltétur Deus salútis meæ.
Ant. Vive le Seigneur, et que soit exalté le Dieu de mon salut.
℣. Qui meditátur in lege Dómini.
℟. Dabit fructum suum in témpore suo.
℣. Qui méditera sur la loi du Seigneur.
℟. Donnera son fruit en son temps.
Postea dicitur immediate et sine orémus oratio propria, cum conclusione longiore.
Après cela on dit immédiatement et sans "Prions" l'oraison propre, avec la conclusion longue.
Deus, qui Unigénitum Fílium tuum unxísti Spíritu Sancto Christúmque Dóminum constituísti, concéde propítius, ut, eiúsdem consecratiónis partícipes effécti, testes Redemptiónis inveniámur in mundo. Per Dóminum.
Dieu, qui a oint du Saint-Esprit Ton Fils Fils unique le constituant Messie et Seigneur, accorde, nous T'en supplions, à ceux qui participent à cette consécration, de devenir témoins de la Rédemption dans le monde.
Dóminus vobíscum.
Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo.
℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen.
℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa.
Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio:
Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut